Ouvrir le menu principal
Grand Prix de Belgique 2019
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 44
Longueur du circuit 7,004 km
Distance de course 308,176 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau de Monaco Charles Leclerc,
Ferrari,
h 23 min 3 s 796
(vitesse moyenne : 222,608 km/h)
Pole position Drapeau de Monaco Charles Leclerc,
Ferrari,
min 42 s 519
(vitesse moyenne : 245,949 km/h)
Record du tour en course Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Ferrari,
min 46 s 409
(vitesse moyenne : 236,957 km/h)

Le Grand Prix automobile de Belgique 2019 (Formula 1 2019 Johnnie Walker Belgian Grand Prix) disputé le 1 septembre 2019 sur le Circuit de Spa-Francorchamps, est la 1010e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la 74e édition du Grand Prix de Belgique, la soixante-troisième comptant pour le championnat du monde de Formule 1 et la treizième manche du championnat 2019. Ce Grand Prix marque une modification dans la liste des pilotes par écurie, puisque Alexander Albon débute au volant de la Red Bull RB15 aux côtés de Max Verstappen en remplacement de Pierre Gasly qui retourne chez Toro Rosso avec qui Albon a débuté en Formule 1 et disputé les douze premières courses de la saison.

Les pilotes Ferrari dominent toutes les séances d'essais et Charles Leclerc se montre supérieur à la concurrence lors des qualifications, terminant premier des trois phases. Lors de la Q3, son ultime temps lui permet de devancer son coéquipier Sebastian Vettel de plus de sept dixièmes de seconde (le plus important écart creusé cette saison en qualifications entre le premier et le deuxième) pour réaliser la troisième pole position de sa carrière ; la première ligne est verrouillée par les voitures de Maranello pour la deuxième fois de la saison après Bahreïn. Vettel repousse Lewis Hamilton sur la deuxième ligne pour quelques millièmes de seconde et Valtteri Bottas part aux côtés de son coéquipier. Max Verstappen devait être accompagné en troisième ligne par Daniel Ricciardo mais l'auteur du sixième temps est pénalisé d'un recul de cinq places à cause de l'utilisation de nouveaux éléments sur son moteur thermique, tout comme Nico Hülkenberg initialement septième sur l'autre Renault. Kimi Räikkönen s'élance donc en troisième ligne derrière Verstappen. La quatrième ligne est composée de Sergio Pérez et de Kevin Magnussen et la cinquième de Lando Norris et Romain Grosjean qui n'avaient pas atteint la Q3.

Charles Leclerc remporte sa première victoire en Formule 1 pour son trente-quatrième départ, son treizième au volant d'une Ferrari, alors qu'il n'en était pas passé loin à Bahreïn et à Spielberg. Il s'impose le lendemain de l'accident mortel en Formule 2 de son ami Anthoine Hubert à qui il dédie son succès. En tête au premier virage, le premier Monégasque victorieux en Formule 1 offre à son écurie sa première victoire de la saison en résistant, en fin de course, au retour de Lewis Hamilton qui n'arrive toutefois pas à portée d'utilisation de son aileron arrière mobile. Le départ est marqué par un accrochage au premier virage entre Kimi Räikkönen et Max Verstappen qui poursuit son chemin dans le Raidillon de l'Eau Rouge où, à cause d'une direction endommagée, il écrase sa RB15 dans les protections. Après quatre tours sous le régime de la voiture de sécurité, Leclerc gère parfaitement la relance et les deux Ferrari profitent de leur puissance pour tenir les Mercedes à distance. Dès le quinzième tour, Vettel est arrêté par son stand ; cette stratégie lui permet de prendre les commandes de la course à partir du vingt-troisième tour, après les arrêts d'Hamilton, Leclerc et Bottas. Dans la vingt-septième boucle, Ferrari lui demande de laisser passer son coéquipier dont les pneus sont plus frais : Leclerc s'échappe alors, sous la protection de Vettel qui bloque les Flèches d'Argent jusqu'au trente-deuxième tour, l'état de ses gommes ne lui permettant plus de résister ni à Hamilton ni à Bottas qui le dépasse au tour suivant. Il procède alors à un deuxième arrêt pour chausser des pneumatiques tendres et réalise le meilleur tour en course dans sa trente-sixième boucle. À l'avant, Hamilton fonce sur Leclerc sans pouvoir lui ravir la victoire.

Charles Leclerc s'impose devant Hamilton et Bottas qui monte sur son quarantième podium ; Vettel marque le point supplémentaire accordé à l'auteur du meilleur tour. Remonté du dix-huitième rang sur la grille, Alexander Albon prend la cinquième place pour sa première course avec Red Bull Racing. Après s'être bien bagarré au cœur du peloton, il dépasse Sergio Pérez dans le dernier tour. Daniil Kvyat finit septième, devant un groupe compact composé de Nico Hülkenberg, Pierre Gasly et Lance Stroll alors que Lando Norris, qui roulait en cinquième position à une boucle de l'arrivée, ne termine pas la course, victime d'une casse moteur. Classé onzième dans le même tour que le vainqueur, il est élu « pilote du jour ».

Son 145e podium permet à Lewis Hamilton (268 points) de porter son avance sur Valtteri Bottas (203 points) à 65 points tandis que Max Verstappen reste à 181 points. Sebastian Vettel (169 points) et Charles Leclerc (157 points) se rapprochent et Pierre Gasly (65 points) occupe la sixième place. Il devance Carlos Sainz Jr. (58 points), Daniil Kvyat (33 points), qui prend le meilleur sur Kimi Räikkönen (31 points), Alexander Albon (26 points) qui gagne cinq places et précède Lando Norris (24 points) et Daniel Ricciardo (22 points). Chez les constructeurs, Mercedes (471 points) conserve une large avance sur Ferrari (326 points) et Red Bull Racing (254 points). McLaren (82 points), quatrième, devance Toro Rosso (51 points), Renault (43 points), Racing Point (40 points), Alfa Romeo (32 points), Haas (26 points) et Williams (1 point).

Pneus disponiblesModifier

Pneus disponibles à Spa-Francorchamps [1]
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
Durs
(Type C1)
Médiums
(Type C2)
Tendres
(Type C3)
     
Intermédiaires
    
      Pluie

Contexte avant le Grand Prix : accident mortel en Formule 2Modifier

 
Anthoine Hubert en Autriche en 2019.
 
Juan Manuel Correa en Autriche en 2019.

Lors de la première course de Formule 2 qui se déroule à Spa après les qualifications de la Formule 1, le pilote français Anthoine Hubert est victime d'un accident mortel en haut du Raidillon de l'Eau Rouge : Giuliano Alesi se retrouve en tête-à-queue à haute vitesse à la suite d'une crevaison ; en tentant de l'éviter, Anthoine Hubert part taper le mur de protection à droite ; sa voiture en perdition revient en travers sur la piste, avant d'être percutée et coupée en deux par celle de l'Américain Juan Manuel Correa lancée à pleine vitesse[2],[3],[4],[5].

Juan Manuel Correa, gravement blessé, est opéré des deux jambes et de la colonne vertébrale. L'écurie Sauber Junior Team publie un communiqué de presse le dimanche matin : « Juan Manuel Correa a été impliqué dans un terrible accident lors du Grand Prix de Belgique. Il n'a pas eu le temps de réagir face à un accident qui s'est produit devant lui et est entré en contact avec un autre compétiteur. Souffrant de multiples fractures aux jambes et d'une blessure mineure à la colonne vertébrale, Juan Manuel Correa a été transféré au bloc opératoire et se trouve actuellement en soins intensifs ; pour le moment, sa condition médicale est stable. Juan Manuel est resté conscient tout du long de l'événement jusqu'à son admission au bloc opératoire[6],[7]. » La semaine suivant l'accident, la famille Correa annonce que l'état de santé de Juan Manuel s'est aggravé et qu'il a été placé en coma artificiel : « Un syndrome de détresse respiratoire a été diagnostiqué. Malheureusement, cela a provoqué une insuffisance respiratoire aigüe. Juan Manuel est dans un état critique mais stable[8]. »

La course de Formule 2 prévue le dimanche est annulée alors que l'épreuve de Formule 1 est maintenue[9]. Le Groupe Formula 1 publie le communiqué suivant : « Aujourd'hui, nous courons. Nous le faisons avec le coeur lourd, en portant en nous le souvenir d'Anthoine. Comme ça l'était pour lui, la course est notre passion et notre rêve, et elle nous définit. Alors aujourd'hui, nous courrons pour Anthoine. Et aujourd'hui, et toujours, nous l'honorons[10]. »

Avant la course de Formule 1, tous les pilotes présents à Spa, en Formule 1, Formule 2 et Formule 3, forment un cercle autour de son casque[11]. Une ovation du public a lieu au dix-neuvième tour du Grand Prix (Hubert courait avec ce numéro) et, parmi les pilotes, le futur vainqueur Charles Lerclec dispute la course avec un autocollant « RIP Tonio » sur son casque et au dos de son volant et l'inscription « Racing for Anthoine » sur les flancs de sa Ferrari. Il lève à plusieurs reprises le doigt au ciel, en sortant de sa machine, puis sur le podium.

Essais libresModifier

Première séance, le vendredi de 11 h à 12 h 30Modifier

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[12]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Sebastian Vettel Ferrari 1 min 44 s 574
2   Charles Leclerc Ferrari 1 min 44 s 788 + 0 s 214
3   Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 45 s 507 + 0 s 933
4   Alexander Albon Red Bull-Honda 1 min 45 s 584 + 1 s 010
5   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 45 s 882 + 1 s 308
6   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 45 s 973 + 1 s 399

Deuxième séance, le vendredi de 15 h à 16 h 30Modifier

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[14]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Charles Leclerc Ferrari 1 min 44 s 123
2   Sebastian Vettel Ferrari 1 min 44 s 753 + 0 s 630
3   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 44 s 969 + 0 s 846
4   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 45 s 015 + 0 s 892
5   Sergio Pérez Racing Point-BWT Mercedes 1 min 45 s 117 + 0 s 994
6   Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 45 s 394 + 1 s 271

Troisième séance, le samedi de 12 h à 13 hModifier

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[15]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Charles Leclerc Ferrari 1 min 44 s 206
2   Sebastian Vettel Ferrari 1 min 44 s 657 + 0 s 541
3   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 44 s 703 + 0 s 497
4   Daniel Ricciardo Renault 1 min 44 s 974 + 0 s 768
5   Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 45 s 312 + 1 s 106
6   Sergio Pérez Racing Point-BWT Mercedes 1 min 45 s 521 + 1 s 315

Séance de qualificationModifier

Résultats des qualificationsModifier

Résultats des qualifications[16]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1   Charles Leclerc Ferrari 1 min 43 s 587 1 min 42 s 938 1 min 42 s 519
2   Sebastian Vettel Ferrari 1 min 44 s 109 1 min 43 s 037 1 min 43 s 267
3   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 45 s 260 1 min 43 s 592 1 min 43 s 282
4   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 45 s 141 1 min 43 s 980 1 min 43 s 415
5   Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 44 s 622 1 min 44 s 132 1 min 43 s 690
6   Daniel Ricciardo Renault 1 min 45 s 560 1 min 44 s 103 1 min 44 s 257
7   Nico Hülkenberg Renault 1 min 45 s 899 1 min 44 s 549 1 min 44 s 542
8   Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 1 min 45 s 842 1 min 44 s 140 1 min 44 s 557
9   Sergio Pérez Racing Point-Mercedes 1 min 45 s 732 1 min 44 s 707 1 min 44 s 706
10   Kevin Magnussen Haas-Ferrari 1 min 45 s 839 1 min 44 s 738 1 min 45 s 086
11   Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 45 s 694 1 min 44 s 797
12   Lando Norris McLaren-Renault 1 min 46 s 154 1 min 44 s 847
13   Lance Stroll Racing Point-BWT Mercedes 1 min 46 s 000 1 min 45 s 047
14   Alexander Albon Red Bull-Honda 1 min 45 s 528 1 min 45 s 799
15   Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 1 min 45 s 637 Pas de temps
16   Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 1 min 46 s 435
17   Carlos Sainz Jr. McLaren-Renault 1 min 46 s 507
18   Daniil Kvyat Toro Rosso-Honda 1 min 46 s 518
19   George Russell Williams-Mercedes 1 min 47 s 528
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 50 s 838 (107 % de 1 min 43 s 587)
Nq.   Robert Kubica Williams-Mercedes Pas de temps

Grille de départModifier

  • Daniel Ricciardo, auteur du sixième temps, est pénalisé d'un recul de cinq places à cause de l'utilisation de nouveaux éléments du groupe propulseur ; il s'élance de la dixième place[17] ;
  • Nico Hülkenberg, auteur du septième temps, est pénalisé d'un recul de cinq places à cause de l'utilisation de nouveaux éléments du groupe propulseur ; il s'élance de la douzième place[17] ;
  • Carlos Sainz Jr., auteur du dix-septième temps, est pénalisé d'un recul de cinq places à cause de l'utilisation de nouveaux éléments du groupe propulseur ; il s'élance de la quinzième place[17] ;
  • Lance Stroll, auteur du treizième temps, est pénalisé d'un recul en fond de grille à cause de l'utilisation de nouveaux éléments du groupe propulseur ; il s'élance de la seizième place[17] ;
  • Alexander Albon, auteur du quatorzième temps, est pénalisé d'un recul en fond de grille à cause de l'utilisation de nouveaux éléments du groupe propulseur ; il s'élance de la dix-septième place[17] ;
  • Antonio Giovinazzi, auteur du quinzième temps, est pénalisé d'un recul en fond de grille à cause de l'utilisation de nouveaux éléments du groupe propulseur ; il s'élance de la dix-huitième place[17] ;
  • Daniil Kvyat, auteur du dix-huitième temps, est pénalisé d'un recul en fond de grille à cause de l'utilisation de nouveaux éléments du groupe propulseur ; il s'élance de la dix-neuvième place[17] ;
  • Robert Kubica, initialement non-qualifié, est autorisé à s'élancer de la vingtième et dernière place[17].
La grille de qualification du Grand Prix de Belgique 2019.
La grille de départ du Grand Prix de Belgique 2019.

CourseModifier

Classement de la courseModifier

Classement de la course
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 16   Charles Leclerc Ferrari 44 1 h 23 min 45 s 710 (220,663 km/h) 1 25
2 44   Lewis Hamilton Mercedes 44 + 0 s 981 3 18
3 77   Valtteri Bottas Mercedes 44 + 12 s 585 4 15
4 5   Sebastian Vettel Ferrari 44 + 26 s 422 2 12 + 1
5 23   Alexander Albon Red Bull-Honda 44 + 1 min 21 s 325 17 10
6 11   Sergio Pérez Racing Point-Mercedes 44 + 1 min 24 s 448 7 8
7 26   Daniil Kvyat Toro Rosso-Honda 44 + 1 min 29 s 657 19 6
8 27   Nico Hülkenberg Renault 44 + 1 min 46 s 639 12 4
9 10   Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 44 + 1 min 49 s 169 13 2
10 18   Lance Stroll Racing Point-Mercedes 44 + 1 min 49 s 838 16 1
11 4   Lando Norris McLaren-Renault 43 Moteur 11
12 20   Kevin Magnussen Haas-Ferrari 43 + 1 tour 8
13 8   Romain Grosjean Haas-Ferrari 43 + 1 tour 9
14 3   Daniel Ricciardo Renault 43 + 1 tour 10
15 63   George Russell Williams-Mercedes 43 + 1 tour 14
16 7   Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 43 + 1 tour 6
17 88   Robert Kubica Williams-Mercedes 43 + 1 tour Pitlane
18 99   Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 42 Accident 18
Abd. 55   Carlos Sainz Jr. McLaren-Renault 1 Perte de puissance 15
Abd. 33   Max Verstappen Red Bull-Honda 0 Accident 5

Pole position et record du tourModifier

Tours en têteModifier

Classements généraux à l'issue de la courseModifier

StatistiquesModifier

Le Grand Prix de Belgique 2019 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

Notes et référencesModifier

  1. Vincent Lalanne-Sicaud, « F1 - GP DE BELGIQUE : LES SÉLECTIONS DE PNEUS », sur news.sportauto.fr, (consulté le 30 août 2019)
  2. Pierre Van Vliet, « Sécurité : les leçons à tirer du drame de Spa », sur f1i.auto-moto.com, (consulté le 4 septembre 2019)
  3. « Le pilote automobile français Anthoine Hubert tué lors d’une course de Formule 2 », sur lemonde.fr, (consulté le 31 août 2019)
  4. Mickael Guilmeau, « Décès d'Anthoine Hubert », sur franceracing.fr, (consulté le 31 août 2019)
  5. Vincent Lalanne-Sicaud, « F2 - DISPARITION D'ANTHOINE HUBERT », sur news.sportauto.fr, (consulté le 31 août 2019)
  6. Nicolas Farmine, « L'équipe Sauber Junior Team communique sur l'état de santé de Juan Manuel Correa », sur franceracing.fr, (consulté le 31 août 2019)
  7. Elisabeth Maingé, « Des nouvelles de l'état de santé de Correa impliqué dans l'accident qui a couté la vie à Anthoine Hubert », sur f1actu.com, (consulté le 31 août 2019)
  8. Charles Bradley, « Correa désormais dans un état "critique mais stable" », sur fr.motorsport.com, (consulté le 7 septembre 2019)
  9. Rémy Georges, « Le Grand Prix de Belgique maintenu », sur f1i.auto-moto.com, (consulté le 1er septembre 2019)
  10. (en) « Today we Race », sur twitter.com, (consulté le 1er septembre 2019)
  11. (it) Scuderia Ferrari on Twitter, « Ciao Anthoine », sur twitter.com, (consulté le 1er septembre 2019)
  12. Formula One Management, « FORMULA 1 JOHNNIE WALKER BELGIAN GRAND PRIX 2019 - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le 30 août 2019)
  13. Pierre Van Vliet, « Latifi sera encore en EL1 à Spa. », sur f1i.auto-moto.com, (consulté le 30 août 2019)
  14. Formula One Management, « FORMULA 1 JOHNNIE WALKER BELGIAN GRAND PRIX 2019 - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le 30 août 2019)
  15. Formula One Management, « FORMULA 1 JOHNNIE WALKER BELGIAN GRAND PRIX 2019 - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le 31 août 2019)
  16. Formula One Management, « FORMULA 1 JOHNNIE WALKER BELGIAN GRAND PRIX 2019 - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le 31 août 2019)
  17. a b c d e f g et h Vincent Lalanne-Sicaud, « F1 - SIX PILOTES PÉNALISÉS SUR LA GRILLE. », sur news.sportauto.fr, (consulté le 31 août 2019)
  18. « Belgique 2019 - Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le 31 août 2019)
  19. « Belgique 2019 - Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le 1er septembre 2019)
  20. « Belgique 2019 Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le 1er septembre 2019)
  21. « Belgique 2019 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le 1er septembre 2019)
  22. « Belgique 2019 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le 1er septembre 2019)
  23. « Charles Leclerc pole positions », sur statsf1.com, (consulté le 31 août 2019)
  24. « Charles Leclerc victoires », sur statsf1.com, (consulté le 1er septembre 2019)
  25. « Ferrari Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 1er septembre 2019)
  26. « Ferrari Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 1er septembre 2019)
  27. « Mercedes Podiums », sur statsf1.com, (consulté en septembre 2019)
  28. « Valtteri Bottas Podiums », sur statsf1.com, (consulté le 1er septembre 2019)
  29. Fabien Gaillard, « Norris élu "Pilote du Jour" du GP de Belgique 2019 », sur fr.motorsport.com, (consulté le 1er septembre 2019)
  30. « Victoires-Par âge », sur statsf1.com, (consulté le 1er septembre 2019)
  31. Stéphane Barbé, « Charles Leclerc, affecté par la mort de son ami Anthoine Hubert, remporte le Grand Prix de Belgique », (consulté le 1er septembre 2019)
  32. Vincent Lalanne-Sicaud, « F1 - GP DU CANADA : LES DONNÉES CLÉS », sur news.sportauto.fr, (consulté le 29 août 2019)

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :