Ouvrir le menu principal
Rallye d'Australie
Description de l'image Logo_du_Rallye_d'Australie.png.
Généralités
Sport Sport mécanique et rallye automobileVoir et modifier les données sur Wikidata
Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Organisateur(s) FIA
Éditions 28 (en 2019)
Catégorie Championnat du monde des rallyes (WRC)
Périodicité annuelle
Site web officiel www.rallyaustralia.com

Palmarès
Tenant du titre Équipage: (2018)
Drapeau : Finlande Jari-Matti Latvala
Drapeau : Finlande Miikka Anttila
Constructeur: (2018)
Drapeau : JaponToyota
Plus titré(s) Équipages:
Drapeau : Finlande Juha Kankkunen (4)
Drapeau : Finlande Juha Piironen (3)
Drapeau : Finlande Marcus Grönholm (3)
Drapeau : Finlande Timo Rautiainen (3)
Drapeau : Finlande Mikko Hirvonen (3)
Drapeau : Finlande Jarmo Lehtinen (3)
Drapeau : France Sébastien Ogier (3)
Drapeau : France Julien Ingrassia (3)
Constructeurs:
Drapeau : Japon Subaru (4)
Drapeau : Allemagne Volkswagen (4)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la dernière compétition voir :
Rallye d'Australie 2018

Le rallye d'Australie est une manche du championnat du monde des rallyes depuis 1988. Elle s'intitule Coates Hire Rally Australia en 2014.

Mikko Hirvonen en 2009.

HistoireModifier

Les éditions de courses comprises entre 1989 et 2002 ont été supervisées par Garry Connelly comme directeur de course. Il est ainsi à l'origine de l'utilisation d'un hélicoptère de course équipé de caméras de télévision. Sous son ère, l'épreuve s'est vu décerner à plusieurs reprises le titre de rallye de l'année par les équipes, en 1995, 1999 et 2000. Durant cette période le profil a souvent souri aux plus tacticiens d'entre les coureurs, les revêtements de graviers étant fréquemment recouverts de fines couches de billes de bauxite, rendant le début des épreuves spéciales particulièrement glissant en attendant le balayage des routes par les premiers partants. En outre la proximité toute particulière des arbres de certaines forêts fut souvent fatale aux concurrents sur des chemins étroits et piégeux à souhait, comme en 2001 pour Francois Delecour: l'écrasement de sa Ford Focus entraîna alors la blessure de son copilote Daniel Grataloup; l'année suivante sa Mitsubishi Lancer frappa volemment un bloc de béton dans un très rapide virage à gauche, et s'encastra de nouveau dans un arbre en blessant encore une fois l'infortuné Grataloup (l'hélico de secours intervenant en quelques minutes à peine). Furent alors très réputés la superspéciale de Langley Park, et le plan d'eau traversé lors de la toute fin de la dernière E.S. après une longue série de sauts.

Se tenant ainsi d'abord dans les environs de Perth, sur la côte ouest australienne, l'épreuve a ensuite été déplacée sur la côte est, en Nouvelle-Galles du Sud, après 2002 à la suite du départ de Connely qui eut à l'époque un différend conséquent avec la Western Australian Tourism Commission (WATC) propriétaire de l'épreuve et la Confederation of Australian Motorsport (CAMS), puis toujours dans cet état aux environs de Coffs Harbour en 2011.

En 1994, elle ne compte que pour la Coupe du monde des constructeurs 2 litres. Souvent décriée pour la dangerosité de son tracé, cette course ne fait pas partie des championnats 2007 et 2008, avant de proposer un nouveau tracé pour son retour. Les bénéfices enregistrés par la région organisatrice en 2009 ne suffisant pas, un nouveau déménagement est conçu en 2011 (à Coffs Harbour). Coates Hire Ltd (groupe équipementier locatif) est devenu le principal bailleur de fonds pour 2014, rôle longtemps assumé par Telstra, la Commonwealth Bank ayant quant à elle servi de tout premier sponsor. Les 50 kilomètres aux nombreux dos d'âne de l'épreuve spéciale de Nambucca représentent l'une des principales difficultés de l'épreuve actuelle.

En 2019, le rallye d'Australie, dernière épreuve de la saison, a été annulé à cause des incendies de forêt dévastateurs qui ont eu lieu dans la région.

PalmarèsModifier

 
Un saut de Marcus Grönholm sur l'une des nombreuses bosses du circuit à Bannister North II, au Telstra Rallye australien de 2006.
Année Pilote Copilote Voiture
1988   Ingvar Carlsson   Per Carlsson Mazda 323 4WD
1989   Juha Kankkunen   Juha Piironen Toyota Celica GT-4
1990   Juha Kankkunen   Juha Piironen Lancia Delta HF Integrale 16v
1991   Juha Kankkunen   Juha Piironen Lancia Delta HF Integrale 16v
1992   Didier Auriol   Bernard Occelli Lancia Delta HF Integrale
1993   Juha Kankkunen   Nicky Grist Toyota Celica Turbo 4WD
1994   Colin McRae   Derek Ringer Subaru Impreza 555
1995   Kenneth Eriksson   Staffan Parmander Mitsubishi Lancer Evolution III
1996   Tommi Mäkinen   Seppo Harjanne Mitsubishi Lancer Evolution III
1997   Colin McRae   Nicky Grist Subaru Impreza WRC 97
1998   Tommi Mäkinen   Risto Mannisenmäki Mitsubishi Lancer Evolution V
1999   Richard Burns   Robert Reid Subaru Impreza WRC 99
2000   Marcus Grönholm   Timo Rautiainen Peugeot 206 WRC
2001   Marcus Grönholm   Timo Rautiainen Peugeot 206 WRC
2002   Marcus Grönholm   Timo Rautiainen Peugeot 206 WRC
2003   Petter Solberg   Phil Mills Subaru Impreza WRC 2003
2004   Sébastien Loeb   Daniel Elena Citroën Xsara WRC
2005   François Duval   Sven Smeets Citroën Xsara WRC
2006   Mikko Hirvonen   Jarmo Lehtinen Ford Focus RS WRC 06
2009   Mikko Hirvonen   Jarmo Lehtinen Ford Focus RS WRC 09
2011   Mikko Hirvonen   Jarmo Lehtinen Fiesta RS WRC
2013   Sébastien Ogier   Julien Ingrassia Volkswagen Polo R WRC
2014   Sébastien Ogier   Julien Ingrassia Volkswagen Polo R WRC
2015   Sébastien Ogier   Julien Ingrassia Volkswagen Polo R WRC
2016   Andreas Mikkelsen   Anders Jäger Volkswagen Polo R WRC
2017   Thierry Neuville   Nicolas Gilsoul Hyundai i20 WRC
2018   Jari-Matti Latvala   Miikka Anttila Toyota Yaris WRC
2019 épreuve annulée (incendies de forêt)

VictoiresModifier

PilotesModifier

 
Sébastien Loeb en 2004.
 
Daniel Sordo sur Citroën Xsara en 2006.
Nombre Pilote Année(s)
4   Juha Kankkunen 1989, 1990, 1991, 1993
3   Marcus Grönholm 2000, 2001, 2002
3   Mikko Hirvonen 2006, 2009, 2011
3   Sébastien Ogier 2013, 2014, 2015
2   Colin McRae 1994, 1997
2   Tommi Mäkinen 1996, 1998
1   Ingvar Carlsson 1988
1   Didier Auriol 1992
1   Kenneth Eriksson 1995
1   Richard Burns 1999
1   Petter Solberg 2003
1   Sébastien Loeb 2004
1   François Duval 2005
1   Andreas Mikkelsen 2016
1   Thierry Neuville 2017
1   Jari-Matti Latvala 2018

ConstructeursModifier

Nombre Constructeur Année(s)
4   Subaru 1994, 1997, 1999, 2003
4   Volkswagen 2013, 2014, 2015, 2016
3   Toyota 1989, 1993, 2018
3   Lancia 1990, 1991, 1992
3   Mitsubishi 1995, 1996, 1998
3   Peugeot 2000, 2001, 2002
3   Ford 2006, 2009, 2011
2   Citroën 2004, 2005
1   Mazda 1988
1   Hyundai 2017

Liens externesModifier

NavigationModifier

Sur les autres projets Wikimedia :