Ouvrir le menu principal

Grand Prix automobile des États-Unis 2019

Grand Prix des États-Unis 2019
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 56
Longueur du circuit 5,513 km
Distance de course 308,405 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas,
Mercedes,
h 33 min 55 s 653
(vitesse moyenne : 197,006 km/h)
Pole position Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas,
Mercedes,
min 25 s 093
(vitesse moyenne : 215,658 km/h)
Record du tour en course Drapeau de Monaco Charles Leclerc,
Ferrari,
min 36 s 169
(vitesse moyenne : 206,375 km/h)

Le Grand Prix automobile des États-Unis 2019 (Formula 1 United States Grand Prix 2019) disputé le 3 novembre 2019 sur le circuit des Amériques, est la 1016e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la 44e édition du Grand Prix des Etats-Unis et de la trente-sixième comptant pour le championnat du monde de Formule 1. Ce huitième Grand Prix disputé sur ce circuit situé à Austin (Texas) est la dix-neuvième manche du championnat 2019.

Valtteri Bottas met un terme à la série de six pole positions consécutives des Ferrari et permet à son écurie de rester invaincue en qualifications à Austin depuis le début de l'ère des moteurs turbo hybrides en 2014. En battant le record du circuit à 215,658 km/h de moyenne, il réalise la onzième pole position de sa carrière en devançant de 12 millièmes de seconde Sebastian Vettel qui l'accompagne en première ligne. Max Verstappen, troisième à 67 millièmes de seconde, partage la deuxième ligne avec Charles Leclerc. Lewis Hamilton, qui n'a besoin que d'une huitième place en cas de victoire de Bottas pour remporter un sixième titre mondial, part de la troisième ligne, devant Alexander Albon ; ils sont suivis par les McLaren de Carlos Sainz Jr. et Lando Norris. La cinquième ligne est composée de Daniel Ricciardo et Pierre Gasly.

Au terme des cinquante-six tours du circuit des Amériques, Lewis Hamilton remporte son sixième titre de champion du monde et Mercedes Grand Prix obtient son sixième « double-titre » consécutif (championnat des pilotes et championnat des constructeurs) et son neuvième doublé de la saison grâce à la victoire de Valtteri Bottas devant Hamilton, qui dépasse Juan Manuel Fangio au palmarès, à un sacre du record détenu, depuis 2004, par Michael Schumacher.

Parti de la pole position, Bottas passe le premier virage en tête tandis que Sebastian Vettel commence à perdre des places, victime d'une défaillance de sa suspension arrière qui casse au septième tour et provoque son abandon. Max Verstappen, sur une stratégie à deux arrêts, emprunte la voie des stands au treizième tour, ce qui contraint Bottas à faire de même dans la boucle suivante ; Hamilton prend dès lors, la tête. Leclerc, aussi sur deux arrêts, rentre au stand au vingtième tour. Comme au Mexique une semaine plus tôt, la course de Hamilton se joue sur un seul arrêt, au vingt-quatrième tour ; il repart en gommes dures. Bottas chausse des pneus medium à la fin de sa trente-cinquième boucle, reprend la piste avec treize secondes de retard sur son coéquipier ; il fond sur lui et le dépasse à quatre boucles de l'arrivée, après une première attaque au tour précédent où Hamilton s'est farouchement défendu. Ayant observé un second arrêt pour repartir en pneus medium au trente-troisième tour, Verstappen, revenu sur Hamilton en fin de course, ne parvient pas à le dépasser et termine troisième.

Les Ferrari ne sont pas dans le coup et absentes du podium pour la première fois depuis le 12 mai au Grand Prix d'Espagne ; Charles Leclerc mène une course anonyme au quatrième rang et ne se distingue qu'en chaussant des gommes tendres, au quarante-deuxième tour, pour obtenir le point bonus du meilleur tour en course. Victime d'un accrochage avec Carlos Sainz Jr. au premier virage, Alexander Albon, dernier après deux tours, effectue de nombreux dépassements et se classe cinquième ; il est élu « pilote du jour ». Daniel Ricciardo se fraye un chemin jusqu'au sixième rang en résistant en fin de course aux assauts de Lando Norris qui termine dans ses échappements. À un tour du vainqueur, Carlos Sainz prend la huitième place devant Nico Hülkenberg et Sergio Pérez pourtant parti de la voie des stands.

Avec 381 points et 67 unités d'avance sur son coéquipier alors qu'il ne reste que 52 points à distribuer, Lewis Hamilton fête son sixième titre mondial aux États-Unis, comme en 2015 ; Sebastian Vettel le rejoint dans la cool room pour le féliciter chaleureusement. Valtteri Bottas, avec 314 points est vice-champion du monde. Charles Leclerc (249 points), Max Verstappen (235 points) et Sebastian Vettel (230 points) restent en lice pour le gain de la troisième place. Le match pour la sixième place oppose Alexander Albon (84 points), Carlos Sainz (80 points) et Pierre Gasly (77 points) ; suivent Daniel Ricciardo (46 points), Sergio Pérez (44 points), Lando Norris (41 points) et Nico Hülkenberg (37 points). Chez les constructeurs, derrière le champion Mercedes Grand Prix (652 points), le podium est définitif, avec la Scuderia Ferrari (479 points) suivie par Red Bull Racing (366 points). McLaren (121 points) est quasiment assuré de finir quatrième, devant Renault (83 points) ; suivent Racing Point (65 points), Toro Rosso (64 points), Alfa Romeo (35 points), Haas (28 points) et Williams (1 point)

Pneus disponiblesModifier

Pneus disponibles à Austin[1]
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
Durs (Type C2) Médiums (Type C3) Tendres (Type C4)      
Intermédiaires
    
      Pluie

Contexte avant le Grand PrixModifier

Avec 74 points d'avance sur son coéquipier Valtteri Bottas, Lewis Hamilton n'a besoin que de quatre points pour remporter son sixième titre de champion du monde, le troisième consécutif, à un sacre du record de Michael Schumacher ; si Bottas s'impose à Austin, la huitième place lui suffira voire la neuvième en s'adjugeant le point bonus du meilleur tour en course. Si le pilote finlandais ne gagne pas, Hamilton fêtera le titre devant le public américain quel que soit son résultat. Pour gagner le championnat, Bottas doit s'imposer dans les trois courses restant au programme tandis qu'Hamilton marque moins de quatre points[2],[3],[4].

Essais libresModifier

Première séance, le vendredi de 10 h à 11 h 30Modifier

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[5]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 34 s 057
2   Sebastian Vettel Ferrari 1 min 34 s 226 + 0 s 169
3   Alexander Albon Red Bull-Honda 1 min 34 s 316 + 0 s 259
4   Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 1 min 35 s 008 + 0 s 951
5   Daniel Ricciardo Renault 1 min 35 s 263 + 1 s 206
6   Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 35 s 356 + 1 s 299

Deuxième séance, le vendredi de 14 h à 15 h 30Modifier

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[8]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 33 s 232
2   Charles Leclerc Ferrari 1 min 33 s 533 + 0 s 301
3   Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 33 s 547 + 0 s 315
4   Sebastian Vettel Ferrari 1 min 33 s 890 + 0 s 658
5   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 34 s 045 + 0 s 813
6   Alexander Albon Red Bull-Honda 1 min 34 s 434 + 1 s 202

Troisième séance, le samedi de 13 h à 14 hModifier

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[9]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 33 s 305
2   Sebastian Vettel Ferrari 1 min 33 s 523 + 0 s 218
3   Lando Norris McLaren 1 min 33 s 818 + 0 s 513
4   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 33 s 904 + 0 s 599
5   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 33 s 923 + 0 s 618
6   Alexander Albon Red Bull-Honda 1 min 33 s 983 + 0 s 678

Séance de qualificationsModifier

Résultats des qualificationsModifier

Résultats des qualifications[10]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 33 s 750 1 min 33 s 160 1 min 32 s 029
2   Sebastian Vettel Ferrari 1 min 33 s 766 1 min 32 s 782 1 min 32 s 041
3   Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 33 s 549 1 min 33 s 120 1 min 32 s 096
4   Charles Leclerc Ferrari 1 min 33 s 988 1 min 32 s 760 1 min 32 s 137
5   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 33 s 454 1 min 33 s 045 1 min 32 s 321
6   Alexander Albon Red Bull-Honda 1 min 33 s 984 1 min 32 s 898 1 min 32 s 548
7   Carlos Sainz Jr. McLaren-Renault 1 min 33 s 916 1 min 33 s 422 1 min 32 s 847
8   Lando Norris McLaren-Renault 1 min 33 s 353 1 min 33 s 316 1 min 33 s 175
9   Daniel Ricciardo Renault 1 min 33 s 835 1 min 33 s 608 1 min 33 s 488
10   Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 1 min 33 s 556 1 min 33 s 715 1 min 33 s 601
11   Nico Hülkenberg Renault 1 min 34 s 092 1 min 33 s 815
12   Kevin Magnussen Haas-Ferrari 1 min 33 s 812 1 min 33 s 979
13   Daniil Kvyat Toro Rosso-Honda 1 min 34 s 138 1 min 33 s 989
14   Lance Stroll Racing Point-Mercedes 1 min 33 s 921 1 min 34 s 100
15   Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 34 s 161 1 min 34 s 158
16   Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 1 min 34 s 226
17   Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 1 min 34 s 369
18   George Russell Williams-Mercedes 1 min 35 s 372
19   Sergio Pérez Racing Point-Mercedes 1 min 35 s 808
20   Robert Kubica Williams-Mercedes 1 min 35 s 889
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 39 s 888 (107 % de 1 min 33 s 353)

Grille de départModifier

  • À l'issue de la deuxième séance d'essais libres, Sergio Pérez est pénalisé par l'obligation de s'élancer depuis la voie des stands pour ne pas avoir obtempéré à l'ordre de passer à la pesée, une procédure obligatoire quel que soit le moment de la convocation[11],[12],[13].
La grille de qualification du Grand Prix des États-Unis 2019
La grille de départ du Grand Prix des États-Unis 2019

CourseModifier

Classement de la courseModifier

Classement de la course[14]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 77   Valtteri Bottas Mercedes 56 1 h 33 min 55 s 653 (197,006 km/h) 1 25
2 44   Lewis Hamilton Mercedes 56 + 4 s 148 5 18
3 33   Max Verstappen Red Bull-Honda 56 + 5 s 002 3 15
4 16   Charles Leclerc Ferrari 56 + 52 s 239 4 12 + 1
5 23   Alexander Albon Red Bull-Honda 56 + 1 min 18 s 038 6 10
6 3   Daniel Ricciardo Renault 56 + 1 min 30 s 366 9 8
7 4   Lando Norris McLaren-Renault 56 + 1 min 30 s 746 8 6
8 55   Carlos Sainz Jr. McLaren-Renault 55 + 1 tour 7 4
9 27   Nico Hülkenberg Renault 55 + 1 tour 11 2
10 11   Sergio Pérez Racing Point-Mercedes 55 + 1 tour Pitlane 1
11 7   Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 55 + 1 tour 17
12 26   Daniil Kvyat Toro Rosso-Honda 55 + 1 tour (dont 5 s de pénalité) 13
13 18   Lance Stroll Racing Point-Mercedes 55 + 1 tour 14
14 99   Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 55 + 1 tour 16
15 8   Romain Grosjean Haas-Ferrari 55 + 1 tour 15
16 10   Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 54 Suspension 10
17 63   George Russell Williams-Mercedes 54 + 2 tours 17
18 20   Kevin Magnussen Haas-Ferrari 52 Freins 12
Abd. 88   Robert Kubica Williams-Mercedes 31 Fuite d'huile 19
Abd. 5   Sebastian Vettel Ferrari 7 Suspension 2

Pole position et record du tourModifier

Tours en têteModifier

Classements généraux à l'issue de la courseModifier

StatistiquesModifier

Le Grand Prix des États-Unis 2019 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

Notes et référencesModifier

  1. « Tyres nominated so far », (consulté le 7 août 2019)
  2. Julien Maron, « Hamilton champion du Monde au Grand Prix des États-Unis si… », sur autonews.fr, (consulté le 29 octobre 2019)
  3. Vincent Lalanne-Sicaud, « CE QUE HAMILTON DOIT FAIRE POUR ÊTRE TITRÉ », sur news.sportauto.fr, (consulté le 30 octobre 2019)
  4. Fabien Gaillard, « Lewis Hamilton Champion du monde 2019 à Austin si... », sur fr.motorsport.com, (consulté le 30 octobre 2019)
  5. Formula One Management, « FORMULA 1 EMIRATES UNITED STATES GRAND PRIX 2019 - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le 1er novembre 2019)
  6. Gaël Angleviel, « Latifi se rapproche d'un volant Williams, présent sur les 3 prochains EL1. », sur franceracing.fr, (consulté le 30 octobre 2019)
  7. Emmanuel Touzot, « Latifi va rouler en EL1 à Mexico, Austin et Interlagos. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le 30 octobre 2019)
  8. Formula One Management, « FORMULA 1 EMIRATES UNITED STATES GRAND PRIX 2019 - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le 1er novembre 2019)
  9. Formula One Management, « FORMULA 1 EMIRATES UNITED STATES GRAND PRIX 2019 - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le 2 novembre 2019)
  10. Formula One Management, « FORMULA 1 EMIRATES UNITED STATES GRAND PRIX 2019 - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le 2 novembre 2019)
  11. (en) « Sergio Perez to start US Grand Prix from the pit lane », sur formula1.com, (consulté le 2 novembre 2019)
  12. Emmanuel Touzot, « Officiel : Pérez s'élancera des stands pour avoir raté la pesée. Une sanction rude mais logique. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le 2 novembre 2019)
  13. Jonathan Noble, « Pérez pénalisé pour avoir manqué la pesée. », sur fr.motorsport.com, (consulté le 2 novembre 2019)
  14. Formula One Management, « FORMULA 1 EMIRATES UNITED STATES GRAND PRIX 2019 - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le 3 novembre 2019)
  15. « États-Unis 2019 Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le 3 novembre 2019)
  16. « États-Unis 2019 - Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le 3 novembre 2019)
  17. « États-Unis 2019 Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le 3 novembre 2019)
  18. « Mexique 2019 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le 27 octobre 2019)
  19. « Mexique 2019 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le 28 octobre 2019)
  20. « Valtteri Bottas Pole positions », sur statsf1.com, (consulté le 3 novembre 2019)
  21. « Valtteri Bottas Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 4 novembre 2019)
  22. « Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 3 novembre 2019)
  23. « Moteur Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 3 novembre 2019)
  24. « Mercedes doublés », sur statsf1.com, (consulté le 4 novembre 2019)
  25. « Kevin Magnussen Grands Prix disputés », sur statsf1.com, (consulté le 3 novembre 2019)
  26. « Carlos Sainz Jr. Grands Prix disputés », sur statsf1.com, (consulté en consulté le=3 novembre 2019)
  27. « Max Verstappen Grands Prix disputés », sur statsf1.com, (consulté le 3 novembre 2019)
  28. Alexandre Combralier, « Les statistiques après le Grand Prix des États-Unis », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le 6 novembre 2019)
  29. « Titres de champion du monde par nombre », sur statsf1.com, (consulté le 4 novembre 2019)
  30. « Lewis Hamilton podiums », sur statsf1.com, (consulté le 4 novembre 2019)
  31. « Sebastian Vettel Départs en première ligne », sur statsf1.com, (consulté le 6 novembre 2019)
  32. « Max Verstappen », sur statsf1.com, (consulté le 6 novembre 2019)
  33. Cesare Ingrassia, « Alexander Albon élu pilote du jour à Austin », sur f1only.fr, (consulté le 6 novembre 2019)
  34. Vincent Lalanne-Sicaud, « ALBON ÉLU PILOTE DE LA COURSE À AUSTIN », sur news.sportauto.fr, (consulté le 6 novembre 2019)
  35. Vincent Lalanne-Sicaud, « ACTUALITÉ F1 - GP DES ETATS-UNIS : LES DONNÉES CLÉS », (consulté le 31 octobre 2019)

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :