Ouvrir le menu principal

Festival européen du film fantastique de Strasbourg

Logo du festival
Logo du festival.

Le Festival européen du film fantastique de Strasbourg (FEFFS), dont la première édition sous ce nom date de 2008, est issu du Spectre Film Festival créé par l'association des Films du Spectre en 2005. Il se déroule chaque année au mois de septembre à Strasbourg.

Le festival est consacré au cinéma de genre fantastique, faisant la part belle à l'horreur et à la science-fiction notamment. Le festival développe également depuis 2013 une section consacrée aux jeux vidéo et à la réalité virtuelle, dont le cœur est une compétition internationale de jeux vidéo indépendant, l'Indie Game Contest.

Sommaire

HistoriqueModifier

L'avant FEFFSModifier

En 2006, l'association des Films du Spectre se lance dans l'organisation du Hammer Film Festival, consacré aux productions des mythiques studios britanniques de Hammer Film Productions. Les films sont projetés dans les salles de cinéma Star et Star Saint-Exupéry de Strasbourg qui accueillent pour l'occasion Jimmy Sangster, scénariste réputé œuvrant pour ces prestigieux studios.

Le succès du Hammer Film Festival incite l'association à renouveler l'expérience en 2007 avec le Spectre Film Festival. Ce dernier rend cette fois-ci hommage à l'âge d'or de la science-fiction en proposant au public des productions des années 1950 aux années 1980. L'invité d'honneur de l'évènement est le réalisateur et scénariste italien Luigi Cozzi. Le festival 2007 propose également des projections en 3D, dont L'Étrange Créature du lac noir de Jack Arnold.

Création du Festival européen du film fantastique de StrasbourgModifier

L'édition 2008 marque un premier tournant dans l'histoire du festival avec son adhésion à l'European Fantastic Film Festivals Federation (EFFFF)[1], devenant ainsi le Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg. En complément des évènements habituelles, dont une rétrospective de l'œuvre de Ray Harryhausen, le public découvre une double compétition européenne de courts et longs métrages présentée à un premier jury composé de Lamberto Bava, Caroline Munro, Philippe Nahon et Jean-François Rauger.

En 2009, le festival confirme sa présence sur la scène européenne avec la présentation d'une nouvelle double compétition de courts et longs métrages arbitrée par un jury présidé par Roger Corman, prolifique cinéaste américain et formidable dénicheur de talents. Les autres membres du jury sont Ruggero Deodato, Jean-Jacques Bernard et Marina de Van.

Affiliation à l'European Fantastic Film Festivals FederationModifier

Une étape supplémentaire vers la reconnaissance sur la scène européenne est franchie avec l'édition 2010 qui voit le festival intégrer les membres affiliés de l'EFFFF. Le jury attribue désormais le Méliès d'argent du Festival européen du film fantastique de Strasbourg, sésame pour la nomination au Méliès d'or attribué au festival de Sitges en Espagne. En parallèle, il nomine au Méliès d'Or un court métrage pour ce même festival. Le jury est composé de Brian Yuzna, Manlio Gomarasca, Axelle Carolyn et Alexandre O. Philippe.

Sélections officiellesModifier

2008Modifier

CompétitionModifier

Longs-métrages

PalmarèsModifier

Longs métrages
Courts métrages
  • Octopus d'or du meilleur court métrage fantastique européen décerné par le Jury : Scary de Martijn Hullegie   Pays-Bas
  • Mention spéciale du jury : L'insomniaque de Mathieu Mazzoni   France
  • Prix du public meilleur court métrage fantastique européen : Scary de Martijn Hullegie   Pays-Bas
  • Prix du Jury Jeunes : Cold And Dry de Kristoffer Joner   Norvège

2009Modifier

CompétitionModifier

Longs-métrages

PalmarèsModifier

Longs métrages
Courts métrages
  • Nomination au Méliès d'or du meilleur court métrage fantastique européen décerné par le jury : Full Employment de Thomas Oberlies et Matthias Vogel   Allemagne
  • Prix du public du meilleur court métrage fantastique européen : Full Employment de Thomas Oberlies et Matthias Vogel   Allemagne
  • Prix du Jury Jeunes : The Knot de Kjersti Steinsbø   Norvège

2010Modifier

CompétitionModifier

Longs-métrages
Courts-métrages
  • Amock de François Vico, Sarah Matuszak et Xavier Goubin   France
  • Customer Support de André Øvredal   Norvège
  • The Faucet de Denis Rovira Van Boekholt   Espagne
  • Fard de David Alapont et Luis Briceno   France
  • Jericho de Liam Gavin   Irlande
  • Laura's slippers de Oscar Bernácer   Espagne
  • Lester de Pascal Forney   Suisse
  • Mr Foley de D.A.D.D.Y   Irlande
  • Perpetuum mobile de Sebastiam Kenney   Suisse
  • Tous les hommes s’appellent Robert de Marc-Henri Boulier   France
Courts-métrages - sélection "made in france"
  • Adieu Créature de David Perrault   France
  • Bibelots de Mathieu Rotteleur et Caroline Gamon   France
  • Cabine of the Dead de Vincent Templement   France
  • Dernier étage de Olivier Morice   France
  • Les incroyables aventures de Fusion Man de Marius Vale et Xavier Gens   France
  • Ma mort à moi de Mathieu Mazzoni   France
  • Mon père de Fabrice Gablin   France
  • Polaroïd de Akim Srithammavanh   France
  • Via de Léonore Mercier   France

PalmarèsModifier

Longs métrages
Courts métrages
  • Méliès d'argent du meilleur court métrage fantastique européen : Mr Foley de D.A.D.D.Y   Irlande
  • Prix du public du meilleur court métrage fantastique européen : Mr Foley de D.A.D.D.Y   Irlande
  • Prix du Jury Jeunes : Fard de David Alapont et Luis Briceno   France

2011Modifier

CompétitionModifier

Longs-métrages
Courts-métrages
Courts-métrages - sélection "made in france"
  • Débil Starz : Blackchapel de Pierre Fernandez   France
  • Cinémaniac de Alexandre Jousse   France
  • CTIN ! de Cyrille Drevon   France
  • L'Accordeur de Olivier Treiner   France
  • L'Ange 46 de Jules Thenier   France
  • L'Attaque du monstre géant suceur de cerveaux de l'espace de Guillaume Rieu   France
  • L’Enclume de Thierry Nevez   France
  • Nuisible(s) de Erick Hupin, Hans Baldzuhn, Pierre Nahoum, Baptiste Ode et Philippe Puech   France

Rétrospective George A. RomeroModifier

Rétrospective Tod BrowningModifier

Rétrospective Edgar Wallace : Du Krimi au GialloModifier

PalmarèsModifier

Longs-métrages
Courts-métrages
  • Octopus d'or du meilleur court-métrage fantastique international : Bear de Nash Edgerton   Australie
  • Méliès d'argent du meilleur court-métrage fantastique européen : La Femme à cordes de Vladimir Mavounia-Kouka   France -   Belgique
  • Prix du public du meilleur court métrage fantastique international : The Legend of Beaver Dam de Jérôme Sable   Canada
  • Prix du Jury Jeunes : The Legend of Beaver Dam de Jérôme Sable   Canada
  • Prix Seppia : L'Attaque du Monstre Géant Suceur de Cerveaux de l'Espace de Guillaume Rieu (France)

2012Modifier

CompétitionModifier

Longs-métrages
Courts-métrages
Courts-métrages - sélection "made in france"
  • Emergence de Grégory Rodriguez   France
  • La Bifle de Jean-Baptiste Saurel   France
  • La Ville est calme de Alexandre Labarussiat   France
  • La Vitesse du Passé de Dominique Rocher   France
  • Le Vivier de Sylvia Guillet   France
  • The Island Keeper de Aude Cabannes, Julien Malot et Charlotte Pipet   France

Rétrospective post-apocalypseModifier

Rétrospective Powell et Pressburger – Splendor in the pastModifier

La Nuit ExcentriqueModifier

PalmarèsModifier

Longs-métrages
Courts-métrages
  • Octopus d’or du meilleur court-métrage fantastique international : The Last Bus de Ivana Laucikova et Martin Snopek   Slovaquie
  • Méliès d'argent du court-métrage : The Bird Spider de Jaime Dezcallar   Espagne
  • Prix du jury : Le Vivier de Sylvia Guillet   France
  • Prix du jury jeune : The Last Bus de Ivana Laucikova et Martin Snopek   Slovaquie
  • Prix du public du meilleur court métrage fantastique international : The Bird Spider de Jaime Dezcallar   Espagne
  • Mentions spéciales : A Curious Conjunction of Coincidences de Jost Reijmers   Pays-Bas et The Island Keeper de Aude Cabannes, Julien Malot et Charlotte Pipet   France

2013Modifier

CompétitionModifier

Longs-métrages

Courts-métragesModifier

Courts-métrages - sélection "made in france"
  • Douce nuit de Stéphane Bouquet   France
  • Ecce Mulier (L'Enfer) de Vanessa Pavie-Crottier   France
  • La femme qui flottait de Thibault Lang-Willar   France
  • Mecs Meufs de Liam Engle   France
  • Rose or the Mute Liars de Grégory Monro   France
  • The Things they Left Behind de Guillaume Heulard et Stéphane Valette   France
  • Zygomatiques de Stephen Cafiero   France
Courts-métrages - sélection animation
  • Intium de Alexandre Déchel, Adrien Lambert, Emeric Larochette et James Ross-Greetham   France
  • La boîte de sardines de Louise-Marie Colon   Belgique
  • La nuit de l’Ours de Sam Guillaume et Fred Guillaume   Suisse
  • Linear de Amir Admoni   Brésil
  • L’art des Thanatier de David Le Bozec   France
  • Sauterie de Leonid Shmelkov   Russie
  • Vie et mort de l’illustre Grigori Efimovitch Raspoutine de Céline Devaux   France
  • Zombirama de Ariel Lopez et Nano Benayon   Argentine

Indie Game ContestModifier

Rétrospective Monkey BusinessModifier

Rétrospective El SantoModifier

La Nuit ExcentriqueModifier

PalmarèsModifier

Longs-métrages
Courts-métrages
  • Octopus d’or du meilleur court-métrage fantastique international : Yardbird de Michael Spiccia   Australie
  • Méliès d'argent du meilleur court-métrage fantastique européen : Not Funny de Carlos Violadé   Espagne
  • Prix du jury jeune : Not Funny de Carlos Violadé   Espagne
  • Prix du public du meilleur court métrage fantastique international : Yardbird de Michael Spiccia   Australie
  • Mention spéciale : The Hunt de Spencer Estabrooks   Canada
  • Prix "made in france" : The Things they Left Behind de Guillaume Heulard et Stéphane Valette   France
  • Prix animation : Sauterie de Leonid Shmelkov   Russie

Indie Game Contest

  • Octopix du meilleur jeu vidéo indépendant complet : Element4l de i-illusions   Belgique
  • Octopix du meilleur jeu vidéo indépendant work in progress : Pathogen de Zach Bohn   États-Unis

2014Modifier

CompétitionModifier

Longs-métrages
Courts-métrages
Courts-métrages - sélection "made in france"
Courts-métrages - sélection animation

Indie Game ContestModifier

Rétrospective Sympathy for the DevilModifier

Rétrospective Tobe HooperModifier

Nuit Cannon-TestostéroneModifier

PalmarèsModifier

Longs métrages
Courts métrages
  • Octopus d’or du meilleur court-métrage fantastique international : The Landing de Josh Tanner   Australie
  • Méliès d'argent du meilleur court-métrage fantastique européen : Robotics de Jasper Bazuin   Pays-Bas
  • Prix du jury jeune : Ceremony for a Friend de Kaveh Ebrahimpour   Iran
  • Prix du public du meilleur court métrage fantastique international : Robotics de Jasper Bazuin   Pays-Bas
  • Mention spéciale : Ceremony for a Friend de Kaveh Ebrahimpour   Iran
  • Prix "made in france" : Shadow de Lorenzo Recio   France
  • Prix animation : Imposteur de Elie Chapuis   Suisse   France
  • Mention spéciale dans la catégorie Animation : La Bête de Vladimir Mavounia-Kouka   France

Indie Game Contest

  • Octopix du meilleur jeu vidéo indépendant : The Coral Cave de Atelier Sentô   France

2015Modifier

CompétitionModifier

Longs-métrages

Courts-métragesModifier

Courts-métrages - sélection "made in france"
Courts-métrages - sélection animation
  • Chaud Lapin de Alexis Magaud, Soline Bejuy, Maël Berreur, Géraldine Gaston & Flora Andrivon   France
  • Daewit de David Jansen & Sophie Biesenbach   Allemagne
  • The Mill at Calder's End de Kevin McTurk   États-Unis
  • Les Pécheresses de Gerlando Infuso   Belgique
  • Le Repas Dominical de Céline Devaux   France
  • A Single Life de Job, Joris & Marieke   Pays-Bas
  • World of Tomorrow de Don Hertzfeldt   États-Unis
  • Yùl et le Serpent de Gabriel Harel   France

Indie Game ContestModifier

Rétrospective Kids in the DarkModifier

Rétrospective Joe DanteModifier

Double programme Enzo G. CastellariModifier

Hommage à Christopher LeeModifier

La Nuit ExcentriqueModifier

PalmarèsModifier

Longs métrages
Courts métrages
  • Octopus d’or du meilleur court-métrage fantastique international : Barrow de Wade K.Savage   Australie
  • Méliès d'argent du meilleur court-métrage fantastique européen : Detector de Floris Kingma   Pays-Bas
  • Prix du jury jeune : Detector de Floris Kingma   Pays-Bas
  • Prix du public du meilleur court métrage fantastique international : Detector de Floris Kingma   Pays-Bas
  • Mention spéciale : Clones de Rafael Bolliger   Suisse
  • Prix "made in france" : Aquabike de Jean-Baptiste Saurel   France   Belgique
  • Mention spéciale "made in france" : Garçonne de Nicolas Sarkissian   France
  • Prix animation : World of Tomorrow de Don Hertzfeldt   États-Unis
  • Mention spéciale dans la catégorie Animation : Le Repas Dominical de Céline Devaux   France

Indie Game Contest

  • Octopix du meilleur jeu vidéo indépendant : Apocalypse Cow de Monsters are here   Grèce
  • Prix du meilleur jeu fantastique : Zombie Night Terror de NoClip   France

2016Modifier

CompétitionModifier

Longs-métrages

Compétition CrossoversModifier

Courts-métragesModifier

Courts-métrages internationaux
Courts-métrages "Made in France"
Courts-métrages d'animation

Indie Game ContestModifier

Rétrospective M for MurderModifier

Rétrospective Universal MonstersModifier

Rétrospective Dario ArgentoModifier

Rétrospective William LustigModifier

Hommage à David BowieModifier

La Nuit ExcentriqueModifier

PalmarèsModifier

Longs métrages

Courts métrages

  • Octopus d'or du meilleur court-métrage fantastique international : The Disappearance of Willie Bingham de Matt Richards   Australie
  • Méliès d'argent du meilleur court-métrage fantastique européen : The Tunnel (Tunnelen) de André Øvredal   Norvège
  • Mention spéciale du jury court-métrage : Subotika, Land of Wonders de Peter Volkart   Suisse
  • Prix du public du meilleur court-métrage fantastique international : Madam Black de Ivan Barge   Nouvelle-Zélande
  • Prix du jury jeune : The Disappearance of Willie Bingham de Matt Richards   Australie
  • Prix du meilleur court-métrage Made in France : Quenottes de Pascal Thiebaux & Gil Pinheiro   France -   Luxembourg
  • Prix du meilleur court-métrage Animation : Teeth de Daniel Gray & Tom Brown   Royaume-Uni   États-Unis   Hongrie

Indie Game Contest

  • Octopix du meilleur jeu vidéo indépendant : Mars Underground de Matthew Sanderson   Australie
  • Prix du meilleur jeu vidéo fantastique : Machiavillain de Wild Factor   France

2017Modifier

CompétitionModifier

Longs-métrages

Compétition CrossoversModifier

Courts-métragesModifier

Courts-métrages internationaux
Courts-métrages "Made in France"
Courts-métrages d'animation

Indie Game ContestModifier

Compétition internationale

Compétition de jeux vidéo étudiants français

  • Abadi de Beetle Games ( ETPA Toulouse)
  • A Guy and his Hero de A Guy and Its Team (ENJMIN)
  • Agatea de Checkpoint Studio (ETPA Toulouse)
  • A.L.F.R.E.D. de Hugo Lefevre (ISART Digital)
  • Arashi de Oni Team (Art FX Montpellier)
  • Attegia: Druid's Hut de Hugo Lefevre (ISART Digital)
  • Guardians de Ait Abdelmalek Sofiane (LISAA)
  • Unexpected Guest de Gardella Guillaume (ETPA Toulouse)

Rétrospective Humans 2.0Modifier

Rétrospective William FriedkinModifier

Rétrospective Dick MaasModifier

La Nuit ExcentriqueModifier

PalmarèsModifier

Longs métrages
Courts métrages
  • Octopus d’or du meilleur court-métrage fantastique international : Fucking Bunnies (Saatanan Kanit) de Teemu Niukkanen   Finlande
  • Méliès d'argent du meilleur court-métrage fantastique européen : The Absence of Eddy Table de Rune Spaans   Norvège
  • Prix du jury jeune : Expire de Magali Magistry   France
  • Prix du public du meilleur court métrage fantastique international : The Robbery de Jim Cummings   États-Unis
  • Mention spéciale : Mouse de Celine Held & Logan George   États-Unis
  • Prix "made in france" : Animal de Jules Janaud & Fabrice Le Nézet   France
  • Prix animation : The Absence of Eddy Table de Rune Spaans   Norvège
  • Mention spéciale dans la catégorie Animation : Pussy (Cipka) de Renata Gąsiorowska   Pologne

Indie Game Contest

  • Octopix du meilleur jeu indépendant : Do Not Feed the Monkeys de Fictiorama Studios   Espagne
  • Prix du meilleur jeu vidéo étudiant : Abadi de Beetle Games ( ETPA Toulouse)
  • Prix Arte Creative : oQo de Lance et 3-50   France

2018Modifier

Compétition Longs-métragesModifier

Compétition AnimationModifier

Compétition CrossoversModifier

Courts-métragesModifier

Courts-métrages internationaux
  • Babs de Celine Held & Logan George   États-Unis
  • The Girl in the Snow (Das Mädchen im schnee) de Dennis Ledergerber   Suisse
  • Deer Boy de Katarzyna Gondek   Pologne
  • Lunch Ladies de J.M. Logan & Clarissa Jacobson   États-Unis
  • Milk de Santiago Menghini   Canada
  • Saint Hubert de Jules Comes   Belgique
Courts-métrages "Made in France"
Courts-métrages d'animation

Indie Game ContestModifier

Rétrospective Chromosome XXModifier

Rétrospective John LandisModifier

La Nuit ExcentriqueModifier

PalmarèsModifier

Longs métrages
Courts métrages
  • Octopus d’or du meilleur court-métrage fantastique international : Babs de Celine Held & Logan George   États-Unis
  • Méliès d'argent du meilleur court-métrage fantastique européen : À l'aube de Julien Trauman   France
  • Prix du jury jeune : Deer Boy de Katarzyna Gondek   Pologne
  • Prix du public du meilleur court métrage fantastique international : The Girl in the Snow (Das Mädchen im schnee) de Dennis Ledergerber   Suisse
  • Prix "made in france" : Chose mentale de William Laboury   France
  • Prix animation : Lola, une patate vivante de Leonid Shmelkov   France -   Russie
  • Mention spéciale dans la catégorie Animation : Mr. Deer de Mojtaba Mousavi   Iran

Indie Game Contest

  • Octopix du meilleur jeu vidéo indépendant : Nine Witches : Family Disruption de One Man Game   Argentine
  • Prix du public : The Textorcist de Morbidware   Italie

2019Modifier

Compétition Longs-métragesModifier

Compétition AnimationModifier

Compétition CrossoversModifier

Séances spécialesModifier

Midnight MoviesModifier

Rétrospective ParasitesModifier

Rétrospective Robert RodriguezModifier

Rétrospective Mario BavaModifier

En marge des projections en sallesModifier

Conçu à l'origine comme une rencontre axée sur le cinéma de genre fantastique et organisée autour de rétrospectives en salle, d'expositions (notamment autour de la saga Alien en 2009, ou encore de maquettes Lego Star Wars en 2010), de conférences et d'ateliers en maquillage, le festival est resté fidèle à cette envie de véhiculer la passion du cinéma fantastique par d'autres moyens que les projections en salle tout au long des différentes éditions.

Dès 2008, avec la mise en place de la double compétition européenne de courts et longs métrages, le festival propose des cérémonies d'ouverture et de clôture. Il s'agit très généralement d'avant-premières internationales, pouvant élargir l'évènement à des films non européens (donc ne participant pas aux compétitions). Le public festivalier strasbourgeois a ainsi pu découvrir avant l'heure des productions comme Hellboy 2 de Guillermo del Toro et Course à la mort (Death Race) de Paul W. S. Anderson en 2008, Esther de Jaume Collet-Serra et Trick 'r Treat de Michael Dougherty en 2009, Le Dernier Exorcisme de Daniel Stamm et Kaboom de Gregg Araki en 2010.

En 2009 est organisée la première Zombie Walk de Strasbourg, marquant l'ouverture du Festival européen du film fantastique. Elle réunit plusieurs centaines de personnes, permettant à Strasbourg de rejoindre la communauté internationale des Zombie Walk existant à travers le monde.

L'édition 2010 est inaugurée avec une nouvelle Zombie Walk[2], prolongée par le Bal des Zombies, une soirée concert proposant une prestation de Daemonia, groupe constitué autour du compositeur italien de musiques de films Claudio Simonetti, ainsi qu'une autre de Mine Power Cosmic, groupe composé notamment de Charlie Adlard, auteur de la série culte The Walking Dead, et Phil Winslade, auteur britannique de comics. Ces derniers participent également à une conférence et une séance de dédicaces à la Fnac de Strasbourg.

Village FantastiqueModifier

Depuis 2010, le Village Fantastique s'installe chaque année sur une place emblématique de Strasbourg, pour toute la durée du festival. Originellement situé sur la place des Meuniers, le Village Fantastique est depuis 2015 installé chaque mois de septembre sur la place Saint-Thomas. Des artisans locaux et autres exposants sont invités à tenir des stands dans l'esprit du cinéma fantastique. Le Village est le point de ralliement du festival : une boutique permet d'acheter des goodies, de retirer les Pass Festival et une buvette propose aux festivaliers un service continu. Des animations ont ainsi lieu pendant les 10 jours du Festival, du jeu de rôle sur table à l'atelier de maquillage en passant par des concerts.

Section Jeux Vidéo et Réalité VirtuelleModifier

En 2013, le FEFFS inaugure la section "Jeux Vidéo et Réalité Virtuelle" qui célèbre les cultures numériques, en marge de la programmation cinéma. Le CAUE de Strasbourg a accueilli la section jusqu'en 2015; depuis 2016, le Shadok héberge cette section du festival. Chaque année, les festivaliers peuvent découvrir une sélection rétrospective de jeux vidéo en lien avec la thématique principale de l'édition. Le VR Film Corner est un espace consacré à la réalité virtuelle et propose ainsi une programmation d’œuvres filmiques et interactives. Un artiste est invité chaque année pour exposer dans le cadre des arts numériques (2016: Raquel Meyers, 2017: Tatiana Vilela Dos Santos, 2018: Yann Minh) après une résidence de deux semaines.

Des événements spéciaux sont organisés dans le cadre de cette section. Des conférences réunissant des personnalités francophones du jeu vidéo et des ateliers permettent aux festivaliers d'appréhender le jeu vidéo et la réalité virtuelle sous un angle culturel. Des concerts ou des nocturnes ont été organisés plus récemment.

L'Indie Game Contest[3] (IGC) est une compétition internationale consacrée aux jeux vidéo indépendants. Des jeux comme Thumper, Superhot ou Into the Breach ont ainsi été nominés dans le cadre de cette compétition. Une quinzaine de jeux encore en développement sont ainsi en lice pour l'Octopix du meilleur jeu vidéo indépendant, décerné par un jury, et depuis 2018, les festivaliers peuvent voter pour décerner un Prix du public.

Externalisation des activités du FestivalModifier

Les activités des Films du Spectre dépassent le cadre du Festival et prolongent certains éléments de sa programmation.

Horreur, c'est Vendredi est un rendez-vous mensuel consacré au cinéma d'horreur. De janvier à juin, des films horrifiques classiques, décalés ou cultes sont projetés. Depuis 2018, deux films par soirée sont programmés.

Le VR Cinéma est une série de projections organisées au Shadok proposant des courts-métrages en réalité virtuelle autour d'une thématique dédiée.

Les Indie Game Nights sont des soirées consacrées au monde strasbourgeois du jeu vidéo indépendant. Chaque soirée réunie trois studios locaux de développement de jeux vidéo qui présentent leur projet devant un public. Un espace "multijoueur" propose au public de découvrir des classiques du jeu indé.

Le cinéma plein-air, inauguré par une projection de The Big Lebowski le 1er juin 2018 devant le musée d'Art moderne et contemporain de Strasbourg, est devenu l'activité estivale principale des Films du Spectre. Dans plusieurs parcs de la ville, cinq films de cinéma de genre ont été diffusés sur grand écran dont Sueurs froides et Et pour quelques dollars de plus.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier