Ouvrir le menu principal

La Chasse (film, 1980)

film américain réalisé par William Friedkin et sorti en 1980
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Chasse.
La Chasse
Titre original Cruising
Réalisation William Friedkin
Scénario William Friedkin
Acteurs principaux
Sociétés de production Lorimar Film Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest
Genre thriller policier
Durée 102 minutes
Sortie 1980

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Chasse (Cruising) est un thriller policier germanico-américain écrit et réalisé par William Friedkin, sorti en 1980. Il s’agit de l’adaptation du roman américain Cruising du journaliste de New York Times Gerald Walker (1970).

SynopsisModifier

Un jeune policier hétérosexuel enquête dans le milieu gay sado-masochiste new-yorkais sur des meurtres d'homosexuels.

Histoire complèteModifier

New York. Deux homosexuels sont sauvagement assassinés. L'inspecteur Edelson, convaincu d'avoir affaire à un tueur en série, demande à Steve Burns, jeune policier au physique proche des victimes, d'infiltrer le milieu SM gay afin de découvrir le coupable. Steve ne part pas sans appréhension. Bien que Nancy, son amie, le questionne sur ses derniers changements, il garde le mutisme qui est de règle. Installé dans un appartement des quartiers réservés, sous l'identité de John Forbes, le policier sympathise avec son nouveau voisin Ted Bailey et traîne la nuit dans les boîtes homosexuelles à la recherche de quelques indices.

Mais sa présence n'empêche pas deux nouveaux meurtres : l'un dans Central Park et l'autre dans une cabine de projection d'un film pornographique. Soupçonnant un nommé Skip Lee, Steve l'attire dans un hôtel où ses collègues policiers interviennent pour arrêter les deux hommes. Mais le piège tendu était inutile : Skip, après un interrogatoire humiliant, est disculpé par ses empreintes. Peu après, Edelson transmet à Steve les portraits des étudiants de Lukas (l'une des victimes) et le jeune policier y reconnaît l'un de ceux qu'il aperçoit dans les boîtes, Stuart Richards. Steve commence une filature et découvre chez l'étudiant des indices probants. Il le drague dans un parc, et au moment où celui-ci sort son couteau, Steve, plus prompt, le blesse. L'assassin est enfin pris.

Quelques jours après, on retrouve le corps de Ted, sauvagement assassiné, dans son appartement. Edelson se rend compte qu'il était le voisin de Steve. Le film se termine sur les images de Steve, qui s'est réinstallé chez sa petite amie. Il se rase, le regard dans le vague, alors que Nancy découvre sa tenue de cuir et l'essaie.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

DistributionModifier

ProductionModifier

Distribution de rôles

La Chasse est le premier film des acteurs Mike Starr[1], et Ed O'Neill[2]. On y voit aussi James Remar dans le petit rôle d'un homosexuel louche.

AccueilModifier

SortiesModifier

La Chasse sort avant-première mondiale le à New York, avant sa sortie nationale dès le dans tous les États-Unis. En Allemagne de l'Ouest, il sort le et en France, le .

ControverseModifier

Les associations homosexuelles protestèrent que ce soit durant le tournage ou à la sortie du film à cause de la vision de l'homosexualité et la description négative de leur communauté que celui-ci entraînait - avec notamment le cliché des boîtes gay SM[3]. Ce désaveu gagna même Al Pacino, qui se brouilla avec William Friedkin[3].

Le film est censuré aux États-Unis et version vidéo[4]

CritiquesModifier

L'agrégateur Rotten Tomatoes rapporte que 50 % des 42 critiques ont donné un avis positif sur le film, avec une moyenne de 5,3/10[5]. Sur Allociné, les spectateurs ont noté le film 3,6/5[6].

Box-officeModifier

Lors de sa sortie en salles initiale aux États-Unis, La Chasse n'a rapporté que 19 784 223 de dollars de recettes au box-office[7]. Quinze ans plus tard, il totalise 14 495 de dollars de recettes lors de sa ressortie[7], soit un cumul de 19 798 718 de dollars pour les deux recettes[7],[8]. En France, le long-métrage totalise 670 259 entrées[9].

Sortie vidéoModifier

Le film ressort dans une copie validée par William Friedkin chez Arrow en Import zone 2, le 20 août.

DistinctionsModifier

Nominations
  • Stinkers Bad Movie Awards 1980 : Meilleure musique pour Jack Nitzsche

Autour du filmModifier

  • La même année, Brian De Palma réalise Pulsions, un film au mécanisme équivalent : un individu vulnérable sert de proie pour arrêter un tueur en série. Néanmoins, la censure se jette sur La Chasse, beaucoup trop violent pour l'époque[10]. Pulsions devient un classique du thriller horrifique et l'un des films phares de DePalma.
  • À la quatre-vingt-quatrième minute, Stuart Richards dit à Steve Burns : « T'en fais pas, Dorothée, y a pas un chat. » Il s'agit vraisemblablement d'une allusion à la jeune héroïne du Magicien d'Oz : telle Dorothy, le flic s'est aventuré dans le mystérieux pays d'Oz (comme le suggère Nicolas Winding Refn à la fin de son entretien avec Friedkin, enregistré en février 2015, à propos du Convoi de la peur).
  • Interior. Leather Bar. est un docufiction sur un projet de film cherchant à recréer les scénes censurés du film, présenté au festival de Sundance en 2013.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier