Henry, portrait d'un serial killer

film sorti en 1986

Henry, portrait d'un serial killer (Henry: Portrait of a Serial Killer) est un film américain réalisé par John McNaughton et sorti en 1986.

Henry, portrait d'un serial killer

Titre original Henry: Portrait of a Serial Killer
Réalisation John McNaughton
Scénario Richard Fire (en)
John McNaughton
Acteurs principaux
Sociétés de production Maljack Productions
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée 83 minutes
Sortie 1986

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution.

Synopsis

modifier

Hanté par son enfance martyre, Henry tue. C'est la seule manière pour lui de se libérer de ses démons[1]. Il commence par sa mère, prostituée, qui dès son enfance l'habille en fille et le fait assister à ses ébats. Il enchaîne ensuite au gré de ses rencontres[2].

Fiche technique

modifier

Distribution

modifier

Production

modifier

Genèse

modifier

Ce film s'inspire de l'histoire du tueur en série Henry Lee Lucas.

Tournage

modifier

Le tournage a lieu en 1985.

Bande originale

modifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent du générique de fin de l'œuvre audiovisuelle présentée ici.   Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Too Old for These Blues par Kid Tater and The Cheaters.
  • LeLania par Kid Tater and The Cheaters.
  • Lavalite Waltz par Dan Haberkorn.
  • No Father in the Family par E.I.E.I.O.
  • Fingers on It par Enuff Z'Nuff.
  • Callin' Colleen par Kid Tater and The Cheaters.
  • Don't You Know par Fawn.
  • Jukin par Kid Tater and The Cheaters.
  • There's Another Girl par Kid Tater and The Cheaters.
  • Psycho par The Sonics de .
  • Morning Dew par Fawn.
  • My Mistake par Lynne and the Lizards.
Musique non mentionnées dans le générique
  • Waiting in the Garden par Brisance.

Sortie et accueil

modifier

Date de sortie

modifier

Le film est présenté au Festival international du film de Chicago en 1986 et devait à l'origine sortir en salle en 1986, mais la censure américaine le bannit des écrans jusqu'en 1990 pour cause de sa violence très crue. Mais il deviendra un film culte par la suite grâce à son réalisme et son authenticité.[réf. souhaitée]

Accueil critique

modifier
Notation des critiques
Score cumulé
SiteNote
Rotten Tomatoes 87 %[3]
Compilation des critiques
PériodiqueNote

Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, le film récolte 87 % d'opinions favorables pour 61 critiques[3].

Autour du film

modifier

Références dans d'autres œuvres

modifier

Dans le film Journal intime de Nanni Moretti, le personnage principal va voir le film dans un cinéma italien.

Une suite intitulée Henry, Portrait d'un Serial Killer 2 (en), réalisée par Chuck Parello sort en .

Postérité

modifier

Notes et références

modifier
  1. « Henry, portrait d'un serial killer » (fiche film), sur Allociné.
  2. Vincent Avenel, « Le Bates dans le cœur », sur critikat.com, (consulté le )
  3. a et b (en) « Henry, portrait d'un serial killer (1986) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le )

Annexes

modifier

Article de presse

modifier

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier