Le Chat à neuf queues (film)

film sorti en 1971
Le Chat à neuf queues
Titre original Il gatto a nove code
Réalisation Dario Argento
Scénario Dario Argento
Acteurs principaux
Sociétés de production Seda Spettacoli
Terra-Filmkunst
Labrador Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre Policier
Giallo
Durée 114 min
Sortie 1971


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Chat à neuf queues (Il gatto a nove code) est un film franco-italo-allemand réalisé par Dario Argento, sorti en 1971.

Second long métrage du réalisateur italien, il fait partie de la trilogie animalière composée également de l'Oiseau au plumage de cristal et de Quatre mouches de velours gris.

SynopsisModifier

Le gardien d'un institut spécialisé dans la recherche génétique est agressé. Le journaliste Carlo Giordani, aidé d'un aveugle, mène l'enquête et découvre que des chercheurs de l'institut travaillaient sur le facteur XYY qui, selon eux, se retrouverait chez les personnes enclines à la violence et à la criminalité. Une série de meurtres débute alors et vise à empêcher la progression de l'enquête.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

ProductionModifier

TournageModifier

Le tournage s'est déroulé du 3 septembre au aux studios Cinecittà de Rome, ainsi qu'à Turin.

Autour du filmModifier

  • Comme nombre de fictions des années 1960 et 1970, ce film exploite la fausse idée selon laquelle tous ceux atteints du Syndrome 47,XYY auraient tendance à avoir un comportement criminel.
  • Les mains et les yeux du tueur sont ceux de Dario Argento.
  • Le casting international du film (notamment les acteurs principaux) a été imposé à Dario Argento par les producteurs.
  • Aux États-Unis, le film est sorti dans une version moins longue que l'originale (92 minutes au lieu de 120 minutes).
  • Un chat à neuf queues est un instrument de torture - un fouet - composé d'un manche de bois de 30 à 40 cm de long auquel sont fixées neuf cordes ou lanières de cuir d'une longueur qui varie de 40 à 60 cm dont chaque extrémité mobile se termine par un nœud.

AnalyseModifier

Après le succès du film l'Oiseau au plumage de cristal, le cinéaste Dario Argento livre ici une nouvelle enquête policière qui sera suivie par Quatre mouches de velours gris. Cette trilogie animalière fera de lui le maître du giallo (polar italien) lui octroyant le statut de réalisateur culte dès le début de sa carrière.

Bien que n'étant pas liés entre eux, les deux premiers films de Dario Argento reprennent les mêmes caractéristiques traditionnelles du giallo. Un de leurs points communs vient par exemple du déroulement de l'enquête qui permet au réalisateur de brouiller les pistes. L'identité de l'assassin n'est révélée qu'à la fin du film, et surprend le spectateur, lors d'une scène durant laquelle le meurtrier tente d'éliminer la personne qui le traque.

Notes et référencesModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier