Ouvrir le menu principal

L'Homme invisible (film, 1933)

film sorti en 1933
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Homme invisible.
L'Homme invisible
Description de cette image, également commentée ci-après
Affiche originale

Titre original The Invisible Man
Réalisation James Whale
Scénario James Whale d'après le roman de H.G. Wells
Acteurs principaux
Sociétés de production Universal Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre science-fiction
Durée 68 minutes
Sortie 1933
Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L’Homme invisible (The Invisible Man) est un film américain réalisé par James Whale, sorti le . Ce film est adapté du roman L'Homme invisible écrit par H. G. Wells en 1897. Le film fait partie de la série des Universal Monsters. Le succès du film a rendu Claude Rains très populaire. Une suite intitulée Le Retour de l'homme invisible est sortie en 1940.

Sommaire

SynopsisModifier

Jack Griffin, un scientifique obnubilé par son travail, a réussi la prouesse de devenir invisible grâce à une formule qu'il a inventée. Le problème, c'est qu'il n'arrive pas à inverser les effets. À la recherche obsessionnelle d'un antidote qui lui redonnera son apparence normale, Griffin se réfugie alors dans l'auberge d'un petit village isolé pour y travailler. Mais le comportement de cet homme invisible change, il devient fou, agressif, et épris d'une terrifiante envie de pouvoir...

Fiche techniqueModifier

 
Photo de tournage du film.

DistributionModifier

Acteurs non crédités

Autour du filmModifier

  • Claude Rains fait ici des débuts remarqués : il se fond pourtant dans les décors, mais paradoxalement pour mieux servir cette terreur invisible... Il est en effet tout le temps bandé sauf pour les dernières scènes.
  • Sorti en novembre 1933, L'Homme invisible est un gros succès au box-office, juste après King Kong.
  • Ce film fait partie des nombreuses références de la chanson d'introduction du Rocky Horror Picture Show : Double feature.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Jean-Michel Durafour, L'Homme invisible de James Whale. Soties pour une terreur figurative, Rouge profond, "Débords", 2015, 176 p. (ISBN 978-2915083804)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :