Ouvrir le menu principal

Mervyn LeRoy

réalisateur américain
Mervyn LeRoy
Description de cette image, également commentée ci-après
Mervyn LeRoy en 1934.
Naissance
San Francisco (Californie)
États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Décès (à 86 ans)
Los Angeles (Californie)
États-Unis
Profession Réalisateur, producteur, acteur, scénariste
Films notables Le Petit César
Prisonniers du passé
Quo vadis
Permission jusqu'à l'aube
La Mauvaise Graine

Mervyn LeRoy est un réalisateur, producteur, acteur et scénariste américain né le à San Francisco et mort le à Beverly Hills (Los Angeles).

BiographieModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

EnfanceModifier

Mervyn LeRoy naît en 1900 à San Francisco dans une famille juive. Le tremblement de terre de 1906 détruit l'entreprise d'import-export de son père. Celui-ci meurt en 1910, lorsqu'il n'a que dix ans. Il quitte alors l'école pour vendre des journaux en face de la salle de spectacle l'Alcazar, puis y est engagé comme acteur de music-hall.

CarrièreModifier

 
Mervyn LeRoy (à droite) et le prince impérial japonais Akihito en 1953.

En 1919, Mervyn LeRoy tente sa chance à Hollywood où il trouve du travail dans le département des costumes de la Famous Players-Lasky (Paramount). Puis il joue de petits rôles muets et écrit des gags. Cecil B. DeMille, pour lequel il a joué dans Les Dix Commandements, lui donne envie de passer à la réalisation. Son premier film est, en 1927, No Place to Go, un film chantant qui coûte peu et rapporte beaucoup. En 1931, il lance Edward G. Robinson dans deux films à succès, Five Star Final, critique du journalisme tabloïd et de la corruption de la presse, et le Le Petit César, (Film de gangsters), réalisé pour la Warner Bros. C'est ensuite Je suis un évadé (dénonciation du système pénitentiaire américain), un de ses meilleurs films. Il découvre également Clark Gable, Loretta Young, Robert Mitchum et Lana Turner. En 1938, il passe chez MGM et produira notamment Le Magicien d'Oz. En 1951, il s'essaiera au péplum avec Quo vadis. Huit de ses films seront nominés aux Oscars.

Vie privéeModifier

Mervyn LeRoy se mariera trois fois. La première fois avec Elizabeth Edna Murphy, de 1927 à 1933. Puis il aura une idylle avec Ginger Rogers avec qui il gardera des rapports d'amitié. La deuxième fois, de 1934 à 1942, avec Doris Warner, fille de Harry Warner fondateur de la Warner Bros., dont il aura un fils, Warner LeRoy, et une fille, Linda LeRoy Janklow (mariée à Morton L. Janklow). Et la troisième fois, de 1946 à sa mort en 1987, à Kathryn "Kitty" Priest Rand.

FilmographieModifier

Comme réalisateurModifier

Comme producteurModifier

Comme acteurModifier

Comme scénaristeModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :