Société cinématographique des auteurs et gens de lettres

société de production cinématographique française, fondée en 1908 par Saul et Georges Merzbach

Société cinématographique des auteurs et gens de lettres
Création
Disparition Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondateurs Saul et Georges Merzbach
Siège social Paris
Drapeau de France France
Activité Production de films

La Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (S.C.A.G.L.) est une société de production cinématographique, fondée en 1908 par Saul et Georges Merzbach[1], banquiers liés à la société Pathé frères, à l'initiative de deux auteurs dramatiques de renom, Pierre Decourcelle et Eugène Gugenheim.

Elle a été en activité de 1908 à 1923.

HistoriqueModifier

Spécialisée dans les adaptations littéraires et les scénarios d'écrivains, la Société cinématographique des auteurs et gens de lettres — dont les statuts ont été déposés le — a été créée, quelques semaines après Le Film d'art, dans le but d'élargir le public du cinéma vers des couches plus cultivées et plus aisées de la population[2].

La S.C.A.G.L. se voue à l'adaptation au cinéma de classiques de la littérature populaire comme Les Deux Orphelines, La Closerie des genêts, Les Mystères de Paris, etc., et, sous la houlette de son directeur artistique — Albert Capellani —, elle produit un grand nombre de films, qui sont distribués par Pathé frères, qui fournit également une aide matérielle et logistique pour le tournage. D'ailleurs, Charles Pathé est actionnaire et administrateur de la S.C.A.G.L., pour laquelle il construit de nouveaux studios à la pointe de la technique, sur un terrain attenant à son usine de Vincennes.

Filmographie partielleModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Jean-Jacques Meusy, Aux origines de la Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (S.C.A.G.L. ) : le bluff de Pierre Decourcelle et Eugène Gugenheim, in 1895, revue d'histoire du cinéma, no 19, AFRHC, 1995, p. 6–17 (lire en ligne)
  • Alain Carou, L’invention du « film littéraire », ou comment le cinéma français rencontra les écrivains, conférence, École nationale des chartes, (lire en ligne)
  • Dominique Moustacchi et Stéphanie Salmon, Albert Capellani directeur artistique de la SCAGL ou l’émergence de l’auteur, in 1895, revue d'histoire du cinéma, no 68, AFRHC, 2012, p. 99–119 (lire en ligne)

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Saul et Georges Merzbach sont les fils du banquier Bernard Merzbach
  2. Jean-Jacques Meusy, Aux origines de la Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (S.C.A.G.L. ) : le bluff de Pierre Decourcelle et Eugène Gugenheim, in 1895, revue d'histoire du cinéma, n°19, 1995, p.8