Prix Jean-Vigo

récompense cinématographique française

Le nom de Jean Vigo, mort en 1934 à vingt-neuf ans, est devenu une référence. Il évoque à la fois le cinéma comme moyen d'expression total et les multiples difficultés auxquelles se heurte un jeune auteur de films, soucieux de se manifester librement.

Le Prix Jean Vigo semble avoir été imaginé par Armand-Jean Cauliez, professeur, biographe et historien de cinéma, puis fondé en 1951 par Claude Aveline, exécuteur testamentaire de Jean Vigo, entouré de quelques proches du cinéaste, dont sa fille Luce alors âgée de vingt ans. Sous l'impulsion, notamment, d'Agnès Varda, en 1991, fut créée L'Association Prix Jean Vigo.

Depuis 1960, deux PRIX JEAN VIGO sont désormais décernés annuellement : l'un à l'auteur-e ou aux auteurs-es d'un film de long métrage, l'autre à l'auteur-e ou aux auteurs-es d'un film de court métrage au Centre Pompidou. C’est l’auteur-e réalisateur-trice qui est lauréat-e du Prix Jean Vigo et non son film.

Le jury est composé de membres de l’association et d’invités cooptés, chaque année, à l’unanimité lors de l’assemblée générale annuelle.

Les films en « compétition » doivent être de production française ou de coproduction majoritaire française, et avoir été achevés, au plus tôt, après la date de remise des Prix Jean Vigo de l’année précédente.

Les Prix Jean Vigo distinguent l’indépendance d’esprit, la qualité et l'originalité des cinéastes. Plutôt que saluer l’excellence d’un film, le Jury tient à remarquer un-e auteur-e d'avenir, à découvrir à travers lui une passion et un don. Le “Vigo" n'est pas un prix de consécration mais un prix d'encouragement, de confiance. Un pari.

LauréatsModifier

Jusqu'en 1959Modifier

À partir de 1960Modifier

Les longs métragesModifier

Les courts-métragesModifier

Lien externeModifier

Notes et référencesModifier