King Kong 2

film sorti en 1986
King Kong 2
Titre original King Kong Lives
Réalisation John Guillermin
Scénario Steven Pressfield
Ronald Shusett
Acteurs principaux
Sociétés de production Dino De Laurentiis Company
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre fantastique
Durée 105 minutes
Sortie 1986

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

King Kong 2 (King Kong Lives) est un film américain réalisé par John Guillermin, sorti en 1986. C'est une suite directe au King Kong de 1976, du même réalisateur.

SynopsisModifier

King Kong a survécu à sa chute du World Trade Center. Depuis dix ans, il est pris en charge par l'Atlanta Institute. Dans une salle chirurgicale hors normes, King Kong est là, allongé, le cœur faible, dans un profond coma, mais en vie. Des scientifiques viennent de mettre au point un cœur artificiel à la taille du malade. Mais malgré les 7 millions de dollars que vaut ce nouveau cœur, la transplantation ne peut se faire. En effet, King Kong a perdu trop de sang et toute opération chirurgicale importante, sans une transfusion sanguine conséquente, l'enverrait à une mort certaine. C'est alors qu'un aventurier, Hank Mitchell, découvre, dans la jungle de Bornéo, un gigantesque gorille femelle qu'il revend à l'institut. King Kong reçoit donc du sang de la part de la femelle et sort de son coma. King Kong va découvrir l'amour fou et fuir avec la femelle. Mais le Colonel Nevitt et ses hommes cherchent à exterminer King Kong pour de bon.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

CommentaireModifier

Au milieu des années 1980, la diffusion télévisée aux États Unis de King Kong (1976) constitue un tel record d'audience que le producteur italien Dino De Laurentiis pense judicieux de lui donner cette suite, même tardive. Globalement honnie par les médias, celle-ci fait en outre un flop au box-office avec moins de 5 millions de recettes pour un budget de 18 millions[2]. De plus, le film fut très mal accueilli par la critique.

DistinctionsModifier

NominationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Comme Martha Schumacher
  2. (en) « King Kong Lives », sur Box Office Mojo (consulté le 23 mars 2017)

Liens externesModifier