Tour d'Espagne 1996

La 51e édition du Tour d'Espagne s'est déroulée du 7 au 29 septembre, entre Valence et Madrid. Il fut remporté par le Suisse Alex Zülle (ONCE). Cette édition a compté 22 étapes pour un total de 3 898 kilomètres. La moyenne générale du vainqueur s'est élevée à 39,986 km/h. Elle est restée célèbre pour avoir vu un triplé suisse au classement général.

Tour d'Espagne 1996
Généralités
Course
51e Tour d'Espagne
Étapes
22
Date
Distance
3 898 km
Pays traversé(s)
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Coureurs au départ
180
Coureurs à l'arrivée
115
Vitesse moyenne
39,986 km/h
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Meilleure équipe

Équipes engagéesModifier

Principaux favorisModifier

Tony Rominger fait son retour sur la course qui l'a révélé il y a des années après avoir remporté le Tour d'Italie 1995. Il est opposé à l'équipe ONCE, emmenée par Alex Zülle et Laurent Jalabert, le tenant du titre. Contraint par ses dirigeants[1], Miguel Indurain, cinq fois vainqueur du Tour de France, a dans le but de remporter le seul grand tour qu'il lui reste à gagner, après avoir échoué à gagner un sixième Tour de France consécutif.

Déroulement de la courseModifier

Les premiers jours de compétition se sont déroulés tranquillement pour les favoris, avec une multitude d'arrivées au sprint. Le maillot jaune esr passé entre plusieurs sprinteurs en raison des bonifications sur les sprints intermédiaires et sur la ligne d'arrivée.

Le premier contre-la-montre, disputé sur 46 kilomètres, lors de la 10e étape, est le premier duel entre les candidats à la victoire finale. Rominger remporte l'étape, devançant Zülle de seulement 2 secondes derrière et Indurain de 27 secondes. Les autres coureurs ont terminé très loin les uns des autres. Cependant, dans le classement général, la situation était différente, puisque Rominger est déjà assez éloigné de Zülle et Indurain. Jalabert est resté proche d'eux, en troisième position.

La 12e étape, se terminant sur l'Alto del Naranco, est le premier coup porté à Miguel Indurain, qui perd une minute face à Zülle et recule à la troisième place à plus de deux minutes. Les coureurs de l'équipe ONCE Zülle et Jalabert occupent les deux premières places.

Le lendemain, sur la scène des lacs de Covadonga, Indurain se retire à la surprise générale du public[1]. La Vuelta est alors définitivement entre les mains de l'équipe ONCE. À la troisième place, Laurent Dufaux, est alors à plus de cinq minutes de Zülle.

La seule étape pyrénéenne, se terminant à la station d'Aramón Cerler, n'a servi qu'à démontrer la supériorité d'ONCE. Cependant, lors la 19e étape, Jalabert perd de nombreuses minutes en raison de la contamination des aliments causée par une consommation présumée d'un riz au lait, qui en plus de l'affecter, a affecté le reste de son équipe, à l'exception du leader Alex Zülle, qui n'a pas aimé ce plat. Cela a conduit le leader à manquer d'équipier et amené plusieurs équipes à passer à l'attaque, dont Laurent Dufaux qui récupère un peu plus d'une minute. Finalement Zülle

Le contre-la-montre de la 21e étape a permis à Rominger d'obtenir sa deuxième victoire d'étape et la 3e place au classement général.

Enfin, la Vuelta a vu un podium totalement suisse, avec la victoire d'Alex Zülle à Madrid (avec plus de six minutes d'avance), la deuxième position de Laurent Dufaux et la troisième place de Tony Rominger, qui a également gagné le classement montagne. Il s'agit du pire Tour d'Espagne de l'histoire des cyclistes espagnols car c'est la première fois qu'ils n'obtiennent aucune victoire d'étape, tandis que le meilleur coureur au général est Fernando Escartín à la dixième place.

ÉtapesModifier

Date Villes étapes km Vainqueur d'étape Leader du classement général
1re 7 septembre Valence 162   Biagio Conte   Biagio Conte
2e 8 septembre Valence - Cuenca 210   Nicola Minali   Biagio Conte
3e 9 septembre Cuenca - Albacete 167   Laurent Jalabert   Laurent Jalabert
4e 10 septembre Albacete - Murcie 166,5   Tom Steels   Laurent Jalabert
5e 11 septembre Murcie - Almería 208   Jeroen Blijlevens   Laurent Jalabert
6e 12 septembre Almería - Malaga 196,5   Fabio Baldato   Fabio Baldato
7e 13 septembre Malaga - Marbella 171   Fabio Baldato   Fabio Baldato
8e 14 septembre Marbella - Jerez de la Frontera 220   Nicola Minali   Fabio Baldato
9e 15 septembre Jerez de la Frontera - Cordoue 203,5   Nicola Minali   Fabio Baldato
10e 16 septembre El Tiemblo - Ávila 46,5 (CLM)   Tony Rominger   Alex Zülle
11e 17 septembre Ávila - Salamanque 188   Marco Antonio Di Renzo   Alex Zülle
12e 18 septembre Benavente - Alto del Naranco 188   Daniele Nardello   Alex Zülle
13e 19 septembre Oviedo - Lacs de Covadonga 159   Laurent Jalabert   Alex Zülle
14e 20 septembre Cangas de Onís - Cabárceno 202,5   Biagio Conte   Alex Zülle
15e 21 septembre Cabárceno - Valdezcaray 220   Alex Zülle   Alex Zülle
16e 22 septembre Logroño - Sabiñánigo 221   Nicola Minali   Alex Zülle
17e 23 septembre Sabiñánigo - Cerler 165,5   Oliverio Rincón   Alex Zülle
18e 24 septembre Benasque - Saragosse 219,5   Dimitri Konyshev   Alex Zülle
19e 25 septembre Getafe - Ávila 217   Laurent Dufaux   Alex Zülle
20e 26 septembre Ávila - Ségovie 209,5   Gianni Bugno   Alex Zülle
21e 27 septembre Ségovie 43 (CLM)   Tony Rominger   Alex Zülle
22e 28 septembre Madrid 157,5   Tom Steels   Alex Zülle

Classement généralModifier

Cycliste Pays Équipe Temps
1. Alex Zülle   Suisse ONCE en 97 h 31 min 46 s
2. Laurent Dufaux   Suisse Lotus-Festina + 6 min 23 s
3. Tony Rominger   Suisse Mapei-GB 8 min 29 s
4. Roberto Pistore   Italie MG-Technogym 10 min 13 s
5. Stefano Faustini   Italie Aki-Gipiemme 11 min 21 s
6. Georg Totschnig   Autriche Polti 11 min 33 s
7. Davide Rebellin   Italie Polti 13 min 16 s
8. Andrea Peron   Italie Motorola 14 min 46 s
9. Bobby Julich   États-Unis Motorola 15 min 10 s
10. Fernando Escartín   Espagne Kelme 18 min 36 s

Classements annexesModifier

Classement par points Laurent Jalabert   France 237 pts
2e Nicola Minali   Italie 163 pts
3e Tom Steels   Belgique 142 pts
Grand Prix de la montagne Tony Rominger   Suisse 177 pts
2e Laurent Jalabert   France 120 pts
3e Dimitri Konyshev   Russie 107 pts
Metas volantes (régularité) Jürgen Werner   Allemagne
Meilleure équipe Team Polti

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier