Ouvrir le menu principal

Laurent Pichon

coureur cycliste français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pichon.
Laurent Pichon
Saint-Ghislain - Grand Prix Pino Cerami, 22 juillet 2015, départ (B117).JPG
Laurent Pichon lors du départ du Grand Prix Pino Cerami 2015.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes amateurs
1999-2000CC Ergué-Gabéric
2000-2006Moëlan CCPA
2006-2009VC Pays de Lorient
Équipes professionnelles
2010-2012Bretagne-Schuller
01.2013-06.2013[n 1]FDJ
06.2013-12.2014[n 2]FDJ.fr
2015-2016FDJ
01.2017-07.2017Fortuneo-Vital Concept
07.2017-12.2017Fortuneo-Oscaro
2018Fortuneo-Samsic
2019-Arkéa-Samsic
Principales victoires

Laurent Pichon, né le à Quimper, est un coureur cycliste français. Professionnel depuis 2010, il est membre de l'équipe Arkéa-Samsic depuis 2017.

Sommaire

BiographieModifier

Jeunesse et carrière amateurModifier

Laurent Pichon commence le cyclisme en 1999, au CC Ergué-Gabéric[2]. Il y effectue ses deux années minimes[3], puis rejoint le Moëlan CCPA à la suite d'un déménagement[2]. En catégorie cadet, il obtient trois victoires[2].

En 2003, en catégorie junior, il gagne trois fois sur route et douze fois sur piste, dont le championnat de Bretagne du kilomètre, et participe aux championnats de France sur piste[2].

En 2007, il intègre le VC Pays de Lorient. Il obtient cette année-là son BTS Travaux publics[4],[3]. En 2008, il décide de se consacrer pleinement au cyclisme[4],[5]. En mars, il est cependant victime d'une chute lors de la Route bretonne. Souffrant au genou, il ne peut reprendre la compétition qu'en juin[4]. Il connaît néanmoins une fin de saison plus satisfaisante[4]. En 2009, il est vainqueur à treize reprises sur route[5],[6], notamment lors du Grand Prix de Plouay amateurs, de la Route bretonne, de l'Essor breton.

Carrière professionnelleModifier

Chez Bretagne-Schuller de 2010 à 2012Modifier

 
Laurent Pichon en 2011.

En 2010, Laurent Pichon devient coureur professionnel dans l'équipe Bretagne-Schuller. Durant le début de cette première saison, il est vainqueur d'étape du Circuit des plages vendéennes et du Tour de Normandie. Il monte ensuite sur le podium de la Route Adélie de Vitré, des Boucles de l'Aulne entre ses coéquipiers Jean-Luc Delpech et Romain Hardy, et de la Route bretonne. Sur piste, il devient champion de France du scratch.

En 2011, outre une victoire d'étape au Circuit des Ardennes, et au classement général du Kreiz Breizh Elites, il obtient des places d'honneur importantes lors des Quatre jours de Dunkerque, où il est deuxième derrière Thomas Voeckler, et au Grand Prix de Francfort (5e)[7].

En 2012, il remporte les Boucles de la Mayenne, se classe deuxième de la Route Adélie de Vitré, des Boucles de l'Aulne, cinquième de Paris-Tours et du Circuit de Lorraine, huitième des Quatre Jours de Dunkerque.

Chez FDJ (2013-2016)Modifier

En 2013, il est recruté par l'équipe FDJ. Il dispute le Tour d'Italie, son premier grand tour. Malgré une chute spectaculaire lors de la première étape, nécessitant la pose de cinq points de suture et la remise en place de deux dents[8], il parvient au terme de cette course.

En début de saison 2014, une chute lors de l'Étoile de Bessèges lui cause « une fêlure au niveau du scaphoïde et de la tête du radius ». De retour en compétition fin mars[9], il prend la troisième place de Paris-Camembert en avril. La suite de sa saison est toutefois perturbée par des douleurs au dos, dues à sa chute de début d'année. Il dispute le Tour d'Italie, dont Nacer Bouhanni gagne trois étapes, mais estime ne « pas [avoir] pu bien assurer [son] rôle d'équipier[10]. » En fin de saison, il dispute le championnat du monde du contre-la-montre par équipes avec ses coéquipiers, et en prend la onzième place.

Fortuneo et retour en Bretagne (depuis 2017)Modifier

De retour dans la formation bretonne du peloton professionnel après 4 années d'exil, il lève les bras à deux reprises en l'espace de seulement 5 jours, s'imposant d'abord sur la Classic Loire-Atlantique, où il résiste de justesse au retour du peloton, puis lors de la première étape de la Semaine Coppi et Bartali, où il bat au sprint son compagnon d'échappée Lilian Calmejane. Durant l'été, il participe pour la première fois de sa carrière au Tour de France et termine l'épreuve en cent-vingt-cinquième position. Début septembre, il termine neuvième du Grand Prix de Fourmies[11].

En 2018, il termine sixième de l'Arctic Race of Norway[12].

Palmarès sur routeModifier

Par annéesModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

2 participations

Tour d'ItalieModifier

2 participations

Tour d'EspagneModifier

2 participations

Classements mondiauxModifier

Année 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
UCI World Tour nc[13] nc[14] nc[15] nc[16]
UCI Europe Tour 1 201e[17] 67e[18] 21e[19] 24e[20] 333e[21]
Légende : nc = non classé

Palmarès sur pisteModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Du 1er janvier 2013 au 28 juin 2013
  2. Du 29 juin 2013 au 31 décembre 2014

RéférencesModifier

  1. « Laurent Pichon », sur equipecyclistefdj.fr (consulté le 7 mai 2015)
  2. a b c et d « Laurent Pichon : entre route et piste », sur letelegramme.fr, (consulté le 4 mars 2016)
  3. a et b « Le questionnaire CCEG N°10 Laurent PICHON », sur ccergue.net, (consulté le 4 mars 2016)
  4. a b c et d « Le grand retour de Pichon », sur letelegramme.fr, (consulté le 4 mars 2016)
  5. a et b « L. Pichon - « J’ai gagné en puissance et en force » », sur cyclismactu.net, (consulté le 5 mars 2016)
  6. « Laurent Pichon au MCCPA », sur letelegramme.fr, (consulté le 4 mars 2016)
  7. « Interview de Laurent Pichon », sur velo101.com, (consulté le 5 mars 2016)
  8. « Laurent Pichon, héros malgré lui », sur ouest-france.fr, (consulté le 4 mars 2016)
  9. « Laurent Pichon espère revenir fin mars », sur ouest-france.fr, (consulté le 4 mars 2016)
  10. « Laurent Pichon, entre forme et moral », sur ouest-france.fr, (consulté le 4 mars 2015)
  11. Frédéric Gachet, « Grand Prix de Fourmies : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 6 septembre 2017)
  12. Nicolas Horlait, « Arctic Race of Norway : Nouvelle démonstration de Mathieu van der Poel, Sergei Chernetski s’assure le général », sur cyclingpro.net, (consulté le 20 août 2018)
  13. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  14. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  15. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  16. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  17. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  18. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  19. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  20. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  21. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :