Simon Pellaud

coureur cycliste suisse
Simon Pellaud
Isbergues - Grand Prix d'Isbergues, 21 septembre 2014 (B041).JPG
Simon Pellaud lors du Grand Prix d'Isbergues 2014.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
08.2011-12.2011Atlas Personal (stagiaire)
2012Atlas Personal-Jakroo
2013Maca-Loca-Scott
2014Roth-Felt
Équipes professionnelles
08.2014-12.2014IAM (stagiaire)
2015-2016IAM
2017-2018Illuminate
2019IAM Excelsior
2020-Androni Giocattoli-Sidermec

Simon Pellaud, né le , est un coureur cycliste suisse, membre de l'équipe Androni Giocattoli-Sidermec. Il possède un titre de champion de Suisse espoirs à son palmarès.

BiographieModifier

En 2012, il est membre de l'équipe continentale Atlas Personal-Jakroo après avoir été stagiaire au sein de cette formation l'année précédente.

Champion de Suisse espoirs en 2013[1], il intègre en 2014 l'équipe IAM en tant que stagiaire[2], puis devient professionnel dans cette équipe en 2015. Il dispute le Tour d'Espagne, son premier grand tour. L'année suivante, il reçoit le prix de la combativité de la troisième étape du Tour d'Espagne.

L'équipe IAM disparaît en fin d'année 2016. « Le plus jeune, le moins aguerri » (de la formation), Simon Pellaud est peu sollicité et « songe un temps à reprendre ses études »[3]. Avant qu'en novembre, l'équipe continentale américaine Illuminate le fasse signer pour 2017[4]. Ce contrat est pour lui comme « une renaissance ». Il apprécie alors « voyager autour du monde », « devoir s'adapter à la façon de courir car comme les cultures, les compétitions cyclistes peuvent varier beaucoup d'un pays à l'autre ». Devenu un nomade du cyclisme, il visite des pays comme Taiwan, l'Azerbaïdjan, la Corée du Sud, la Roumanie ou le Ruanda. Et même si le niveau des compétitions est plus faible qu'en World Tour, il apprend beaucoup notamment sur le plan personnel[3].

En fin de saison 2018, il remporte la dernière étape du Tour de Hainan avec sa sélection nationale.

Après deux saisons à rouler surtout en Asie, il trouve un contrat avec la formation helvétique IAM Excelsior pour 2019. Il doit alors se réaccoutumer au cyclisme européen. Bénéficiant d'un « bon calendrier, engrangeant de la confiance au fur et à mesure des résultats, Simon profite de chaque moment sans penser à un contrat futur »[3].

La saison 2019 est la meilleure pour Simon Pellaud, profitant d'un calendrier hétérogène pour obtenir des résultats dans des courses mineures et se montrer dans des échappées sur des épreuves World Tour auxquelles il participe avec l’équipe de Suisse. Il remporte ainsi une étape du Tour du Loir-et-Cher, le classement général du Tour de la Mirabelle et la Flèche ardennaise. Il termine également deuxième du championnat de Suisse derrière Sébastien Reichenbach[3]. Lors du Tour de Romandie, il remporte le classement de la montagne et le prix de la combativité[5]. Selon lui, « gagner la Flèche est le meilleur de l'année parce qu'il bat les Belges à domicile. La Mirabelle est différente car il s'y présente catalogué en favori. Il y remporte sa première victoire dans un classement général. Tandis que le maillot du meilleur grimpeur du Romandie n'était pas un objectif mais une fois endossé, il se concentra pour le garder »[3].

Gianni Savio le contacte à l'occasion du Tour de la Mirabelle et malgré des contacts avec des équipes World Tour, Simon préfère signer avec Androni pour 2020[3].

Venu en Colombie pour la première fois en décembre 2016 avec son coéquipier Edwin Ávila, il s'éprend du pays. Au point de faire construire une maison dans les montagnes aux environs de Medellín et d'y vivre six mois de l'année. Pour lui, rester aussi longtemps à 2 500 m d'altitude, lui a été bénéfique professionnellement[3].

Palmarès sur routeModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour d'EspagneModifier

Classements mondiauxModifier

Année 2012 2013 2014 2015 2016 2017
UCI World Tour nc[6]
UCI Europe Tour 685e[7] 1 027e[8]
UCI America Tour 505e[9] 406e[10]
UCI Asia Tour 78e[11]
UCI Africa Tour 123e[12]
Légende : nc = non classé

Notes et référencesModifier

  1. « Simon Pellaud est le nouveau champion Suisse U23 », sur cycling.ch, (consulté le 29 août 2014)
  2. Christophe Spahr, « Simon Pellaud engagé par IAM dès le 1er août », sur lenouvelliste.ch, (consulté le 29 août 2014)
  3. a b c d e f et g (es) David Hunter, « Simon Pellaud, un suizo con alma colombiana », sur www.ciclismointernacional.com, (consulté le 1er décembre 2019)
  4. (en) Pat Malach, « Team Illuminate sign Simon Pellaud from IAM Cycling », sur cyclingnews.com, (consulté le 11 janvier 2017)
  5. Tour de Romandie (@TourDeRomandie), « Prix de la combativité », sur Twitter, 5 mai 2019 à 15h12 (consulté le 6 mai 2019)
  6. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  7. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  8. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  9. (en) « UCI America Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  10. (en) « UCI America Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 30 octobre 2017)
  11. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 30 octobre 2017)
  12. (en) « UCI Africa Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externesModifier