Jens Keukeleire

coureur cycliste belge

Jens Keukeleire, né le à Bruges, est un coureur cycliste belge, membre de l'équipe EF Pro Cycling.

Jens Keukeleire
Image dans Infobox.
Jens Keukeleire lors du Grand Prix E3 2015.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes amateurs
Équipes professionnelles
2010-2011Cofidis
01.2012-04.2012[n 1]GreenEDGE
05.2012-06.2016[n 2]Orica-GreenEDGE
07.2016-12.2016[n 3]Orica-BikeExchange
2017Orica-Scott
2018-2019Lotto-Soudal
2020-EF Pro Cycling
Principales victoires
1 étape de grand tour
Tour d'Espagne (1 étape)

BiographieModifier

Jens Keukeleire naît le à Bruges en Flandre-Occidentale. Sa première pratique sportive est le football, qu'il abandonne à la suite d'une blessure au genou. Il pratique ensuite l'aviron, puis le cyclisme.

Membre du WC Soenens dans les rangs amateurs, il remporte en 2009 la Topcompétition U27[n 4]. Il gagne la dernière des sept courses de ce calendrier, le Grand Prix de la ville de Geel[2] et se classe deuxième de la Flèche ardennaise[3] et troisième du Circuit de Wallonie[4]. Régulièrement sélectionné en équipe de Belgique des moins de 23 ans et participe notamment au championnat du monde de 2009 de cette catégorie.

2010-2011 : Cofidis, la confirmation au haut-niveauModifier

À la fin de l'année 2009, aucune équipe professionnelle belge ne lui propose de contrat. Il est recruté par l'équipe française Cofidis, par l'entremise de l'ancien coureur professionnel belge Nico Mattan, membre de cette équipe de 1999 à 2003.

 
Jens Keukeleire peu avant le départ de la 1re étape de l'Eurométropole Tour 2014 à La Louvière.

Il dispute ses premières courses en tant que coureur professionnel, le Challenge de Majorque et le Tour de l'Algarve, en février 2010. En sept jours de course, il se classe quatre fois parmi les dix premiers lors d'arrivées disputées au sprint. Lors de la quatrième étape du Tour de l'Algarve, il se classe quatrième à l'issue d'une arrivée en côté, distancé par André Greipel, Jürgen Roelandts et Samuel Sánchez[5]. Au début du mois de mars, il remporte au sprint Le Samyn, puis le classement général des Trois Jours de Flandre-Occidentale, dont il gagne une étape. Deux semaines plus tard, il s'impose sur la Nokere Koerse.

En 2011, Jens Keukeleire peine à retrouver une bonne dynamique. Il ne lèvera les bras qu'au mois de juillet, lors de la troisième étape du Tour d'Autriche.

2012-2017 : OricaModifier

Pour la saison 2012, il s'engage pour l'équipe Orica-GreenEDGE[6]. Il dispute le Tour d'Italie mais ne parvient pas à se battre pour une victoire. Son seul succès de la saison est un succès collectif : il remporte le contre-la-montre par équipes de l'Eneco Tour, ce qui lui permet de porter le maillot de leader deux jours durant. En , Jens Keukeleire retrouve le goût de la victoire lors du Tour de Burgos, où il s'impose à deux reprises. Suivent alors près de trois années sans succès, même s'il parvient à se classer sixième de Paris-Roubaix en 2015.

C'est au Tour de Slovénie 2016 qu'il fait à nouveau parler sa vitesse. Quelques mois plus tard, il s'offre la plus belle victoire de sa carrière en remportant la douzième étape du Tour d'Espagne. Son année 2017 est marquée par un printemps fructueux. D'abord deuxième de Gand-Wevelgem, battu par le seul Greg Van Avermaet, il remporte au mois de mai le classement général du Tour de Belgique.

En juillet, il est sélectionné pour participer aux championnats d'Europe de cyclisme sur route[7], à la suite de quoi il annonce son transfert vers la formation belge Lotto-Soudal, après six années sous les couleurs d'Orica[8].

2018-2019 : passage chez Lotto-SoudalModifier

Pour sa première saison chez Lotto-Soudal, il n'obtient pas de résultats notables sur les classiques, mais gagne le Tour de Belgique. Lors du Tour de France, il se fracture la partie supérieure du péroné dans les 15 premiers kilomètres de la 9e étape pavée entre Arras et Roubaix. Il termine l'étape en 142e position, à plus de 16 minutes du vainqueur et est non partant le lendemain[9].

Saison 2019Modifier

Comme la saison précédente, il lance son exercice 2019 en Argentine, 4e de la deuxième étape du Tour de San Juan. Lors du week-end d'ouverture belge, il termine 11e du Circuit Het NieuwsbladTim Wellens monte sur le podium (3e) et 7e de Kuurne-Bruxelles-Kuurne. Il réalise une saison des Classiques consistante, 14e de l'E3 BinckBank Classic, 15e de Gand-Wevelgem, 11e d'À travers les Flandres, 12e du Tour des Flandres et 29e de Paris-Roubaix.

Il enchaîne par les Quatre Jours de Dunkerque où, auteur de 5 tops 10 d'étape, il monte sur la troisième marche du classement général. En juillet, il participe au Tour de FranceCaleb Ewan remporte trois étapes. Il est sélectionné pour représenter son pays aux championnats d'Europe de cyclisme sur route[10]. Il s'y adjuge à cette occasion la vingt-huitième place alors que son compatriote Yves Lampaert termine deuxième[11]. Sur la deuxième partie de saison, il décroche de nouvelles places d'honneur, 7e du Tour d'Allemagne, 5e du Circuit du Houtland, 12e du Tour de l'Eurométropole et 5e de Binche-Chimay-Binche, son dernier dossard de la saison.

2020- : EF Pro CyclingModifier

Saison 2020Modifier

En 2020, il rejoint la formation américaine EF Pro Cycling. Selon Jonathan Vaughters, manager de l'équipe, il vient renforcer l'équipe sur les Classiques ainsi que pour accompagner Kristoffer Halvorsen sur les sprints et protéger Daniel Martínez et Sergio Higuita sur les courses à étapes, notamment sur les bordures[12]. En juin, il révèle avoir contracté la Covid-19 en mars et avoir retrouvé la pleine possession de ses moyens seulement courant mai[13]. Il renoue avec la compétition en août sur le Critérium du Dauphiné, remporté par son coéquipier Martínez, alors que sa dernière course, suite au confinement, était Kuurne-Bruxelles-Kuurne le 1er mars. Il est retenu pour prendre part au Tour de France.

Sur les Classiques reportées en fin de saison, il participe à la Flèche wallonne (94e) et à Liège-Bastogne-Liège (abandon) où s'illustre Michael Woods (3e et 7e), à Gand-Wevelgem (91e) et au Tour des Flandres (27e) où Alberto Bettiol se distingue (4e et 16e) puis à la Classic Bruges-La Panne où il réalise le meilleur résultat de l'équipe (39e).

Palmarès et classements mondiauxModifier

Palmarès amateurModifier

Palmarès professionnelModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

5 participations

Tour d'ItalieModifier

3 participations

Tour d'EspagneModifier

3 participations

Classements mondiauxModifier

Année 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
UCI World Tour nc[14] nc[15] 111e[16] 82e[17] 134e[18]
UCI Europe Tour 506e[19] 7e[20] 215e[21] 60e[22]
Légende : nc = non classé

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Du 1er janvier 2012 au 30 avril 2012
  2. Du 1er mai 2012 au 30 juin 2016
  3. Du 1er juillet 2016 au 31 décembre 2016
  4. Le classement de la Topcompétition est établi par la Royale ligue vélocipédique belge à partir des résultats des coureurs belges de moins de 27 ans appartenant à des équipes continentales ou de clubs belges, lors de sept courses du calendrier belge : Deinze-Ypres (Course des chats), Zellik-Galmaarden, Circuit de Wallonie, Mémorial Philippe Van Coningsloo, Flèche ardennaise, Circuit Het Nieuwsblad à Zottegem et Grand Prix de Geel.

RéférencesModifier

  1. (en) « Jens Keukeleire », sur greenedgecycling.com (consulté le )
  2. « GROTE PRIJS STAD GEEL Top Compétition », sur velowallon.be, (consulté le )
  3. « FLECHE ARDENNAISE Interclub - Top Competition », sur velowallon.be, (consulté le )
  4. « Circuit de Wallonie Top Competition », sur velowallon.be, (consulté le )
  5. « Le pied de nez de Keukeleire », sur dhnet.be, (consulté le )
  6. « Keukeleire vers GreenEdge », L'Equipe,‎
  7. Dominique Turgis, « Championnat d'Europe : La sélection belge », sur directvelo.com, (consulté le )
  8. Keukeleire leaves Orica-Scott for Lotto Soudal
  9. Injuries force Keukeleire out of Tour de France
  10. Quentin Rouillé, « Championnat d’Europe Alkmaar 2019 : Les différentes présélections », sur cyclingpro.net, (consulté le )
  11. Nicolas Mabyle, « Championnat d'Europe - Elites Hommes : Classement », sur directvelo.com, (consulté le )
  12. (en-US) « EF Education First strengthens Classics squad with Keukeleire », sur EF Pro Cycling, (consulté le )
  13. (en) Cyclingnews 04 June 2020, « Keukeleire recovered from coronavirus scare », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  14. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  15. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  16. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  17. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  18. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  19. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  20. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  21. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  22. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :