Projet:Communes de France/Section Climat

Cette page a pour objet de décrire les modalités d'ajout ou d'actualisation de la section « climat » dans les articles des communes de France métropolitaine.

Elle n'a pas pour objet de traiter les articles de climats par département, qui comportent par ailleurs beaucoup d'inexactitudes ou des données erronées ou périmées, ni même l'article Climat de la France qui manque singulièrement de sources.

Finalité de la sectionModifier

Présenter les caractéristiques climatiques de la commune (typologie du climat, indicateurs associés, changement climatique).

Situation en mai 2021Modifier

Erreurs souvent rencontréesModifier

La section climat est très rarement renseignée. Quand elle l’est, les informations sont souvent soit incomplètes (le type de climat n'est pas précisé), soit erronées (ex : la typologie du climat donnée n’est pas celle de 2010), soit inadaptées (ex : tableau de relevés d’une station météorologique pas sur la commune ou trop éloignée) et très souvent pas sourcées ou avec des sources brisées.

Certains articles font référence à la classification de Koppen-Geiger (ici). Si cette classification peut être admise au niveau mondial, voire continental (Europe), à l'échelle d'un pays, elle est particulièrement réductrice et datée (1936). Pour la partie Europe, on peut lire « The Koppen-Geiger climate type map of ¨ Europe (Fig. 8) shows that only four main climate types are found in Europe. The dominant climate type by land area is cold D (44.4%), followed by arid B (36.3%), temperate C(17.0%) and polar E (2.3%). ». La France resortirait ainsi à 80 % de la classification Cfb (C pour Climats mésothermaux ou tempérés, f pour Pluies toute l'année (dans la zone intertropicale), b = été tempéré, voir ici) ce qui est très réducteur. Les cartes établies en outre ne tiennent pas compte du réchauffement climatique.

Forme des tableaux (quand ils existent)Modifier

Modèles utilisés : {{Climat}}, {{Relevé météo}}, {{Météo France}} En l'absence de modèle : tableaux classiques formés avec class="wikitable"

Exemples commentésModifier

  • La Fare-les-Oliviers - Réf erronée prévisions à 15 jours !
  • Marseille : Tableau trop détaillé – période non indiquée (ni pour le tableau, ni dans le corps du texte) – les deux sources données ne correspondent pas au tableau.
  • Miramas : le climat de Miramas est méditerranéen oui, mais quel climat méditerranéen ? – source du tableau inaccessible.
  • Villars (Vaucluse) : deux tableaux, l’un relatif à Apt, l’autre du pays d’Apt. Une période de référence qui n'est pas une normale de 30 ans (2000-2007). Des écarts d’indicateurs allant du simple au double. Aucune source.
  • Balan (BA) : deux tableaux de relevés météo périmés (1960-1990) avec des liens périmés.

Désébauchage par bot (2021)Modifier

ActionModifier

L’intervention consiste à ajouter, de manière automatique, un texte structuré comportant :
  • le descriptif du type de climat auquel est rattachée la commune (sources : 2010 et 2020) ;
  • l'ajout d’un tableau des indicateurs sur la période 1971-2000 qui ont permis l’élaboration de la typologie climatique de 2010 ;
  • un texte sur le changement climatique avec information sur deux indicateurs de la station Météo-France la plus proche sur la période 1981-2010 ;
  • l'ajout d’un tableau détaillé des indicateurs sur la période 1981-2010 lorsqu’une station Météo-France est implantée sur la commune.

Sources utiliséesModifier

  • Les types de climats en France, une construction spatiale (ici) – étude de 2010 qui a défini la typologie actuelle des climats, reprise dans tous les Plans locaux d’urbanisme récents. Contient en outre une base de données communale (découpage de 2009) avec tous les indicateurs météorologiques ;
  • Données publiques de Météo-France relatives aux stations météorologiques en activité (publication 2021, correspondant à la période 1981-2010) (ex avec la station de Baneins) - la liste de toutes les fiches climatiques peut être consultée sur cette page (Noter qu'il existe 1855 fiches dites "complètes" et "précipitations-températures", mais que seules les 1694 de France métropolitaine seront exploitées) ;
  • Données d'Infoclimat pour les stations historiques (ex avec Orléans-Bricy), ce qui permet d'avoir l'évolution sur trois périodes normales (1971-2000, 1981-2010, 1991-2020), uniquement pour les stations historiques ;
  • Étude sur le changement climatique (2014) : ici.

TypologiesModifier

Typologie des stations météorologiquesModifier

Pour rappel, le réseau de l'Etat de mesure des paramètres climatiques comprend plusieurs strates : le réseau synoptique (~ 160 stations), le réseau RADOME (pour Réseau d’Acquisition de Données Météorologiques Etendu, développé à partir de 1995 - 554 stations en 2007 - RESOME pour l'Outre-mer), des réseaux secondaires et le RCE (Réseau Climatologique d'Etat). Par exemple dans le Loiret, en 2007, il y avait 1 poste synoptique (Orléans-Bricy), 2 stations Radôme (Amilly (2003) et Villemurlin (2004)) et 41 postes pluviométriques du RCE. Pour ce qui nous intéresse, nous n'utiliserons que deux terminologies :

  • les stations historiques ( = synoptiques) ;
  • les autres stations (celles figurant dans le base de données publiques de Météo-France).

Parallèlement, il existe des réseaux associatifs ou privés :

  • StatIC, le réseau de l'association Infoclimat composé de stations semi-professionnelles. Les données sont acquises toutes les 10min et sont consultables en temps réel et en différé via la base climato/pluvio,
  • RCA (Réseau Climatologique Amateur) : Réseau climatologique de l'association Infoclimat, en cours de construction. Consultation des données en différé via la base climato/pluvio à fréquence mensuelle uniquement pour le moment. Pas de normes précises sur le plan matériel pour ce réseau.
  • des réseaux régionaux comme Météo-Centre, un réseau de stations semi-professionnelles opéré par l'association Météo-Centre, réseau centré sur la région Centre, ou MBData (Météo Bretagne Data), réseau de stations semi-professionnelles situées en Bretagne opéré par l'association Météo-Bretagne, ou ROMMA (Réseau d'Observation Météorologique du Massif Alpin), réseau de l'association ROMMA opérant dans le massif alpin.

Typologie des climats de 2010Modifier

 
Typologie climatique de 2010 (sur la base des normales 1971-2000).

Une étude de 2010 réalisée Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky a permis de classer les climats de métropole en huit grands types (voir ici).

Typologie des climats de 2010
Type 1 : les climats de montagne
Type 2 : le climat semi-continental et le climat des marges montagnardes
Type 3 : Le climat océanique dégradé des plaines du Centre et du Nord
Type 4 : Le climat océanique altéré
Type 5 : Le climat océanique franc
Type 6 : Le climat méditerranéen altéré
Type 7 : Le climat du Bassin du Sud-Ouest
Type 8 : Le climat méditerranéen franc

Il est à noter que la Corse apparait en blanc, du fait de l'absence de données dans la base communale.

Typologie des climats de 2020Modifier

En première approche, Météo-France distingue en 2020 cinq grands types de climats en métropole : océanique, océanique altéré, semi-continental, de montagne et méditerranéen (voir ici).

 
Typologie climatique de 2020, établie par Météo-France.
Typologie des climats de 2020
Type 1 : le climat de montagne
Type 2 : le climat semi-continental
Type 3 : Le climat océanique altéré
Type 4 : Le climat océanique
Type 5 : Le climat méditerranéen

ContenuModifier

Texte descriptif du climatModifier

Le climat de la commune est qualifié selon les deux classifications : celle de 2010 (qui compte huit types en métropole) et celle de 2020 (qui n'en comporte plus que cinq).

Un complément est apporté ponctuellement sur quelques méso-climats (Alsace, Charente, Bretagne).

La table communale s'appuie sur le découpage communal de 2009 et des séries temporelles de 30 ans (1971-2000). Ce découpage a depuis évolué avec la création de communes nouvelles. En outre certaines communes ne disposent pas de données (Corse + une trentaine sur 36000). À cette fin, les conventions suivantes sont retenues :

  • mise en correspondance des codes Insee des communes de 2020 avec ceux de la base communale. Ainsi pour une commune nouvelle se trouvant en superposition de deux zones climatiques (cas exceptionnel, mais non nul), c'est le climat du chef-lieu de la commune nouvelle qui l'emporte sur celui des communes déléguées ;
  • pas de descriptif de climat pour les communes qui n'ont pas de données dans la base communale (dont celles de Corse par exemple).

Communes non traitées par absence de données : toutes celles de Corse + Baives, Bandol, Beaulieu-sur-Mer, Beausoleil, Biederthal, Cannes, Cap-d'Ail, Écouviez, La Flamengrie, Fournes-Cabardès, Gâvres, Goumois, Les Houches, Île-d'Aix, Île-de-Sein, Le Lavandou, Menton, Novel, Oost-Cappel, Ouessant, Palavas-les-Flots, Le Perthus, Sainte-Maxime, Saintes-Maries-de-la-Mer, Sausset-les-Pins, Toufflers, Valras-Plage, Villefranche-sur-Mer, Waldwisse.

Le mot précipitation est utilisé selon les deux usages (avec ou sans s), conformément au document de référence de 2010 (ici) où il est utilisé au singulier dans la définition des variables (« Cumuls annuels de précipitation »), mais aussi au pluriel dans le corps du texte (« à partir de données de précipitations journalières. »).

Station météorologique la plus procheModifier

La base utilisée est celle mise à disposition par Météo-France, comportant 1 694 stations en France métropolitaine.

Il existe dans cette base plusieurs types de stations de Metéo-France : les stations historiques qui servent en général de référence au plan départemental, les stations du réseau Radome, plus récentes, pour lesquelles sont également établies des normales, mais dont les records sont calculés sur des périodes plus courtes, et d’autres stations. Les stations Radome plus proches qu’une station historique éloignée permettent d’avoir une connaissance des normales se rapprochant plus des valeurs calculées pour chaque commune en 2010. D'où les principes suivants retenus :

  • lorsqu'il y a deux stations sur une même commune, seule la station la plus ancienne est prise en compte (pour avoir les records sur une période plus longue) ;
  • sur une zone supracommunale, une agglomération par exemple, il y a souvent une station historique de référence, mais il y a aussi d’autres stations sur lesquelles sont opérés des relevés météorologiques et établies des normales décennales. Pour comparer les températures et précipitations moyennes annuelles avec les normales de référence 1971-2000, c’est la station la plus proche de la commune concernée qui est prise en compte. Pour les records, il convient de se référer à la station historique, mais si on est dans une commune qui n’est pas la station historique, la question des records n'est pas abordée.

Calcul de l'éloignement d'une stationModifier

La station étant en général assez éloignée de la mairie, le calcul de l'éloignement de la station est établi entre les coordonnées propres de la station (disponibles dans la fiche de métadonnées Météo-France de la station) et les coordonnées du chef-lieu de la commune, objet de l'article. La distance orthodromique est obtenue avec la formule suivante, dite formule de haversine, utilisée par tous les sites web calculant des distances orthodromiques (plus de détails ici) :

  • (arccos[cos(la).cos(lb).cos(LB − LB)] + sin(la).sin(lb))*R, R étant le rayon de la Terre (arrêté conventionnellement à 6371 km)

Ce qui donne en VBA (pour une distance à deux décimales) :

  • =TRONQUE((ACOS(COS(RADIANS(G$1)) *COS(RADIANS(G210))*COS(RADIANS(F$1 - F210))+SIN(RADIANS(G$1))*SIN(RADIANS(G210)))*6371);2) où F$1 et G$1 sont les coordonnées décimales (longitude et latitude) du chef-lieu de la commune (tel qu'il est défini dans le RGC 2015) et F3 et G3 sont les coordonnées (longitude et latitude) de toutes les stations situées dans le département de la commune concernée et chacun des départements limitrophes, soit entre 100 et 200 calculs par commune (selon la position du département). Il suffit ensuite de récupérer la distance minimum pour identifier la station concernée.

Il pourrait être envisagé de mettre une référence à la distance, avec un site comme distance.to. Mais cette option n'a pas été retenue car :

Tableau détaillé de la station (si elle est sur la commune)Modifier

Le modèle {{Climat}} est utilisé.

Principes retenus :

  • dans les fiches de Météo-France, la forme retenue pour la date du record ne comprend pas le mois, probablement pour des économies de place. Ainsi le 3 mai 2003 est indiqué 03-2003 dans la colonne du mois de mai. Cela peut perturber en première lecture. Pour éviter ceci, la date du record est mise en complet ;
  • pour éviter des problèmes de proportions, un nombre limité de lignes a été retenu (ainsi le nombre de jours de précipitations n'apparait pas dans le tableau final.

Pour certaines stations :

  • les indicateurs de normales d’une période donnée (1981-2010) peuvent avoir été établis sur une période plus courte. La période de référence est alors précisée dans le titre ;
  • les records peuvent avoir été établis sur une période plus longue. La période de référence est alors précisée dans le titre.

Texte relatif au changement climatiqueModifier

Un texte succinct précise qu'il y a un changement climatique. Il est sourcé par :

  • une source nationale (DGEC, 2014) ;
  • une ou deux sources régionales (ORACLE, ou bassin ou massif).

Il est complété par les données de températures moyennes recueillies sur les stations météo les plus proches.

Texte descriptif des stations et données météoModifier

La base de données publiques de Météo-France ne permet de dresser des tableaux détaillés pour chacune des stations que pour la normale 1981-2010. Il peut être intéressant de connaitre l'évolution sur trois normales, cela ne peut être fait que pour les stations historiques (mises en service avant 1970) et présentées dans le site Infoclimat. Le texte final prendra donc en compte quatre situations :

  • une station non historique est sur la commune : texte minimal présentant température et précipitations pour la normale 1981-2010 + ajout tableau détaillé ;
  • une station historique est sur la commune : texte présentant l'évolution de la température moyenne pour les normales 1971-2000, 1981-2010 et 1991-2020 + ajout tableau détaillé ;
  • station hors commune non historique : texte minimal présentant température et précipitations pour la normale 1981-2010 + ajout texte sur station historique présentant l'évolution de la température sur trois normales ;
  • station hors commune historique : texte présentant l'évolution de la température moyenne pour les normales 1971-2000, 1981-2010 et 1991-2020.

Articles faisant l'objet d'un ajout de texteModifier

Tous les articles de France métropolitaine seront traités hormis :

  • ceux ne disposant pas de typologie climatique dans la base communale de l'étude de 2010 (comme les communes de Corse) ;
  • ceux utilisant le modèle {{Climat}} dans un quelconque endroit du texte de l'article ;
  • ceux dont la section Climat existante est supérieure à 600 caractères ;
  • ceux ne disposant pas de section « Géographie » ou « Urbanisme » (il en existe encore).

Positionnement de la section Climat si elle n'existe pas : dans la section « Géographie », avant la section « Milieux naturels » si elle existe, ou en dernière position si celle-ci n'existe pas.

Exemples de traitementModifier

Type de climat Commune sans
station météo sur son sol
Commune avec
station météo sur son sol
Type 1 : les climats de montagne Apremont (01) Baneins (01)
Type 2 : le climat semi-continental et le climat des marges montagnardes Andelat (15) Altier (48)
Type 3 : Le climat océanique dégradé des plaines du Centre et du Nord Avord (18) Blandainville (28)
Type 4 : Le climat océanique altéré Allonnes (49) Boivre-la-Vallée (86)
Type 5 : Le climat océanique franc Allaire (56) Brennilis (29)
Type 6 : Le climat méditerranéen altéré Barras (04) Bevons (04)
Type 7 : Le climat du Bassin du Sud-Ouest Albefeuille-Lagarde (82) Cugnaux (31)
Type 8 : Le climat méditerranéen franc Adissan (34) Eyragues (13)

AvancementModifier

Mois Dép Communes non traitées
juin 2021 09 Ax-les-Thermes, Biert, Ercé, Caumont, Saint-Girons et Varilhes
11 Boutenac, Brousses-et-Villaret, Bugarach, Carcassonne, Cascastel-des-Corbières, Chalabre, Laroque-de-Fa, Lézignan-Corbières, Limoux, Mas-Cabardès, Narbonne, Palaja, Rennes-le-Château, Rennes-les-Bains et Verdun-en-Lauragais
81 Albi, Castres, Lacaune, Le Rialet, Teillet, Carbes, Marzens et Terre-de-Bancalié
66 liste non récupérée
34 Abeilhan, Adissan, Agde, Assas, Avène (WD), Béziers, Castelnau-le-Lez, Cazouls-lès-Béziers, Ceilhes-et-Rocozels (WD), Cournonterral (WD), Frontignan, Lauroux (WD), Marseillan, Montpellier, Murviel-lès-Montpellier, Saint-Pons-de-Thomières, Saint-Privat, Sète, Palavas-les-Flots et Valras-Plage
30 [pas de section géographie : Aumessas, Carsan, Quissac, Saint-Christol-lès-Alès, Saint-Denis, Saint-Nazaire, Verfeuil], [pas de section urbanisme : Saint-Jean-de-Crieulon, Saint-Paul-la-Coste, Tharaux] et [section déjà traitée : Aigremont, Aimargues, Alzon, Les Angles, Beauvoisin, Bouillargues, Calvisson, Chambon, Collorgues, Congénies, Domessargues, Fourques, Gallargues-le-Montueux, Générac, Le Grau-du-Roi, Montdardier, Ners, Nîmes, Rochefort-du-Gard, Saint-Geniès-de-Comolas, Sumène, Tavel, Thoiras, Le Vigan, Villeneuve-lès-Avignon et Villevieille]
48 Le Pompidou, Altier, Grèzes, Mende, Moissac-Vallée-Française, Le Perthus
juillet 2021 31 Bellegarde-Sainte-Marie, Bellesserre, Brignemont, Cabanac-Séguenville, Le Castéra, Caubiac, Cox, Drudas, Saint-Alban, Vignaux, Lagraulet-Saint-Nicolas, Laréole, Lasserre-Pradère, Léguevin -- Blagnac, Le Born, Caraman, Carbonne, Cazères, Cugnaux, Daux, Venerque, Saint-Laurent, Vigoulet-Auzil, Villemur-sur-Tarn, Mascarville, Montaigut-sur-Save, Muret, Nailloux, Pompertuzat -- Lieoux
32 Montégut-Arros, Perchède -- Auch, Sarrant, Troncens, Puycasquier
46 Lacapelle-Cabanac, Montfaucon -- Alvignac,Gourdon
64 Séby -- Arraute-Charritte, Ascain, Bardos, Bayonne, Biarritz, Bidart, Billère, Cambo-les-Bains, Lescar, Lescun, Mesplède, Orion, Orthez, Pau, Saint-Jean-de-Luz, Sare, Urt, Ustaritz -- Arnéguy, Escout, Ozenx-Montestrucq
65 265 communes qui comportaient déjà un tableau de données météo mais non centrées sur la commune - en général celui d'Ossun
82 La Salvetat-Belmontet --- Castelsarrasin, Saint-Vincent-Lespinasse
40 Moliets-et-Mâa --- Campet-et-Lamolère, Solférino --- Brocas, Saint-Vincent-Lespinasse, Dax, Gourbera, Mont-de-Marsan, Saint-Martin-de-Hinx, Vielle-Saint-Girons
33 Martignas-sur-Jalle, Guillac, Saint-André-de-Cubzac, Saint-Christophe-de-Double --- Lesparre-Médoc, Mérignac, Pauillac, Pugnac, Quinsac, Carcans, Cénac, Floirac, Jau-Dignac-et-Loirac, Lacanau, Latresne, Saint-Caprais-de-Bordeaux, Saint-Ciers-sur-Gironde, Sainte-Foy-la-Grande, Savignac, Soulac-sur-Mer, Tresses, Vendays-Montalivet, Salles
47 Varès --- Montignac-de-Lauzun, Pujols --- Agen, Boé, Bon-Encontre, Brax, Estillac, Foulayronnes, Fumel, Layrac, Lusignan-Petit, Madaillan, Le Mas-d'Agenais, Le Passage, Pont-du-Casse, Sainte-Colombe-en-Bruilhois, Trentels
24 les 505 communes ont été traitées
86 64 communes qui comportaient déjà une section climat plus ou moins renseignée.
87 Beynac --- Rempnat, Roziers-Saint-Georges
79 Bougon --- Allonne, Niort, Plaine-et-Vallées
19 Saillac, Condat-sur-Ganaveix, Espartignac, Eyburie, Lamongerie, Masseret, Meilhards, Saint-Ybard, Salon-la-Tour, Ussel, Uzerche
23 Faux-la-Montagne, Gentioux-Pigerolles, Guéret
44 Machecoul-Saint-Même, Sucé-sur-Erdre --- Aigrefeuille-sur-Maine, Batz-sur-Mer, Bouguenais, Boussay, Carquefou, Casson, La Chapelle-Launay, Chauvé, Clisson, Cordemais, Couëron, Le Croisic, La Baule-Escoublac, Fercé, Gétigné, Gorges, Grand-Auverné, Guérande, Indre, Joué-sur-Erdre, Juigné-des-Moutiers, Lavau-sur-Loire+ 42 autres
49 Saint-Léger-de-Linières --- Armaillé, Miré --- Allonnes, Angers, Beaucouzé, Briollay, Candé, Challain-la-Potherie, Loiré, Montsoreau, Rochefort-sur-Loire, Seiches-sur-le-Loir
56 Gâvres --- Allaire, Auray, Carnac, Gestel, Groix, Guiscriff, Languidic, Lanvénégen, Larmor-Baden, Lorient, Meslan, Le Palais, Ploërmel, Pontivy, Priziac, Quiberon, Sainte-Hélène, Vannes
29 Milizac-Guipronvel --- Lanarvily, Pont-l'Abbé, Sainte-Sève --- Plobannalec-Lesconil, Quimper --- Île-de-Sein, Ouessant
35 Cancale, Champeaux, Dinard, Domloup, Orgères, Rennes, Val-d'Izé, Vitré, Redon, Servon-sur-Vilaine, Saint-Malo
53 Laval, Mayenne --- Javron-les-Chapelles, Saint-Martin-de-Connée, Saint-Pierre-sur-Orthe, Vimarcé
50 Dragey-Ronthon, Saint-Germain-sur-Ay --- Avranches, Barfleur, Barneville-Carteret, Jullouville, Cerisy-la-Forêt, Cherbourg-en-Cotentin, Coutances, Fermanville, Granville, Saint-Lô
14 Colleville-Montgomery --- Tréprel --- Bayeux, Cabourg, Caen, Colombelles, Dives-sur-Mer, Englesqueville-la-Percée, Hérouville-Saint-Clair, Lisieux, Ouistreham, Port-en-Bessin-Huppain, Verson --- Clarbec, Cricqueville-en-Bessin
22 Sévignac --- Châtelaudren-Plouagat --- Bourbriac, Île-de-Bréhat, Saint-Cast-le-Guildo, Saint-Étienne-du-Gué-de-l'Isle, Trébeurden, Trégastel
61 Saint-Hilaire-sur-Erre --- Alençon, Flers, Lonlay-l'Abbaye --- Macé
27 Porte-de-Seine --- Le Plessis-Grohan, Saint-Georges-Motel --- Huest, Nonancourt, Reuilly, Saint-Germain-sur-Avre
28 Guilleville --- Baudreville, Eole-en-Beauce --- Blandainville, Nogent-le-Rotrou, Saint-Lubin-des-Joncherets, Saint-Rémy-sur-Avre, Sours, Vert-en-Drouais, Lumeau, Villebon
76 Barentin, Bihorel --- Paluel, Malaunay --- Dieppe, Theuville-aux-Maillots, Rouen --- Saint-Lucien
59 Hamel --- Ledringhem --- Villeneuve-d'Ascq, Anzin, Bavinchove, Bray-Dunes, Cambrai, Le Cateau-Cambrésis, Caudry, Coudekerque-Branche, Croix, Dunkerque, Famars, Gussignies, Lesquin, Lille, Preux-au-Sart, Râches, Ronchin, Roubaix, Valenciennes, Wasquehal --- Baives, Camphin-en-Pévèle, La Flamengrie, Oost-Cappel, Salomé, Toufflers
60 Les Hauts Talican --- Berthecourt, Laboissière-en-Thelle --- Les Ageux, Beauvais, Blargies, Bouvresse, Breuil-le-Sec, Chantilly, Clermont, Compiègne, Coye-la-Forêt, Creil, Hermes, Lamécourt, Lannoy-Cuillère, Monceaux-l'Abbaye, Mureaumont, Nogent-sur-Oise, Pont-Sainte-Maxence, Quincampoix-Fleuzy, Raray, Ressons-sur-Matz, Romescamps, Saint-Martin-Longueau, Senlis, Trosly-Breuil, Villers-Saint-Paul, Villers-Vermont

Tâches restant à exécuter à l'issue de l'interventionModifier

Articles non pris en charge lors de l'interventionModifier

Les articles qui n'auront pas été traités (dont la longueur de la section climat est supérieure à 600 caractères par exemple ou de Corse) doivent souvent être actualisés car ils comportent parfois des données périmées. A cette fin, le script suivant (mis au point par @Jean-Christophe BENOIST) permettant de produire un tableau détaillé complet pour la normale 1981-2010 pourra être utilisé : https://meteofrancetoclimat.toolforge.org

Tous les articlesModifier

Les articles pourront être complétés avec :

  • des précisions sur des éventuels phénomènes météorologiques exceptionnels qui ont affecté la commune ;
  • un éventuel descriptif plus précis du climat à partir de monographies locales (la Touraine et son climat, atlas climatique de la Haute-Savoie, etc), mais attention aux dates, ces ouvrages peuvent souvent être périmés du fait du changement climatique.

Les articles devront être actualisés quand les normales 1991-2020 seront officialisées par Météo-France, probablement fin 2021 (on aura ensuite un répit de 10 ans !)

Sources diverses utilisablesModifier

Ci-après sont listées diverses sources en vue de compléter les volets climatiques d'articles dédiés à divers niveaux administratifs : national, régional, départemental ou communal.

Sur les événements extrêmes :

Sur le changement climatique :

Au niveau encore plus global :

Données numériquesModifier

Merci pour ces recherches. S'il y a des données informatiquement exploitables, tu peux les signaler spécifiquement ? --Jean-Christophe BENOIST (discuter) 8 juin 2021 à 18:56 (CEST)[]

@Jean-Christophe BENOIST Pour l'instant, les seules bases de données numériques officielles sont celles diffusées par Météo-France : ici ou pour les normales ici.Roland45 (discuter) 10 juin 2021 à 10:24 (CEST)[]

Paramètres climatiques communaux sur la période 1971-2000Modifier

Je vois maintenant dans beaucoup de commune un encart intitulé ainsi. Il y a deux problèmes avec cet encart 1) Il n'est pas sourcé 2) Il grignote beaucoup de marge droite, qui s'ajoute souvent avec l'infobox, ce qui fait que le texte devient une colonne assez mince pas très lisible. Il serait préférable d'en faire un modèle, qui factoriserait la source, et de faire un modèle plus "horizontal" ce qui permettrait de le mettre tout seul centré, cela résoudrait les 2 problèmes. Qu'en pensez-vous ? --Jean-Christophe BENOIST (discuter) 23 juin 2021 à 09:57 (CEST)[]

@Jean-Christophe BENOIST Oui. 10 départements comportent déjà cet encadré de données météorologiques (7 dans le cadre de cette démarche de désébauchage de 2021 et 3 faits en 2020). Mes réponses aux questionnements :
  • Sur le sourçage : vous n'avez pas bien dû lire le texte de la section. Le deuxième paragraphe contient la phrase suivante : « Les sept principales variables caractérisant la commune sont présentées dans l'encadré ci-contre »[1]. Ainsi le tableau est sourcé par cette source. On peut la rajouter en tête de tableau, mais ce serait redondant ;
  • problème de forme (il grignote beaucoup de marge à droite) : c'est le problème de tous les encadrés en appui à droite, mais cela ne concerne qu'un affichage sur téléphone portable. Sur tablette ou ordi il n'y a aucun problème d'affichage, tout au moins quand les sections précédentes (localisation, hydrographie, etc) sont renseignées. Si ces dernières ne sont pas renseignées ou s'il y a des images sous l'Infobox, on peut avoir un conflit avec l'Infobox y compris en affichage 12/9. Mais je rappelle qu'il y a une démarche de désébauchage général en cours et que celles-ci seront complétées à plus ou moins court terme.
    On peut néanmoins pallier ce problème en faisant un affichage central après la phrase qui parle de ces paramètres communaux, et non en tête de section. A titre d'exemple je viens de modifier Pierrefiche (Lozère) (qui a une section Géographie très peu développée).
    Pour les modèles, il est toujours préférable d'avoir un affichage en clair qu'un modèle abscons. On recourt aux modèles de données, en principe, quand il est souhaitable de faire ultérieurement des actualisations en masse (comme pour la démographie).Roland45 (discuter) 23 juin 2021 à 10:37 (CEST)[]
  Jean-Christophe BENOIST et Roland45 : bonjour. À titre personnel, je trouve que la présentation centrée de l'encadré est meilleure. De plus, elle a l'avantage de coller à tous les types d'articles actuels (ébauches minimalistes ou non). Père Igor (discuter) 23 juin 2021 à 10:46 (CEST)[]
Centrer permet de plus de mettre en valeur la phrase qui précède, qui contient la source. Cela lie mieux le tableau au texte. Jean-Christophe BENOIST (discuter) 23 juin 2021 à 11:25 (CEST)[]
C'est OK. Plus tard, je reviendrai sur les encadrés déjà en place pour les déplacer au bon endroit, une opération périlleuse mais parfaitement faisable.Roland45 (discuter) 23 juin 2021 à 12:41 (CEST)[]
Je le ferais aussi si je passe sur des articles où il est. Ensemble cela peut être rapide. Jean-Christophe BENOIST (discuter) 23 juin 2021 à 13:13 (CEST)[]
Roland45 (d · c · b) : Je viens seulement de regarder de plus près la source "Joly", qui est très intéressante. Mais je ne vois pas où sont les données pour une ville précise ? Pourrais tu nous le préciser ici ? Sinon les cartes (PNG et ASC) sont exploitables de la même manière que celle que j'ai employée pour avoir les médianes de {{Météo France}}, je vais les traiter de la même manière pour voir si on obtient des résultats cohérents. --Jean-Christophe BENOIST (discuter) 11 juillet 2021 à 11:52 (CEST)[]
@Jean-Christophe BENOIST Dans les annexes, tu as : Annexe 2 : Tableau communal à télécharger : http://cybergeo.revues.org/​26894?file=1 Il s'agit d'un tableau au format .txt. Mais attention, le découpage territorial est celui de 2009. Il faut donc faire un balayage par rapport aux codes Insee actuels pour avoir le tableau d'aujourd'hui. Cordialement.Roland45 (discuter) 11 juillet 2021 à 13:47 (CEST)[]
OK, je vois. Est-ce que tu as vu quelque part dans cette source les moyennes ou médianes d'ensoleillement/pluie etc.. pour {{Météo France}}, extraordinairement difficile à sourcer ? Jean-Christophe BENOIST (discuter) 11 juillet 2021 à 16:16 (CEST)[]
La liste des variables est dans le «Tableau 3. Variables climatiques et leur découpage en classe ». la Température moyenne annuelle (TMO) est en première colonne. Pour les précipitations, il y a les écarts à la moyenne. Je ne vois rien sur les médianes. Roland45 (discuter) 11 juillet 2021 à 17:09 (CEST)[]
Les chiffre sont par classe ? Je vais dire les choses autrement : peut-on sourcer directement les moyennes (on peut remplacer les médianes par les moyennes) de {{Météo France}} par cette source ? Indirectement, ce n'est pas mieux que l'existant. Jean-Christophe BENOIST (discuter) 11 juillet 2021 à 17:59 (CEST)[]
Ces sources se réfèrent à la période 1971-2000. Je ne sais pas ce que tu veux sourcer, mais la plupart des données de Météofrance actuellement en ligne sont relatives à la période 1981-2010. Donc cela ne me parait pas possible. C'est pour cela que dans mon texte, je parle du changement climatique et que je donne les valeurs de tempé des stations les plus proches pour les périodes 1981-2010 et 1991-2020.Roland45 (discuter) 11 juillet 2021 à 18:07 (CEST)[]
Juste je voudrais savoir quelle est la moyenne d'ensoleillement et du pluie en France (et de jours de neige, grêle etc.. bref, la ligne de référence de {{Météo France}}), peu importe la période pour le moment. Je n'arrive pas à trouver de sources, on doit faire le calcul en compilant des chiffres ce qui n'est pas idéal. Jean-Christophe BENOIST (discuter) 11 juillet 2021 à 18:27 (CEST)[]
Ah, OK, pour avoir une comparaison nationale. J'ai vu passer ce genre d'indicateurs dans les différentes études sur le changement climatique. Il faudrait que je recherche.Roland45 (discuter) 11 juillet 2021 à 18:39 (CEST)[]

RéférencesModifier

  1. Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI https://doi.org/10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )