Union des associations européennes de football

Union des associations européennes de football
Image illustrative de l’article Union des associations européennes de football
Logo de l'UEFA.
UEFA member associations map.svg

Sigle UEFA
Sport(s) représenté(s) Football, futsal
Création
Président Drapeau : Slovénie Aleksander Čeferin
Siège Drapeau : Suisse Nyon
Affiliation FIFA
Nations membres 55 membres
Site internet http://fr.uefa.org

L'Union des associations européennes de football, plus connue sous son sigle UEFA (correspondant à son nom en anglais Union of European Football Associations, parfois traduit en « Union européenne de Football-Association ») est une association regroupant et représentant les fédérations nationales de football d'Europe.

Fondée en 1954, l'UEFA a pour rôle de gérer et développer le football à l'échelon continental, sous l'égide de la FIFA. Elle organise et administre les principales compétitions continentales, qu'elles soient destinées aux sélections, comme le Championnat d'Europe et la Ligue des nations, ou aux clubs, comme la Ligue des champions, la Ligue Europa et la Supercoupe de l'UEFA. Elle est aussi responsable des compétitions de football féminin.

L'UEFA rassemble 55 fédérations depuis l'admission du Kosovo en 2016. Basée en Suisse depuis 1959, c'est une association au sens du droit suisse, neutre sur le plan politique et religieux. Son président actuel est le juriste slovène Aleksander Čeferin, élu le après l'intérim de onze mois de l'ancien footballeur espagnol Ángel María Villar Llona qui remplaçait alors Michel Platini, suspendu par la Commission d'éthique de la FIFA.

HistoireModifier

 
Henri Delaunay, premier secrétaire général de l'UEFA.

Au début des années 1950, les fédérations européennes, qui ont toujours eu la mainmise sur le fonctionnement de la FIFA[1], y font face à l'union des voix extra-européennes, et notamment sud-américaines (dont les fédérations collaborent de longue date, comme l'illustre l'organisation du championnat sud-américain depuis 1916)[2]. Un rapprochement devient de plus en plus nécessaire aux yeux de certains dirigeants, notamment l'Italien Ottorino Barassi, le Belge José Crahay et le Français Henri Delaunay, qui contactent leurs homologues. Stanley Rous, secrétaire général d'une Fédération anglaise généralement isolationniste, y apporte notamment son soutien de poids[3],[2]. La levée en 1953 de l'interdiction de confédérations continentales par la FIFA, un concept auquel l'emblématique président de la FIFA Jules Rimet s'était toujours opposé, rend possible l'officialisation d'un rassemblement européen[3],[2].

Le « Groupe des associations européennes » est fondé le à Bâle en Suisse, par 25 ou 26 délégués représentant une trentaine de fédérations[5], à l'occasion de la Coupe du monde 1954 organisée en Suisse. Le rassemblement est rebaptisé « Union des associations européennes de football » pendant la réunion du 29 et , et sa première assemblée générale se déroule le 2 et le à Vienne, en Autriche[4]. Le siège est à Paris, 22 rue de Londres, à la même adresse que la Fédération française de football[6]. L'UEFA est alors considérée comme un lieu de concertation par la plupart de ses membres, et non d'organisation de compétition, vu comme un pré-carré réservé à la FIFA. Le décès en d’Henri Delaunay, premier secrétaire général de l'organisation et soutien important à la création d'une compétition entre sélections européennes, éloigne un peu plus encore la nouvelle UEFA de cette perspective[2].

La toute jeune UEFA assiste cependant à l'organisation d'un « Championnat d’Europe des clubs », dont l'idée apparaît dans une tribune du journaliste de L'Équipe Gabriel Hanot[4]. En , le quotidien réunit à Paris les présidents des principaux clubs européens, au cours de laquelle le principe de la Coupe des clubs champions européens 1955-1956 est acté. Cette compétition reprend le principe des Coupe Mitropa et autres Coupe Latine, en les étendant à l'échelle du continent, et l'UEFA se voit obligée d'y donner son accord[4]. Seize clubs participent à cette première édition, que le Real Madrid CF remporte face au Stade de Reims au Parc des Princes. En 1959, l'UEFA emménage Kirchenfeldstrasse à Berne en Suisse[6]. En 1961, l'UEFA prend à son compte et légitime une autre compétition lancée un an auparavant, la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe. En 1971 enfin, l'UEFA absorbe la Coupe des villes de foires, restée indépendante depuis 1955, et la remplace par la Coupe UEFA.

 
Le siège sur les bords du lac Léman.

Le succès rencontré par les compétitions continentales inter-clubs pousse à la création d'une compétition de sélections. Malgré la réticence de nombreux membres, l’UEFA annonce en l'organisation d'une Coupe d’Europe des nations, baptisée « Coupe Henri-Delaunay » et disputée en alternance avec la Coupe du monde. La première édition, organisée entre et , n'oppose que 17 nations (l'Angleterre, l'Allemagne, la Belgique et l’Italie n'y participent notamment pas), dont quatre s'opposent en phase finale[4]. L'Union soviétique en est le premier vainqueur, la finale se jouant au Parc des Princes à Paris. Dès l'édition suivante, vingt-neuf sélections s'inscrivent aux tours préliminaires. En 1977, le président de l’UEFA Artemio Franchi décide d'augmenter le nombre d’équipes admises en phase finale à huit[4]. Le nombre de qualifiés passe à seize à partir de l'Euro 1996[4].

En 1995, le football européen est profondément bousculé par l'arrêt Bosman. Dans cette décision, la Cour de justice des Communautés européennes affirme que les règlements de l'UEFA, et notamment ceux instaurant des quotas liés à la nationalité dans les clubs, sont contraires à l'article 48 du Traité de Rome sur la libre circulation des travailleurs entre les États membres[7]. Depuis cet arrêt, il n'est plus possible de limiter le nombre de sportifs des nationalités européennes dans une équipe ou une compétition professionnelle d'Europe.

En 2000, les clubs de football les plus puissants d'Europe, souhaitant influer davantage sur l'UEFA, crée le « G14 », une organisation de lobbying. Elle est dissoute en janvier 2008 sous la pression de l'UEFA et remplacée par l'Association européenne des clubs (ECA).

Initialement installé à Paris, dans les bureaux de la Fédération française, le siège de l'organisation est déplacé à Berne, la capitale suisse, en 1959, puis à Nyon en 1995[8]. Les archives de son siège, appelé Maison du football européen, sont inscrites comme bien culturel suisse d'importance nationale[9].

Liste des fédérations membres de l'UEFAModifier

Les membres fondateurs de l'UEFA sont officiellement au nombre de 31[10]. Ce sont l'Albanie, la République fédérale d'Allemagne (RFA), la République démocratique allemande (RDA), l'Angleterre, l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, le Danemark, l'Écosse, l'Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l'Irlande, l'Irlande du Nord, l'Islande, l'Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, le Pays de Galles, la Pologne, le Portugal, la Roumanie, la Sarre, la Suède, la Suisse, la Tchécoslovaquie, l'URSS et la Yougoslavie[11].

Ce sont les fédérations nationales de football qui sont membres de la fédération européenne et non les États. Le statut de membre de l'UEFA correspond souvent à la reconnaissance de l'entité nationale en tant qu’État souverain, mais ce n'est pas systématique. Ainsi, les nations constitutives du Royaume-Uni (Angleterre, Écosse, pays de Galles et Irlande du Nord) sont indépendantes à l'UEFA. Dans le même cas on trouve les Îles Féroé qui appartiennent au Danemark et Gibraltar qui est un territoire britannique d'outre-mer. Deux pays sont membres de l'UEFA alors qu'ils sont transcontinentaux (la Turquie et la Russie). Cinq autres le sont, alors qu'ils se trouvent sur le continent asiatique : l'Arménie, l'Azerbaïdjan, et la Géorgie d'une part ; et d'autre part le Kazakhstan et Israël, qui ont appartenu à la Confédération asiatique de football (Israël a dû changer de confédération pour des raisons politiques).

Par ailleurs, l'UEFA permet à certaines équipes de participer à un championnat qui n'est pas le championnat national. L'AS Monaco participe au championnat de France parce qu'il n'existe pas de championnat national. Les clubs du Liechtenstein participent au championnat suisse. Des clubs gallois participent au championnat anglais (Swansea City, Cardiff, ...) et les Berwick Rangers, club anglais dispute le championnat écossais. Le conflit nord-irlandais a provoqué l'exclusion du Derry City FC du championnat nord-irlandais. Le club dispute donc depuis 1985 le championnat d'Irlande de football.

Le nombre de membres augmente sensiblement au cours des années 1990 avec l'explosion de l'URSS et de la Yougoslavie. En 2016, ils sont 55 :

Pays adhérents à l'UEFA
Fédération Fondation FIFA UEFA Principales sélections Championnats nationaux Coupes nationales
  Albanie 1930 1932 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4
Championnat féminin
Coupe - Supercoupe
Coupe féminine
  Allemagne 1900 1904 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4
Championnat féminin - D2
Coupe - Supercoupe
Coupe féminine - Supercoupe féminine
  Andorre 1994 1996 1996 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 Coupe - Supercoupe
  Angleterre 1863 1905 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4 - D5 - D6
Championnat féminin - D2 - D3 - D4
Coupe - Coupe de la Ligue - Community Shield
Coupe féminine - Coupe de la Ligue féminine - Community Shield féminin
  Arménie 1992 1992 1992 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 Coupe - Supercoupe
  Autriche 1904 1905 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3
Championnat féminin
Coupe - Supercoupe
Coupe féminine - Supercoupe féminine
  Azerbaïdjan 1992 1994 1994 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4
Championnat féminin
Coupe - Supercoupe
  Belgique
Ligue professionnelle
1895 1904 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4 - D5
Championnat féminin - D2 - D3 - D4
Coupe - Supercoupe
Coupe féminine
  Biélorussie 1989 1992 1993 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3
Championnat féminin
Coupe - Supercoupe
Coupe féminine - Supercoupe féminine
  Bosnie-Herzégovine 1992 1996 1998 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2
Championnat féminin
Coupe
Coupe féminine
  Bulgarie 1923 1924 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3
Championnat féminin
Coupe - Supercoupe
Coupe féminine
  Chypre 1934 1948 1962 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3
Championnat féminin
Coupe - Supercoupe
Coupe féminine - Supercoupe féminine
  Croatie 1912 1992 1993 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3
Championnat féminin
Coupe- Supercoupe
Coupe féminine
  Danemark 1889 1904 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4
Championnat féminin
Coupe - Coupe de la Ligue - Supercoupe
Coupe féminine
  Écosse 1873 1910 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4 - Championnat des réserves
Championnat féminin - D2 - D3 - D4
Coupe - Coupe de la ligue
Coupe féminine - Coupe de la Ligue féminine
  Espagne 1909 1913 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4
Championnat féminin - D2 - D3
Coupe - Supercoupe
Coupe féminine
  Estonie 1921 1923 1992 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4 - D5 - D6
Championnat féminin
Coupe - Supercoupe
Coupe féminine - Supercoupe féminine
  Îles Féroé 1979 1988 1990 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4
Championnat féminin - D2
Coupe - Supercoupe
Coupe féminine
  Finlande 1907 1908 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3
Championnat féminin - D2 - D3
Coupe - Coupe de la Ligue
Coupe féminine
  France
Ligue professionnelle
19191 1904 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 (National) - D4 (National 2) - D5 (National 3)
Championnat féminin - D2
Coupe - Coupe de la ligue - Supercoupe
Coupe féminine - Supercoupe féminine
  Géorgie 1990 1992 1992 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3
Championnat féminin
Coupe - Supercoupe
  Gibraltar 1895 2016 2013 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2
Championnat féminin
Coupe - Supercoupe
Coupe féminine
  Grèce 1926 1927 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3
Championnat féminin
Coupe - Supercoupe
Coupe féminine
  Hongrie 1901 1906 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3
Championnat féminin
Coupe - Coupe de la ligue - Supercoupe
Coupe féminine - Supercoupe féminine
  Irlande 1921 1923 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2
Championnat féminin
Coupe - Coupe de la Ligue - Supercoupe
Coupe féminine - Coupe de la Ligue féminine
  Irlande du Nord 1880 1911 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3
Championnat féminin - D2 - D3
Coupe - Coupe de la Ligue - Supercoupe
Coupe
  Islande 1947 1947 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4 - D5
Championnat féminin - D2 - D3
Coupe - Coupe de la Ligue - Supercoupe
Coupe féminine - Coupe de la Ligue féminine - Supercoupe féminine
  Israël 1928 1929 1994 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4 - D5
Championnat féminin
Coupe - Coupe de la Ligue - Supercoupe
Coupe féminine
  Italie 1898 1905 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4
Championnat féminin
Coupe - Supercoupe
Coupe - Supercoupe
  Kazakhstan 1994 1994 2002 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2
Championnat féminin
Coupe - Supercoupe
Coupe
  Kosovo 1946 2016 2016 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3
Championnat féminin
Coupe - Supercoupe
  Lettonie 1921 1922 1992 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3
Championnat féminin
Coupe - Supercoupe
Coupe féminine
  Liechtenstein 1934 1974 1974 Équipe masculine (Espoirs) Clubs évoluant dans le système Suisse Coupe
  Lituanie 1922 1923 1992 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3
Championnat féminin
Coupe - Supercoupe
Coupe féminine
  Luxembourg 1908 1910 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4 - D5
Championnat féminin
Coupe
Coupe féminine
  Macédoine du Nord 1948 1994 1994 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3
Championnat féminin
Coupe - Supercoupe
Coupe féminine
  Malte 1900 1959 1960 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4
Championnat féminin
Coupe - Supercoupe
Coupe féminine - Supercoupe féminine
  Moldavie 1990 1994 1993 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3
Championnat féminin
Coupe - Supercoupe
Coupe féminine
  Monténégro 1931 2007 2007 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3
Championnat féminin
Coupe
Coupe féminine
  Norvège 1902 1908 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4
Championnat féminin - D2
Coupe - Supercoupe
Coupe féminine
  Pays-Bas 1889 1904 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4 - D5
Championnat féminin
Coupe - Supercoupe
Coupe féminine - Supercoupe féminine
  Pays de Galles 1876 1910 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4
Championnat féminin
Coupe - Coupe de la ligue
Coupe féminine
  Pologne 1919 1923 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4
Championnat féminin
Coupe - Supercoupe
Coupe féminine
  Portugal
Ligue professionnelle
1914 1923 1954 Équipe masculine - Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3
Championnat féminin - D2
Coupe - Coupe de la ligue - Supercoupe
Coupe féminine - Supercoupe féminine
  Roumanie 1909 1923 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3
Championnat féminin - D2
Coupe - Coupe de la Ligue - Supercoupe
Coupe féminine
  Russie 1912 1912 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4
Championnat féminin
Coupe - Coupe de la Ligue - Supercoupe
Coupe féminine
  Saint-Marin 1931 1988 1988 Équipe masculine (Espoirs) Championnat Coupe - Supercoupe
  Serbie 1919 1921 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4
Championnat féminin - D2
Coupe
Coupe féminine
  Slovaquie 1938 1994 1993 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4 - D5
Championnat féminin
Coupe - Supercoupe
Coupe féminine
  Slovénie 1920 1994 1994 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3
Championnat féminin
Coupe - Supercoupe
Coupe féminine
  Suède 1904 1904 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4 - D5
Championnat féminin - D2
Coupe - Supercoupe
Coupe féminine - Supercoupe féminine
  Suisse 1895 1904 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4 - D5
Championnat féminin - D2
Coupe - Coupe de la ligue - Supercoupe
Coupe féminine
  Tchéquie 1901 1907 1954 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4
Championnat féminin - D2
Coupe - Supercoupe
Coupe féminine
  Turquie 1923 1923 1962 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4
Championnat féminin - D2 - D3
Coupe - Supercoupe
  Ukraine 1991 1992 1992 Équipe masculine (Espoirs)
Équipe féminine
Championnat - D2 - D3 - D4
Championnat féminin - D2
Coupe - Supercoupe
Coupe féminine
modifier
1La fondation de la FFF fait suite à la reconnaissance du football par l'USFSA en 1894 et à la fondation du Comité français interfédéral en 1907.
Pays européens non adhérents à l'UEFA
Fédération Fondation FIFA Principales sélections Championnats nationaux Coupes nationales
  Monaco 2000 2012 Équipe masculine (Espoirs)
Club évoluant dans le Championnat français Club participant à la Coupe de France et au Trophée des champions
  Vatican 2002 2015 Équipe masculine (Espoirs) Championnat

En 2016, l'UEFA ne reconnaît pas les fédérations de la République turque de Chypre du Nord, du Groenland, ni les équipes de football des Îles Anglo-Normandes (Jersey, Guernesey, etc.) ou des Îles d'Åland.

Parmi les associations ayant été membres de l'UEFA au cours de son histoire, cinq ont cessé d'exister :

  •   Sarre : Avant que la Sarre rejoigne la République fédérale d'Allemagne, sa fédération de football alors indépendante a été membre de l’UEFA de 1954 à 1956.
  •   Allemagne de l'Est : la Fédération d'Allemagne de l'Est de football (Deutscher Fußball-Verband) est membre de l’UEFA de 1954 à sa dissolution le , à la suite de la réunification allemande.
  •   Tchécoslovaquie : la Fédération tchécoslovaque de football a été membre de l’UEFA de 1954 à 1994. Elle cessa d’exister au profit des fédérations de Tchéquie et de Slovaquie. En accord avec les parties concernées, la Fédération tchèque se porta cessionnaire et hérita du siège de membre de la fédération tchécoslovaque à l'UEFA, forçant la fédération slovaque de football à formuler de son côté une demande d'affiliation.
  •   URSS : la Fédération soviétique de football a été membre de l’UEFA de 1954 à 1992. En sursis, elle change de nom au premier semestre 1992 pour assurer l'intérim de la C.E.I. (Communauté des États indépendants) et son équipe de football jusqu'à l'échéance de l'Euro, en juin 1992, pour lequel l'équipe d'URSS s'était qualifiée. Elle cesse d’exister définitivement dès la fin de l'Euro. Les quinze fédérations qui composaient la communauté (Géorgie, Arménie, Azerbaïdjan, Lettonie, Lituanie, Estonie, Biélorussie, Ukraine, Russie, Moldavie, Kazakhstan, Ouzbékistan, Kirghizistan, Tadjikistan et Turkménistan) prennent leur indépendance et demandent pour la plupart leur adhésion à l'UEFA. La Fédération russe, fondée un peu plus tôt dans l'année, se déclare cessionnaire de la fédération soviétique dissoute et hérite de son siège de membre à l'UEFA. Contrairement aux autres fédérations de l'ex-URSS, elle n'a ainsi pas besoin de formuler de demande d'affiliation.
  •   Yougoslavie : la fédération de Yougoslavie de football (FSJ) a été membre de l'UEFA de 1954 à 2006. La première et principale période court jusqu'au démantèlement de la Yougoslavie amorcé en 1991. La fin de l'équipe de la "grande" Yougoslavie intervient au printemps 1992, lorsque son exclusion de l'Euro est prononcée peu avant le début de la compétition. En 1994 la FSJ est toujours aux commandes du football du pays, celui de la nouvelle   République fédérale de Yougoslavie, une Yougoslavie désormais réduite à la Serbie et au Monténégro. En 2003 la RF Yougoslavie change de nom en   Serbie-et-Monténégro, et il en va de même pour la FSJ, renommée FSSCG. Dans la foulée de la proclamation de l'indépendance du Monténégro, la FSSCG, fédération serbo-monténégrine de football (ex-FSJ), est dissoute le . En accord avec la Fédération monténégrine, la Fédération de Serbie de football (ces deux associations existant déjà en tant que sous-fédérations) se déclare cessionnaire de l'ancienne fédération yougoslave et obtient la continuité de l'affiliation auprès de l'UEFA. En récupérant le siège de membre de l'ex-Yougoslavie (et de la Serbie-et-Monténégro), la Serbie hérite au passage de son palmarès et de son historique.

Équipe nationale en Coupes du mondeModifier

Légende

  • 1er - Champions
  • 2e - Finalistes
  • 3e  - 3e place
  • 4e - 4e place
  • QF - Quarts de finale
  • R16 - Ronde de 16 (depuis 1986: huitième de finale par finale)
  • R2 - Deuxième tour (pour les tournois de 1974, 1978 et 1982, qui comportaient deux phases de groupe)
  • R1 - Phase de groupes (dans les tournois de 1950, 1974, 1978 et 1982, qui comportaient deux phases de groupes, il s'agit de la première phase de groupes)
  • 1S - Première phase à élimination directe (1934-1938, tournoi à élimination directe)
  •   - N'a pas été qualifié
  • ×  - N'a pas pénétré / retiré / interdit
  •     - Hôtes

Article principal: Les nations européennes à la Coupe du Monde de la FIFA

Équipe 1930

(13)

1934

(16)

1938

(15)

1950

(13)

1954

(16)

1958

(16)

1962

(16)

1966

(16)

1970

(16)

1974

(16)

1978

(16)

1982

(24)

1986

(24)

1990

(24)

1994

(24)

1998

(32)

2002

(32)

2006

(32)

2010

(32)

2014

(32)

2018

(32)

Autriche × 4ème × × 3ème R1

15ème

× R2

7ème

R2

8ème

R1

T-18ème

R1

23ème

Belgique R1

11ème

R1

15ème

R1

13ème

× R1

12ème

R1

T-10ème

R2

10ème

4ème R16

11ème

R16

11ème

R1

19ème

R16

14ème

QF

6ème

3ème
Bosnie Herzégovine Une partie de la Yougoslavie × R1

20ème

Bulgarie × × R1

15ème

R1

15ème

R1

13ème

R1

12ème

R16

15ème

4ème R1

29ème

Croatie Une partie de la Yougoslavie × 3ème R1

23ème

R1

22ème

R1

19ème

2ème
Tchéquie × 2ème QF

5ème

× R1

14ème

R1

9ème

2ème R1

15ème

R1

19ème

QF

6ème

R1

20ème

Danemark × × × × × × R16

9ème

QF

8ème

R16

10ème

R1

24ème

R16

11ème

Allemagne de l'Est Une partie de l'Allemagne × × R2

6ème

Une partie de l'Allemagne
Angleterre × × × R1

8ème

QF

6ème

R1

11ème

QF

8ème

1er QF

8ème

R2

6ème

QF

8ème

4ème R16

9ème

QF

6ème

QF

7ème

R16

13ème

R1

26ème

4ème
France R1

7ème

R1

T-9ème

QF

6ème

R1

11ème

3ème R1

T-13ème

R1

12ème

4ème 3ème 1er R1

28ème

2ème R1

29ème

QF

7ème

1er
Allemagne × 3ème R1

10ème

× 1er 4ème QF


meè

2ème 3ème 1er R2

6ème

2ème 2ème 1er QF

5ème

QF

7ème

2ème 3ème 3ème 1er R1

22ème

Grèce × × R1

24ème

R1

25ème

R16

13ème

Hongrie × QF

6ème

2ème × 2ème R1

10ème

QF

5ème

QF

6ème

R1

15ème

R1

14ème

R1

18ème

Islande × × × × × × × × R1

28ème

Israël × R1

12ème

Italie × 1er 1er R1

7ème

R1

10ème

R1

9ème

R1

9ème

2ème R1

10ème

4ème 1er R16

12ème

3ème 2ème QF

5ème

R16

15ème

1er R1

26ème

R1

22ème

Pays-Bas × R1

T-9ème

R1

14ème

× × 2ème 2ème R16

15ème

QF

7ème

4ème R16

11ème

2ème 3eèm
Irlande du Nord × × × QF

8ème

R2

9ème

R1

21ème

Norvège × × R1

12ème

× R1

17ème

R16

15ème

Pologne × R1

11ème

× × 3ème R2

5ème

3ème R16

14ème

R1

25ème

R1

21ème

R1

25ème

le Portugal × 3ème R1

17ème

R1

21ème

4ème R16

11ème

R1

18ème

R16

13ème

République d'Irlande × QF

8ème

R16 16ème
R16

12ème

Roumanie R1

8ème

R1


ème2

R1

9ème

× R1

T-10ème

R16

12ème

QF

6ème

R16

11ème

Russie × × × × × QF

7ème

QF

6ème

4ème QF

5ème

R2

7ème

R16

10ème

R1

17ème

R1

18ème

R1

22ème

R1

24ème

QF

8ème

Écosse × × × •• R1

15ème

R1

14ème

R1

9ème

R1

11ème

R1

15ème

R1

19ème

R1

T-18ème

R1

27ème

Serbie 4ème R1

5ème

QF

7ème

QF

5ème

4ème R2

7ème

R1

16ème

QF

5ème

× R16

10ème

R1

32ème

R1

23ème

R1

23ème

Slovaquie Une partie de la Tchécoslovaquie R16

16ème

Slovénie Une partie de la Yougoslavie × R1

30ème

R1

18ème

Espagne × QF

5ème

× 4ème R1

12ème

R1

10ème

R1

10ème

R2

12ème

QF

7ème

R16

10ème

QF

8ème

R1

17ème

QF

5ème

R16

9ème

1er R1

23ème

R16

10ème

Suède × QF

8ème

4ème 3ème 2ème R1

9ème

R2

5ème

R1

13ème

R1

21ème

3ème R16

13ème

R16

14ème

QF

7ème

 Suisse × QF

7ème

QF

7ème

R1

6ème

QF

8ème

R1

16ème

R1

16ème

R16

15ème

R16

10ème

R1

19ème

R16

11ème

R16

14ème

Turquie × × × •• R1

9ème

× 3ème
Ukraine Partie de l'Union soviétique × QF

8ème

Pays de Galles × × × QF

6ème

Total 4 12 13 6 12 12 dix dix 9 9 dix 14 14 14 13 15 15 14 13 13 14

Remarques

  1. ^ Il n'y avait pas de match pour la troisième place en 1930; Les États-Unis et la Yougoslavie ont perdu en demi-finale. La FIFA reconnaît les États-Unis comme équipe classée troisième et la Yougoslavie comme équipe classée quatrième en utilisant les records globaux des équipes lors de la Coupe du monde de football de 1930 .
  2. ^ L' Autriche s'est qualifiée en 1938, mais s'est retirée pour jouer

Organisation interneModifier

DirectionModifier

Le président de l’UEFA est élu par les présidents des fédérations qui la composent. Le président de l'UEFA est automatiquement vice-président de la FIFA.

Le président et ancien footballeur français Michel Platini, est élu le par 27 contre 23 voix (et deux votes nuls). Son prédécesseur Lennart Johansson, en poste depuis dix-sept ans, est fait « président d'honneur ». En 2010, Platini est candidat à sa propre succession et réélu à l'unanimité « par acclamation », du fait qu'aucune candidature à son encontre n'ait été déposée. Puis en 2015, Platini est de nouveau candidat à sa propre succession et est aussi réélu à l'unanimité « par acclamation » des 54 fédérations nationales[12], dans les mêmes conditions. Le , il est suspendu de toute activité en relation avec le football par la Commission d'éthique de la FIFA.

Présidents de l'UEFA
Nom Nationalité du jusqu'au
Ebbe Schwartz   Danemark
Gustav Wiederkehr   Suisse
Barcs Sándor   Hongrie
Artemio Franchi   Italie
Jacques Georges   France
Jacques Georges   France
Lennart Johansson   Suède
Michel Platini   France
Ángel María Villar   Espagne
Aleksander Čeferin   Slovénie

En italique, les personnes ayant occupé le poste de président de l'UEFA par intérim, à la suite des décès de Gustav Wiederkehr en 1972 et d'Artemio Franchi en 1983 et de la suspension de Michel Platini en 2015.

Secrétaires et directeurs de l'UEFA
Nom Nationalité du jusqu'au
Henri Delaunay   France
Pierre Delaunay   France
Hans Bangerter (en)   Suisse
Gerhard Aigner (en)   Allemagne
Lars-Christer Olsson (en)   Suède
Gianni Infantino   Italie
  Suisse
David Taylor (en)   Écosse 2009
Gianni Infantino   Italie
  Suisse
2009
Théodore Théodoridis   Grèce

Comité exécutifModifier

Le comité exécutif est l'organe de supervision de l'UEFA. Il se compose de seize membres, dont un président et cinq vice-présidents. Ils sont élus par moitié tous les deux ans. La durée du mandat d'un membre est de quatre ans. Quatre vice-présidents et le trésorier sont élus parmi les membres du comité.

En , le comité exécutif est composé de Michel Platini, président, et compte comme vice-présidents le président de la Fédération royale néerlandaise Michael van Praag, l'ancien président de la Football Association Geoffrey Thompson, l'ancien footballeur espagnol Angel María Villar Llona, le Chypriote Marios Lefkaritis (de) et le Maltais Joseph Mifsud. Parmi les dix autres membres du comité figurent notamment l'ancien footballeur roumain Mircea Sandu et le président de la Fédération allemande Theo Zwanziger.

Membres honorairesModifier

Les membres honoraires sont des personnalités qui ont développé le football européen. Ils sont nommés par le comité exécutif. Leur voix est seulement consultative. Outre Lennart Johansson, nommé Président d'honneur en 2007, les membres honoraires sont les suivants (en 2010) : les anciens secrétaires généraux Gerhard Aigner et Hans Bangerter, d'anciens présidents fédérations nationales comme les Allemands Egidius Braun et Gerhard Mayer-Vorfelder (en), l'Irlandais Des Casey (en) et le Français Jean Fournet-Fayard, le Norvégien Per Ravn Omdal (en), le Russe Viacheslav Koloskov (en), ancien vice-président de la FIFA, et le Suisse Giangiorgio Spiess.

Identité visuelleModifier

Organisation de compétitionsModifier

L'UEFA organise les compétitions entre clubs et entre sélections nationales à l'échelon européen, quelle que soit la catégorie d'âge. Certaines de ces compétitions sont considérées parmi les plus prestigieuses au monde.

SélectionsModifier

 
Cérémonie d'ouverture de l'Euro 2004 au Portugal.

La principale compétition entre sélections nationales organisée par l'UEFA est le Championnat d'Europe, dont la première édition se déroule entre 1958 et 1960. Il se tient tous les quatre ans, en alternance avec la Coupe du monde. Jusqu'en 1968, le tournoi s'appelle « Coupe d'Europe des nations ». Il est souvent simplement dénommé par les médias « Euro ».

Cette compétition est déclinée dans les catégories de jeunes : le championnat Espoirs (moins de 21 ans), repris par l'UEFA en 1978 et organisé tous les deux ans, et les championnats des moins de 19 ans (« juniors ») et moins de 17 ans (« cadets »), organisés tous les ans. Seules l'Italie, l'Allemagne, l'Espagne et la France ont remporté chacune des quatre compétitions (mis à jour en 2014).

La même déclinaison existe pour le football féminin, à l'exception du niveau « espoirs » : championnat d'Europe, organisé par l'UEFA depuis 1984, championnats des moins de 19 ans et des moins de 17 ans.

En 1997, l'UEFA lance avec la CAF une compétition commune destinée aux moins de 17 ans : la Coupe Méridien, dans le cadre d'un programme de coopération entre les deux confédérations. Autre compétition à la marge, la Coupe des régions de l'UEFA, compétition amateur bisannuelle lancée en 1999, où s'opposent des sélections régionales d'Europe composées de joueurs amateurs. Son ancêtre, la Coupe amateur de l'UEFA, voyait s'affronter des sélections nationales amateures dans les années 1960 et 1970.

Le , l'UEFA annonce la création d'une nouvelle compétition intitulée « Ligue des nations »[13]. Ce championnat, disputé sur deux années et dont la première édition commence en 2018, se dispute aux dates jusque-là prévues pour les matchs amicaux[14]. Il est organisé en groupes par « niveau » et doit permettre que toutes les sélections, y compris les plus modestes composées de joueurs amateurs, ait des chances de se qualifier pour les phases finales de l'Euro, à l'instar de la Coupe amateur de l'UEFA des années 1970.

L'UEFA rassemble régulièrement les sélectionneurs des équipes nationales européennes pour une conférence qui leur est destinée.

Palmarès du Championnat d'Europe de football masculin
Année Vainqueur
1960   Union soviétique
1964   Espagne
1968   Italie
1972   Allemagne de l’Ouest
1976   Tchécoslovaquie
1980   Allemagne de l’Ouest (2)
1984   France
1988   Pays-Bas
1992   Danemark
1996   Allemagne (3)
2000   France (2)
2004   Grèce
2008   Espagne (2)
2012   Espagne (3)
2016   Portugal
2020   À venir
Palmarès du Championnat d'Europe de football féminin
Année Vainqueur
1984   Suède
1987   Norvège
1989   Allemagne de l'Ouest
1991   Allemagne (2)
1993   Norvège (2)
1995   Allemagne (3)
1997   Allemagne (4)
2001   Allemagne (5)
2005   Allemagne (6)
2009   Allemagne (7)
2013   Allemagne (8)
2017   Pays-Bas

ClubsModifier

Compétitions masculinesModifier

 
Trophée de la Ligue des champions (ici en 2005).
 
Trophée de la Coupe des vainqueurs de coupe.

La principale compétition organisée par l'UEFA est la Ligue des champions. Elle rassemble les meilleurs clubs de chaque pays — entre un et quatre en fonction du coefficient UEFA de la fédération, qui dépend des résultats obtenus les années précédentes. Elle remplace depuis 1992 la « Coupe des clubs champions européens », créée en 1955, à laquelle seuls les champions nationaux étaient qualifiés. De 1960 à 2004, le vainqueur était le représentant européen à la Coupe intercontinentale, co-organisée par l'UEFA et la CONMEBOL, son homologue d'Amérique du Sud[15] ; la Coupe intercontinentale a depuis été remplacée par la Coupe du monde des clubs de la FIFA.

La seconde compétition de clubs en termes d'importance est la Ligue Europa (anciennement « Coupe UEFA »). Elle est lancée en 1971 sur la base de la Coupe des villes de foires. Une troisième coupe d'Europe des clubs a existé, la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe (surnommée « Coupe des coupes »). Longtemps 2e compétition en termes d'importance, elle a souffert du développement de la Ligue des champions et a été finalement absorbée par la Coupe UEFA en 1999. Depuis 1973, au début de chaque saison, les vainqueurs des Ligue des champions et Ligue Europa s'affrontent dans le cadre de la Supercoupe de l'UEFA.

De 1995 à 2008, l'UEFA a organisé une compétition estivale qualificative pour la Coupe UEFA, baptisée Coupe Intertoto[16].

Cinq clubs seulement ont remporté chacune des trois compétitions principales de l'UEFA (Coupe des clubs champions/Ligue des champions, Coupe des coupes, Coupe UEFA/Ligue Europa) : la Juventus de Turin en Italie, l'Ajax d'Amsterdam aux Pays-Bas, le Bayern Munich en Allemagne, Chelsea et Manchester United en Angleterre. Ce triplé est rendu impossible pour certains clubs étant donné la disparition de la Coupe des coupes. La Juventus, premier club à avoir réussi ce triplé en 1985, est distingué à ce titre par la « Plaque UEFA » en 1988. Il est aussi le seul à avoir remporté toutes les compétitions proposées par l'UEFA, y compris la Coupe intercontinentale, la Supercoupe et la Coupe Intertoto.

Le Comité exécutif de l'UEFA du approuve la création d'une nouvelle compétition interclubs[17], la Ligue Europa Conférence[18].

Palmarès des principales compétitions européennes de clubs
Saison Coupe des clubs champions /
Ligue des champions (depuis 1993)
Coupe des vainqueurs de coupe Coupe UEFA /
Ligue Europa (depuis 2010)
Ligue Europa Conférence
1956   Real Madrid
1957   Real Madrid (2)
1958   Real Madrid (3)
1959   Real Madrid (4)
1960   Real Madrid (5)
1961   Benfica Lisbonne   AC Fiorentina
1962   Benfica Lisbonne (2)   Atlético Madrid
1963   Milan AC   Tottenham Hotspur
1964   Inter Milan   Sporting Portugal
1965   Inter Milan (2)   West Ham
1966   Real Madrid (6)   Borussia Dortmund
1967   Celtic Glasgow   Bayern Munich
1968   Manchester United   Milan AC
1969   Milan AC (2)   Slovan Bratislava
1970   Feyenoord Rotterdam   Manchester City
1971   Ajax Amsterdam   Chelsea
1972   Ajax Amsterdam (2)   Glasgow Rangers   Tottenham Hotspur
1973   Ajax Amsterdam (3)   Milan AC (2)   Liverpool
1974   Bayern Munich   FC Magdebourg   Feyenoord Rotterdam
1975   Bayern Munich (2)   Dynamo Kiev   Borussia Mönchengladbach
1976   Bayern Munich (3)   RSC Anderlecht   Liverpool (2)
1977   Liverpool   Hambourg SV   Juventus
1978   Liverpool (2)   RSC Anderlecht (2)   PSV Eindhoven
1979   Nottingham Forest   FC Barcelone   Borussia Mönchengladbach (2)
1980   Nottingham Forest (2)   Valence CF   Eintracht Francfort
1981   Liverpool (3)   Dinamo Tbilissi   Ipswich Town
1982   Aston Villa   FC Barcelone (2)   IFK Göteborg
1983   Hambourg SV   Aberdeen FC   RSC Anderlecht
1984   Liverpool (4)   Juventus   Tottenham Hotspur (2)
1985   Juventus   Everton   Real Madrid
1986   Steaua Bucarest   Dynamo Kiev (2)   Real Madrid (2)
1987   FC Porto   Ajax Amsterdam   IFK Göteborg (2)
1988   PSV Eindhoven   KV Malines   Bayer Leverkusen
1989   Milan AC (3)   FC Barcelone (3)   SSC Naples
1990   Milan AC (4)   Sampdoria   Juventus
1991   Étoile rouge de Belgrade   Manchester United   Inter Milan
1992   FC Barcelone   Werder Brême   Ajax Amsterdam
1993   Olympique de Marseille   Parme FC   Juventus (2)
1994   Milan AC (5)   Arsenal   Inter Milan (2)
1995   Ajax Amsterdam (4)   Real Saragosse   Parme FC
1996   Juventus (2)   Paris Saint-Germain   Bayern Munich
1997   Borussia Dortmund   FC Barcelone (4)   Schalke 04
1998   Real Madrid (7)   Chelsea (2)   Inter Milan (3)
1999   Manchester United (2)   Lazio Rome   Parme FC (2)
2000   Real Madrid (8)   Galatasaray
2001   Bayern Munich (4)   Liverpool (3)
2002   Real Madrid (9)   Feyenoord Rotterdam (2)
2003   Milan AC (6)   FC Porto
2004   FC Porto (2)   Valence CF
2005   Liverpool (5)   CSKA Moscou
2006   FC Barcelone (2)   Séville FC
2007   Milan AC (7)   Séville FC (2)
2008   Manchester United (3)   Zénith Saint-Pétersbourg
2009   FC Barcelone (3)   Chakhtar Donetsk
2010   Inter Milan (3)   Atlético Madrid
2011   FC Barcelone (4)   FC Porto (2)
2012   Chelsea   Atlético Madrid (2)
2013   Bayern Munich (5)   Chelsea
2014   Real Madrid (10)   Séville FC (3)
2015   FC Barcelone (5)   Séville FC (4)
2016   Real Madrid (11)   Séville FC (5)
2017   Real Madrid (12)   Manchester United
2018   Real Madrid (13)   Atlético Madrid (3)
2019   Liverpool (6)   Chelsea (2)

Compétitions fémininesModifier

En football féminin, l'UEFA organise également une Ligue des champions, dont la première édition a eu lieu en 2001.

Palmarès féminin
Saison Coupe féminine /
Ligue des champions féminine (depuis 2009)
2002   FFC Francfort
2003   Umeå IK
2004   Umeå IK (2)
2005   FFC Turbine Potsdam
2006   FFC Francfort (2)
2007   Arsenal Ladies
2008   FFC Francfort (3)
2009   FCR Duisbourg
2010   FFC Turbine Potsdam (2)
2011   Olympique lyonnais
2012   Olympique lyonnais (2)
2013   VfL Wolfsbourg
2014   VfL Wolfsbourg (2)
2015   FFC Francfort (4)
2016   Olympique lyonnais (3)
2017   Olympique lyonnais (4)
2018   Olympique lyonnais (5)
2019   Olympique lyonnais (6)

Compétitions de jeunesModifier

Chez les jeunes, l'UEFA lance en 2013 la Ligue de la jeunesse et met ainsi fin au succès grandissant des NextGen Series, organisées indépendamment de l'UEFA.

Palmarès chez les jeunes
Saison Ligue de la jeunesse
2014   FC Barcelone
2015   Chelsea
2016   Chelsea (2)
2017   Red Bull Salzbourg
2018   FC Barcelone (2)
2019   FC Porto

FutsalModifier

L'UEFA organise également des compétitions de futsal : le Championnat d'Europe destiné aux sélections nationales, tous les quatre ans, et la Ligue des champions, qui oppose tous les ans les meilleurs clubs du continent. Cette dernière prend la place de la Coupe des clubs champions européens de futsal. Organisée de 1985 à 2001 de façon indépendante, elle n'a pas été reconnue par l'UEFA. Le Comité exécutif de l'UEFA annonce le la création d'un Championnat d'Europe de futsal féminin et d'un Championnat d'Europe de futsal des moins de 19 ans tous les deux ans à partir de 2019[19].

Un Championnat d'Europe de futsal des moins de 21 ans (en) a été organisé par l'UEFA en 2008.

Résultats en compétitions mondialesModifier

Bilan des sélections européennes dans le top 3 du Classement mondial de la FIFA

Équipes
Premier Deuxième Troisième
  Espagne 6 (2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013) 1 (1994) 3 (2002, 2003, 2015)
  Allemagne 3 (1993, 2014, 2017) 6 (1995, 1996, 1997, 2008, 2012, 2013) 4 (1998, 2010, 2011, 2016)
  Belgique 3 (2015, 2018, 2019) 0 0
  France 1 (2001) 7 (1998, 2000, 2002, 2003, 2004, 2018, 2019) 2 (1996, 1999)
  Pays-Bas 0 2 (2010, 2011) 3 (2005, 2008, 2009)
  Italie 0 2 (1993, 2006) 2 (1995, 2007)
  Tchéquie 0 2 (1999, 2005) 1 (1997)
  Suède 0 0 1 (1994)
  Portugal 0 0 1 (2017)

Cinq nations européennes ont remporté la Coupe du monde de football, organisée par la FIFA : l'Allemagne en 1954, 1974 (à domicile), 1990 et 2014, l'Italie en 1934, 1938, 1982 et 2006, l'Angleterre en 1966 (à domicile), la France en 1998 (à domicile) et en 2018, l'Espagne en 2010 (première victoire d'une sélection européenne hors-Europe). Plusieurs autres ont été finalistes sans l'emporter : les Pays-Bas en 1974, 1978 et 2010, la Tchécoslovaquie en 1934 et 1962, la Hongrie en 1938 et 1954, la Croatie en 2018 et la Suède en 1958.

Cependant trois sélections ont remporté la Coupe des confédérations, qui oppose depuis 1992 les différents champions continentaux : le Danemark en 1995, la France en 2001 et 2003 et l'Allemagne en 2017.

Le Classement mondial de la FIFA, créé en 1993, est par conséquent régulièrement dominé par une sélection européenne, quand ce n'est pas par le Brésil ou l'Argentine, leurs principaux concurrents au niveau mondial :

En football féminin, l'Allemagne a remporté la Coupe du monde en 2003 et 2007, la Norvège en 1999.

Prix du PrésidentModifier

Depuis 1998, l'UEFA décerne le prix du Président à des acteurs du football européen en reconnaissance d'événements exceptionnels, de l'excellence professionnelle et de qualités personnelles exemplaires[20]. Le dernier lauréat, en 2019, est Éric Cantona[21].

Année Lauréat
  Jacques Delors
Pas de prix
  Guy Roux
  Juan Santisteban
  Bobby Robson
  Paolo Maldini
  Ernie Walker (en)
  Frank Rijkaard
  Wilfried Straub (en)
  Alfredo Di Stéfano
  Bobby Charlton
  Eusébio
  Raymond Kopa
  Gianni Rivera
  Franz Beckenbauer
  Johan Cruyff
  Josef Masopust
Pas de prix
Pas de prix
  Francesco Totti
  David Beckham
  Éric Cantona

Notes et référencesModifier

  1. La FIFA a été créée en 1904 par sept pays européens (Belgique, Danemark, France, Pays-Bas, Espagne, Suède et Suisse).
  2. a b c et d Antoine Maumon, « La création de l'UEFA » [PDF], WeAreFootball.org (consulté le 10 décembre 2014).
  3. a b et c « À l'aube d'une ère nouvelle », UEFA direct,‎ (lire en ligne [PDF], consulté le 12 décembre 2014).
  4. a b c d e f et g Laurent Barcelo, « L’ « Europe des 52 »... », Cairn.info, 2007/4 (n° 228) (consulté le 10 décembre 2014).
  5. 28 selon l'UEFA[3], 30 selon Laurent Barcelo[4]
  6. a et b Jean Cornu, « L'Union Européenne (U.E.F.A) », Football Magazine, no 170,‎ , p. 28.
  7. Gilles Milecan, « Arrêt Bosman : le jour où le foot a changé », sur http://www.lalibre.be, (consulté le 6 septembre 2010).
  8. « Joyeux 60e anniversaire, UEFA ! », UEFA.com, (consulté le 9 décembre 2014).
  9. [PDF] L'inventaire édité par la confédération suisse, canton de Vaud.
  10. « UEFA, instance dirigeante du football européen », UEFA.com (consulté le 9 décembre 2014)
  11. (en) Nunes, Ana Bela et Valério, Nuno, ISEG – Technical University of Lisbon, « UEFA : a successful pan-european organization during the cold war », 2nd WISC Conference, Ljubljana,‎ (lire en ligne [doc], consulté le 10 décembre 2014).
  12. « Michel Platini réélu président de l'UEFA », sur L'équipe.fr, (consulté le 24 mars 2015).
  13. « Feu vert pour l'UEFA Nations League », UEFA.com, (consulté le 11 décembre 2014).
  14. « La Ligue des nations est lancée! », L'Équipe.fr, (consulté le 11 décembre 2014).
  15. « Histoire de la Coupe intercontinentale », UEFA.com.
  16. « Histoire de la Coupe Intertoto », UEFA.com.
  17. « Le Comité exécutif de l’UEFA approuve une nouvelle compétition interclubs », sur fr.uefa.com, (consulté le 2 décembre 2018)
  18. « UEFA: la troisième Coupe d’Europe s'appellera Europa Conference League », sur rmcsport.bfmtv.com, (consulté le 25 septembre 2019)
  19. « La finale 2019 de l’UEFA Europa League se jouera le 29 mai », sur fr.uefa.org, (consulté le 4 juin 2017).
  20. « Prix du président de l'UEFA », sur uefa.com (consulté le 27 août 2019).
  21. « Éric Cantona, lauréat du Prix du président de l'UEFA », sur lequipe.fr, .

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier