Étoile rouge de Belgrade (football)

club serbe de football basé à Belgrade
Étoile rouge de Belgrade
Logo du Étoile rouge de Belgrade
Généralités
Nom complet Fudbalski klub Crvena zvezda
Fondation
Couleurs rouge et blanc
Stade Stade Rajko Mitić
(51 755 places)
Siège Ljutice Bogdana 1a
11000 Belgrade
Championnat actuel SuperLiga
Président Drapeau : Serbie Svetozar Mijailović
Entraîneur Drapeau : Serbie Dejan Stanković
Joueur le plus capé Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Drapeau : Serbie Dragan Džajić (640)
Meilleur buteur Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Drapeau : Serbie Dragan Džajić (370)
Site web www.crvenazvezdafk.com
Palmarès principal
National[1] Championnat de Serbie (6)
Championnat de Serbie-et-Monténégro (5)
Championnat de Yougoslavie (19)
Coupe de Serbie (24)
Supercoupe de Yougoslavie (2)
International[1] Coupe intercontinentale (1)
Ligue des champions (1)
Coupe Mitropa (2)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Serbie de football 2020-2021
0

Le Fudbalski klub Crvena zvezda (en serbe cyrillique Фудбалски клуб Црвена звезда, traduisible par Football Club de l'Étoile rouge), communément appelé en français Étoile rouge de Belgrade, est la section football du club omnisports de l'Étoile rouge de Belgrade. C'est le club de football le plus titré de Serbie.

Avec 31 titres de champion national, il est le club le plus titré de tout le territoire de l'ex-Yougoslavie. Le club a également gagné 24 fois la Coupe nationale.

Au niveau européen, l'Étoile rouge de Belgrade a gagné la Coupe des clubs champions européens (il est le seul club slave à l'avoir gagné), lors de la saison 1990/1991, aux tirs au but, contre l'Olympique de Marseille, au stade San Nicola de Bari. La même année le club gagne la Coupe intercontinentale contre le club chilien de Colo-Colo. L'Étoile rouge est également finaliste de la Coupe UEFA 1978-1979.

D'après des sondages de 2007 et 2008, l'Étoile rouge est le club de football le plus populaire en Serbie, avec près de 50 % de la population du pays qui déclare soutenir le club[2],[3]. Son principal rival sportif et en termes de popularité est le Partizan Belgrade, les deux clubs s'affrontant régulièrement en championnat dans le cadre du « Derby éternel ».

HistoireModifier

L'Étoile avant l'Étoile rouge ou les originesModifier

L'Étoile rouge a été fondée à partir de l'équipe de SK Jugoslavija (de 1929 à 1945), anciennement FK Velika Srbijia (1913 à 1929)[4] qui était l'un des deux grands clubs de Belgrade entre 1929 et 1945 (avec le BSK, Beogradski Sporski Klub). Elle a récupéré le stade stadion Jugoslavije (depuis détruit et reconstruit sous le nom de Stade de l'Étoile rouge). L'Étoile rouge a aussi récupéré les couleurs de l'équipe SK Jugoslavija, le rouge et blanc.

Origine du nomModifier

Pendant quatre mois, le club portera le nom de Omladinsko (la Jeunesse) et cela jusqu'au où elle deviendra l'Étoile Rouge. Le débat du choix du nom a été retranscrit par une dactylo, il a eu lieu entre Slobodan Ćosić et Zoran Žujović[5] après avoir longuement discuté de différents noms possibles : Mladost, Udarnik, Torpedo, Dinamo, Lokomotiva. Ćosić déclara alors presque sans conviction « on pourrait l'appeler l'Étoile ? » Žujović répliqua alors immédiatement « Étoile, d'accord mais, elle sera rouge alors comme le SK Jugoslavija ! »[6]. Par la suite, un membre du comité voulut transformer le rouge en bleu, mais sa tentative fut très vite rejetée, par le parti socialiste de Yougoslavie qui trouvait que l'idée de l'étoile rouge était très bonne, il est à noter que l'idée à la base ne fut pas un choix politique mais une préférence personnelle de couleur, pour lier l'Etoile au FK Velika Srbijia (1913 à 1929) et au SK Jugoslavija (de 1929 à 1945) qui avait les mêmes couleurs, l'Etoile Rouge étant la continuité de ces deux club.

Genèse (1946-1950)Modifier

Localisation du club en Yougoslavie.

Le , la société de culture physique de jeunesse de l'Étoile Rouge fusionna avec une autre société multisports appelée Student (en fait une absorption de ce club par l'Étoile rouge), et le nombre de sections sportives de l'Étoile rouge augmenta. À peine créée, le club rejoint le premier championnat de Yougoslavie d'après-guerre. Cette saison 1946-1947 se conclue par une 3e place. Dès sa deuxième saison, l'Étoile Rouge remporte la Coupe de Yougoslavie. Le club continue de se structurer et en 1948, les sections sportives de l'Étoile rouge furent transformées en clubs, et la société de culture physique de jeunesse de l'Étoile rouge devint la Société sportive de l'Étoile rouge. À partir de 1949, tous les clubs de l'Étoile rouge fonctionnèrent comme entités plus ou moins autonomes. Cette année-là, l'Étoile conserve son titre en Coupe de Yougoslavie et termine à la deuxième place du championnat.

Premiers succès (1950-1979)Modifier

Une décennie ponctuée par des succès et un drame (années 1950)Modifier

En 1950, l'Étoile Rouge remporte sa troisième coupe d'affilée. Cela constitue un exploit inédit en Yougoslavie. La saison 1950-1951 sera celle du premier succès national. Le titre sera attribué à l'Étoile Rouge en faveur d'une meilleure différence de buts que le Dinamo Zagreb.

Lors de la saison 1952-1953, l'Étoile Rouge remporte le deuxième Championnat de Yougoslavie de sa jeune histoire. Le troisième titre de champion sera remporté lors de la saison 1955-1956. Cette performance permet au club de se qualifier pour la première fois de son histoire en Coupe d'Europe. En effet, ce titre qualifie le club pour la deuxième Coupe des clubs champions européens de l'histoire et pour la Coupe Mitropa. Le parcours en Coupe des clubs champions se terminera en demi-finale. Le club est éliminé par le club italien de l'AC Fiorentina. La participation à la Coupe Mitropa 1956 sera plus brève car l'Étoile Rouge est éliminée dès son entrée dans la compétition par les Hongrois du MTK Budapest.

Lors de la saison 1956-1957, l'Étoile Rouge conserve son titre de champion de Yougoslavie et se qualifie de nouveau pour les compétitions européennes et régionales. Le parcours en Coupe Mitropa 1957 se terminera en demi-finale par une élimination contre les Hongrois du Vasas SC. Le parcours en Coupe des clubs champions se terminera par une élimination en quarts de finale contre les anglais de Manchester United. La rencontre contre Manchester United sera la cause d'une tragédie historique du football. En effet, l'avion qui transportait l'équipe visiteuse en Angleterre s'écrasa à Munich, peu de temps après son réapprovisionnement en essence. Il y eut huit joueurs de Manchester United parmi les victimes. L'entraîneur Matt Busby et de nombreux joueurs ont été blessés. L'accident est connu sous le nom de crash aérien de Munich.

En 1958, l'Étoile Rouge remporte sa quatrième Coupe de Yougoslavie après huit ans sans succès. Cette saison sera aussi marqué par une 4e place en championnat. Cette bonne position permet au club de se qualifier pour la Coupe du Danube. Cette compétition est une édition non officielle de la Coupe Mitropa. L'Étoile Rouge remporte la double confrontation finale contre les Tchécoslovaques du Ruda Hvezda Cheb. La saison 1958-1959 sera celle du premier doublé Coupe-Championnat de l'histoire de l'Étoile Rouge.

Lors de cette décennie, l'Étoile Rouge participera à plusieurs tournée internationale notamment en Amérique du Sud. Elle représenta la Yougoslavie à la Rio Cup en 1951, mais perdit ses trois matchs contre la Juventus, Nice et Palmeiras à São Paulo. À la suite de cette coupe, elle joua contre Santos. En 1955, l'équipe retourna sur ce continent jouant onze matchs en Argentine, au Brésil et en Uruguay. Pendant l'hiver 1961 - 1962, ils retournèrent, à nouveau, en Amérique du Sud pour jouer 10 nouveaux matchs en Argentine, au Chili, en Colombie et en Uruguay.

La confirmation des bons résultats (années 1960)Modifier

Cette décennie commence de la plus belle des manière car l'Étoile Rouge conserve son titre de champion lors de la saison 1959-1960. Lors de la saison suivante, l'Étoile Rouge sera le dauphin de son éternel rival qui y est le Partizan Belgrade. Ce classement permet au club de se qualifier pour la première fois en Coupe des villes de foires ancêtre de la Coupe UEFA. La participation de l'Étoile Rouge à cette édition se terminera par une élimination contre les Espagnols du CF Barcelone.

Les deux années suivantes seront moyennes, le club finissant à chaque fois en dehors du podium et ne participera qu'une seule fois à une compétition européenne la Coupe des villes de foires. Cette participation se déroule lors de l'édition 1962-1963 et se terminera en quarts de finale, par une élimination contre les Italiens de l'AS Rome.

Lors de la saison 1963-1964, l'Étoile Rouge retrouve le succès en réalisant un doublé Coupe-Championnat. Les trois saisons suivantes sont moins fructueuses et l'Étoile Rouge ne participe qu'à deux éditions de la Coupe des villes de foires. Ces deux participations seront brèves. L'Étoile réalise de nouveau un doublé lors de la saison 1967-1968. Lors de cette saison, l'Étoile Rouge remporte aussi, pour la deuxième fois de son histoire, la Coupe Mitropa. Cette édition de la coupe se terminera par un succès 4-1 à Belgrade contre les Tchécoslovaques du Spartak Trnava. La saison 1968-1969 se terminera par un titre de champion de Yougoslavie.

Une décennie marqué par une finale de Coupe UEFA (années 1970)Modifier

Lors de la saison 1969-1970, l'Étoile Rouge remporte un nouveau doublé Coupe-Championnat. La saison suivante sera plus compliquée en championnat car l'Étoile Rouge ne terminera qu'à la 6e position du classement. Malgré cela, la saison est un succès, le club remporte d'abord la Coupe de Yougoslavie. Ensuite, la saison est marquée par un parcours en Coupe des clubs champions remarquables. En effet, l'Étoile Rouge se qualifie pour les demi-finales. Lors de ces demi-finales, le club affronte les Grecs du Panathinaïkos. Le match aller se déroule à Belgrade au Stade de l'Étoile rouge devant 100 000 spectateurs. La rencontre se termine par une victoire 4-1 durant laquelle Stevan Ostojić réalise un triplé. Le match retour se déroule en Grèce à Athènes et l'Étoile Rouge s'incline sur le score de 3-0. Ce score élimine le club en vertu de la règle des buts marqués à l'extérieur.

La saison 1971-1972 sera marquée par une 2e place en championnat qualificative pour la deuxième édition de la Coupe UEFA. Cette saison est aussi marquée par une élimination en quarts de finale de la Coupes des coupes contre les Russes du FK Dynamo Moscou. Après deux ans sans triompher en championnat, l'Étoile Rouge retrouve le succès lors de la saison 1972-1973. Lors de le club se fait éliminer en Coupe UEFA par les Anglais de Tottenham Hotspur.

Lors de l'édition 1973-1974 de la Coupe des clubs champions, l'Étoile Rouge élimine au deuxième tour de la compétition les anglais du Liverpool FC. Finalement, l'Étoile Rouge se fait éliminer au tour suivants, les quarts de finale, par les Espagnols de l'Atlético Madrid. La saison suivante, l'Étoile Rouge participe à la Coupe des coupes. Durant cette édition, l'Étoile Rouge rencontre en quarts de finale les espagnols du Real Madrid. Le match aller se déroule à Madrid au Stade Santiago-Bernabéu devant 100 000 spectateurs et se termine par une victoire 2-0 du Real Madrid. Le match retour se déroule lui à Belgrade au Stade de l'Étoile rouge devant aussi 100 000 spectateurs. La rencontre se termine par une victoire 2-0 de l'Étoile Rouge, ce qui conduira les deux équipes aux tirs au but. Cette épreuve sourit à l'Étoile Rouge qui se qualifie ainsi pour les demi-finales où ils affronteront les Hongrois de Ferencváros. Le match aller se déroule à Budapest au Népstadion devant 55 000 spectateurs et se termine par une victoire 2-1 des Hongrois. Le match retour qui se déroule à Belgrade réunit 100 000 spectateurs. Alors que l'Étoile Rouge mène 2-1, un penalty transformé en faveur de Ferencváros élimine les Yougoslaves.

Lors de la saison 1976-1977, l'Étoile Rouge remporte de nouveau le titre de champion national. L'Étoile Rouge enchaînera ensuite une 2e et une 3e place.

Un parcours historique en Coupe UEFA (1979)Modifier
 
Composition des équipes de la finale retour de la Coupe UEFA 1978-1979

Le parcours en Coupe UEFA 1978-1979 commence par une confrontation contre le club est-allemand du BFC Dynamo. L'Étoile Rouge se qualifie grâce à la règle des buts marqués à l'extérieur. Au tour suivant, les Yougoslaves affrontent les Espagnols du Real Sporting de Gijón. L'Étoile Rouge obtient sa qualification grâce à une victoire 1-0 en Espagne. Pour le tour suivant, ils affrontent les Anglais d'Arsenal. Après une victoire 1-0 à Belgrade, l'Étoile Rouge obtient sa qualification grâce à un nul 1-1 à Londres. En quarts de finale, le club est opposé de nouveau à des Anglais. Il se qualifie à la suite d'une victoire 1-0 à domicile puis d'un match nul 1-1 à l'extérieur contre West Bromwich Albion.

Pour les demi-finales, il ne reste en dehors de l'Étoile Rouge que des clubs allemands. Le club sera opposé au Hertha BSC Berlin. Le match aller qui se déroule à Belgrade se conclut par une victoire 1-0 de l'Étoile rouge. Le match retour se déroule à Berlin à l'Olympiastadion devant 75 000 spectateurs. Les Berlinois mènent 2-0 dès la 18e minutes et les Yougoslaves n'arrivent pas à faire la différences. À la 74e minute, Miloš Šestić marque un but pour l'Étoile Rouge qui les qualifie provisoirement[7]. Le score ne bouge plus jusqu'à la fin de la rencontre et l'Étoile Rouge de Belgrade se qualifie pour la première fois de son histoire en finale de la Coupe UEFA.

En finale, le club est opposé aux Borussia Mönchengladbach, la finale est une opposition aller-retour. Le match aller se déroule à Belgrade au Stade de l'Étoile rouge devant 95 000 spectateurs[8] et se termine avec un score de 1-1. Le match retour se déroule au Rheinstadion à Düsseldorf devant 55 000 personnes[8]. À la 15e minute, Allan Simonsen transforme un pénalty en faveur des Allemands. Ce sera le seul but de la rencontre qui se termine par le sacre des Allemands.

La fin d'une époque et titre en Coupe des clubs champions (1979-1992)Modifier

L'après finale européenne commence bien pour l'Étoile Rouge qui remporte le titre de champion lors de la saison 1979-1980. La saison suivante est marquée par un nouveau titre en championnat et par un parcours en Coupe des clubs champions qui se termine en quarts de finale contre les Italiens de l'Inter Milan.

Lors de la saison 1981-1982, l'Étoile Rouge échoue à remporter le titre de champions et échoue à la 2e en championnat. Cependant, un triomphe en finale de la Coupe de Yougoslavie permet au club de s'adjuger dixième coupe de son histoire. La saison suivante est plus compliquée et l'Étoile Rouge ne termine qu'à la 5e place du championnat. L'Étoile Rouge remporte son quinzième titre de champion lors de la saison 1983-1984. La saison suivante, le club ne termine qu'à la 4e place du championnat et remporte de nouveau la coupe nationale.

La saison 1985-1986 est marqué par une polémique autour de la 34e journée et le titre revient après une sanction de la fédération à l'Étoile Rouge. Cependant, un an plus tard, une décision de justice yougoslave annule ce titre et le donne à l'éternel rival le Partizan Belgrade. Cependant, l'Étoile Rouge conserve sa place en Coupe des clubs champions et ne se fera éliminer qu'en quarts de finale par le Real Madrid.

L'Étoile Rouge remporte de nouveau le titre de champion lors de la saison 1987-1988 et se qualifie pour la Coupe des clubs champions suivante. Durant cette édition, l'Étoile Rouge se fait éliminer dès le deuxième tour aux tirs au but par l'AC Milan. Lors de la saison 1989-1990 et remporte un nouveau doublé Coupe-Championnat et se qualifie pour la Coupe des clubs champions. Lors de la saison 1990-1991, le club conserve le titre de champion.

Parcours historique en Coupe des clubs champions (1991)Modifier

 
Composition des équipes de la finale de la Coupe des clubs champions européens 1990-1991

L'édition 1990-1991 de la Coupe des clubs champions est historique pour l'Étoile Rouge et le football yougoslave en générale. Le parcours commence par une double confrontation contre les suisses du Grasshopper Zurich. L'Étoile Rouge remporte la double confrontation 5-2 et se qualifie pour le deuxième tour. Pour ce tour, ils affrontent les Écossais des Rangers et l'Étoile Rouge se qualifie grâce à une victoire 3-0 à domicile. En quarts de finale, l'Étoile Rouge affrontera un clubs d'Allemagne de l'Est le Dynamo Dresde. Le match aller se déroule à Belgrade et se conclue par une victoire 3-0 de l'Étoile Rouge. Le match retour fut lui interrompu à la 78e minute pour cause de bagarres alors que l'Étoile rouge de Belgrade menait 2-1. Ils remportèrent le match par forfait et se qualifient pour les demi-finales où ils affronteront le club allemand du Bayern Munich.

La demi-finale aller se déroule à Munich à l'Olympiastadion devant 55 000 personnes et se termine par une victoire 2-1 de l'Étoile Rouge[9]. Le match retour se déroule à Belgrade au Stade de l'Étoile rouge devant 80 000 personnes et le Bayern Munich mène 2-1 à partir de la 66e minute. À la 90e, l’allemand Klaus Augenthaler marque un but contre son camp qui porte le score à 2-2[10] et qualifie l'Étoile Rouge pour la finale.

La finale opposera l'Étoile rouge au club français de l'Olympique de Marseille. Elle se déroule en un match unique qui a lieu en Italie à Bari au Stade San Nicola. La finale réunit 56 000 personnes et le score est de 0-0 à la fin du temps réglementaire. Les prolongations ne changeront pas le score et le match se terminera aux tirs au but. Le français Manuel Amoros loupe le premier penalty marseillais tandis que tous ceux de l'Étoile Rouge sont réussis. Darko Pančev marque le penalty vainqueur pour l'Étoile Rouge. Le club remporte ce soir-là le premier et seul titre européen majeur du football yougoslave.

Une Coupe intercontinentale et bouleversement en Yougoslavie (1991-1992)Modifier

Le titre européen qualifie l'Étoile Rouge pour la Coupe intercontinentale 1991 où le club affronte en un match les Chiliens de Colo-Colo. La rencontre se joue au Japon, plus précisément au Stade olympique national à Tokyo. La rencontre se termine sur une victoire 3-0 de l'Étoile Rouge de Belgrade. Le club dispute aussi la Supercoupe de l'UEFA 1991 qui se déroule en Angleterre à Manchester. L'Étoile Rouge affronte donc à cette occasion le club de Manchester United dans son antre. La rencontre se solde par une victoire 1-0 des mancuniens.

En Coupe des clubs champions, l'Étoile Rouge échoue dans la toute nouvelle phase de groupe à accéder à la finale de ce qui sera la dernière Coupe des clubs champions.

Durant la saison 1991-1992, l'Étoile Rouge remporte le dernier titre de champion de l'Yougoslavie. À cause de la Guerre de Yougoslavie les clubs yougoslaves dont l'Étoile Rouge ne participeront pas aux compétitions européennes.

Une période trouble (1992-2006)Modifier

 
Ancien logo.

En conséquence de la guerre, l'Étoile Rouge participe à un nouveau championnat de Yougoslavie. Ce championnat ne comprend plus que les clubs situé dans ce qui deviendra la Serbie-et-Monténégro. L'Étoile Rouge remporte la coupe national en 1992, avant de remporter son premier championnat lors de la saison 1994-1995 et de réaliser par la même occasion un doublé coupe-championnat. Ce titre coïncide aussi à la fin de la suspension des clubs yougoslaves aux compétitions européennes. Le club se qualifie pour la Coupe UEFA 1995-1996 et se fera éliminé dès le premier tour par le club suisse de Neuchâtel Xamax.

L'Étoile Rouge remporte la coupe en 1996 et se qualifie pour la Coupe des coupes. Le club s'y fera éliminer en huitièmes de finale par le FC Barcelone futur vainqueur de l'épreuve. Le club remporte de nouveau la coupe en 1997 et se qualifie pour sa dernière Coupe des coupes. Le club est éliminé dès les seizième de finale par le club belge du Germinal Ekeren.

Le club remporte de nouveau un doublé lors de la saison 1999-2000 et se qualifie pour les tours préliminaires de la Ligue des champions 2000-2001 après neuf ans d'absence de la compétition. Le parcours de l'Étoile Rouge se termine au dernier tour de qualification par une défaite contre les ukrainiens du Dynamo Kiev. Lors de cette saison, le club conserve son titre en championnat et échoue de nouveau à se qualifier pour la phase de groupe de la Ligue des champions 2001-2002 en se faisant éliminer par les allemands du Bayer Leverkusen. En 2003, l'Étoile Rouge remporte de nouveau la coupe national.

Lors de la saison 2003-2004, le club réalise un nouveau doublé coupe-championnat. Le club échoue lors de l'édition 2004-2005 de la Ligue des Champions à se qualifier pour la phase de groupe en tombant contre le PSV Eindhoven. Le club réalise de nouveau un doublé lors de la saison 2005-2006. À la fin de cette saison la Serbie-et-Monténégro est dissoute et le club évoluera maintenant dans le championnat de Serbie.

Le parcours en Coupe UEFA 2005-2006 marque le retour de l'Étoile Rouge en phase de groupe d'une compétition européenne. En effet, le club élimine au dernier tour qualificatif le club portugais du SC Braga. L'Étoile Rouge finirat à la 4e place sur 5 dans cette phase de groupe et se fait éliminer. Le club aura réussi à gagner qu'un seul match, celui à Belgrade contre l'AS Rome.

L'Étoile Rouge en Serbie (depuis 2006)Modifier

Localisation du club en Serbie.

Pour sa première saison en Serbie, le club remporte le championnat et la coupe. La saison suivante l'Étoile Rouge se qualifie pour la phase de groupe de la Coupe UEFA 2007-2008. Cette participation est un échec car le club finit à la dernière place du groupe avec 4 défaites. Lors de la saison 2009-2010 le club remporte la Coupe de Serbie. L'Étoile Rouge participe aussi à la phase qualificative de la première Ligue Europa et est éliminé en barrages par les tchèques du SK Slavia Prague. Le club remporte de nouveau la coupe en 2012. Lors de la Ligue Europa 2012-2013, le club se fait éliminer en barrages par le club français des Girondins de Bordeaux.

Lors de la saison 2013-2014, l'Étoile Rouge remporte le championnat après six ans sans titres. Cependant, le club ne se qualifie pas pour la Ligue des champions 2014-2015 à cause d'un non-respect des règles du fair-play financier[11].

L'Étoile Rouge remporte de nouveau le titre lors de la saison 2015-2016 et se qualifie pour les tours qualificatifs de la Ligue des champions 2016-2017. Le club se fait éliminé au troisième tour de qualification par les bulgares du PFK Ludogorets Razgrad après des prolongations lors du match retour à Belgrade. Le club est repêché en barrages de la Ligue Europa 2016-2017 mais ce fait éliminer des ce tour-ci par les italiens de l'US Sassuolo.

Le parcours en Ligue Europa 2017-2018 de l'Étoile Rouge est un succès. Premièrement le cllub arrive à se qualifier en phase de groupe en éliminant les russes du FK Krasnodar. L'Étoile rouge de Belgrade participera ainsi pour la première fois à la phase de groupe de la Ligue Europa. Dans un groupe constitué du Arsenal, du 1. FC Cologne et du BATE Borisov l'Étoile Rouge termine à la 2e place avec 2 victoires et 3 nuls et se qualifie pour le seizièmes de finale. Pour ce tour-ci le club affrontera les russes du CSKA Moscou. Le match aller se déroule à Belgrade au Stade de l'Étoile rouge devant 36 000 personnes. La rencontre se termine sur un score de 0-0. Le match retour se déroule au VEB Arena à Moscou devant 19 000 personnes et se termine sur le score de 1-0 en faveur des russes. Le parcours européens de l'Étoile Rouge se termine donc en seizième de finale. En championnat l'Étoile Rouge est sacré championne.

Le parcours en Ligue des champions 2018-2019 est un succès car le club réussit à se qualifier en phase de groupe de la Ligue des champions après 26 ans d'absence[12]. Pour cela le club élimine en barrages le club du Red Bull Salzbourg. En phase de groupe l'Étoile rouge affrontera le Paris Saint-Germain, Liverpool et le SSC Naples. Durant cette édition, lors d’un match face au PSG, le club serbe est visé par une enquête de l'UEFA concernant des soupçons de match truqué, un dirigeant de l'Étoile rouge étant soupçonné d'avoir parié sur un revers de son équipe par cinq buts d'écart (le PSG l'a emporté 6-1)[13]. Le club serbe réussira durant cette phase de groupe à obtenir un nul à domicile (0-0) contre le SSC Naples avant de battre le futur vainqueur de l'épreuve Liverpool FC sur le score de 2-0, grâce à un doublé de Milan Pavkov.

En remportant le championnat de la saison 2018-2019, l’Étoile Rouge de Belgrade remporte son trentième titre national et reçoit la troisième étoile sur son logo.

StadeModifier

 
Stade Rajko Mitić en vue aérienne

Le terrain du FK Étoile rouge de Belgrade accueillant ses matchs à domicile est le stade de l'Étoile rouge. Il a une capacité de 55 538[14] places assises, ce qui en fait le plus grand stade de Serbie. Du fait de son ancienne capacité supérieure à 100 000 places, le stade est souvent appelé Marakana d'après le nom du célèbre stade brésilien. Il a été inauguré en 1963, après sa construction qui avait commencé trois ans auparavant.

Dans les années 2000, la capacité du stade descend à 55 538 places pour des raisons de sécurité.

En 2014, le Bureau Directeur de l'Étoile Rouge de Belgrade décide de renommer le stade en stade Rajko Mitić [15], en hommage au légendaire attaquant puis entraîneur décédé en 2008.

Culture interneModifier

Les supporters des différentes sections de sport d'équipe de l'Étoile rouge sont connus sous le nom de Delije. Cette dénomination peut se traduire approximativement par « jeunes gens courageux et braves » ou plus simplement « les héros ». Ils se concentrent généralement du côté Nord du stade de l'Étoile rouge. Les Delije ont été impliqués dans les célèbres émeutes du Dinamo Zagreb-Étoile Rouge en 1990, qui mirent en évidence, à l'époque, les tensions ethniques au sein de la Yougoslavie. Le chant Srbija do Tokija (lit. La Serbie jusqu'à Tokyo) tient son origine de ces supporters, à la suite de la victoire en Coupe intercontinentale de 1991 à Tokyo. Il a été adopté par la suite par des paramilitaires serbes pendant les différentes guerres de Yougoslavie au cours des années 1990.

Le principal club rival de l'Étoile Rouge est le FK Partizan. Les matchs opposant les deux équipes sont connus comme « l'Éternel derby » (sr) вечити дерби, Večiti derbi. Le record d'affluence pour un match Étoile rouge-Partizan se situe à 108 000, la plus faible affluence à 8 000 pour un match de demi-finale de coupe de Serbie en 2005. En championnat, le derby a été joué 133 fois; l'Étoile rouge l'a remporté à 57 occasions et le Partizan 34 fois. En matchs de coupe, l'Étoile rouge a gagné 17 des 31 oppositions pour 10 victoires du Partizan.

Outre cette rivalité, l'Étoile rouge à des liens d'amitié particuliers avec deux clubs, l'Olympiakos Le Pirée (jumelage entre les Delije et la Gate 7) en Grèce et le Spartak Moscou en Russie. L'union des groupes de supporters de ces 3 clubs est appelée « Orthodox brothers » (frères orthodoxes). Au lendemain de la déclaration unilatérale d'indépendance du Kosovo, les Delije ainsi que le peuple serbe en général furent soutenus par de nombreux groupes divers et variés[16].

Grands joueurs du clubModifier

Récompenses individuellesModifier

NationalModifier

Meilleurs buteurs du Championnat de Yougoslavie

Saison Nom Buts
1951   Kosta Tomašević 16
1953   Todor Živanović 17
1959   Bora Kostić 25
1960   Bora Kostić 19
1969   Vojin Lazarević 22
1973   Vojin Lazarević 25
1975   Dušan Savić 20
1977   Zoran Filipović 21
1979   Dušan Savić 24
1990   Darko Pančev 25
1991   Darko Pančev 34
1992   Darko Pančev 25

Meilleurs buteur du championnat de Serbie-et-Monténégro

Saison Nom Buts
1993   Anto Drobnjak 22
1997   Zoran Jovičić 21
1998   Saša Marković 27
2004   Nikola Žigić 19
2005   Marko Pantelić 21

Meilleurs buteur du championnat de Serbie

Saison Nom Buts
2008   Nenad Jestrović 13
2011   Andrija Kaluđerović 13
2014   Dragan Mrđa 19
2016   Aleksandar Katai 21
2018   Aleksandar Pešić 25

InternationalModifier

Ballon d'Or

Soulier d'or européen

Meilleurs buteurs de la Ligue des champions

Joueurs en or de l'UEFA

Joueurs les plus capés de l'Étoile rouge de BelgradeModifier

Rang. Joueur Période Apparitions
1   Dragan Džajić 1963–75; 1977–78 389
2   Bora Kostić 1951–61; 1962–66 341
3   Vladimir Petrović 1972–82 332
4   Jovan Aćimović 1965–76 318
5   Boško Đurovski 1978–89 299
6   Rajko Mitić 1945–58 294
7   Vladica Popović 1953–65 291
8   Miloš Šestić 1974–84 277
9   Ratomir Dujković 1964–74 266
10   Miroslav Pavlović 1967–74 264

Meilleurs buteurs de l'Étoile rouge de BelgradeModifier

Rang. Joueur Période Buts
1   Bora Kostić 1951–61; 1962–66 230
2   Dragan Džajić 1963–75; 1977–78 155
3   Dušan Savić 1973–82 149
4   Zoran Filipović 1970–80 138
5   Kosta Tomašević 1945–54 137
6   Vojin Lazarević 1966–70; 1972–74 134
7   Darko Pančev 1988–92 116
8   Rajko Mitić 1945–58 109
9   Mihajlo Pjanović 1999–03 92
10   Antun Rudinski 1953–62 79

Entraîneurs du clubModifier

Effectif actuelModifier

Effectif professionnel de l'Étoile Rouge de Belgrade de la saison 2019-2020
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[17] Nom Date de naissance Sélection[18] Club précédent Contrat
1 G   Popović, ZoranZoran Popović 28/05/1988 (32 ans) FK Bodø/Glimt 2018-2021
27 G   Vasiljević, NikolaNikola Vasiljević 24/06/1996 (24 ans) Radnik Surdulica 2019-2023
82 G   Borjan, MilanMilan Borjan 23/10/1987 (33 ans) Canada Ludogorets Razgrad 2017-2020
2 D   Gajić, MilanMilan Gajić 28/01/1996 (24 ans) Serbie Girondins de Bordeaux 2019-2022
5 D     Degenek, MilošMiloš Degenek 28/04/1994 (26 ans) Australie Al-Hilal FC 2019-2020
6 D   Pankov, RadovanRadovan Pankov 05/08/1995 (25 ans) FK Radnički Niš 2019-2022
15 D   Babić, SrđanSrđan Babić 22/04/1996 (24 ans) Serbie espoirs Real Sociedad 2018-2022
19 D   Milunović, NemanjaNemanja Milunović 31/05/1989 (31 ans) BATE Borisov 2019-2021
23 D   Rodić, MilanMilan Rodić 02/04/1991 (29 ans) Serbie Krylia Sovetov Samara 2017-2020
77 D   Gobeljić, MarkoMarko Gobeljić 13/09/1992 (28 ans) Serbie Napredak Kruševac 2017-2020
3 M   Jovičić, BrankoBranko Jovičić 18/03/1993 (27 ans) Serbie Amkar Perm 2017-2020
8 M   Ivanić, MirkoMirko Ivanić 13/09/1993 (27 ans) Monténégro BATE Borisov 2019-2022
10 M   Marin, MarkoMarko Marin   13/03/1989 (31 ans) Olympiakos 2018-2020
20 M   Petrović, NjegošNjegoš Petrović 18/07/1999 (21 ans) Serbie espoirs FK Rad Belgrade 2019-2023
21 M   Simić, VeljkoVeljko Simić 17/02/1995 (25 ans) FK Zemun 2018-2022
29 M   Jovančić, DušanDušan Jovančić 19/10/1990 (30 ans) FK Vojvodina 2018-2020
33 M   Jevtović, MilanMilan Jevtović 13/06/1993 (27 ans) Antalyaspor 2018-2020
87 M   Cañas, JoséJosé Cañas 27/05/1987 (33 ans) PAOK Salonique 2019-2021
7 M   Vulić, MilošMiloš Vulić 19/08/1996 (24 ans) FK Napredak Kruševac 2019-2021
9 A   Pavkov, MilanMilan Pavkov 09/02/1994 (26 ans) Serbie Radnički Niš 2017-2023
11 A   García, MateoMateo García 10/09/1996 (24 ans) UD Las Palmas 2019-2023
14 A   Boakye, RichmondRichmond Boakye 28/01/1993 (27 ans) Ghana Jiangsu Suning 2018-2020
17 A   , TomanéTomané 23/10/1992 (28 ans) CD Tondela 2019-2022
31 A   Ben Nabouhane, El FardouEl Fardou Ben Nabouhane 10/06/1989 (31 ans) Comores Olympiakos 2018-2020
92 A   Vukanović, AleksaAleksa Vukanović 18/06/1992 (28 ans) FK Napredak Kruševac 2019-2021
99 A   Krstović, NikolaNikola Krstović 05/04/2000 (20 ans) Monténégro espoirs FK Zeta Golubovci 2019-2023
- A   Katai, AleksandarAleksandar Katai 06/02/1991 (29 ans) Serbie LA Galaxy 2020-2022
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
  •   Milan Kosanović
  •   Vladan Janković
  •   Ivica Momčilović
  •   Nemanja Milinčić
  •   Nikola Leposavić
Préparateur(s) physique(s)
  •   Ivan Vučetić
Entraîneur(s) des gardiens
  •   Dušan Gašić

Légende

 

Bilan sportifModifier

PalmarèsModifier

Palmarès de l'Étoile rouge de Belgrade
Compétitions nationales Anciennes compétitions nationales Compétitions internationales

Bilan par saison (depuis 2006)Modifier

Bilan par saison[19]
Saison Championnat Coupe de Serbie
Division Pos Pts J V N D BP BC Diff
2006-2007 1re 1er 74 32 23 5 4 55 27 +28 Vainqueur
2007-2008 2e 75 33 21 12 0 65 22 +43 Demi-finales
2008-2009 3e 59 33 17 8 8 59 32 +27 Demi-finales
2009-2010 2e 71 30 23 2 5 53 17 +36 Vainqueur
2010-2011 2e 70 30 22 4 4 52 18 +34 Demi-finales
2011-2012 2e 68 30 21 5 4 57 18 +39 Vainqueur
2012-2013 2e 62 30 20 2 8 55 35 +20 Quarts de finale
2013-2014 1er 72 30 23 3 4 66 27 +39 Quarts de finale
2014-2015 2e 64 30 19 7 4 46 20 +26 Huitièmes de finale
2015-2016 1er 95 37 30 5 2 97 27 +70 Huitièmes de finale
2016-2017 2e 94 37 30 4 3 93 33 +60 Finale
2017-2018 1er 100 37 32 4 1 96 19 +77 Quarts de finale
2018-2019 1er 102 37 33 3 1 94 20 +74 Finale
2019-2020 1er 78 30 25 3 2 68 18 +50 Demi-finales
2020-2021 en cours en cours
Légende
  • Vainqueur de la compétition.
  • Finaliste ou vice-champion de la compétition.
  • Troisième de la compétition.

Compétitions européennesModifier

L'Étoile rouge est l'équipe ayant connu le plus de succès en tant que compétiteur européen à travers toute la Serbie et la Yougoslavie; elle a été qualifiée cinquante-et-une fois en coupe d'Europe, devenant championne d'Europe en 1991. Les autres résultats notables sont une demi-finale en 1962 et une finale de la Coupe de l'UEFA en 1979, deux demi-finales de Coupe d'Europe des clubs champions en 1957 et 1971 et une demi-finale de Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe en 1975.

Bilan européen de l'Étoile rouge de Belgrade au [20]
Compétition M V N D BP BC Diff.
Ligue des champions 134 64 30 40 250 173 +77
Coupe des coupes 34 12 10 12 64 43 +21
Ligue Europa 161 67 38 56 248 208 +40
Supercoupe de l'UEFA 1 0 0 1 0 1 -1
Total 330 143 78 109 562 425 +137

Notes et référencesModifier

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Zvezdaša više od Partizanovaca, www.sport.novosti.co.yu,
  3. Svaki drugi Srbin navija za Crvenu zvezdu www.b92.net,
  4. Монтебидео Бог те видео, série historique footballistique diffuse sur RTS en février 2012
  5. http://www.sport.novosti.rs/sadrzaj.php?kat=1&pkat=57&id_vest=18883
  6. http://www.monopollist.ekof.bg.ac.yu/mozaik/zvezda.htm
  7. « Hertha-Crvena zvezda 1978 Histoire », sur UEFA.com (consulté le 1er août 2020).
  8. a et b (en) « UEFA Cup Finals ».
  9. « Bayern-Crvena zvezda 1990 Histoire », sur UEFA.com (consulté le 1er août 2020).
  10. « Crvena zvezda-Bayern 1990 Histoire », sur UEFA.com (consulté le 1er août 2020).
  11. « Ligue des champions », sur Sports.fr (consulté le 1er août 2020).
  12. Thibauld Mathieu, « Ligue des champions : l'Étoile Rouge de Belgrade, histoire d'un club aux deux visages », sur europe1.fr, (consulté le 1er août 2020).
  13. « Match PSG-Etoile rouge de Belgrade : enquête sur des soupçons de trucage », sur Le Monde, (consulté le 7 novembre 2018).
  14. [1]
  15. [2]
  16. https://www.youtube.com/watch?v=FQBD6YDpB64
  17. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  18. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  19. (sr) « Bilan par saison de l'Étoile rouge de Belgrade », sur srbijasport.net (consulté le 20 septembre 2020)
  20. « Etoile Rouge Belgrade - Histoire », sur footballdatabase.eu (consulté le 24 février 2019)

Liens externesModifier