Équipe de Slovaquie de football

équipe nationale de football
Drapeau : Slovaquie Équipe de Slovaquie
Écusson de l' Équipe de Slovaquie
Généralités
Confédération UEFA
Couleurs Bleu et blanc
Surnom Repre (« représentation »)
Národný tím (« équipe nationale »)
Stade principal Stade Antona Malatinského
Stade Pod Dubňom
Classement FIFA en stagnation 33e (10 décembre 2020)[1]
Personnalités
Sélectionneur Drapeau : Slovaquie Štefan Tarkovič
Capitaine Marek Hamšík
Plus sélectionné Marek Hamšík (126)
Meilleur buteur Marek Hamšík (26)
Rencontres officielles historiques
Premier match (Allemagne, 2-0)
(Émi. arabes unis, 1-0)
Plus large victoire 7-0, Liechtenstein ()
7-0, Saint-Marin ()
7-0, Saint-Marin ()
Plus large défaite 0-6, Argentine ()
Palmarès
Coupe du monde Phases finales : 1
Huitième de finale en 2010
Championnat d'Europe Phases finales : 2
Huitième de finale en 2016
Ligue des nations Phases finales : 0
Jeux olympiques 1er tour en 2000

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

L'équipe de Slovaquie de football (Slovenské národné futbalové mužstvo) est la sélection de joueurs slovaques représentant leur pays lors des compétitions internationales de football masculin, sous l'égide de la Fédération slovaque de football.

Une première sélection slovaque est créée en 1939, à la suite de la dissolution de la Tchécoslovaquie par le Troisième Reich, de même qu'une sélection de Bohême-Moravie. Jusqu'en 1944, elle joue seize matchs amicaux. À la fin du conflit planétaire, l'équipe slovaque disparait tandis que l'équipe de Tchécoslovaquie est rétablie. Celle-ci remportera notamment le championnat d'Europe 1976.

La partition de la Tchécoslovaquie au entraine la disparition de l'équipe de Tchécoslovaquie, qui est effective en à la fin de son dernier match des éliminatoires de la Coupe du monde 1994, disputé sous la bannière du « Rassemblement des Tchèques et Slovaques ». L'équipe de la Slovaquie nouvellement indépendante est de retour officiellement en . Les résultats de la Slovaquie sont dans un premier temps au dessous de ceux de la Tchéquie. Ainsi, dans les années 1990 et 2000, la sélection slovaque ne parvient pas à se qualifier pour un tournoi majeur. Après des barrages disputés en 2006, la Slovaquie se qualifie en 2010 pour sa première phase finale de Coupe du monde, dont elle atteint les huitièmes de finale. Par la suite, elle se qualifie pour le championnat d'Europe 2016.

De 1994 à 2009, le stade principal de la sélection est le Tehelné pole, de 30 085 places, mais celui-ci est démoli en 2013. Depuis 2009, la sélection slovaque n'a pas de stade fixe, utilisant toutefois assez souvent le stade Pod Dubňom et le stade Antona Malatinského. La sélection est entraînée par Ján Kozák depuis .

Les Slovaques ont terminé l'année 2020 au 33e rang mondial et au 19e rang européen selon le classement FIFA.

HistoireModifier

Le football en Slovaquie austro-hongroise puis tchécoslovaqueModifier

Dans les années 1890 et 1900, le football commence à arriver en Europe centrale, touchant notamment l'Autriche-Hongrie[A 1]. L'Autriche, la Hongrie adhèrent à la FIFA ; dans la même période, une équipe de Bohême et Moravie est mise en place, dans les alentours de Prague[A 1]. A contrario, en Slovaquie, région austro-hongroise, le football ne connaît pas d'essor comparable à ses voisins[A 1].

 
La première apparition internationale officielle de la Tchécoslovaquie lors des Jeux olympiques d'Anvers de 1920.

Après la fin de la Première Guerre mondiale, la Slovaquie fusionne avec un territoire approximativement semblable à celui de la Bohême et de la Moravie pour donner la Tchécoslovaquie[2]. Sa sélection nationale de football est créée en 1920 lors des Jeux olympiques d'Anvers[A 2]. Dans les années 1920, le football tchécoslovaque se développe, mais plus du côté tchèque que du côté slovaque : les premiers clubs professionnels du pays sont tchèques, et les clubs les plus redoutés de l'époque sont à Prague[A 3]. Les premières Coupes du monde généralisent l'engouement populaire de la sélection tchécoslovaque, avec une moyenne de 30 000 spectateurs[3], et un retour en héros pour les joueurs, majoritairement tchèques, après la finale perdue de 1934[4].

L'Association slovaque de football est fondée en 1938, dans le cadre du démantèlement de la Première République tchécoslovaque mené par Adolf Hitler en conséquence des accords de Munich[5]. En 1939, la scission de la Tchécoslovaquie engendre une scission sportive entre Bohême-Moravie et Slovaquie, débouchant sur la création de deux équipes nationales distinctes : l'équipe de Bohême-Moravie du côté tchèque, et une sélection historiquement inédite de joueurs slovaques du côté de la République slovaque ; de plus, en 1939, l'Association slovaque adhère à la FIFA, après un comité d'urgence suite aux évènements exceptionnels[A 4].

Première équipe de Slovaquie (1939-1945)Modifier

 
L'équipe de Slovaquie avant un match en 1940.

L'équipe de Slovaquie dispute son premier match officiel le face à l'Allemagne nazie. Les Slovaques l’emportent 2-0, grâce notamment à un but du jeune Ján Arpáš et de Jozef Luknár[6], ce dernier ayant déjà auparavant honoré une sélection équipe de Tchécoslovaquie, en 1938. On note que la plupart des joueurs allemands étaient en réalité originaires d'Autriche, partie intégrante du Reich depuis l'Anschluss.

Cette équipe n'a joué que des matches amicaux, contre des pays d'Europe centrale et orientale, satellites de l'Allemagne.

  • 09/04/1944 vs. Croatie, en Croatie 3-7
  • 13/06/1943 vs. Roumanie, en Roumanie 2-2
  • 07/06/1943 vs. Croatie, en Slovaquie 1-3
  • 10/04/1943 vs. Croatie, en Croatie 0-1
  • 22/11/1942 vs. Allemagne, en Slovaquie 2-5
  • 08/09/1942 vs. Croatie, en Croatie 1-6
  • 23/08/1942 vs. Roumanie, en Slovaquie 1-0
  • 07/06/1942 vs. Croatie, en Slovaquie 1-2
  • 07/12/1941 vs. Allemagne, en Allemagne 0-4
  • 14/10/1941 vs. Roumanie, en Roumanie 2-3
  • 28/09/1941 vs. Croatie, en Croatie 2-5
  • 07/09/1941 vs. Croatie, en Slovaquie 1-1
  • 15/09/1940 vs. Allemagne, en Slovaquie 0-1
  • 06/06/1940 vs. Bulgarie, en Bulgarie 4-1
  • 02/12/1939 vs. Allemagne, en Allemagne 1-3
  • 27/08/1939 vs Allemagne, en Slovaquie 2-0[7]

Après la Seconde Guerre mondiale, le football slovaque est réintégré à la Tchécoslovaquie et les joueurs slovaques à l'équipe de Tchécoslovaquie.

Retour de l'équipe de Tchécoslovaquie (1945-1993)Modifier

La majorité des joueurs tchécoslovaques qui remportèrent l’Euro 1976, étaient originaires de Slovaquie[réf. nécessaire].

Après la partition de la Tchécoslovaquie (), en deux États indépendants, les Républiques tchèque et slovaque continuèrent à jouer sous la bannière tchécoslovaque jusqu'à l'automne 1993, le temps que l'équipe de Tchécoslovaquie termine la compétition en cours, qualificative pour la Coupe du monde, dans laquelle elle était engagée. Dans le cadre des éliminatoires de la Coupe de Monde 1994, la Tchécoslovaquie termina à la 3e place de son groupe, derrière la Belgique et la Roumanie, devant Chypre, le Pays de Galles et les Féroé, obtenant 4 victoires, 5 matchs nuls et 1 défaite (21 buts marqués et 9 buts encaissés) et fut éliminée.

Renaissance de l'équipe de Slovaquie (depuis 1994)Modifier

Solide outsider (1994-2006)Modifier

L’équipe de Slovaquie de football (Slovenské národné futbalové mužstvo) est constituée par une sélection des meilleurs joueurs slovaques sous l'égide de la Fédération de Slovaquie de football. La Fédération slovaque de football (Slovenský futbalový zväz) est fondée en 1993. Elle est affiliée à la FIFA depuis 1994[8] et est membre de l'UEFA depuis la même année.

Le retour sur la scène internationale d'une équipe nationale de Slovaquie a lieu le aux Émirats Arabes Unis (défaite 1-0). Le premier match à domicile de la Slovaquie se déroule à Bratislava le , contre la Croatie. Les Slovaques remportent alors leur première victoire, sur le score de 4 buts à 1. Les résultats de la Slovaquie sont honorables, mais en deçà de ceux de la Tchéquie. La plus large défaite de la Slovaquie est enregistrée le , à Mendoza en Argentine contre l’Argentine.

La Slovaquie prend part à sa première compétition officielle, à l’occasion des éliminatoires de l’Euro 1996 : elle est éliminée en terminant troisième de son groupe, derrière la Roumanie et la France et devant la Pologne, Israël et l’Azerbaïdjan, enregistrant dans ces éliminatoires 4 victoires, 2 matchs nuls et 4 défaites, marquant 14 buts et encaissant 18 buts. Pour la Coupe du monde 1998, elle termine 4e de son groupe, sur 6, avec 5 victoires, 1 match nul et 4 défaites, marquant 18 buts pour 14 encaissés et est également éliminée.

Les éliminations en phase préliminaire s'enchainent. Ainsi pour l’Euro 2000, elle termine troisième sur 6, derrière la Roumanie et le Portugal mais devant la Hongrie, l’Azerbaïdjan et le Liechtenstein, gagnant 5 matchs, faisant 2 matchs nuls et concédant 3 défaites, pour 12 buts marqués et 9 buts encaissés. Pour la Coupe du monde 2002, elle termine troisième sur 6 dans les éliminatoires, derrière les Suédois et les Turcs mais devant la Macédoine, la Moldavie et l’Azerbaïdjan. Pour l’Euro 2004, avec 3 victoires, 1 match nul et 4 défaites, elle se classe troisième derrière les favoris, (l’Angleterre et la Turquie), mais devant la Macédoine et le Liechtenstein, marquant 11 buts et encaissant 9 buts.

Lente émergence sur la scène mondiale (depuis 2006)Modifier

Une des plus larges victoires de l’équipe de Slovaquie est enregistrée le , à Bratislava, contre le Liechtenstein, sur le score de 7 buts à 0, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2006. Deuxième de son groupe éliminatoire pour la Coupe du monde 2006 derrière le Portugal mais devant la Russie, l’Estonie, la Lettonie, le Liechtenstein et le Luxembourg, obtenant 6 victoires, 5 matchs nuls et 1 défaite, marquant 24 buts et encaissant 8 buts, la Slovaquie se qualifie pour les barrages. Elle tombe contre l’Espagne. Au match aller, au Stade Vicente Calderón, elle s’incline sur le score de 5 buts à 1, malgré le but de Szilárd Németh à la 49e minute. Au match retour, à Bratislava, l’équipe de Slovaquie fait un match nul insuffisant pour permettre de se qualifier pour le Mondial 2006, 1-1 malgré le but de Filip Hološko à la 50e minute. Malgré une nouvelle victoire à domicile à Dubnica nad Váhom, contre Saint-Marin, le , sur le score de 7 buts à 0, dans le cadre des éliminatoires de l’Euro 2008, ’équipe de Slovaquie est éliminée, terminant quatrième de son groupe, derrière les grosses écuries (l’Irlande, l’Allemagne, la Tchéquie), devant les équipes réputés moins fortes (Chypre, Saint-Marin et le Pays de Galles), réalisant 5 victoires, un match nul et 6 défaites, marquant 33 buts et encaissant 23 buts.

Pour la Coupe du monde 2010, l’équipe de Slovaquie est placée dans un groupe de qualification plutôt hétérogène avec Saint-Marin, la Slovénie, la Tchéquie, la Pologne et l’Irlande du Nord et parvient à se qualifier pour la première fois pour une phase finale en terminant en tête. Le en Afrique du sud, la Slovaquie crée la surprise au premier tour du mondial en éliminant l'Italie, tenant du titre, au terme d'un match très serré (3-2) et prend la deuxième place de son groupe, se qualifiant ainsi pour les 1/8e de finale. Les Slovaques sont éliminés de la Coupe du monde à ce stade, battus 2 buts à 1 par les Pays-Bas.

À la rentrée 2010, la sélection slovaque confirme sa prometteuse performance sud-africaine en reportant ses deux premiers matchs de poule des éliminatoires de l'Euro 2012, contre l'équipe de Macédoine (1-0) et surtout l'équipe de Russie de la génération dorée Archavine chez elle (1-0). Mais le , elle butte en déplacement contre l'équipe d'Arménie (3-1) puis est tenu en échec à domicile contre l'équipe d'Irlande (1-1). Malgré ce bon départ, elle est une fois de plus éliminée, terminant 4e du groupe, derrière la Russie, l'Irlande et l'Arménie, avec 15 points, 4 victoires, 3 matchs nuls et 3 défaites, marquant 7 buts et encaissant 10 buts[9].

Lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, l'équipe entame plutôt bien son parcours au sein du Groupe G. Elle débute par deux victoires contre le Liechtenstein et la Lettonie ainsi qu'un match nul contre la Lituanie. Elle enchaîne par la suite des résultats mitigés, notamment deux défaites (0-1 et 1-0) face à la Grèce ou encore un nul face au Liechtenstein. Malgré une victoire face à la Bosnie-Herzégovine lors de la 7e journée, la Slovaquie est éliminée à la suite de sa défaite (1-2) lors du match retour contre la Bosnie-Herzégovine, le . Elle termine 3e du groupe, 12 points derrière la Grèce et la Bosnie-Herzégovine, avec 13 points, 3 victoires, 4 matchs nuls et 3 défaites, marquant 11 buts et encaissant 10 buts.

Pour les éliminatoires de l'Euro 2016, la Slovaquie est principalement opposée à l'équipe d'Espagne et l'équipe d'Ukraine. Elle réalise une excellente entrée en remportant son premier match contre les Ukrainiens à Kiev, leur infligeant leur première défaite à domicile depuis deux ans (1-0). Une victoire légèrement controversée pour la Slovaquie, deux penalties pour deux fautes de main en surface de réparation n'étant pas sifflées pour les Ukrainiens et le but égalisateur de ces derniers étant refusé pour une faute légère, d'ailleurs sifflée tardivement. Pour sa deuxième rencontre, elle reçoit l'Espagne et s'impose (2-1) mettant fin à une série d'invincibilité espagnole en cours depuis sept ans, ce qui lui permet de prendre la tête du groupe C avec 6 points contre 3 pour ses poursuivants, la Macédoine, l’Espagne et l’Ukraine. Elle enchaîne avec une victoire à l'extérieur en Biélorussie (1-3) et porte son total à 9 points, puis continue son parcours parfait face en Macédoine (0-2). En remportant son dernier match contre le Luxembourg (2-4), elle se qualifie pour la première fois de son histoire pour une compétition européenne en terminant deuxième de son groupe derrière l'Espagne mais devant l'Ukraine.

Lors du 1er tour de l'Euro 2016, la Slovaquie hérite du groupe B et démarre mal la compétition, par une défaite contre le Pays de Galles (1-2). Elle se reprend ensuite en venant à bout de la Russie (2-1) et termine parmi les 4 meilleurs 3e grâce à un match nul et vierge face à l'Angleterre (0-0). Son parcours s'arrête en huitièmes de finale, face au champion du monde en titre allemand (0-3).

La Slovaquie échoue à se qualifier pour la Coupe du monde 2018, puisqu'elle termine comme moins bon 2e de groupe et n'obtient donc pas le droit de disputer une confrontation aller-retour de barrage. Les coéquipiers de Marek Hamšík étaient placés dans le groupe F lors des éliminatoires et ont remporté 6 matchs et en ont perdu 4, dont 2 contre l'Angleterre, le leader du groupe, à l'aller comme au retour.

Lors des éliminatoires pour l'Euro 2021, la Slovaquie hérite du groupe E particulièrement relevé et serré. Elle termine 3e derrière la Croatie et le Pays de Galles quant à eux directement qualifiés, avec un bilan de 4 victoires, un nul et 3 défaites. Elle obtient toutefois la possibilité de disputer des matchs de barrages du fait de la qualification directe d'un grand nombre d'équipes présentes dans la Ligue B lors de l'édition 2018-2019 de Ligue des nations et doit d'abord éliminer à domicile l'Irlande. Le match est fermé et ne permet pas de départager les 2 équipes (0-0 au bout de 120 minutes), avant de se solder finalement par une qualification slovaque au bout du suspense à l'issue de la séance de tirs aux buts (4 t.a.b. à 2). Les coéquipiers de Marek Hamšík ont un dernier de match de barrage à négocier, cette fois-ci à l'extérieur contre l'Irlande du Nord, tombeur surprise juste avant de la Bosnie à Sarajevo là aussi à l'issue des tirs aux buts. La Slovaquie s'impose en prolongations sur le score de 2-1, grâce à un but libérateur à la 110e minute de Michal Ďuriš ; alors que les Slovaques pensaient avoir réalisé le plus dur en 1re mi-temps avec un but à la 17e minute de Juraj Kucka, avant que Milan Škriniar n'égalise malencontreusement contre son camp à la 87e minute en faveur des Nord-Irlandais. La Slovaquie disputera son 2e championnat d'Europe consécutif et est placée au sein du groupe E avec l'Espagne, la Pologne et la Suède.

La Slovaquie, dernière du groupe 1 de Ligue B lors de la Ligue des nations 2018-2019 avec une seule victoire à domicile contre l'Ukraine déjà assurée d'être promue en Ligue A (4-1) contre 3 défaites, voit sa relégation en Ligue C pour l'édition suivante être annulée du fait du changement de format de la compétition décidée par l'UEFA. Elle finit cependant à nouveau dernière de sa poule lors de l'édition 2020-2021 de Ligue des nations avec une victoire (1-0 à domicile contre l'Écosse), un nul et 4 défaites et est reléguée en Ligue C pour la prochaine édition.

RésultatsModifier

Parcours en Coupe du mondeModifier

Jusqu'en 1994 la Slovaquie fait partie de la Tchécoslovaquie. La sélection slovaque dispute le face aux îles Féroé sa première rencontre de qualification en Coupe du monde. Engagée à cinq reprises dans les éliminatoires de la compétition, elle réussit sa meilleure performance en 2010, se qualifiant pour la phase finale et atteignant les huitièmes de finale de la compétition.

Meilleurs buteurs en Coupe du monde
Joueur Édition(s) Buts Matchs
Róbert Vittek Afrique du Sud 2010 3 4
Kamil Kopúnek Afrique du Sud 2010 1 2
Phase finale Phase qualificative
Année Résultat Class. J G N P Bp Bc Cla J G N P Bp Bc
1930 à 1994 Membre de la   Tchécoslovaquie
  1998 Non qualifié 4e 10 5 1 4 18 14
    2002 3e 10 5 2 3 16 9
  2006 2e 14 6 6 2 26 14
  2010 Huitièmes de finale 16e 4 1 1 2 5 7 1er 10 7 1 2 22 10
  2014 Non qualifié 3e 10 3 4 3 11 10
  2018 Non qualifié 2e 10 6 0 4 17 11
  2022
      2026
Total 1/6 - 4 1 1 2 5 7 - 54 26 14 14 93 57


Parcours en Championnat d'EuropeModifier

Entre 1960 et 1992 la Slovaquie fait partie de la Tchécoslovaquie. La sélection slovaque dispute le face à la France sa première rencontre de qualification en Championnat d'Europe. Après cinq échecs en éliminatoires, elle parvient enfin à se qualifier pour la phase finale de l'Euro, en 2016, où elle atteint le stade des huitièmes de finale.

Phase finale Phase qualificative
Année Résultat Class. J G N P Bp Bc Cla J G N P Bp Bc
1960 à 1992 Membre de la   Tchécoslovaquie
  1996 Non qualifié 3e 10 4 2 4 14 18
    2000 3e 10 5 2 3 12 9
  2004 3e 8 3 1 4 11 9
    2008 4e 12 5 1 6 33 23
    2012 4e 10 4 3 3 7 10
  2016 Huitième de finale 4 1 1 2 3 6 2e 10 7 1 2 17 8
  2021 Qualifiée 3e 8 4 1 3 13 11
  2024
Total 1/6 - 4 1 1 2 3 6 - 68 32 11 25 107 88

Parcours en Ligue des NationsModifier

Édition Ligue Phase de Groupe Phase finale
Class. M V N D bp bc Pays hôte Résultat M V N D bp bc
2018-2019   B 3/3 4 1 0 3 5 5   2019 Inéligible
2020-2021   B 4/4 6 1 1 4 5 10   2021 Inéligible
2022-2023   C /4 0 0 0 0 0 0   2023 Inéligible
Total 10 2 1 7 10 15 Total 0 0 0 0 0 0

IdentitéModifier

SurnomsModifier

En Slovaquie, la sélection nationale est généralement surnommée Repre (en français : « représentation ») ou encore Národný tím (en français : « équipe nationale  »).

CouleursModifier

Équipementier
Période Entreprise
1993-1995   Le coq sportif
1995-1999   Lotto
2000-2005   Nike
2006-2012   Adidas
2012-2026   Puma
 
Tenue slovaque pour la période 1939–45

De 1939 à 1945, la tenue domicile était composée d'un maillot bleu, d'un short rouge et de chaussettes bleu, la tenue extérieur était composée d'un maillot blanc, d'un short bleue et de bas rouges.

Le maillot domicile de la Slovaquie était bleu en 1993, cependant depuis, la Slovaquie a changé ses couleurs domiciles passant du bleu au blanc . L'équipe porte généralement des ensembles maillots, shorts et chaussettes blancs ou des ensembles maillots, shorts et chaussettes bleus. Un ensemble composé d'un maillot bleu et un short blanc a également été utilisé lors de certains matchs . L'équipementier officiel est l'allemand Puma qui a signé un accord à long terme avec la Fédération slovaque jusqu'en 2026 .

InfrastructuresModifier

 
Štadión Pasienky Bratislava

La sélection slovaque dispute sa première rencontre officielle à domicile le au stade Tehelné Pole de Bratislava face à la Croatie. L'équipe nationale de football en Slovaquie utilise actuellement trois stades, le Stade Pod Dubňom de Žilina, le Štadión Pasienky de Bratislava et Stade Antona Malatinského de Trnava. L'équipe nationale a joué pour la dernière fois en 2009 dans le plus grand stade slovaque, le Tehelné Pole de Bratislava, elle n'y joue plus depuis car le stade ne répond pas aux critères de l'UEFA pour les rencontres internationales. Dans le passé, les matchs à domicile ont parfois été joués dans d'autres stades tels que le Všešportový areál et le Lokomotíva Stadium de Košice, le Štadión pod Zoborom de Nitra, le Mestský štadión de Dubnica ou le stade Tatran de Prešov.

Les stades ayant accueilli la sélection slovaque lors de ses rencontres internationales internationaux:

Nombre de
matches
Stade Premier match Dernier match
44 Tehelné pole, Bratislava
21 Štadión pod Dubňom, Žilina
11 Štadión Antona Malatinského, Trnava
9 Štadión Pasienky, Bratislava
4 Všešportový areál, Košice
2 Štadión pod Zoborom, Nitra
2 Lokomotíva Stadium, Košice
2 Mestský štadión, Dubnica
1 Štadión na Sihoti, Trenčín
1 Štadión 1. FC Tatran Prešov, Prešov
1 Štadión FC ViOn, Zlaté Moravce
1 NTC Senec, Senec

Composition de l'équipe de SlovaquieModifier

SélectionneursModifier

Depuis 1993 à ce jour, l'équipe de Slovaquie a connu 9 sélectionneurs. Notamment Vladimír Weiss qui a emmené l'équipe en huitièmes de finale de la Coupe du monde 2010, avant d'être licencié fin pour sa non-qualification pour l'Euro 2012[10]et est remplacé par son adjoint : Michal Hipp[11], qui sera épaulé par Stanislav Griga. Le duo démissionne à la suite du résultat nul 1-1 avec le Liechtenstein le . Pour les remplacer, Ján Kozák est nommé par la Fédération slovaque de football (SFZ), avec pour objectif principal la qualification pour la Coupe du monde 2014, il reste alors quatre rencontres à disputer[12].

Les sélectionneurs en italique ont assuré l'intérim.

Mise à jour le .

Sélectionneur Période Matchs Gagnés Nuls Perdus Gagnés %
  Jozef Vengloš 1993-1995 16 5 4 7 31,3
  Jozef Jankech 1995-1998 34 18 6 10 53,0
  Dušan Radolský 1998 1 0 0 1 0.0
  Jozef Adamec 1999-2001 34 13 11 10 38,2
  Ladislav Jurkemik 2002-2003 19 6 5 8 31,6
  Dušan Galis 2004-2006 31 12 12 7 38,7
  Ján Kocian 2006-2008 17 3 5 9 17,6
  Vladimír Weiss 2008-2012 40 16 8 16 40,0
  Michal Hipp 2012 1 1 0 0 100
  Stanislav Griga
  Michal Hipp
2012-2013 12 3 4 5 25
  Ján Kozák 2013-2018 13 7 3 3 53,8
  Pavel Hapal 2018-2020

Effectif actuelModifier

Liste des joueurs convoqués pour disputer les qualification au Championnat d'Europe de football 2020

Sélections et buts actualisés le .

Pos Nom Date de naissance Sélections Buts Club
1 GB Matúš Kozáčik (37 ans) 28 0   Viktoria Plzeň
23 GB Martin Dúbravka (32 ans) 18 0   Newcastle United
12 GB Marek Rodák (24 ans) 0 0   Fulham
2 DF Peter Pekarík (34 ans) 84 2   Hertha Berlin
14 DF Milan Škriniar (26 ans) 26 0   Inter Milan
16 DF David Hancko (23 ans) 7 1   Fiorentina
15 DF Robert Mazan (27 ans) 7 0   Celta Vigo
4 DF Branislav Niňaj (26 ans) 1 0   Fortuna Sittard
5 DF Ľubomír Šatka (25 ans) 7 0   Lech Poznań
3 DF Denis Vavro (24 ans) 7 2   Lazio
6 ML Ján Greguš (30 ans) 24 3   Minnesota United
8 ML Ondrej Duda (26 ans) 33 5   Hertha Berlin
10 ML Miroslav Stoch (31 ans) 59 6   PAOK Salonique
13 ML Patrik Hrošovský (28 ans) 23 0   Viktoria Plzeň
17 ML Marek Hamšík (33 ans) 108 22   Dalian Yifang
19 ML Juraj Kucka (33 ans) 65 8   Parme
20 ML Róbert Mak (29 ans) 54 11   Zénith Saint-Pétersbourg
21 ML Matúš Bero (25 ans) 9 0   Vitesse Arnhem
9 ML Lukas Haraslin (24 ans) 2 1   Lechia Gdańsk
22 ML Stanislav Lobotka (26 ans) 17 3   Celta Vigo
7 ML Jaroslav Mihalík (26 ans) 6 1   MŠK Žilina
10 ML Albert Rusnák (26 ans) 20 4   Real Salt Lake
11 AT Robert Bozenik (21 ans) 2 0   MŠK Žilina
18 AT Pavol Safranko (26 ans) 7 0   Aalborg BK

Appelés récemmentModifier

Les joueurs suivants ne font pas partie du dernier groupe appelé mais ont été retenus en équipe nationale lors des 12 derniers mois.

Pos. Nom Date de Naissance Sél. Buts Club
GB Tomáš Košický (34 ans) 1 0   Novara
GB Adam Jakubech (24 ans) 1 0   LOSC
GB Pavol Bajza (29 ans) 0 0   Parme
DF Lukáš Pauschek (28 ans) 4 0   Slovan Bratislava
DF Kornel Saláta (36 ans) 28 1   Tom Tomsk
DF Dušan Švento (35 ans) 28 1   Red Bull Salzbourg
DF Martin Dobrotka (36 ans) 1 0   Slavia Prague
DF Martin Juhar (32 ans) 1 0   Slavia Prague
DF Branislav Niňaj (26 ans) 1 0   Slovan Bratislava
DF Lukáš Štetina (29 ans) 1 0   Dukla Prague
DF Marek Čech (38 ans) 52 5   Bologne
DF Radoslav Zabavník (40 ans) 57 1   Mayence 05
ML Tomáš Ďubek (34 ans) 1 0   Ružomberok
ML Róbert Jež (39 ans) 9 3   Zagłębie Lubin
AT Marek Bakoš (37 ans) 13 0   Viktoria Plzeň
AT Filip Hološko (37 ans) 62 7   Beşiktaş
AT David Depetris (32 ans) 2 0   Rizespor
AT Róbert Vittek (38 ans) 81 23   İstanbul BB
AT Jakub Sylvestr (32 ans) 2 0   Erzgebirge Aue

Joueurs emblématiquesModifier

Joueurs les plus capésModifier

Les joueurs en gras sont encore en activité.

Mise à jour le

# Joueurs Carrière Sélections Buts
1 Marek Hamšík 2007– 118 25
2 Miroslav Karhan 1995–2011 107 14
3 Martin Škrtel 2004–2018 104 6
4 Ján Ďurica 2004–2017 93 4
5 Peter Pekarík 2006– 91 2
6 Róbert Vittek 2001–2016 82 23
7 Stanislav Šesták 2004–2016 66 13
8 Filip Hološko 2005–2015 65 8
9 Szilárd Németh 1996–2006 58 22
10 Radoslav Zabavník 2003–2012 58 1

Meilleurs buteursModifier

Les joueurs en gras sont encore en activité.

Mise à jour le

# Joueurs Carrière Buts Sélections Buts par match
1 Marek Hamšík 2007– 26 118 0.20
2 Róbert Vittek 2001–2016 23 82 0.28
3 Szilárd Németh 1996–2006 22 59 0.37
4 Marek Mintál 2002–2009 14 45 0.31
Miroslav Karhan 1995–2011 14 107 0.13
5 Stanislav Šesták 2004–2016 13 66 0.20
6 Peter Dubovský 1994–2000 12 33 0.36
7 Ľubomír Reiter 2001–2005 9 28 0.32
Tibor Jančula 1995–2001 9 29 0.31
Martin Jakubko 2004–2015 9 41 0.22

StatistiquesModifier

Nations rencontréesModifier

La sélection slovaque a eu l'occasion de rencontrer de nombreuses nations à travers le monde. La Slovaquie n'a disputé que deux matchs officiels contre des nations non-européennes, lors de son unique participation à une Coupe du monde en 2010 (contre le Paraguay et la Nouvelle-Zélande).

La Slovaquie affronte ses premières équipes non-européenne lors de ses premiers match après 50 ans d’absence, lors d'une tournée aux Émirats arabes unis, elle y rencontre sa première nation membre de l'AFC, les Émirats arabes unis le , puis deux jours plus tard elle rencontre l'Égypte, sa première nation membre de la CAF.

En , la Slovaquie se déplace pour la première fois sur le continent américain pour affronter le Brésil à Fortaleza, son premier adversaire membre de la CONMEBOL. Lors d'une tournée de trois matchs sur le continent américain au cours du mois de , la Slovaquie affronte son premier pays membre de la CONCACAF, le Costa Rica. Puis en , lors de la Copa Ciudad de Valparaíso, les slovaques affrontent leur première nation venu d’Océanie, l'Australie.

Adversaires les plus fréquentsModifier

L'équipe slovaque a joué au moins six matchs contre 22 équipes, toutes européennes. Elle a un bilan positif contre 10 d'entre elles, le Liechtenstein, l'Azerbaïdjan, Malte, la Macédoine, la Pologne, la Bulgarie, la Hongrie, Israël, la Lettonie et la Lituanie, et un bilan neutre contre une sélection, la Russie.

L'adversaire le plus fréquent de la Slovaquie est la Croatie, affrontée à 15 reprises depuis 1941. Les deux pays se sont rencontrés le plus souvent en match amical et à deux reprises à l'occasion des éliminatoires pour l'Euro 2021. Les deux sélections se sont affrontés à 7 reprises entre 1941 et 1944 avant de disparaître, la Slovaquie affronte la Croatie pour son premier match à domicile après la disparition de la Tchécoslovaquie.

La Slovaquie a affronté 14 fois le voisin tchèque pour un bilan négatif de 3 victoires, 2 nuls et 9 défaites. Sur ces 14 rencontres, 3 seulement relèvent d'un match amical et 11 fois en match officiel (dont 4 en Ligue des nations), c'est l'adversaire le plus fréquent en match officiel de la Slovaquie.

L'équipe slovaque a rencontré 11 fois la Roumanie, dont 7 fois pour un match amical, les deux pays se sont rencontrés pour les phases de qualification pour les Euro 1996 et 2000.

La Slovaquie a également affronté l'Allemagne à 11 reprises, 8 fois en amical et 3 fois en match officiel, la Slovaquie à un bilan fortement négatif avec seulement 3 victoires pour 8 défaites, elle a affronté le Liechtenstein à 9 occasions, et notamment 8 fois en match officiel.

Bilan de la Slovaquie face aux sélections affrontées au moins six fois[13]
Adversaire Joués Victoires Matchs nuls Défaites Buts pour Buts contre Différence
  Croatie 15 2 3 10 18 40 -22
  Tchéquie 14 3 2 9 12 29 -17
  Allemagne 11 3 0 8 12 25 -13
  Roumanie 11 1 5 5 12 20 -8
  Liechtenstein 9 7 2 0 26 1 +25
  Russie 9 3 3 3 8 8 0
  Azerbaïdjan 8 7 0 1 19 5 +14
  Macédoine du Nord 8 6 2 0 16 3 +13
  Malte 8 7 1 0 21 3 +18
  Pologne 8 4 1 3 12 13 -1
  Ukraine 8 2 3 3 10 9 +1
  Bulgarie 7 4 1 2 10 5 +5
  Slovénie 7 2 2 3 5 6 -1
  Angleterre 6 0 1 5 3 11 -8
  Espagne 6 1 1 4 6 15 -9
  Hongrie 6 4 2 0 7 2 +5
  Irlande 6 0 5 1 5 6 -1
  Israël 6 3 2 1 10 7 +3
  Lettonie 6 3 3 0 12 6 +6
  Lituanie 6 3 3 0 11 5 +6
  Suède 6 0 3 3 2 11 -9
  Turquie 6 1 1 4 3 8 -5

Classement FIFAModifier

La Slovaquie a connu son meilleur classement FIFA en en atteignant la 16e place. Leur plus mauvais classement est une 150e place en , alors que l'équipe n'avait aucune rencontre de comptabilisé, la Slovaquie effectue son retour sur la scène internationale en en disputant 3 matchs, dès ce mois, la Slovaquie voit son classement fortement amélioré, elle enregistre sa meilleure progression avec 92 places gagnées.

Classement FIFA de l'équipe de Slovaquie
Année 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020
Classement mondial[14] 150 43 35 30 34 32 21 24 47 55 50 53 45 37 53 44 33 20 40 47 60 21 26 25 28 27 32 33
Classement européen[14] 43 25 22 17 18 16 17 16 23 29 25 26 23 21 31 24 20 13 23 24 31 12 19 19

Légende du classement mondial :

  • de 1 à 25
  • de 26 à 50
  • de 51 à 209
  • Légende du classement européen :

  • de 1 à 15
  • de 16 à 30
  • de 31 à 54
  • Notes et référencesModifier

    NotesModifier

    Références bibliographiquesModifier

    1. a b et c Dietschy 2014, La première mondialisation du football
    2. Dietschy 2014, De la guerre totale au spectacle des masses
    3. Dietschy 2014, Professionnalisme et premières Coupes du monde
    4. Dietschy 2014, À l'ombre des dictatures

    Autres référencesModifier

    1. « Classement mondial », sur fr.fifa.com, (consulté le 28 novembre 2019).
    2. « 1919 Versailles », Archives du ministère des affaires étrangères (consulté le 23 mars 2010)
    3. (en) Hallgeir Gammelsæter et Benoit Senaux, The Organisation and Governance of Top Football Across Europe: : An Institutional Perspective, Routledge, , 312 p. (ISBN 9781136705328, lire en ligne)
    4. « Coupe du monde de la FIFA, Italie 1934 - Finale », FIFA.com (consulté le 5 mars 2015)
    5. « La Slovaquie en quête de succès », sur fr.uefa.org (consulté le 3 novembre 2015)
    6. (en) « Football MATCH: 27.08.1939 Slovakia v Germany », sur eu.football.info (consulté le 9 novembre 2015)
    7. http://www.rsssf.com/tabless/slow-intres.html
    8. (sk) « Slovenski Futbalovi Svav », sur futbalsfz.sk (consulté le 4 novembre 2015)
    9. « Groupe B des éliminatoires de l'Euro 2012 », sur http://eurofoot2012.fr, 12 septembre 2013.
    10. « Weiss est licencié », l'Équipe.fr, 31 janvier 2012.
    11. « Hipp, sélectionneur intérimaire », l'Équipe.fr, 3 février 2012.
    12. « Kozák nommé sélectionneur de la Slovaquie », uefa.com, 7 juin 2013.
    13. Mis à jour en
    14. a et b « Classement mondial FIFA/Coca-Cola », sur fr.fifa.com (consulté le 14 février 2015)

    AnnexesModifier

    Sur les autres projets Wikimedia :

    BibliographieModifier

      : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

    Liens externesModifier