Équipe de Belgique espoirs de football

Drapeau : Belgique Équipe de Belgique espoirs
Écusson de l' Équipe de Belgique espoirs
Généralités
Confédération UEFA
Couleurs Rouge
Surnom Les Diablotins (fr)
Jonge Duivels (nl)
Die jungen Teufel (de)
Stade principal Stade Eneco
Personnalités
Sélectionneur Drapeau : Belgique Johan Walem
Capitaine Wout Faes
Plus sélectionné Jean-François Gillet
(36 sélections)
Meilleur buteur Kevin Vandenbergh
(12 buts)
Rencontres officielles historiques
Premier match (France, 1-1)
Plus large victoire 8-0, Luxembourg ()
Plus large défaite 0-7, Rép. tchèque ()
Palmarès
Championnat d'Europe espoirs Phases finales : 3
Demi-finale, 4e en 2007
Jeux olympiques Phases finales : 1
Demi-finale, 4e en 2008

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la compétition en cours, voir :
Éliminatoires du championnat d'Europe de football espoirs 2021

L'équipe de Belgique espoirs de football est constituée par une sélection des meilleurs joueurs belge de moins de 21 ans sous l'égide de la Royal Belgian Football Association (RBFA).

L'âge limite pour jouer en espoirs est de 21 ans à la date du début des phases éliminatoires d'un Championnat d'Europe.

HistoireModifier

La genèse d'une équipe nationale (1956-1978)Modifier

De 1967 à 1970 est organisée une compétition dénommée Challenge Cup[1] pour les équipes de moins de 23 ans, où le vainqueur remet son titre en jeu à chaque match. De 1970 à 1976, la compétition est réformée et devient un véritable Championnat d'Europe des moins de 23 ans, organisé par l'UEFA tous les deux ans et opposant ainsi plusieurs équipes. L'équipe nationale belge espoirs est créée en 1956, ne disputant exclusivement que des joutes amicales jusqu'en 1974 où elle participe pour la première fois à cette compétition sans toutefois parvenir à s'extraire d'un groupe qui contenait également la France et l'Allemagne de l'Est.

Des débuts difficiles (1978-1998)Modifier

À partir de 1978, l'UEFA revoit l'âge limite et la compétition est dès lors réservée aux joueurs de moins de 21 ans[1]. Au départ, la compétition se déroule en deux phases : une première phase où tous les participants sont repartis en 8 groupes de 3 à 5 équipes puis des matchs aller-retour jusqu'à la finale. Depuis 1992, la phase finale fait office d'éliminatoires pour les Jeux olympiques pour lesquels les demi-finalistes sont qualifiés. En 1994, la compétition est à nouveau repensée et, depuis, après la première phase qualificative et un match de barrage, une phase finale sous forme de mini-tournoi est organisée dans un pays hôte, à l'image des tournois séniors. Les débuts de l'équipe nationale belge sont très difficiles et pendant de longues années, l'équipe ne parviendra jamais à se hisser parmi les meilleures équipes européennes.

Il convient néanmoins de préciser que jusqu'en 1992, seuls les vainqueurs de groupes se placent pour le tableau final, un ticket qui revient dès lors le plus souvent à la tête de série de la poule. La Belgique, sans faire pâle figure pour autant, n'est jamais parvenue à se qualifier pour les quarts de finales même si elle en est passée très près lors de l'édition 1990 en terminant deuxième derrière la Tchécoslovaquie à égalité de points et distancée par une seul petite unité à la différence de buts. À partir de 1994 et l'établissement d'une véritable phase finale, la méthode de désignation des pays qualifiés à l'issue des éliminatoires varie d'édition en édition jusqu'en 2009 où les vainqueurs et les meilleurs deuxièmes de dix groupes se retrouvent de manière systématique lors de barrages désignant les sept nations qualifiées pour le tournoi final en compagnie du pays hôte. Ce format perdure jusqu'en 2015 lorsque l'UEFA décide d'étendre le nombre de participants d'abord à 12 pour les éditions 2017 et 2019, puis à 16 à partir de 2021. En 1994 et 1998, les jeunes belges terminent troisièmes de leur poule, ce qui ne leur permet pas d'accéder aux barrages et en 1996, ils finissent deuxièmes, derrière une Espagne intouchable, mais seuls les huit vainqueurs de groupes se qualifiaient cette fois directement pour la phase finale.

Les premiers résultats probants (1998-2006)Modifier

Les premiers faits d'armes de l'équipe coïncident avec l'arrivée de Jean-François De Sart à la tête de l'équipe. Lors des qualifications à l'Euro 2000 espoirs, la Belgique termine première de son groupe en ne s'inclinant qu'à une seule reprise à domicile contre la République tchèque (0-2), future finaliste. Cette génération emmenée notamment par Daniel van Buyten mais surtout une attaque de choc composée de Wesley Sonck et Cédric Roussel, deux joueurs qui se retrouveront plus tard avec l'équipe A et qui inscriront lors de la phase qualificative 18 buts à eux deux. La Belgique est éliminée lors des matchs de barrage par les Pays-Bas (2-2, 2-0) et n'atteint pas la phase finale[2].

Pour la première fois de leur histoire, les espoirs parviennent à se qualifier pour la phase finale du Championnat d'Europe 2002. La Belgique emmenée par Thomas Chatelle, Koen Daerden ou encore Stein Huysegems devance la Croatie lors de la phase qualificative avant d'éliminer la Suède lors des barrages (2-3, 2-0). La compétition organisée en Suisse commence bien pour la Belgique qui s'impose face à la Grèce (2-1) mais elle doit s'incliner face à la République tchèque (0-1), futur vainqueur, et la France (0-2), futur finaliste[3].

La Belgique parvient également à terminer deuxième lors des éliminatoires de l'Euro espoirs 2004 qualificatifs pour les Jeux d'Athènes, dans un groupe compliqué avec notamment la Croatie et la Bulgarie, mais échoue à un point d'une place qualificative pour les barrages[4] et n'accède donc pas à la phase finale.

Lors de l'édition 2006, la Belgique parvient à créer la surprise en terminant première de son groupe pourtant très difficile avec l'Espagne et la Serbie. L'équipe est alors composée de joueur de premier plan comme Maarten Martens, Faris Haroun ou Kevin Vandenbergh. Pour se qualifier pour la phase finale, la Belgique doit encore gagner son match de barrage face à l'Ukraine. Le match aller, en Ukraine, est remporté par les Diablotins (2-3) grâce à un superbe triplé de Kevin Vandenbergh alors au meilleur de sa forme. Le match retour, en Belgique, s'annonce donc très bien surtout qu'au repos la Belgique mène (1-0) mais c'est sans compter sur le jusqu'au boutisme des Ukrainiens, futurs vice-champions d'Europe, qui parviennent à inscrire 3 buts lors de la seconde période, dont un dans les arrêts de jeu, et s'imposent (5-4) sur l'ensemble des deux rencontres[5].

L'émergence d'une nouvelle génération (2007-2009)Modifier

L'UEFA décide alors d'organiser le championnat d'Europe les années impaires pour éviter la concurrence des compétitions séniors. Dès lors, à l'occasion de l'édition 2007, la Belgique parvient à se qualifier pour la phase finale de la compétition organisée aux Pays-Bas. Les espoirs doivent pour cela éliminer en barrages la Bulgarie, ce qu'ils parviennent à réaliser grâce à une belle victoire (4-1) malgré avoir été tenus en échec au match aller (1-1). Dans ce championnat, tout commence bien pour les Diablotins puisqu'ils se qualifient pour les demi-finales grâce à 2 partages, contre le Portugal (0-0) et les Pays-Bas (2-2), et une victoire, face à Israël (1-0). C'est la première fois de leur histoire que les jeunes Belges atteignent ce niveau de la compétition mais ils doivent s'incliner face à la Serbie (0-2) et manquent donc la finale[6].

Cette performance qualifie les espoirs pour les Jeux olympiques de 2008 en Chine. Sortis deuxièmes du groupe du Brésil, de la Nouvelle-Zélande et de la Chine, avec une défense composée notamment de Vincent Kompany, Thomas Vermaelen et Jan Vertonghen, et un milieu de terrain où Marouane Fellaini et Mousa Dembélé impressionnent, ils réalisent un exploit en quart de finale face à l'Italie. Réduits à 10 et menés en début de match (1-0), les Diablotins l'emportent (3-2) grâce notamment à deux buts de Dembélé. Les espoirs belges échouent finalement en demi-finale face au Nigeria (1-4) et terminent quatrièmes du tournoi après avoir été battus par le Brésil (0-3) pour le gain de la médaille de bronze[7].

La difficulté à confirmer (2009-2017)Modifier

Malgré le beau parcours réalisé à Pékin, l'équipe belge peine à confirmer, la plupart des joueurs du noyau de 2007-2008, ayant dépassé la limite d'âge, sont à présent régulièrement appelés en équipe A et le renouvellement des cadres s'avère difficile. Si le talent ne fait pas défaut, l'encadrement peine à trouver l'alchimie et l'équilibre qui ont fait le succès de l'équipe demi-finaliste de l'Euro 2007 et des Jeux olympiques chinois d'autant plus que plusieurs joueurs, tel Romelu Lukaku, Axel Witsel ou Kevin De Bruyne entre autres, n'effectuent qu'un passage éclair chez les jeunes car ils sont déjà en mesure d'être mis en concurrence avec des Diables Rouges bien établis.

L'équipe belge espoirs n'arrive pas à se qualifier pour l'Euro U21 lors des cinq éditions disputées entre 2009 et 2017 et ne participe donc pas aux Jeux de 2012 et 2016, même si elle n'est pas passée loin d'une participation aux deux phase finales qualificatives pour ceux-ci.

Sur la route des Jeux de Londres, à l'occasion des éliminatoires de l'édition 2011, les Belges terminent deuxièmes à un point de l'Ukraine ainsi que d'une place de barragistes[8] et échouent en 2015, à l'Euro préludant aux Jeux de Rio, à la 3e place d'une poule qualificative très difficile avec entre autres l'Italie et la Serbie, départagés des Serbes uniquement aux confrontations directes, terminant avec le même nombre de points et la même différence de buts, et devant dès lors abandonner les barrages à ceux-ci[9].

Une lueur d'espoir (2017-2019)Modifier

Après dix ans d'absence, les jeunes pousses belges se qualifient assez aisément pour la phase finale du Championnat d'Europe espoirs en 2019, qualificatif pour les Jeux de Tokyo, en alignant huit victoires et deux partages, sans la moindre défaite. Par contre, les espoirs passent complètement à côté de leur sujet lors du tournoi final, dans un groupe toutefois difficile en compagnie de l'Espagne, de l'Italie et de la Pologne qui surprend, n'arrivant pas à décrocher le moindre point et finissant derniers de leur poule[10]. Dans son ensemble, la campagne a tout de même laissé entrevoir des qualités au sein de l'effectif et la possibilité de résultats probants dans un futur proche même si l'entraîneur Johan Walem se voit, une fois encore, obligé de renouveler une bonne partie de l'effectif.

PalmarèsModifier

Parcours aux Jeux olympiquesModifier

Depuis les Jeux olympiques d'été de 1992, le tournoi est joué par des joueurs de moins de 23 ans[a], la Belgique espoirs a participé aux Jeux olympiques à une seule reprise en 2008.

Phase finale Phase qualificative
Édition Stade Position J G N P BP BC Pos J G N P BP BC
  1992 Non qualifiée 2/3 4 2 0 2 5 6
Non qualifiée
  1996 2/6 10 5 4 1 26 10
Non qualifiée
  2000 1/6 12 8 2 2 33 13
Non qualifiée
  2004 2/4 6 3 1 2 10 8
Non qualifiée
  2008 Demi-finale 4e 6 3 0 3 7 10 1/3 4 3 1 0 8 3
2/4 4 1 2 1 3 4
  2012 Non qualifiée 2/5 8 4 3 1 8 5
Non qualifiée
  2016 3/5 8 5 1 2 15 7
Non qualifiée
  2020 1/6 10 8 2 0 23 5
4/4 3 0 0 3 4 8
  2024
Total 1/8 6 3 0 3 7 10 69 39 16 14 135 69

Parcours en Championnat d'EuropeModifier

L'équipe belge espoirs a participé à trois reprises à la phase finale du Championnat d'Europe espoirs et par deux fois a été éliminée au stade des barrages (2000 et 2006). Sa meilleure performance dans la compétition est une demi-finale disputée en 2007, ce qui lui a permis de se qualifier pour les Jeux olympiques de Pékin.

Moins de 23 ansModifier

Phase finale Phase qualificative
Édition Stade Position J G N P BP BC Pos J G N P BP BC
  1972 Non qualifiée Non participante
  1974
  1976 3/3 4 1 1 2 4 5
Total 0/3 0 0 0 0 0 0 4 1 1 2 4 5

Moins de 21 ansModifier

Phase finale Phase qualificative
Édition Stade Position J G N P BP BC Pos J G N P BP BC
  1978 Non qualifiée 2/3 4 1 1 2 3 4
  1980 2/4 6 2 3 1 8 4
  1982 2/3 4 2 0 2 4 4
  1984 3/4 6 2 2 2 8 6
  1986 2/3 4 1 1 2 7 8
  1988 2/3 4 0 3 1 1 2
  1990 2/4 6 2 4 0 7 3
  1992 2/3 4 2 0 2 5 6
  1994 3/5 8 4 1 3 9 7
  1996 2/6 10 5 4 1 26 10
  1998 3/5 8 4 1 3 16 12
  2000 1/6 12 8 2 2 33 13
  2002 Phase de groupes 3/4 3 1 0 2 2 4 1/4 8 5 1 2 12 5
  2004 Non qualifiée 2/4 6 3 1 2 10 8
  2006 1/6 12 8 3 1 29 11
  2007 Demi-finale 4e 3 1 2 1 3 4 1/3 4 3 1 0 8 3
  2009 Non qualifiée 3/5 8 3 1 4 12 13
  2011 2/5 8 4 3 1 8 5
  2013 3/5 8 3 2 3 17 15
  2015 3/5 8 5 1 2 15 7
  2017 2/6 10 6 0 4 14 11
    2019 Phase de groupes 4/4 3 0 0 3 4 8 1/6 10 8 2 0 23 5
    2021 1/5 4 2 1 1 7 4
Total 3/22 9 2 2 6 9 16 162 83 38 41 282 166

Personnalités importantesModifier

SélectionneursModifier

Joueurs emblématiquesModifier

Joueurs les plus capés et meilleurs buteursModifier

 
Jean-François Gillet est le joueur le plus capé (depuis le ) avec 36 sélections.
Joueurs les plus capés[b]
# Joueurs Période Capes Buts
1 Jean-François Gillet 19962002 36 0
2 Thomas Chatelle 19992003 28 4
Maarten Martens 20032007 28 7
4 Faris Haroun 20042008 24 4
5 Siebe Schrijvers 20162019 23 4
6 Tom De Mul 20042008 21 4
Gunter Van Handenhoven 19971999 21 1
8 Jonathan Blondel 20022007 20 4
Éric Deflandre 19921995 20 1
10 Grégory Dufer 20002003 19 3
Günther Vanaudenaerde 20042006 19 0
 
Kevin Vandenbergh est le Diablotin le plus prolifique (depuis le ) avec 12 buts.
Liste des meilleurs buteurs[b]
# Joueurs Période Buts Capes Moyenne
1 Kevin Vandenbergh 20032005 12 14 0.86
2 Cédric Roussel 19971999 10 12 0.83
3 Wesley Sonck 19971999 8 11 0.73
4 Michy Batshuayi 20122014 7 13 0.54
Landry Dimata 20162018 7 12 0.58
Maarten Martens 20032007 7 28 0.25
Ronny Martens 19781984 7 14 0.5
Sven Vermant 19931995 7 8 0.88
Jeanvion Yulu-Matondo 20052008 7 17 0.41
10 Benjamin De Ceulaer 20042005 6 17 0.35
Youri Tielemans 20132016 6 14 0.43
Marc Wilmots 19871989 6 9 0.67

Sélection actuelleModifier

Voici la liste des joueurs sélectionnés pour la rencontre qualificative en vue du Championnat d'Europe espoirs 2021[c], le contre l'Allemagne.

Sélections et buts actualisés le 17 novembre 2019 après la rencontre contre l'Allemagne[b].


Effectif et encadrement de l'équipe Belgique espoirs au [12],[13],[14]
Joueurs     Encadrement technique
P. Nom Date de naissance Sél. But(s) Club Depuis
1 G Svilar, MileMile Svilar 7 458 27/8/1999 (20 ans) 4 0   SL Benfica 2019
2 A Bataille, JelleJelle Bataille 7 557 20/5/1999 (20 ans) 3 0   KV Ostende 2019
3 D Vanheusden, ZinhoZinho Vanheusden   7 487 29/7/1999 (20 ans) 9 3   Standard de Liège 2017
5 D De Smet, ThibaultThibault De Smet 7 906 5/6/1998 (21 ans) 4 0   K Saint-Trond VV 2017
6 M Sambi Lokonga, AlbertAlbert Sambi Lokonga 7 402 22/10/1999 (20 ans) 3 0   RSC Anderlecht 2019
7 A Doku, JérémyJérémy Doku 6 454 27/5/2002 (17 ans) 4 1   RSC Anderlecht 2019
8 M Mangala, OrelOrel Mangala 7 985 18/3/1998 (21 ans) 10 0   VfB Stuttgart 2017
9 A Openda, LoïsLoïs Openda 7 285 16/2/2000 (19 ans) 4 3   Club Bruges KV 2019
10 A Ndayishimiye, Mike TrésorMike Trésor Ndayishimiye 7 549 28/5/1999 (20 ans) 2 0   Willem II Tilburg 2019
11 A Amuzu, FrancisFrancis Amuzu 7 462 23/8/1999 (20 ans) 10 2   RSC Anderlecht 2018
12 G Bodart, ArnaudArnaud Bodart 7 992 11/3/1998 (21 ans) 0 0   Standard de Liège 2019
13 A Vanzeir, DanteDante Vanzeir 7 956 16/4/1998 (21 ans) 4 0   KV Malines 2019
14 D Busi, MaximeMaxime Busi 7 410 14/10/1999 (20 ans) 3 0   Charleroi SC 2019
15 A Ngonge, CyrilCyril Ngonge 7 185 26/5/2000 (19 ans) 0 0   PSV Eindhoven 2019
16 D Pletinckx, EwoudEwoud Pletinckx 7 048 10/10/2000 (19 ans) 0 0   SV Zulte Waregem 2019
17 D Foulon, DaamDaam Foulon 7 615 23/3/1999 (20 ans) 0 0   Waasland-Beveren 2019
18 M Dewaele, SiebenSieben Dewaele 7 664 2/2/1999 (20 ans) 1 0   RSC Anderlecht 2019
19 D Delcroix, HannesHannes Delcroix 7 638 28/2/1999 (20 ans) 0 0   RKC Waalwijk 2019
20 D Bushiri, RockyRocky Bushiri 7 363 30/11/1999 (20 ans) 7 0   Blackpool 2018
22 D Saelemaekers, AlexisAlexis Saelemaekers 7 519 27/6/1999 (20 ans) 10 0   RSC Anderlecht 2018
999 G Coucke, GaëtanGaëtan Coucke   7 725 3/12/1998 (21 ans) 0 0   KRC Genk 2019
999 D Bornauw, SebastiaanSebastiaan Bornauw   7 616 22/3/1999 (20 ans) 5 1   1. FC Cologne 2018
999 D Faes, WoutWout Faes 7 969 3/4/1998 (21 ans) 17 0   KV Ostende 2017
999 M Antonucci, FrancescoFrancesco Antonucci   7 526 20/6/1999 (20 ans) 2 1   FC Volendam 2019
999 M Peeters, DaoudaDaouda Peeters 7 671 26/1/1999 (21 ans) 2 0   Juventus FC 2019
999 M Verstraete, LouisLouis Verstraete 7 573 4/5/1999 (20 ans) 3 0   KAA La Gantoise 2019
Sélectionneur
Sélectionneur(s) adjoint(s)
  •   Jean-François Remy
Préparateur(s) physique(s)
  •   Dominique Henin
Entraîneur(s) des gardiens
Kinésithérapeute(s)
  •   Sander Nuyens
  •   Benjamin Tubiermont
  •   Franky De Buyst
  •   Mathias Roelands
Médecin(s)
  •   Wouter Sabbe
  •   Brecht De Coninck



Légende


Appelés récemmentModifier

Les joueurs éligibles suivants ne font pas partie du dernier groupe appelé mais ont été retenus en équipe nationale lors des 12 derniers mois.

Les joueurs qui comportent le signe  , sont blessés au moment de la dernière convocation. Les joueurs qui comportent le signe  , sont suspendus au moment de la dernière convocation.

Pos. Nom Date de Naissance Sél. Buts Club Dernier appel
GB Jens Teunckens (21 ans) 2 0   Royal Antwerp FC vs   Moldavie,
AT Othman Boussaid (19 ans) 0 0   NAC Breda vs   Moldavie,
DF Killian Sardella (17 ans) 1 0   RSC Anderlecht vs   Bosnie-Herzégovine,
ML Dante Rigo (21 ans) 1 0   Sparta Rotterdam vs   Bosnie-Herzégovine,
ML Matthias Verreth (21 ans) 1 0   Waasland-Beveren vs   Bosnie-Herzégovine,
DF Ewoud Pletinckx (19 ans) 0 0   SV Zulte Waregem vs   Bosnie-Herzégovine,
AT Robbie D'Haese (20 ans) 0 0   KV Ostende vs   Pays de Galles,
ML Yari Verschaeren (18 ans) 2 1   RSC Anderlecht vs   Italie,

RésultatsModifier

Demi-finaliste (1) : 2007
Demi-finaliste (1) : 2008
  • International Challenge Trophy[15]
Vainqueur (1) : 2007–09
Finaliste (1) : 2005–06

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Le tournoi final des Jeux olympiques est en effet disputé 3 ans après le début des éliminatoires du Championnat d'Europe qualificatif qui lui est relatif et est joué, en principe, par le même noyau de joueurs, âgés alors d'au plus 23 ans, agrémenté de maximum 3 joueurs de plus de 23 ans.
  2. a b et c Bilan mis à jour après le match contre l'Allemagne du .
  3. Seuls les joueurs né à partir du sont autorisés à participer[11].

RéférencesModifier

  1. a et b (en) Erik Garin, « Europe - U-23/U-21 Tournaments », sur rsssf.com, (consulté le 5 novembre 2010)
  2. « Belgique - Moins de 21 ans - Matches 1998/00 », UEFA (consulté le 30 août 2019)
  3. « Belgique - Moins de 21 ans - Matches 2000/02 », UEFA (consulté le 27 septembre 2019)
  4. « Classements - Phase de qualification - Groupe 8: BEL / CRO / BUL / EST », UEFA (consulté le 30 août 2019)
  5. « Belgique - Moins de 21 ans - Matches 2004/06 », UEFA (consulté le 27 septembre 2019)
  6. « Belgique - Moins de 21 ans - Matches 2006/07 », UEFA (consulté le 30 août 2019)
  7. « Tournoi olympique de football Pékin 2008 - Matchs », FIFA.com (consulté le 4 juin 2016)
  8. « Classements - Phase de qualification - Groupe 8 », UEFA (consulté le 30 août 2019)
  9. « Classements - Phase de qualification - Groupe 9 », UEFA (consulté le 30 août 2019)
  10. « Belgique - Moins de 21 ans - Matches 2019/20 », UEFA (consulté le 30 août 2019)
  11. (en) « 2019-21 UEFA European Under-21 Championship regulations », UEFA (consulté le 31 août 2019)
  12. « Sélection de l'Équipe Nationale des Espoirs », URBSFA (consulté le 12 novembre 2019)
  13. « Staff de l’Équipe Nationale des Espoirs », URBSFA (consulté le 12 novembre 2019)
  14. « Euro U21: Antonucci, Bornauw et Coucke forfaits chez les espoirs, Hannes Delcroix rappelé », La Dernière Heure/Les Sports, (consulté le 12 novembre 2019)
  15. (en) « International Challenge Trophy » (consulté le 24 septembre 2019)

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier