Coupe d'Europe des nations de football 1964

Coupe d'Europe des nations de football 1964
Description de l'image Euro 64.jpg.
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) UEFA
Édition 2e
Lieu(x) Drapeau de l'Espagne Espagne
Date du
au
Participants éliminatoires : 29
phase finale : 4
Épreuves 4 matchs joués

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : URSS Union soviétique (1)
Vainqueur Drapeau : Espagne Espagne (1er titre)
Deuxième Drapeau : URSS Union soviétique
Troisième Drapeau : République populaire de Hongrie Hongrie
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Espagne Jesús María Pereda (2)
Drapeau : République populaire de Hongrie Ferenc Bene (2)
Drapeau : République populaire de Hongrie Dezső Novák (2)

Navigation

La Coupe d'Europe des nations de football 1964 est la deuxième édition de la compétition organisée par l'UEFA entre les sélections nationales masculines européennes de football, qui a lieu en principe tous les quatre ans depuis et qui a été renommé en 1968 Championnat d'Europe de football.

Le tournoi final de la Coupe d'Europe des nations oppose les quatre pays qualifiés pour les demi-finales, du au . Il est remporté par le pays choisi comme pays hôte, l'Espagne, devant le tenant du titre, l'Union soviétique (finale à Madrid 2-1), la Hongrie et le Danemark (3-1 après prolongation à Barcelone).

ÉliminatoiresModifier

Les éliminatoires de la Coupe d'Europe des nations 1964, comme lors de sa première édition en 1960, comprennent trois phases de matchs aller-retour (un tour préliminaire de barrage, dont trois équipes sont exemptées, puis des huitièmes et des quarts de finale). Ils ont lieu du au . Les équipes inscrites sont au nombre de 29 (contre 17 quatre ans plus tôt).

Le Luxembourg crée la sensation de la phase éliminatoire mais échoue en quarts de finale face au Danemark (3-3 au Luxembourg, 2-2 au Danemark, défaite 1-0 en match d'appui à Copenhague).

La France, troisième de la Coupe du Monde 1958 mais en fin de cycle, minée par les relations tendues entre Raymond Kopa et le sélectionneur Georges Verriest, élimine l'Angleterre et prend sa revanche sur la Bulgarie (qui l'avait privé du Mondial 1962 sur un match d'appui) mais échoue en quarts de finale face à la Hongrie.

Les quatre nations qualifiées sont le Danemark (la surprise de ces éliminatoires), l'Espagne, la Hongrie et l'Union soviétique. L'Espagne, choisie comme pays organisateur.

Phase finaleModifier

StadesModifier

* Capacité effective au moment de la compétition

Tableau finalModifier

Demi-finales Finale
 17 juin, Madrid      21 juin, Madrid
   Espagne  2 ap
   Hongrie  1  
   Espagne  2
 17 juin, Barcelone
     Union soviétique  1
   Union soviétique  3
   Danemark  0  
3e place
 20 juin, Barcelone
   Hongrie  3 ap
   Danemark  1

Demi-finalesModifier

Alors qu'elle avait déclaré forfait 4 ans plus tôt pour des raisons politiques, la Roja est bien présente en 1964 et bat l'équipe hongroise après prolongation.

Espagne   2 – 1
a.p.
  Hongrie Stade Santiago Bernabéu, Madrid
20:00
  Historique des rencontres
Pereda   35e
Amancio   115e
Bene   84e Spectateurs : 34 713
Arbitrage : Antoine Blavier  
(Rapport)
Iribar - Rivilla, Olivella, Calleja, Zoco - Fusté, Amancio, Pereda, Martinez - Luis Suárez, Lapetra Équipes Szentmihályi - Mátrai, Mészöly, Sárosi, Nagy - Sipos, Bene, Komora, Albert - Tichy, Fenyvesi

Entraîneur :
J.Villalonga
Entraîneur :
L.Baroti

L'URSS confirme son statut de champion en titre et défait le Danemark, qui ne participe qu'à sa première compétition internationale.

Union soviétique   3 - 0   Danemark Camp Nou, Barcelone
22:30
  Historique des rencontres
Voronin   19e
Ponedelnik   40e
Ivanov   87e
Spectateurs : 38 556
Arbitrage : Concetto Lo Bello  
(Rapport)
Yashin - Chustikov, Chesternev, Mudrik, Voronin - Anichkin, Tchislenko, Ivanov, Ponedelnik - Gusarov, Khusainov Équipes L. Nielsen - J.J. Hansen, K. Hansen, B. Hansen, Larsen - E. Nielsen, Bertelsen, Sørensen, Madsen - Thorst, Danielsen

Entraîneur :
K.Beskov
Entraîneur :
P.E.Petersen

Finale pour la 3e placeModifier

La génération hongroise successeur du Onze d'Or arrache la troisième place face au Danemark, quelques mois avant son titre olympique.

Hongrie   3 – 1
a.p.
  Danemark Nou Camp, Barcelone
20:00
  Historique des rencontres
Bene   11e
Novák   107e (pén.)   110e
Bertelsen   82e Spectateurs : 3 869
Arbitrage : Daniel Mellet  
(Rapport)
Szentmihályi - Novák, Mészöly, Ihasz, Solymosi - Sipos, Farkas, Varga, Albert - Bene, Fenyvesi Équipes L. Nielsen - Wolmar, K. Hansen, B. Hansen, B. Larsen - E. Nielsen, Bertelsen, Sørensen, Madsen - Thorst, Danielsen

Entraîneur :
L.Baroti
Entraîneur :
P.E.Petersen

FinaleModifier

Les Soviétiques ne parviennent pas à obtenir le doublé et se font battre par les Espagnols qui évoluent chez eux.

Espagne   2 – 1   Union soviétique Stade Santiago Bernabéu, Madrid
18:30
  Historique des rencontres
Pereda   6e
Martinez   84e
Khusainov   8e Spectateurs : 79 115
Arbitrage : Arthur Holland  
(Rapport)

Titulaires :
José Ángel Iribar
Feliciano Rivilla
Fernando Olivella
Isacio Calleja
Ignacio Zoco
Josep Maria Fusté
Amancio Amaro
Jesús María Pereda
Marcelino Martínez
Luis Suárez
Carlos Lapetra
Entraîneur :
J.Villalonga
Titulaires :
Lev Yachine
Victor Chustikov
Albert Chesternev
Edouard Mudrik
Valeri Voronin
Viktor Anichkin
Igor Tchislenko
Valentin Ivanov
Viktor Ponedelnik
Alexeï Korneïev
Galimzian Khusainov
Entraîneur :
K.Beskov

Joueur cléModifier

L'UEFA a désigné l'Espagnol Luís Suárez comme joueur clé de la compétition[1].

Équipe-typeModifier

Équipe-type[2]
Gardiens Défenseurs Milieux Attaquants

  Lev Yashin

  Feliciano Rivilla
  Dezső Novák
  Ignacio Zoco
  Ferran Olivella

  Amancio Amaro
  Valentin Ivanov
  Luís Suárez

  Ferenc Bene
  Jesús María Pereda
  Flórián Albert

Meilleurs buteursModifier

2 buts   

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier