Championnat d'Europe de football espoirs

Championnat d'Europe de football espoirs
Description de l'image UEFA Under21 Championship.svg.
Généralités
Sport Football
Création 1978
Organisateur(s) UEFA
Édition 22 (en 2019)
Catégorie Continental
Périodicité Biennale
Lieu(x) Membres de l'UEFA
Participants 12 équipes (phase finale)
52 équipes (éliminatoires)
Statut des participants Professionnel
Site web officiel Site officiel

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Espagne Espagne (5)
Plus titré(s) Drapeau : Espagne Espagne (5)
Drapeau : Italie Italie (5)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la compétition en cours voir :
Championnat d'Europe de football espoirs 2021

Le Championnat d'Europe de football espoirs est une compétition de football qui oppose les meilleures sélections nationales d'Europe des moins de 21 ans. Elle est organisée par l'UEFA tous les deux ans.

HistoireModifier

De 1967 à 1970 une compétition nommée Challenge Cup[1] est organisée pour les équipes de moins de 23 ans, où le vainqueur remet son titre en jeu à chaque match. De 1970 à 1976, un véritable Championnat d'Europe des moins de 23 ans est organisé par l'UEFA tous les deux ans (trois éditions de 1972 à 1976).

À partir de 1978, l'UEFA revoit l'âge limite et la compétition est dès lors réservée aux joueurs de moins de 21 ans[1]. La compétition se déroule en deux phases : une phase préliminaire où les participants sont repartis en 8 groupes de 3 à 5 équipes puis une phase à élimination directe par matchs aller-retour des quarts de finale jusqu'à la finale.

Depuis 1992, le championnat d'Europe espoirs fait office d'éliminatoires pour les Jeux olympiques pour lesquels les demi-finalistes sont qualifiés. Ce tournoi est considéré comme un tremplin vers l'équipe A. De nombreux joueurs tels que le champion du Monde 2014 Mesut Özil, Klaas-Jan Huntelaar, Luís Figo, Petr Čech, le champion du Monde 2010 Iker Casillas, les champions du Monde 2006 Francesco Totti, Fabio Cannavaro, Gianluigi Buffon, Alberto Gilardino et Andrea Pirlo et le champion d'Europe 2004 Georgios Karagounis ont débuté leur carrière internationale au sein des espoirs. En 1994, la compétition est repensée et une véritable phase finale sous forme de mini-tournoi organisée dans un pays hôte voit le jour, à l'instar des tournois séniors. Afin de sortir de l'ombre de la Coupe du monde et du championnat d'Europe et séniors, les phases finales ont lieu lors des années impaires depuis 2007.

FormatModifier

À l'origine (1972), les poules de qualifications se calquent sur les poules qualificatives des sélections nationales A pour les championnats d'Europe et du monde. Jusqu'en 1992, les participants sont répartis dans huit groupes qualificatifs dont les huit vainqueurs s'affrontent ensuite en matches aller et retour (à domicile et à l'extérieur) à élimination directe, des quarts de finale à la finale inclus.

En 1994, une phase finale réunissant les quatre demi-finalistes est mise sur pied. Elle se déroule en France, l'une des demi-finalistes désignée pour accueillir le tournoi qui comprend demi-finales, match pour la 3e place et finale. De même, l’Espagne est choisie pour accueillir le tournoi final en 1996.

En 1998, ce sont neuf groupes de qualification qui sont formés, la participation ayant atteint 46 nations soit près du double des 24 inscrits en 1976. Les sept premiers de chaque poule les plus performants sont directement qualifiés pour la phase finale, tandis que les deux vainqueurs de groupe les moins performants, la Grèce et l'Angleterre, s'affrontent en barrages pour la dernière place qualificative. La phase finale se déroule en Roumanie, l'un des huit qualifiés. Elle comprend les quarts de finale, les demi-finales, le match pour la troisième place et la finale, mais aussi des matchs de classement pour attribuer les places de cinquième à huitième entre les quarts de finalistes perdants.

L'édition de 2000 comprend également neuf groupes préliminaires. Les neuf premiers de groupe et les sept meilleurs deuxièmes s'affrontent ensuite en huitièmes de finale par matchs aller-retour. Les huit vainqueurs sont qualifiés pour la phase finale en Slovaquie, choisie comme hôte parmi les qualifiés. La phase finale comprend deux groupes de quatre équipes (une première dans la catégorie espoirs) dont les premiers jouent la finale et les deuxièmes se disputent la troisième place. La formule est reconduite en 2002 avec l’ajout lors du tournoi final de demi-finales opposant le premier de chaque groupe au second de l'autre groupe. C'est la Suisse qui accueille la phase finale.

En 2004, dix groupes de qualification sont constitués, les dix premiers de groupe et les six meilleurs deuxièmes s'affrontent ensuite en huitièmes de finale par matchs aller-retour. C'est l'Allemagne qui est désignée pour recevoir le tournoi final. Pour l'édition 2006, les deux premiers de chacun des huit groupes de qualification disputent les huitièmes de finale par matchs aller-retour en . La phase finale se déroule au Portugal.

L'organisation du tournoi passe ensuite en années impaires. Le changement vise à s'adapter à la situation des équipes seniors de nombreux pays qui sélectionnent des joueurs de leur équipe des moins de 21 ans au fur et à mesure de l'intensification de leurs propres campagnes de qualification. L'étalement impair du tournoi laisse ainsi plus de temps aux jeunes joueurs pour se développer au sein des espoirs au lieu d'être promus trop tôt et de se contenter du rôle de réserviste chez les seniors.

L'édition de 2007 commence, avant même le déroulement de la phase finale de l'édition 2006, par un tour préliminaire en matchs aller-retour entre les 16 nations les moins bien classées à l'indice UEFA. Pour la première fois, le pays hôte de la phase finale est désigné avant le début de la compétition. Le choix se porte sur les Pays-Bas qui, en tant que pays hôte, sont qualifiés d'office. La phase de groupe des qualifications comprend 14 poules de trois équipes et chaque équipe ne dispute que deux rencontres, une à domicile et une à l'extérieur. Les 14 vainqueurs de groupe s'affrontent en barrages pour décider des sept derniers qualifiés. C'est la première fois que les éliminatoires espoirs ne correspondent pas à des éliminatoires séniors.

De 2009 à 2015, les participants sont répartis en dix poules qualificatives, les 10 vainqueurs du groupe et les quatre meilleurs deuxièmes se retrouvent lors de barrages en rencontres aller et retour pour désigner les sept qualifiés qui se déplaceront pour la phase finale sur le territoire du huitième, qualifié d'office.

La phase finale de 2015 est la dernière à 8 équipes. L'UEFA augmente le nombre de participants en phase finale à 12 équipes à partir de l'édition 2017[2]. Ceci impacte l'organisation du tournoi. Les équipes sont réparties dans trois groupes de quatre équipes. Les trois premiers de chaque groupe sont qualifiés pour les demi-finale, ainsi que le meilleur deuxième de groupe.

Le , le Comité exécutif de l'UEFA décide de porter le nombre de participants en phase finale à 16 équipes à partir de l'édition 2021[3].

PalmarèsModifier

Par éditionModifier

Moins de 23 ansModifier

Édition Vainqueur Score (aller; retour) Finaliste Demi-finalistes
1972   Tchécoslovaquie 2 - 2
3 - 1
  Union soviétique   Bulgarie
  Grèce
1974   Hongrie 2 - 3
4 - 0
  Allemagne de l'Est   Pologne
  Union soviétique
1976   Union soviétique 1 - 1
2 - 1
  Hongrie   Pays-Bas
  Yougoslavie

Moins de 21 ansModifier

Édition Vainqueur Finaliste Score (aller; retour) Demi-finalistes
1978    Yougoslavie     Allemagne de l'Est  1 - 0 ; 4 - 4   Bulgarie et   Angleterre
1980    Union soviétique     Allemagne de l'Est  1 - 1 ; 1 - 0   Angleterre et   Yougoslavie
1982    Angleterre     Allemagne de l’Ouest  3 - 1 ; 2 - 3   Écosse et   Union soviétique
1984    Angleterre     Espagne  1 - 0 ; 2 - 0   Italie et   Yougoslavie
1986    Espagne     Italie  1 - 2 ; 2 - 1 ap (tab 3-0)   Angleterre et   Hongrie
1988    France     Grèce  0 - 0 ; 3 - 0   Angleterre et   Pays-Bas
1990    Union soviétique     Yougoslavie  4 - 2 ; 3 - 1   Italie et   Suède
1992    Italie     Suède  2 - 0 ; 0 - 1   Danemark et   Écosse
Édition Lieu Vainqueur Finaliste Score Troisième Quatrième Score
1994   France    Italie     Portugal  1 - 0 (a.p.)   Espagne   France 2 - 1
1996   Espagne    Italie     Espagne  1 - 1 ap (tab 5-4)   France   Écosse 1 - 0
1998   Roumanie    Espagne     Grèce  1 - 0   Norvège   Pays-Bas 2 - 0
2000   Slovaquie    Italie     Tchéquie  2 - 1   Espagne   Slovaquie 1 - 0
Édition Lieu Vainqueur Finaliste Score Demi-finalistes
2002   Suisse    Tchéquie     France  0 - 0 ap (tab 3-1)   Italie et   Suisse
Édition Lieu Vainqueur Finaliste Score Troisième Quatrième Score
2004   Allemagne    Italie     Serbie-et-Monténégro  3 - 0   Portugal   Suède 3 - 2 a.p.
Édition Lieu Vainqueur Finaliste Score Demi-finalistes
2006   Portugal   Pays-Bas   Ukraine 3 - 0   France et   Serbie-et-Monténégro
2007   Pays-Bas   Pays-Bas   Serbie 4 - 1   Belgique et   Angleterre
2009   Suède   Allemagne   Angleterre 4 - 0   Italie et   Suède
Édition Lieu Vainqueur Finaliste Score Troisième Quatrième Score
2011   Danemark   Espagne   Suisse 2 - 0   Biélorussie   Tchéquie 1 - 0
Édition Lieu Vainqueur Finaliste Score Demi-finalistes
2013   Israël   Espagne   Italie 4 - 2   Pays-Bas et   Norvège
2015   Tchéquie   Suède   Portugal 0 - 0 ap (tab 4-3)   Danemark et   Allemagne
2017   Pologne   Allemagne   Espagne 1 - 0   Angleterre et   Italie
2019   Italie   Espagne   Allemagne 2 - 1   France et   Roumanie
2021   Hongrie et   Slovénie     -   et  
2023   Roumanie et   Géorgie     -   et  

Par nationModifier

Seuls les tournois de moins de 21 ans sont pris en compte.

 
Le trophée du Championnat d'Europe de football espoirs.
Pays Vainqueur Finaliste
  Espagne 5 3
  Italie 5 2
  Allemagne 2 2
  Angleterre 2 1
  Pays-Bas 2 0
  Union soviétique 2 0
  Yougoslavie[4] 1 1
  Suède 1 1
  Tchéquie 1 1
  France 1 1
  Allemagne de l'Est 0 2
  Portugal 0 2
  Grèce 0 2
  Serbie[5] 0 2
  Suisse 0 1
  Ukraine 0 1

Meilleur joueurModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Erik Garin, « Europe - U-23/U-21 Tournaments », sur rsssf.com, (consulté le 5 novembre 2010)
  2. (en) « U21 final tournament expanding to 12 teams », sur UEFA.com, UEFA, (consulté le 6 octobre 2010)
  3. (en) « Aleksander Čeferin re-elected UEFA President until 2023 », sur UEFA.com, UEFA, 7 jfévrier 2019 (consulté le 6 octobre 2010)
  4. Jusqu'en 1992.
  5. Serbie-et-Monténégro inclus.

Lien externeModifier