Équipe de Saint-Marin de football

équipe nationale de football
Équipe de Saint-Marin
Écusson de l' Équipe de Saint-Marin
Généralités
Association FSGC
Confédération UEFA
Couleurs blanc et bleu
Surnom La Serenissima (« la Sérénissime »)
Stade principal Stade de Saint-Marin
Classement FIFA en stagnation 207e (26 octobre 2023)[1]
Personnalités
Sélectionneur Roberto Cevoli
Capitaine Matteo Vitaioli
Plus sélectionné Matteo Vitaioli (91)
Meilleur buteur Andy Selva (8)
Rencontres officielles historiques
Premier match Non-officiel :
(0-1, Canada)
Officiel :
(0-4, Suisse)
Plus large victoire 1-0, Liechtenstein
()
Plus large défaite 0-13, Allemagne
()
Palmarès
Coupe du monde Phases finales : 0
Championnat d'Europe Phases finales : 0
Ligue des nations Phases finales : 0

Maillots

Domicile

Extérieur

Autre

L'équipe de Saint-Marin de football est constituée par une sélection des meilleurs joueurs de football Saint-Marinais sous l'égide de la Fédération de Saint-Marin de football. Depuis ses débuts, Saint-Marin n'a remporté qu'un seul match, en amical, contre le Liechtenstein (1-0, le ).

L'équipe nationale de Saint-Marin est parfois considérée par des journalistes sportifs comme la pire équipe nationale de football de tous les temps[2], du fait de son classement FIFA et de résultats faméliques sur le plan statistique (un seul match gagné depuis ses débuts, avec une moyenne de 4,2 buts encaissés par match)[3].

Cependant, cette réputation est totalement trompeuse étant donné que les critiques comportent de nombreux biais et ignorent complètement le fait que Saint-Marin est membre de l'UEFA dont le niveau est extrêmement relevé ; là où des nations issues d'autres confédérations et mal-classées au sein du classement FIFA (notamment les plus faibles nations d'Asie, d'Océanie ou encore de l'Amérique centrale et Caraïbes habituées aux très lourdes défaites) sont confrontées à une adversité moindre ; et que la Sérénissime n'a affronté que trois sélections non-européennes dans son histoire, le Cap-Vert, les Seychelles et Sainte-Lucie lors de rencontres amicales respectivement en , et , elle n'a de ce fait pas souvent eu l'occasion de se mesurer aux autres nations les plus faibles de leurs confédérations.

Histoire modifier

Le commencement (1986-1990) modifier

Bien que la Fédération de Saint-Marin de football soit formée en 1931, aucune équipe nationale n'est mise sur pied avant le milieu des années 1980. En 1985, la sélection nationale mise sur pied par Cesare Casali dispute sa première rencontre contre le club danois d'Odense à Serravalle (1-1)[4].

En 1986, une équipe saint-marinaise est défaite (0-1) par l'équipe olympique du Canada à Serravalle. L'année suivante, Saint-Marin envoie une équipe disputer les Jeux méditerranéens en Syrie, où les Saint-Marinais obtiennent un match nul et vierge face au Liban avant d'être battus par l'équipe locale puis la Turquie.

Le , Saint-Marin est affilié à l'UEFA avant de l'être, une semaine plus tard, à la FIFA. Conséquences : l'une des plus petites républiques du monde présente une sélection lors des éliminatoires à l'Euro 1992. Outre le calendrier pour ses qualifications, l'équipe ne possède pas de véritable calendrier international et prend contact avec certaines fédérations comme Chypre ou le Luxembourg afin de jouer et progresser[4].

Une équipe courageuse mais très modeste (1990-2006) modifier

Saint-Marin fut officiellement affilié à la FIFA et à l’UEFA en 1988. Auparavant, les joueurs Saint-Marinais ne pouvaient pas jouer en équipe nationale, à moins de prendre la nationalité italienne, ce qu'avait refusé par exemple Massimo Bonini, sélectionné en équipe d'Italie espoirs avant de prendre part à la sélection Saint-Marinaise.

Le premier match officiel de Saint-Marin se déroula contre la Suisse le dans le cadre des qualifications pour l’Euro 1992 et se solda par une défaite 4 à 0. Au cours de cette campagne, les Saint-Marinais ne prirent aucun point et perdirent tous leurs matches à l’extérieur par au moins quatre buts d’écart.

Lors des qualifications pour la Coupe du monde 1994, Saint-Marin se trouva dans un groupe relevé, avec l'Angleterre, les Pays-Bas, la Norvège, la Pologne et la Turquie. Leur premier match se solda par une défaite 10 à 0 face à la Norvège. Cependant, les Saint-Marinais inscrivirent leur premier but en éliminatoires de la Coupe du monde, face à la Turquie (défaite 4 à 1), et marquèrent leur premier point en obtenant un match nul sur un score vierge, toujours face à la Turquie. Lors de leur dernier match, les Saint-Marinais, grâce à Davide Gualtieri, entrent dans l’histoire de la Coupe du monde en marquant le but le plus rapide des éliminatoires après 8,3 secondes de jeu, face à l’Angleterre, qui se reprit en marquant à sept reprises[5],[6]. Saint-Marin finit cette campagne à la dernière place, avec un point, et en ayant concédé la bagatelle de 46 buts en 10 matches.

Les qualifications pour l’Euro 1996 ressemblèrent à la précédente campagne. Seul un match contre la Finlande permit à la sélection saint-marinaise d’inscrire son premier but à l’extérieur, au cours d’une défaite 4 buts à 1.

En , dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2002, Saint-Marin accrocha son premier nul à l’extérieur, contre la Lettonie à Riga, sur le score d’un but partout. Cependant, au cours de ces qualifications, la sélection saint-marinaise chute lourdement contre la Belgique 10-1.

Durant les qualifications pour l’Euro 2004, une défaite par le plus petit des écarts (1-0, but inscrit à la dernière minute) contre la Lettonie fut la seule performance saint-marinaise notable. En , en match amical, Saint-Marin gagna pour la première et actuellement seule fois de son histoire, contre la modeste sélection du Liechtenstein. Lors des qualifications pour la Coupe du monde 2006, les seules défaites honorables furent celles contre la Lituanie et la Belgique, à domicile, par un but d’écart.

De très lourdes défaites (2006-2020) modifier

L'ouverture des qualifications pour l’Euro 2008 débuta de la pire des manières pour Saint-Marin, écrasé par l'Allemagne le par 13 buts à 0. Toutefois, les Saint-Marinais parvinrent à accrocher, mais sans les vaincre, les équipes d'Irlande, de Chypre et du Pays de Galles, qui ne s'imposèrent tous à Saint-Marin que par un but d'écart. Au cours de la campagne pour la qualification à la Coupe de monde 2010, Saint-Marin perdit tous ses matches, encaissa 47 buts, dont 10 contre la Pologne (un record pour cette dernière), et n’en marqua qu’un seul, lors d’une défaite contre la Slovaquie. Lors des qualifications pour l'Euro 2012, Saint-Marin perd de nouveau la totalité de ses rencontres, encaissant 49 buts, dont 11 contre les Pays-Bas (un record pour ces derniers)[7].

Le , pour la première fois, le sélectionneur Giampaolo Mazza intervient dans un média français, RMC, pour une interview[8]. Lors des qualifications à la Coupe du monde 2014, la Sérénissime ne parvient pas à inscrire de points et termine à la dernière place, en marquant un seul but (but inscrit par Alessandro Della Valle, à domicile, face à la Pologne) et encaissant 54 buts soit 5,4 buts/match, le pire bilan de la Sérénissime en qualifications à la Coupe du monde. Le , le sélectionneur Giampaolo Mazza décide de quitter ses fonctions, après 15 années passées à la tête de la modeste sélection, il sera remplacé en par Pierangelo Manzaroli[9]. Son bilan en tant que sélectionneur de la Sérénissime est d'un succès (le seul), trois matchs nuls et 82 défaites.

Les éliminatoires pour l'Euro 2016 amorcent un léger mieux pour la Sérénissime. En effet, le , lors de la 4e journée, Saint-Marin gagne son premier point lors d'éliminatoires à l'Euro grâce à un match nul 0-0 face l'Estonie à domicile. Il s'agit de la première fois que Saint-Marin ne perd pas un match depuis plus de 10 ans et sa seule et unique victoire face au Liechtenstein. Le lors des qualifications pour l'Euro 2016, face à la Lituanie (défaite 2-1), ils réussissent à inscrire leur premier but à l'extérieur depuis 14 ans lorsque Mirko Palazzi égalise sur un coup franc direct. Cependant, le second point leur échappera de peu puisqu'ils encaisseront un but dans les derniers instants, but entraînant une défaite, deux buts à un. Au total, la Sérénissime termine avec un point et un but inscrit (pour 36 encaissés), ce qui constitue leur meilleure performance lors de qualifications à l'Euro.

Pour les qualifications à la Coupe du monde 2018, Saint-Marin tombe dans un groupe composé de l'Allemagne, l'Irlande du Nord, la République Tchèque, la Norvège et l'Azerbaïdjan. L'équipe finit dernière de son groupe en perdant l'ensemble ses matchs, en marquant 2 buts à l'extérieur, en Norvège et en Azerbaïdjan mais en encaissant 51 buts dont 7 et 8 buts face à l'Allemagne et 8 à domicile face à la Norvège. Franco Varrella succède à Pierangelo Manzaroli au poste de sélectionneur, pour la première édition de la nouvelle ligue des nations qui voit Saint-Marin être incorporé en Ligue D et au tirage au sort, la Sérénissime tombe avec la Biélorussie, le Luxembourg et la Moldavie. Bien que les adversaires soient plus faibles suite à la répartition des ligues en fonction du niveau, les six matches de la Sérénissime se concluent par autant de défaites et aucun but inscrit. Pour les qualifications pour l'Euro 2020, Saint-Marin l'ensemble de ses matchs dont deux défaites 9-0 face à la Russie et à la Belgique, lors d'un match entre le premier et le dernier du classement FIFA. Saint-Marin n'inscrit qu'un seul but lors de ces qualifications, but de Filippo Berardi face au Kazakhstan, le premier but inscrit par la sélection depuis plus de deux ans. Il s'agit du premier but inscrit à domicile par la sélection depuis 6 ans[10].

Espoir de victoires et ouverture au monde (depuis 2020) modifier

Lors de la deuxième édition de Ligue des nations, Saint-Marin se retrouve dans le groupe 2 et réussit à empocher son premier point dans cette compétition en ramenant un score nul et vierge du Liechtenstein (0-0) après avoir globalement dominé le match, un deuxième score de parité sans encaisser de but après le 0-0 obtenu à domicile contre l'Estonie lors des qualifications pour l'Euro 2016 près de six ans plus tôt, ce qui met fin à une série de 40 revers consécutifs. Le , l'équipe s'incline en amical trois buts à zéro contre la Lettonie, trois jours plus tard, la Sérénissime affronte à domicile Gibraltar, malgré avoir été réduit à dix en seconde période, Saint-Marin accroche le match nul 0 à 0. L'équipe arrive pour la première fois à enchaîner deux matchs officiels sans perdre et sans encaisser de but, ainsi qu'à prendre plus qu'un point lors d'une seule et même compétition. Mais cela n'empêchera pas la Sérénissime de terminer dernière de son groupe.

Le , à l'issue du tirage au sort pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2022, Saint-Marin se voit offrir une occasion d'engranger un ou plusieurs points et/ou obtenir une première victoire historique en compétition officielle puisqu'elle est placée dans le groupe I où elle retrouvera parmi ses cinq adversaires Andorre, l'équipe la moins bien placée du pot 5 et qu'elle n'a affrontée avant cela qu'une seule fois en match amical (à domicile le pour une défaite 0-2). La sélection ne parvient cependant pas à obtenir le moindre point et perd l'ensemble de ses rencontres (dont une sur le score de 0-10 à domicile lors de la dernière journée contre l'Angleterre, soit sa 2e plus lourde défaite à domicile après le 0-13 infligé par l'Allemagne 15 ans plus tôt), avec un bilan d'un but inscrit (à domicile contre la Pologne lors d'une défaite 1-7) contre 46 encaissés.

Le , Saint-Marin a disputé la première rencontre officielle de son histoire contre une équipe non-européenne, à l'occasion d'un match amical contre le Cap-Vert disputé sur terrain neutre, en Espagne (défaite 0-2). Saint-Marin a ensuite affronté une 2e sélection africaine dont le niveau est bien plus faible que la précédente, les Seychelles, 198e au classement FIFA, qu'elle accueille à l'occasion d'un match amical au Stade de Saint-Marin le . À cette occasion, Saint-Marin a mis fin à une série de 18 défaites consécutives en concédant un match nul et vierge (0-0) mais a globalement déçu, en étant incapable de concrétiser ses occasions et l'emporter à domicile contre un adversaire à sa portée, qui a de son côté évolué de façon défensive, en 4-5-1[11],[12],[13]. L'édition 2022-2023 de Ligue des nations voit quant à elle la sélection être à nouveau présente dans le groupe B de Ligue D composé de 3 équipes, mais elle y perd ses 4 rencontres sans marquer le moindre but. De ce fait, Saint-Marin est la seule équipe européenne à n'avoir pas encore réussi à inscrire la moindre réalisation en 3 participations.

En , la Sérénissime se déplace dans les Caraïbes et ne parvient pas à battre l'équipe de Sainte-Lucie, arrachant un match nul à la 94e minute grâce à un but de Lorenzo Lazzari (1-1) et perdant le second match, un but à zéro consécutif à un penalty pour les locaux à la 68e minute. En , ils débutent les éliminatoires à l'Euro 2024 par deux défaites face à l'Irlande du Nord et la Slovénie sur le score de deux buts à zéro. Ces deux résultats montrent une amélioration de la défense Saint-Marinaise car ils avaient encaissés 3 et 4 buts lors des dernières rencontres les opposants à ces équipes. Le , à l'occasion d'une rencontre à domicile contre le Danemark lors des éliminatoires de l'Euro 2024, Golinucci inscrit un but pour Saint-Marin après une disette de plus de 2 ans sans marquer, qui permet d'ailleurs un temps à son équipe de revenir dans la partie avant de s'incliner ensuite. L'événement est fêté comme une victoire pour tous les Saint-Marinais malgré la défaite, 2-1. Saint-Marin récidive un mois plus tard en inscrivant un but à l'extérieur contre le Kazakhstan lors d'une défaite 1-3 (but de Simone Franciosi) ; puis une nouvelle fois à domicile face à la Finlande (1-2) grâce un penalty converti par Filippo Berardi dans le temps additionnel de la partie (97e minute). C'était la première fois que Saint-Marin marquait dans trois matches consécutifs. C'est également la première fois qu'ils n'ont pas été la plus mauvaise équipe lors des qualifications européennes (le Liechtenstein n'a marqué qu'un seul but pendant les qualifications, tandis que Gibraltar n'en a marqué aucun). Cependant, cela n'empêche pas la Sérénissime de se retrouver à la dernière place de son groupe.

Structures et popularité modifier

Fournisseurs modifier

Depuis 1990, six fournisseurs différents ont équipé la Sérénissime dont quatre équipementiers italiens. Depuis le début de l'année 2022, l'équipementier italien Errea équipe la Sérénissime.

Liste des fournisseurs
Période Equipementiers
1990-1992   Diadora
1992-1994   Admiral
1994-2010   Virma
2011-2017   Adidas
2018-2022   Macron
depuis 2022   Erreà

Infrastructures sportives modifier

 
Aperçu du stade de Saint-Marin.

L'équipe de Saint-Marin joue l'ensemble de ses matchs depuis son affiliation à l'UEFA et la FIFA dans le Stade de Saint-Marin anciennement stadio Olimpico de Serravalle jusqu'en 2014. Ce stade est inauguré en 1970, a une capacité actuelle de 5 115 places assises. Il dispose de deux tribunes équipés de sièges aux couleurs de la Sérénissime, bleu et blanc, d'une piste d'athlétisme. Le stade a accueilli 3 matchs du Championnat d'Europe de football espoirs 2019.

L'équipe a joué uniquement 3 matchs à domicile hors de ses frontières, 2 pour les éliminatoires de la Coupe du monde 1994 contre l'Angleterre et les Pays-Bas joué au Stade Renato-Dall'Ara de Bologne. Enfin, en 2020, l'équipe a joué un match au Stade Romeo Neri de Rimini pour affronter le Liechtenstein en Ligue des nations[14].

Prochainement, le , à la suite d'une forte réfection de la pelouse du Stade de Saint-Marin, la Sérénissime jouera son match à domicile face au Kazakhstan, au Stade Ennio Tardini de Parme[15].

Réputation modifier

Saint-Marin est le pays membre de l'UEFA le moins peuplé avec uniquement 33 000 habitants. A ce jour, la Sérénissime n'a remporté qu'un seul match contre le Liechtenstein en .

L'équipe nationale est principalement composée de joueurs amateurs. Seul un petit nombre de joueurs sont au moins semi-professionnels, car beaucoup ont un deuxième emploi en dehors du sport. La défaite de 13-0 à domicile contre l'Allemagne a constitué le record des éliminatoires du Championnat d'Europe, jusqu'à ce que la France l'éclipse en 2023 avec une victoire de 14-0 sur Gibraltar[16]. Et elle a encaissé 10 buts à sept autres occasions[17].

En 2001, l'équipe accroche la Lettonie, un but partout et à la suite de cela le sélectionneur letton Gary Johnson démissionne. En 2007, à la suite de la victoire 2-1 de l'Irlande face à Saint-Marin, avec un but à la dernière minute, l'équipe irlandaise s'est vu fortement critiquée par la presse irlandaise.

Malgré le peu de buts marqués, la Sérénissime détenait le record du but le plus rapide des qualifications pour la Coupe du monde, en effet en 1993, l'équipe marquent au bout de 8,3 secondes lors d'un match les opposant à l'Angleterre (score final 7-1 pour l'Angleterre). Le record fut battu par la Belgique lors d'un match face à Gibraltar.

Entre octobre 2008 et août 2012, l'équipe n'a pas marqué un seul but durant 20 matchs, record européen. En septembre 2015, Saint-Marin a marqué un but à l'extérieur contre la Lituanie, 14 ans après son dernier but à l'extérieur, un autre record européen.

A ce jour, Saint-Marin est considéré comme l'un des plus grands outsiders du football international. De nombreux fans de l'équipe suivent l'équipe sur les réseaux sociaux mais le Stade de Saint-Marin reste peu rempli avec en moyenne moins de 1 000 spectateurs Saint-Marinais. En 2007, sur les 3 294 spectateurs présents lors du match entre Saint-Marin et l'Irlande, 2 500 étaient irlandais.

Identité modifier

modifier

Jusqu'au début de l'année 2021, le logo de la fédération et de l'équipe de Saint Marin était le même. En 2021, la fédération décide de séparer l'emblème de la partie institutionnelle de la partie sportive. Les sélections nationales ont donc adopté un blason à liseré bleu, avec une coupe diagonale qui recrée le S de ''San'' ; à l'intérieur se trouvent les trois tours, symbole national, sous une forme stylisée de couleur bleue, qui recréent le M de ''Marino''. Le symbole est complété par l'inscription ''Saint-Marin'' en or sur le dessus de l'écu.

Parcours dans les compétitions internationales modifier

Classement FIFA modifier

Classement FIFA de l'équipe de Saint-Marin de 1993 à 2007
Année 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
Classement mondial 121 131 151 165 173 179 150 168 158 160 162 164 155 194 197
Classement FIFA de l'équipe de Saint-Marin de 2008 à 2021
Année 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
Classement mondial 201 203 203 206 207 207 179 198 202 204 211 209 210 210 211

Coupe du monde modifier

L'équipe de Saint-Marin n'a jamais participé à la Coupe du monde de football. Elle est inscrite pour la première fois aux qualifications pour la Coupe du monde 1994 aux États-Unis.

Parcours de l'équipe du Saint-Marin en Coupe du monde
Année Position Année Position Année Position
  1930 Non inscrite   1974 Non inscrite   2010 Non qualifiée
  1934 Non inscrite   1978 Non inscrite   2014 Non qualifiée
  1938 Non inscrite   1982 Non inscrite   2018 Non qualifiée
  1950 Non inscrite   1986 Non inscrite   2022 Non qualifiée
  1954 Non inscrite   1990 Non inscrite       2026 À venir
  1958 Non inscrite   1994 Non qualifiée      
      2030
À venir
  1962 Non inscrite   1998 Non qualifiée   2034 À venir
  1966 Non inscrite     2002 Non qualifiée
  1970 Non inscrite   2006 Non qualifiée
  Résultats de Saint-Marin lors des éliminatoires à la Coupe du monde  
Année Parcours Groupe Classement Pts J G N P BP BC DB Affluence
  1994 Éliminatoires UEFA (Europe) 2 6e sur 6 10 0 1 9 2 46 -44 1 817
  1998 Éliminatoires UEFA (Europe) 7 5e sur 5 0 8 0 0 8 0 42 -42 1 686
   2002 Éliminatoires UEFA (Europe) 6 5e sur 5 1 8 0 1 7 3 30 -27 1 955
  2006 Éliminatoires UEFA (Europe) 7 6e sur 6 0 10 0 0 10 2 40 -38 1 528
  2010 Éliminatoires UEFA (Europe) 3 6e sur 6 0 10 0 0 10 1 47 -46 1 683
  2014 Éliminatoires UEFA (Europe) H 6e sur 6 0 10 0 0 10 1 54 -53 2 100
  2018 Éliminatoires UEFA (Europe) C 6e sur 6 0 10 0 0 10 2 51 -49 2 045
  2022 Éliminatoires UEFA (Europe) I 6e sur 6 0 10 0 0 10 1 45 -44 704
     2026
     
      2030
Total 2 76 0 2 74 12 356 -344 1 683
    Légende :
  • Meilleure performance
  • Pire performance
  • ²Victoire à 2 points


Championnat d'Europe modifier

Comme pour la Coupe du monde, l'équipe de Saint-Marin ne s'est jamais qualifiée pour le Championnat d'Europe. Elle est inscrite pour la première fois dans des éliminatoires pour l'Euro 1992 en Suède.

Parcours de l'équipe du Saint-Marin en championnat d'Europe
Année Position Année Position Année Position
  1960 Non inscrite   1988 Non inscrite   2016 Non qualifiée
  1964 Non inscrite   1992 Non qualifiée   2020 Non qualifiée
  1968 Non inscrite   1996 Non qualifiée   2024 Non qualifiée
  1972 Non inscrite     2000 Non qualifiée     2028 À venir
  1976 Non inscrite   2004 Non qualifiée     2032 À venir
  1980 Non inscrite     2008 Non qualifiée
  1984 Non inscrite     2012 Non qualifiée
  Résultats de Saint-Marin lors des éliminatoires au Championnat d'Europe  
Année Parcours Groupe Classement Pts J G N P BP BC DB Affluence
  1992 Éliminatoires 2 5e sur 5 8 0 0 8 1 33 -32 1 450
  1996 Éliminatoires 8 6e sur 6 0 10 0 0 10 2 36 -34 1 098
   2000 Éliminatoires 6 5e sur 5 0 8 0 0 8 1 44 -43 1 155
  2004 Éliminatoires 4 5e sur 5 0 8 0 0 8 0 30 -30 1 663
   2008 Éliminatoires D 7e sur 7 0 12 0 0 12 2 57 -55 2 333
   2012 Éliminatoires E 6e sur 6 0 10 0 0 10 0 53 -53 2 184
  2016 Éliminatoires E 6e sur 6 1 10 0 1 9 1 36 -35 1 839
  2021 Éliminatoires I 6e sur 6 0 10 0 0 10 1 51 -50 1 902
  2024 Éliminatoires H 6e sur 6 0 10 0 0 10 3 31 -28 2 099
    2028
    2032
Total 1 85 0 1 84 11 365 -354 1 742
    Légende :
  • Meilleure performance
  • Pire performance
  • ²Victoire à 2 points

Ligue des Nations modifier

Édition Ligue Phase de Groupe Phase finale
Class. M V N D bp bc Pays hôte Résultat M V N D bp bc
2018-2019   D 4/4 6 0 0 6 0 16   2019 Inéligible
2020-2021   D 3/3 4 0 2 2 0 3   2021 Inéligible
2022-2023   D 3/3 4 0 0 4 0 9   2023 Inéligible
2024-2025 D /3 ou /4 0 0 0 0 0 0   2025 Inéligible
Total 14 0 2 12 0 28 Total 0 0 0 0 0 0

Personnalités modifier

Sélectionneurs modifier

Mis à jour le après Saint-Marin - Finlande (1-2).

Sélectionneur Période Matchs Gagnés Nuls Perdus
  Giorgio Leoni 1990-1995 29 0 1 28
  Massimo Bonini 1996-1997 8 0 0 8
  Giampaolo Mazza 1998-2013 85 1 2 82
  Pierangelo Manzaroli 2014-2017 28 0 1 27
  Franco Varrella 2018-2021 34 0 2 32
  Fabrizio Costantini 2021-2023 20 0 2 18
  Roberto Cevoli 2023-
TOTAL 1990-2023 204 1 8 195

Principaux joueurs modifier

Pour former ses premières équipes, Cesare Casali peut compter sur plusieurs expatriés. Massimo Bonini, longtemps joueur de la Juventus, en est un membre important avec Marco Macina. Casali, qui arpente lui-même les terrains le week-end, peut difficilement prendre des joueurs dans le championnat interne au faible niveau et compte alors sur les nombreux fils d'émigrés qui pourraient bénéficier automatiquement de la nationalité san-marinaise. Après le premier match en 1985, la Fédération reçoit de nombreux appels de joueurs possédant la nationalité jouant en deuxième ou troisième division italienne[4].

Sélection actuelle modifier

Effectif et encadrement de l'équipe de Saint-Marin au 19 juin 2023 pour les Éliminatoires du Championnat d'Europe de football 2024[18]
Joueurs     Encadrement technique
P. Nom Date de naissance Sél. But(s) Club Depuis
1 G Simoncini, AldoAldo Simoncini  (37 ans) 64 0   SS Cosmos 2006
12 G Benedettini, SimoneSimone Benedettini  (27 ans) 9 0   FC Fiorentino 2016
23 G Benedettini, EliaElia Benedettini  (28 ans) 41 0   AC Libertas 2015
2 D D'Addario, AlessandroAlessandro D'Addario  (26 ans) 24 0   SS Cosmos 2017
3 D Palazzi, MirkoMirko Palazzi  (36 ans) 73 1   SS Cosmos 2005
5 D Cevoli, MicheleMichele Cevoli  (25 ans) 17 0   AC Juvenes/Dogana 2017
11 D Battistini, ManuelManuel Battistini  (29 ans) 44 0   SS Virtus 2013
13 D Di Maio, RobertoRoberto Di Maio  (41 ans) 4 0   SS Cosmos 2023
16 D Fabbri, FilippoFilippo Fabbri  (22 ans) 20 1   Olbia Calcio 1905 2021
18 D Franciosi, SimoneSimone Franciosi  (22 ans) 4 0   Carli Pietracuta 2022
19 D Rossi, DanteDante Rossi  (36 ans) 24 0   Tropical Coriano 2020
15 D Tosi, AlessandroAlessandro Tosi  (22 ans) 8 0   Victor San Marino 2022
8 M Battistini, MichaelMichael Battistini  (27 ans) 22 0   SP Tre Penne 2017
4 M Ceccaroli, LucaLuca Ceccaroli  (28 ans) 16 0   SP Tre Penne 2019
17 M Golinucci, AlessandroAlessandro Golinucci    (29 ans) 41 1   SS Virtus 2015
6 M Golinucci, EnricoEnrico Golinucci  (29 ans) 40 0   Sans club 2014
20 M Hirsch, AdolfoAdolfo Hirsch  (38 ans) 59 0   FC Fiorentino 2011
21 M Lunadei, LorenzoLorenzo Lunadei  (26 ans) 32 0   Sans club 2017
22 M Mularoni, MarcelloMarcello Mularoni  (25 ans) 35 0   SS Cosmos 2019
14 M Zafferani, TommasoTommaso Zafferani  (28 ans) 18 0   SP La Fiorita 2016
10 A Berardi, FilippoFilippo Berardi  (26 ans) 25 1   SS Cosmos 2016
9 A Nanni, NicolaNicola Nanni  (23 ans) 31 1   Olbia Calcio 1905 2018
7 A Vitaioli, MatteoMatteo Vitaioli  (34 ans) 91 1   Sans club 2007
Sélectionneur
Sélectionneur(s) adjoint(s)
  •   Achille Fabbri
  •   Raffaello Rinaldi
Préparateur(s) physique(s)
  •   Michele Liverani
Entraîneur(s) des gardiens
  •   Federico Gasperoni
Kinésithérapeute(s)
  •   Emiliano Angeli
  •   Tiziano Giacobbi
  •   Marco Pelaccia
  •   Federico Proli

Team Manager:

  •   Simone Bacciocchi

Match Analyst:

  •   Matteo Turroni

Attaché de presse:

  •   Luca Pelliccioni
Médecin(s)
  •   Roberto Venturini



Légende


Effectif sur le site de la fédération 


Appelés récemment modifier

Les joueurs suivants ne font pas partie du dernier groupe appelé mais ont été retenus en équipe nationale lors des 12 derniers mois.

Pos. Nom Date de Naissance Sél. Buts Club Dernier appel
G Mattia Manzaroli (32 ans) 0 0   SS Murata vs   Seychelles,
M Lorenzo Capicchioni (22 ans) 4 0   SS Cosmos vs   Kazakhstan,
M Lorenzo Lazzari (20 ans) 5 1   Victor San Marino vs   Kazakhstan,
M Mattia Ceccaroli (25 ans) 1 0   FC Domagnano vs   Sainte-Lucie,
M Elia Ciacci (22 ans) 0 0   SS Virtus vs   Sainte-Lucie,
M Andrea Grandoni (26 ans) 36 0   SP La Fiorita vs   Sainte-Lucie,
M Giacomo Matteoni (21 ans) 0 0   SS Murata vs   Sainte-Lucie,
M Pietro Sopranzi (26 ans) 1 0   SS Virtus vs   Sainte-Lucie,
M David Tomassini (23 ans) 14 1   Tropical Coriano vs   Sainte-Lucie,
M Luca Censoni (27 ans) 9 0   SP Tre Fiori vs   Estonie,
A Danilo Rinaldi (37 ans) 48 1   SP La Fiorita vs   Slovénie,
A Samuel Pancotti (23 ans) 2 0   SP La Fiorita vs   Sainte-Lucie,
A Mattia Stefanelli (30 ans) 16 1   SS Pennarossa vs   Sainte-Lucie,
A Fabio Ramon Tomassini (28 ans) 32 0   Pietracuta vs   Sainte-Lucie,


Notes et références modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. « Classement mondial », sur fr.fifa.com, (consulté le ).
  2. « Saint-Marin, la pire équipe au monde », sur L'Équipe (consulté le )
  3. « 9 Reasons Why San Marino Really Is the Worst Football Team of All Time », sur complex.com, Complex Media, (consulté le )
  4. a b et c Thierry Hubac, « La république du football », Onze Mondial, no Spécial reprise,‎ , p. 58-61
  5. (en) « San Marino Hero Who Humiliated England » [archive du ], sur This Is London (consulté le )
  6. « la vidéo sur youtube »
  7. 02/09/2011 : Pays-Bas 11-0 Saint-Marin. Soirée historique ?, wwwwww.toutlemondesenfoot.fr, 2 septembre 2011.
  8. « Mazza (Saint-Marin) : « Notre histoire est faite de défaites… » », RMC Sport.fr, 12 septembre 2012.
  9. Giampaolo Mazza quitte son poste de coach de Saint-Marin après 15 ans, www.rtbf.be, 17 octobre 2013.
  10. « Saint-Marin, la pire sélection de foot, exulte après son 1er but à domicile en 6 ans », sur Le HuffPost, (consulté le )
  11. Fall El Hadji Ibrahima, « Amical : les Seychelles résistent à Saint-Marin », sur Sport News Africa, (consulté le )
  12. « Saint-Marin met fin face aux Seychelles à une série de 18 défaites d'affilée », sur L'Équipe, (consulté le )
  13. Édouard Maréchal, « Saint-Marin proche d'un nouveau miracle dans son histoire », sur Walfoot, (consulté le )
  14. « Ufficiale: la partita con il Liechtenstein si giocherà a Rimini » (consulté le )
  15. « San Marino - Kazakistan si giocherà al Tardini di Parma » (consulté le )
  16. (en-GB) « Ruthless France thrash Gibraltar 14-0 in record men’s Euros qualifying win », The Observer,‎ (ISSN 0029-7712, lire en ligne, consulté le )
  17. Jack Johnson, « Have San Marino ever won a professional match? Minnows begin Euro 2024 qualification campaign against Northern Ireland », sur Talksport, (consulté le )
  18. (it) « Dernière convocation de l'équipe Saint-Marin de football contre la Finlande », sur fsgc.sm (consulté le )
  19. (it) « Staff Equipe de l'équipe de Saint-Marin de football », sur fsgc.sm (consulté le )

Liens externes modifier