Ouvrir le menu principal
Euro 1960
Description de l'image Euro 60.jpg.
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) UEFA
Édition 1er
Lieu(x) Drapeau de la France France
Date du
au
Participants éliminatoires : 17
phase finale : 4
Épreuves 4 matchs joués

Palmarès
Vainqueur Drapeau : URSS Union soviétique
(1er titre)
Deuxième Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie
Troisième Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie
Meilleur(s) buteur(s)

Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Milan Galić
Drapeau : France François Heutte
Drapeau : URSS Valentin Ivanov

Drapeau : URSS Viktor Ponedelnik (2)

Navigation

L'Euro 1960 est la première édition du championnat d'Europe des nations de football. Le tournoi final a lieu en France, pays hôte choisi parmi les qualifiés encore en course pour le titre, et est remporté par l'URSS, après une victoire (2-1 après prolongation) en finale contre la Yougoslavie à Paris[1].

Sommaire

StadesModifier

* Capacité effective au moment de la compétition

Tour préliminaire / Huitièmes de finale / Quarts de finaleModifier

La Coupe d'Europe des nations (de son nom d'origine) se dispute par matchs éliminatoires aller et retour jusqu'en quart de finale. Seules 17 équipes se sont inscrites[2], avec quelques absences notables parmi lesquelles la RFA, l'Italie ou l'Angleterre. Les 4 équipes demi-finalistes participent au tournoi final, organisé par l'une de ces nations après concertation.

L'Espagne, toujours sous la dictature de Franco, refuse de se rendre en Union soviétique, le principal soutien de la Seconde République espagnole lors de la Guerre Civile espagnole et quitte la compétition[3]. Il y a donc 3 pays communistes et disparus depuis[4] dans le carré final : la Yougoslavie, l'Union soviétique et la Tchécoslovaquie, accompagnées par la France, désigné pays organisateur.

Tournoi finalModifier

Demi-finalesModifier

Après s'être qualifiée sans encombre pour la phase finale, l'équipe de France doit se passer de joueurs importants tels Raymond Kopa et Just Fontaine pour affronter les Yougoslaves. Les Français parviennent tout de même à mener 2-1 et 4-2 jusqu'à la 75e minute de jeu. La Yougoslavie renverse alors la situation par l'intermédiaire de Tomislav Knez et Dražan Jerković. En l'espace de seulement quatre minutes ils portent le score à 5-4 pour la Yougoslavie face à une défense et à un gardien français Georges Lamia devenus fébriles.

France   4 - 5   Yougoslavie Parc des Princes (Paris)
20h00
  Historique des rencontres
Vincent   12e
Heutte   43e   62e
Wiesneski   53e
Galic   11e
Žanetić   55e
Knez   75e
Jerkovic   78e   79e
Spectateurs : 26 370
Arbitrage : Gaston Grandain  
Rapport
Lamia - Wendling, Rodzik, Herbin - Marcel, Ferrier - Heutte, Muller, Wisnieski, Stievenard, Vincent Équipes Šoškić - Durković, Jusufi, Žanetić, Zebec - Perušić, Knez - Jerković, Galić, Šekularac, Kostić

Sélectionneur :
A.Batteux
Sélectionneur :
A.Tirnanic, L.Lovrić et D.Nikolic

L'équipe de Tchécoslovaquie possède dans ses rangs des joueurs talentueux dont Josef Masopust, l'un des meilleurs joueurs européens de l'époque qui obtiendra le Ballon d'or deux ans plus tard. Elle ne peut toutefois pas développer son jeu face à une équipe d'URSS très athlétique. Ce sont au contraire les Soviétiques qui se qualifient pour la finale et s'affirment comme favoris de l'épreuve en marquant trois buts et en gardant les cages de Lev Yachine inviolées.

Tchécoslovaquie   0 - 3   Union soviétique Stade Vélodrome (Marseille)
21h30
  Historique des rencontres
V.Ivanov   34e   56e
Ponedelnik   66e
Spectateurs : 25 184
Arbitrage : Cesare Jonni  
Rapport
Schrojf - Šafránek, Popluhár, Novák - Buberník, Masopust - Vojta, Moravčík, Kvašňák, Bubník, Dolinský Équipes Yachine - Chokheli, Maslyonkin, Krutikov - Voinov, Netto - Metreveli, Ivanov, Ponedelnik, Bubukin, Meskhi

Sélectionneur :
R.Vytlacil
Sélectionneur :
G.Kachalin

Finale pour la 3e placeModifier

La Tchécoslovaquie, finaliste de la Coupe du monde deux ans plus tard, arrache la troisième place lors du premier Championnat d'Europe de football contre le pays hôte.

Tchécoslovaquie   2 - 0   France Stade Vélodrome (Marseille)
21h30
  Historique des rencontres
Bubnik   58e
Pavlovic   88e
Spectateurs : 9 438
Arbitrage : Cesare Jonni  
Rapport
Schrojf - Šafránek, Popluhár, Novák - Masopust, Buberník - Pavlovič, Vojta, Molnár, Bubník, Dolinský Équipes Taillandier - Rodzik, Jonquet, Chorda - Marcel, Siatka - Heutte, Douis, Wisnieski, Stievenard, Vincent

Sélectionneur :
R.Vytlacil
Sélectionneur :
A.Batteux

FinaleModifier

L'URSS remporte son premier titre international seulement deux ans après sa première participation à une compétition majeure, aux dépens des Yougoslaves, et après prolongation.

Union soviétique   2 - 1 a. p.   Yougoslavie Parc des Princes (Paris)
21h30
  Historique des rencontres
Metreveli   49e
Ponedelnik   113e
Galic   43e Spectateurs : 17 966
Arbitrage : Arthur Ellis  
Rapport

Titulaires :
Lev Yachine
Givi Chokheli
Anatoli Maslyonkin
Anatoly Krutikov
Yuri Voinov
Igor Netto
Slava Metreveli
Valentin Ivanov
Viktor Ponedelnik
Valentin Bubukin
Mikhaïl Meskhi
Sélectionneur :
G.Kachalin
Titulaires :
Blagoja Vidinić
Vladimir Durković
Fahrudin Jusufi
Ante Žanetić
Jovan Miladinović
Željko Perušić
Željko Matuš
Dražan Jerković
Milan Galić
Dragoslav Šekularac
Bora Kostić
Sélectionneur :
A.Tirnanic, L.Lovrić et D.Nikolic

Meilleurs buteursModifier

Joueur cléModifier

L'UEFA a désigné le russe Viktor Ponedelnik comme joueur clé de la compétition[5].

Équipe-typeModifier

DiversModifier

Le trophée Henri-Delaunay est créé par la société française Arthus-Bertrand.

Notes et référencesModifier

  1. uefa.com, « UEFA EURO 1960 - Histoire – UEFA.com », sur UEFA.com (consulté le 18 mai 2016).
  2. Jean Gaillard, « Le roman vrai de la première Coupe d'Europe des Nations », Football Magazine,‎ , p. 8
  3. « Rétro : L’Euro 1960 – l’organisation du premier Championnat d’Europe de l’histoire confiée à la France », sur EURO 2016 de football (consulté le 22 juin 2016).
  4. Lucile Alard, Cédric Rouquette, « Les pays qui ont disputé le premier Euro n’existent plus (sauf la France) », sur Slate, (consulté le 29 juin 2016).
  5. Viktor Ponedelnik se souvient
  6. 1960 - Équipe du tournoi