Ouvrir le menu principal

Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe de football

compétition européenne de football organisée par l'UEFA
Coupe des vainqueurs de coupe de l'UEFA
Description de l'image Cup Winners Cup.png.
Généralités
Sport FootballVoir et modifier les données sur Wikidata
Création 1960-1961
Disparition 1998-1999
Organisateur(s) UEFA
Catégorie Continental
Périodicité annuelle
Lieu(x) Europe
Statut des participants Professionnels
Site web officiel uefa.com

Palmarès
Plus titré(s) Club:
Drapeau : Espagne FC Barcelone (4)
Joueur :
Drapeau : Espagne Francisco José Carrasco (3)[1]
Entraîneur :
Drapeau : Pays-Bas Johan Cruyff
Drapeau : Ukraine Valeri Lobanovsky
Drapeau : Italie Nereo Rocco
Drapeau : Écosse Sir Alex Ferguson (2)
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Pays-Bas Robert Rensenbrink (25)[2]
Plus d'apparitions Drapeau : Pays de Galles Cardiff City (14)[3]

La Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe ou Coupe des coupes, parfois abrégée en C2[4], est une ancienne compétition européenne de football organisée par l'UEFA qui réunissait les vainqueurs des Coupes de chaque pays européen. La première édition a lieu durant la saison 1960-1961 et la dernière, en 1998-1999. Elle est alors supprimée pour permettre l'extension de la Ligue des champions, les vainqueurs de coupes nationales gagnant désormais un accès en Ligue Europa.

À partir de 1972 a lieu un match mettant aux prises chaque année le vainqueur de la Coupe d'Europe des clubs champions (future Ligue des champions) et celui de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe, le gagnant du match emportant la Supercoupe de l'UEFA. Depuis la disparition de la Coupe des vainqueurs de coupe, le match fait s'opposer le vainqueur de la Ligue des champions et celui de la Coupe de l'UEFA (depuis 2009-2010 Ligue Europa).

Sommaire

FormatModifier

La Coupe s'est toujours disputée sous la forme de matches aller et retour jusqu'à la finale disputée en terrain neutre, sauf lors de sa première édition, durant laquelle la finale est disputée en deux matches. Le format est le même que celui de la Coupe d'Europe des clubs champions, avec 32 équipes jouant quatre tours à élimination directe avant la finale, le tournoi commençant généralement en septembre pour s'achever en mai de l'année suivante. À la suite de l'afflux de nouveaux membres de l'UEFA dans les années 1990, un tour préliminaire est ajouté en août pour réduire le nombre d'équipes qualifiées à 32.

La compétition est réservée à un club par membre de l'UEFA, la seule exception étant le détenteur de la Coupe des vainqueurs de coupe, qui est autorisé à participer aux côtés du nouveau vainqueur de la coupe de son pays pour défendre son titre. Cependant, si cette équipe est aussi qualifiée pour la Coupe d'Europe des clubs champions, elle laisse sa place en Coupe des vainqueurs de coupe sans être remplacée.

Lorsqu'un club remporte à la fois son championnat et sa coupe, il est qualifié pour la Coupe d'Europe des clubs champions/Ligue des champions, et sa place pour la Coupe des vainqueurs de coupe passe au finaliste de la coupe. Durant la saison 1998-1999, le club néerlandais SC Heerenveen participe à la Coupe des vainqueurs de coupe, en dépit du fait qu'il n'a atteint que les demi-finales de la précédente Coupe des Pays-Bas. En effet, les deux finalistes de la coupe, l'Ajax Amsterdam et le PSV Eindhoven, se qualifient tous deux pour la Ligue des champions. Heerenveen remporta le match pour la troisième place et devient le seul club à s'être qualifié pour la Coupe des vainqueurs de coupe sans avoir atteint la finale de sa coupe nationale.

Les vainqueurs des Coupes de la Ligue organisées dans certains pays ne furent jamais autorisés à participer à la Coupe des vainqueurs de coupe. Ils recevaient parfois un billet pour la Coupe de l'UEFA.

HistoireModifier

Débuts difficilesModifier

Comme pour la Coupe des clubs champions européens, l'idée d'une coupe européenne réunissant les vainqueurs des coupes nationales de tous les pays d'Europe est émise par de célèbres journalistes sportifs européens. La Coupe d'Europe se révéle être un grand succès et la Coupe d'Europe des villes de foire est également populaire. En conséquence, des idées d'autres tournois européens naissent alors.

La première Coupe des vainqueurs de coupe a lieu durant la saison 1960-1961[5] et est une sorte de tournoi-pilote à moitié officiel. Les premières réactions sont peu enthousiastes. De nombreuses associations européennes n'ont pas de coupes nationales à l'époque, et dans les pays qui en ont, cette compétition est généralement tenue en piètre estime et peu prise au sérieux par les grands clubs. Ce n'est essentiellement qu'en Angleterre et en Écosse que la coupe possède un certain prestige. Beaucoup sont sceptiques quant à la viabilité d'un tournoi européen entre vainqueurs de coupes, et plusieurs clubs qui auraient pu participer à cette Coupe des vainqueurs de coupes déclinent l'offre, dont l'Atlético de Madrid et l'AS Monaco.

Finalement, seulement dix clubs participent à la première Coupe des vainqueurs de coupes, qui est remportée par la Fiorentina, mais les matches reçoivent un bon accueil du public et des médias. Organisée par le comité d'organisation de la Coupe Mitropa, cette édition non reconnue par l'UEFA est officialisée a posteriori en 1963[6]. Pour la deuxième édition, en 1961-1962, l'UEFA prend en charge l'organisation de la compétition et cette fois-ci, tous les clubs qui peuvent y participer acceptent. En 1968, tous les pays membres de l'UEFA mettent en place une coupe nationale du fait du succès de la Coupe des vainqueurs de coupe.

Compétition prestigieuseModifier

La Coupe des vainqueurs de coupe est une composante-clef du calendrier européen durant les années 1970 et 1980. Même si le tournoi est considéré comme étant d'un niveau inférieur à celui de la Coupe de l'UEFA[réf. nécessaire], la réputation du tournoi vient de ses matches, marqués par des attaquants démonstratifs et un football spectaculaire.

Le FC Barcelone l'emporte à quatre reprises (1979, 1982, 1989, 1997) et est finaliste deux fois (1969, 1991). Anderlecht remporte le tournoi deux fois (1976, 1978) et est finaliste deux autres fois (1977, 1990). Par ailleurs, aucun club n'a réussi à remporter cette Coupe deux années consécutives. À trois reprises entre 1993 et 1997, le vainqueur de l'année précédente se hisse en finale, mais est défait : Parme, vainqueur en 1993 et finaliste en 1994, Arsenal en 1994 et 1995, et Paris Saint-Germain en 1996 et finaliste en 1997. À l'inverse, la Sampdoria a été finaliste en 1989 puis vainqueur en 1990.

DéclinModifier

 
Finale de l'édition 1997, remportée par le FC Barcelone face au Paris Saint-Germain (1-0 s.p.).

En 1997, la Ligue des champions est étendue pour permettre aux vice-champions des pays les mieux classées d'y participer, au détriment des autres compétitions européennes. Les grands clubs qui auraient auparavant participé à la Coupe des vainqueurs de coupe peuvent désormais accéder à la Ligue des champions en finissant deuxièmes de leur championnat, comme Barcelone en 1997-1998 ou le PSV Eindhoven en 1998-1999, ce qui affaiblit grandement la C2. Finalement, l'extension de la Ligue des champions de façon à permettre à trois ou quatre clubs des principales nations du football d'y participer rend toute poursuite de la C2 impossible, du fait du manque d'équipes prêtes à y participer. Après la saison 1998-1999, où le trophée est remporté par la Lazio de Rome, il est décidé d'y mettre un terme. Depuis lors, les vainqueurs de coupe non qualifiés pour la Ligue des champions gagnent un ticket pour la Coupe de l'UEFA, qui devient à partir de la saison 2009-2010 la Ligue Europa.

PalmarèsModifier

Palmarès par éditionModifier

Palmarès par édition
Édition Vainqueur Finaliste Score Lieu Affluence[7]
1 1961   AC Fiorentina   Glasgow Rangers 2 – 0
2 – 1
  Ibrox Stadium, Glasgow
  Stadio Comunale, Florence
80 000
50 000
2 1962   Atlético de Madrid   AC Fiorentina 1 – 1
3 – 0
  Hampden Park, Glasgow
  Neckarstadion, Stuttgart
27 000
38 000
3 1963   Tottenham Hotspur   Atlético de Madrid 5 – 1   Stadion Feijenoord, Rotterdam 49 143
4 1964   Sporting Portugal   MTK Budapest 3 – 3
1 – 0
  Stade du Heysel, Bruxelles
  Bosuilstadion, Anvers
3 208
13 924
5 1965   West Ham United   TSV Munich 1860 2 – 0   Wembley Stadium, Londres 97 974
6 1966   Borussia Dortmund   Liverpool FC 2 – 1 ap   Hampden Park, Glasgow 41 657
7 1967   Bayern Munich   Glasgow Rangers 1 – 0 ap   Frankenstadion, Nuremberg 69 480
8 1968   Milan AC   Hambourg SV 2 – 0   Stadion Feijenoord, Rotterdam 53 276
9 1969   Slovan Bratislava   FC Barcelone 3 – 2   Stade Saint-Jacques, Bâle 19 478
10 1970   Manchester City   Górnik Zabrze 2 – 1   Stade du Prater, Vienne 7 968
11 1971   Chelsea FC   Real Madrid 1 – 1
2 – 1
  Stade Karaiskaki, Le Pirée 45 000
19 917
12 1972   Glasgow Rangers   Dynamo Moscou 3 – 2   Camp Nou, Barcelone 24 701
13 1973   Milan AC   Leeds United 1 – 0   Stade Kaftantzoglio, Thessalonique 40 154
14 1974   FC Magdebourg   Milan AC 2 – 0   Stadion Feijenoord, Rotterdam 6 461
15 1975   Dynamo Kiev   Ferencváros 3 – 0   Stade Saint-Jacques, Bâle 10 897
16 1976   RSC Anderlecht   West Ham United 4 – 2   Stade du Heysel, Bruxelles 58 000
17 1977   Hambourg SV   RSC Anderlecht 2 – 0   Stade olympique, Amsterdam 66 000
18 1978   RSC Anderlecht   Austria Vienne 4 – 0   Parc des Princes, Paris 48 769
19 1979   FC Barcelone   Fortuna Düsseldorf 4 – 3 ap   Stade Saint-Jacques, Bâle 58 000
20 1980   Valence CF   Arsenal FC 0 – 0 ap
(5 - 4 tab)
  Stade du Heysel, Bruxelles 40 000
21 1981   Dinamo Tbilissi   FC Carl Zeiss Iéna 2 – 1   Rheinstadion, Düsseldorf 8 000
22 1982   FC Barcelone   Standard de Liège 2 – 1   Camp Nou, Barcelone 100 000
23 1983   Aberdeen FC   Real Madrid 2 – 1 ap   Nya Ullevi, Göteborg 17 804
24 1984   Juventus FC   FC Porto 2 – 1   Stade Saint-Jacques, Bâle 60 000
25 1985   Everton   Rapid Vienne 3 – 1   Stadion Feijenoord, Rotterdam 38 500
26 1986   Dynamo Kiev   Atlético de Madrid 3 – 0   Stade de Gerland, Lyon 39 300
27 1987   Ajax Amsterdam   Lokomotive Leipzig 1 – 0   Stade olympique, Athènes 35 000
28 1988   FC Malines   Ajax Amsterdam 1 – 0   Stade de la Meinau, Strasbourg 39 446
29 1989   FC Barcelone   Sampdoria 2 – 0   Stade du Wankdorf, Berne 45 000
30 1990   Sampdoria   RSC Anderlecht 2 – 0 ap   Nya Ullevi, Göteborg 20 103
31 1991   Manchester United   FC Barcelone 2 – 1   Stadion Feijenoord, Rotterdam 45 000
32 1992   Werder Brême   AS Monaco 2 – 0   Estádio da Luz, Lisbonne 16 000
33 1993   Parme FC   Antwerp FC 3 – 1   Wembley Stadium, Londres 37 393
34 1994   Arsenal FC   Parme FC 1 – 0   Parken Stadium, Copenhague 33 765
35 1995   Real Saragosse   Arsenal FC 2 – 1   Parc des Princes, Paris 42 424
36 1996   Paris Saint-Germain   Rapid Vienne 1 – 0   Stade Roi Baudouin, Bruxelles 37 500
37 1997   FC Barcelone   Paris Saint-Germain 1 – 0   Stadion Feijenoord, Rotterdam 36 802
38 1998   Chelsea FC   VfB Stuttgart 1 – 0   Råsunda, Stockholm 30 216
39 1999   Lazio Rome   RCD Majorque 2 – 1   Villa Park, Birmingham 33 000

Palmarès par clubModifier

Palmarès par club
Club Victoires Finales perdues
  FC Barcelone 4 (1979, 1982, 1989, 1997) 2 (1969, 1991)
  RSC Anderlecht 2 (1976, 1978) 2 (1977, 1990)
  Milan AC 2 (1968, 1973) 1 (1974)
  Dynamo Kiev 2 (1975, 1986) 0
  Chelsea FC 2 (1971, 1998) 0
  Atlético de Madrid 1 (1962) 2 (1963, 1986)
  Glasgow Rangers 1 (1972) 2 (1961, 1967)
  Arsenal FC 1 (1994) 2 (1980, 1995)
  AC Fiorentina 1 (1961) 1 (1962)
  West Ham United 1 (1965) 1 (1976)
  Hambourg SV 1 (1977) 1 (1968)
  Ajax Amsterdam 1 (1987) 1 (1988)
  Sampdoria 1 (1990) 1 (1989)
  Parme FC 1 (1993) 1 (1994)
  Paris Saint-Germain 1 (1996) 1 (1997)
  Tottenham Hotspur 1 (1963) 0
  Sporting Portugal 1 (1964) 0
  Borussia Dortmund 1 (1966) 0
  Bayern Munich 1 (1967) 0
  Slovan Bratislava 1 (1969) 0
  Manchester City 1 (1970) 0
  FC Magdebourg 1 (1974) 0
  Valence CF 1 (1980) 0
  Dinamo Tbilissi 1 (1981) 0
  Aberdeen FC 1 (1983) 0
  Juventus FC 1 (1984) 0
  Everton 1 (1985) 0
  FC Malines 1 (1988) 0
  Manchester United 1 (1991) 0
  Werder Brême 1 (1992) 0
  Real Saragosse 1 (1995) 0
  Lazio Rome 1 (1999) 0
  Real Madrid 0 2 (1971, 1983)
  Rapid Vienne 0 2 (1985, 1996)
  MTK Budapest 0 1 (1964)
  TSV Munich 1860 0 1 (1965)
  Liverpool FC 0 1 (1966)
  Górnik Zabrze 0 1 (1970)
  Dynamo Moscou 0 1 (1972)
  Leeds United 0 1 (1973)
  Ferencváros 0 1 (1975)
  Austria Vienne 0 1 (1978)
  Fortuna Düsseldorf 0 1 (1979)
  FC Carl Zeiss Iéna 0 1 (1981)
  Standard de Liège 0 1 (1982)
  FC Porto 0 1 (1984)
  Lokomotive Leipzig 0 1 (1987)
  AS Monaco 0 1 (1992)
  Antwerp FC 0 1 (1993)
  VfB Stuttgart 0 1 (1998)
  RCD Majorque 0 1 (1999)

Palmarès par paysModifier

Palmarès par nation
Nation Victoires Finales perdues Finales disputées
  Angleterre 8 5 13
  Espagne 7 7 14
  Italie 7 4 11
  Allemagne
  Allemagne de l'Ouest
4 4 8
  Belgique 3 4 7
  Union soviétique 3 1 4
  Écosse 2 2 4
  France 1 2 3
  Allemagne de l'Est 1 2 3
  Portugal 1 1 2
  Pays-Bas 1 1 2
  Tchécoslovaquie 1 0 1
  Autriche 0 3 3
  Hongrie 0 2 2
  Pologne 0 1 1

StatistiquesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Trivia on Players regarding European Club Cups », sur rsssf.com.
  2. (en) « Cup Winners Cup Topscorers », sur rsssf.com.
  3. (en) « Cup Winners' Cup Trivia - Most Participations », sur rsssf.com.
  4. Le tournoi porte le nom de « Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe » jusqu'en 1994, après quoi il est renommé « Coupe des vainqueurs de coupe de l'UEFA ».
  5. 1962-1978 : Années de développement sur uefa.com.
  6. (en) « European Cup Winners' Cup makes its debut », UEFA Direct, no 100,‎ , p. 15 (lire en ligne).
  7. (en) « UEFA Cup Winners' Cup: All-time finals », Union of European Football Associations (UEFA), (consulté le 10 août 2014).

Liens externesModifier