Ouvrir le menu principal
Euro 1980
Description de l'image Europa1980.jpg.
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) UEFA
Édition 6e
Lieu(x) Drapeau de l'Italie Italie
Date du
au
Participants éliminatoires : 31
phase finale : 8
Épreuves 14 matchs joués

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie (1)
Vainqueur Drapeau : République fédérale d'Allemagne Allemagne de l’Ouest (2e titre)
Deuxième Drapeau : Belgique Belgique
Troisième Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie
Buts 27 (1,9 par match)
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : République fédérale d'Allemagne Klaus Allofs (3)

Navigation

Il s'agit de la 6e édition du Championnat d'Europe de football qui se tient tous les quatre ans et est organisé par l'UEFA (association regroupant les fédérations nationales de football d'Europe).

Pour la première fois le tournoi final s'agrandit (passant de quatre à huit participants) et comprend une phase de poules. Le pays organisateur est désormais désigné à l'avance (après acte de candidature) et qualifié d'office. Dans la formule précédente à quatre, le pays organisateur était choisi parmi les quatre vainqueurs des quarts de finale qualifiés pour le dernier carré. Les sept autres équipes sont issues d'une phase éliminatoire classique de poules, après avoir chacune terminé première de leur groupe.

Lors de cette phase finale, organisée par l'Italie entre le 11 et le , le système choisi par l'UEFA reprend celui du second tour des Coupe du monde de la FIFA 1974 et 1978 : les deux groupes de quatre sont des poules demi-finale, ce qui signifie que l'équipe terminant première se qualifie pour la finale, la seconde, considérée "demi-finaliste", accède au match pour la troisième place (et celles classées troisièmes et quatrièmes sont considérées "quart de finalistes").

Cette compétition n'est pas vraiment un succès populaire (beaucoup de stades clairsemés, même pour la finale) ni le théâtre de matches très spectaculaires à part le Allemagne - Pays-Bas. Elle est aussi marquée par les exactions des supporteurs anglais. Le titre de champion d'Europe est remporté par l'Allemagne emmenée par un Karl Heinz Rummenigge au sommet de son art, l'avant-centre géant de Hambourg Horst Hrubesch, auteur d'un doublé en finale et un Bernd Schuster brillant au milieu de terrain. L'Italie favorite à domicile est très décevante. Incapable de marquer plus d'un but en trois matches de poule et incapable de battre la Belgique lors du match décisif, elle laisse le ticket pour la finale dans le pied de cette dernière au bénéfice de la meilleure attaque.

La RFA l'emporte aux dépens de la Belgique (2-1).

Sommaire

StadesModifier

Stade Ville Capacité
Stadio Olimpico Rome 86 500
stade Giuseppe-Meazza Milan 85 700
Stadio San Paolo Naples 72 800
Stadio Comunale Turin 50 000

(capacités données dans la configuration Euro 80)

GroupesModifier

Les 8 équipes étaient réparties en deux groupes, de la façon suivante :

Groupe 1
  Grèce
  Pays-Bas
  Allemagne de l’Ouest
  Tchécoslovaquie

Groupe 2
  Angleterre
  Belgique
  Espagne
  Italie

RésultatsModifier

Premier tourModifier

Groupe 1Modifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

L'Allemagne de l'Ouest et les Pays-Bas font figure de favoris, malgré la présence de la Tchécoslovaquie, le champion sortant. La RFA prend sa revanche de la finale du précédent Euro en battant les tchécoslovaques 1-0. Les Néerlandais battent la Grèce sur le score minimum. Pour la deuxième journée, dans le match au sommet la RFA dispose des Pays-Bas 3-2 et prend une option pour la place en finale. Les Tchécoslovaques, eux, défont les Grecs par 3 buts à 1. La dernière journée se solde par deux matchs nuls : Néerlandais et Tchécoslovaques se quittent sur un score de parité, la place de "demi-finaliste" (donnant le droit de disputer le match pour la troisième place) revenant aux champions d'Europe 1976 au bénéfice de la meilleure différence de but, tandis que la RFA, disputant le dernier match et se sachant déjà qualifiée, se contente de gérer contre la Grèce (0-0).

Groupe 1
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1   Allemagne de l’Ouest 5 3 2 1 0 4 2 +2
2   Tchécoslovaquie 3 3 1 1 1 4 3 +1
3   Pays-Bas 3 3 1 1 1 4 4 0
4   Grèce 1 3 0 1 2 1 4 -3
11 juin Tchécoslovaquie   0 1   Allemagne de l’Ouest
11 juin Pays-Bas   1 0   Grèce
14 juin Allemagne de l’Ouest   3 2   Pays-Bas
14 juin Grèce   1 3   Tchécoslovaquie
17 juin Pays-Bas   1 1   Tchécoslovaquie
17 juin Grèce   0 0   Allemagne de l’Ouest
Allemagne de l’Ouest   1 – 0   Tchécoslovaquie Stadio Olimpico, Rome
17:45
  Historique des rencontres
Rummenigge   57e Spectateurs : 11 059
Arbitrage : Alberto Michelotti  
(Rapport)

Grèce   0 – 1   Pays-Bas Stade San Paolo, Naples
20:30
  Historique des rencontres
Kist   65e Spectateurs : 14 990
Arbitrage : Adolf Prokop  
(Rapport)

Allemagne de l’Ouest   3 – 2   Pays-Bas Stade San Paolo, Naples
17:45
  Historique des rencontres
Allofs   20e,   60e,   65e Rep   79e (pen)
Van De Kerkhof   85e
Spectateurs : 26 546
Arbitrage : Robert Wurtz  
(Rapport)

Tchécoslovaquie   3 – 1   Grèce Stadio Olimpico, Rome
20:30
  Historique des rencontres
Panenka   6e
Vizek   26e
Nehoda   63e
Anastopoulos   14e Spectateurs : 4 726
Arbitrage : Patrick Partridge  
(Rapport)

Pays-Bas   1 – 1   Tchécoslovaquie Stade Giuseppe Meazza, Milan
17:45
  Historique des rencontres
Kist   59e Nehoda   16e Spectateurs : 11 889
Arbitrage : Hilmi Ok  
(Rapport)

Allemagne de l’Ouest   0 – 0   Grèce Stadio Comunale, Turin
20:30
  Historique des rencontres
Spectateurs : 13 901
Arbitrage : Brian McGinlay  
(Rapport)

Groupe 2Modifier

La première journée du Groupe 2 ne voit que des matchs nuls entre Belges et Anglais et entre Espagnols et Italiens. En deuxième journée, la Belgique bat l'Espagne 2-1 et l'Italie bat l'Angleterre 1-0, hissant les deux pays au sommet du groupe. Le dernier match entre l'Italie et la Belgique est une quasi-demi-finale (le vainqueur du match se qualifiant pour la finale), à ceci près qu'un match nul (grâce au nombre de buts marqués) qualifie la Belgique. Le score nul et vierge sur lequel se termine le match fait donc les affaires des Belges de Guy Thys qui se retrouvent propulsés en finale. La victoire de l'Angleterre sur l'Espagne s'avère inutile pour les Anglais qui rêvaient encore d'une « petite finale ».

Groupe 2
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1   Belgique 4 3 1 2 0 3 2 +1
2   Italie 4 3 1 2 0 1 0 +1
3   Angleterre 3 3 1 1 1 3 3 +0
4   Espagne 1 3 0 1 2 2 4 -2
12 juin Belgique   1 1   Angleterre
12 juin Espagne   0 0   Italie
15 juin Belgique   2 1   Espagne
15 juin Angleterre   0 1   Italie
18 juin Espagne   1 2   Angleterre
18 juin Italie   0 0   Belgique
Belgique   1 – 1   Angleterre Stadio Comunale, Turin
17:45
  Historique des rencontres
Ceulemans   29e Wilkins   26e Spectateurs : 15 186
Arbitrage : Heinz Aldinger  
(Rapport)

Espagne   0 – 0   Italie Stade Giuseppe Meazza, Milan
20:30
  Historique des rencontres
Spectateurs : 46 816
Arbitrage : Károly Palotai  
(Rapport)

Belgique   2 – 1   Espagne Stade Giuseppe Meazza, Milan
17:15
  Historique des rencontres
Gerets   17e
Cools   65e
Quini   36e Spectateurs : 11 430
Arbitrage : Charles Corver  
(Rapport)

Italie   1 – 0   Angleterre Stadio Comunale, Turin
20:30
  Historique des rencontres
Tardelli   79e Spectateurs : 59 646
Arbitrage : Nicolae Rainea  
(Rapport)

Angleterre   2 – 1   Espagne Stadio San Paolo, Naples
17:45
  Historique des rencontres
Brooking   19e
Tony Woodcock   61e
Dani   48e (pen) Spectateurs : 14 440
Arbitrage : Erich Linemayr  
(Rapport)

Italie   0 – 0   Belgique Stadio Olimpico, Rome
20:30
  Historique des rencontres
Spectateurs : 42 318
Arbitrage : António José da Silva Garrido  
(Rapport)

Match pour la troisième placeModifier

Comme 4 ans plus tôt, la Tchécoslovaquie dispute une séance de tirs au but pour la dernière petite finale disputée lors d'un Euro, et la gagne contre le pays hôte. Il aura tout de même fallu attendre le tir raté de Collovati pour que la séance se termine.

Italie   1 – 1   Tchécoslovaquie Stade San Paolo, Naples
20:30
  Historique des rencontres
Graziani   73e Jurkemik   54e Spectateurs : 24 652
Arbitrage : Erich Linemayr  
(Rapport)

Causio  
Altobelli  
Baresi  
Cabrini  
Benetti  
Graziani  
Scirea  
Tardelli  
Collovati  

Tirs au but
8 - 9

  Masny
  Nehoda
  Ondruš
  Jurkemik
  Panenka
  Gögh
  Gajdůšek
  Kozak
  Barmoš

Zoff - Gentile, Cabrini, Baresi, Collovati - Scirea, Causio, Tardelli, Graziani - Bettega, Altobelli Équipes Netolicka - Barmoš, Ondrus, Vojáček, Gögh - Kozak, Jurkemik, Panenka, Masny - Nehoda, Vizek

FinaleModifier

Grâce à un doublé, Horst Hrubesch permet à l'Allemagne de remporter son second titre européen en trois finales. Cette finale reste actuellement la meilleure performance continentale des Diables Rouges.

Allemagne de l’Ouest   2 – 1   Belgique Stadio Olimpico, Rome
20:30
  Historique des rencontres
Hrubesch   10e,   88e Vandereycken   75e (pén.) Spectateurs : 47 864
Arbitrage : Nicolae Rainea  
(Rapport)

Titulaires :
Harald Schumacher
Manfred Kaltz
Karl-Heinz Förster
Uli Stielike
Bernard Dietz
Bernd Schuster
Hans-Peter Briegel   55e
Hansi Müller
Karl-Heinz Rummenigge
Horst Hrubesch
Klaus Allofs
Remplaçants :
  55e  Bernhard Cullmann
Entraîneur :
Josef Derwall
Titulaires :
Jean-Marie Pfaff
Erik Gerets
Luc Millecamps
Walter Meeuws
Michel Renquin
Wilfried Van Moer
René Vandereycken
Julien Cools
Raymond Mommens
François Van Der Elst
Jan Ceulemans
Entraîneur :
Guy Thys

Les 22 champions d'EuropeModifier

Joueur cléModifier

L'UEFA a désigné l'allemand Horst Hrubesch comme joueur clé de la compétition[1].

Équipe du tournoiModifier

Meilleurs buteursModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier