Ouvrir le menu principal

Équipe de Finlande de football

équipe nationale de football
Cet article traite de l'équipe masculine. Pour l'équipe féminine, voir Équipe de Finlande de football féminin.
Drapeau : Finlande Équipe de Finlande
Écusson de l' Équipe de Finlande
Généralités
Confédération UEFA
Couleurs blanc et bleu
Surnom Huuhkajat (« Les Hiboux Grands-Ducs »)
Stade principal Stade olympique d'Helsinki
Classement FIFA en diminution 60e (4 avril 2019)[1]
Personnalités
Sélectionneur Drapeau : Finlande Markku Kanerva
Capitaine Niklas Moisander
Plus sélectionné Jari Litmanen (137 sélections)
Meilleur buteur Jari Litmanen (32 buts)
Rencontres officielles historiques
Premier match (Suède, 2-5)
Plus large victoire 10-2, Estonie ()
8-0, Saint-Marin ()
Plus large défaite 0-13, Allemagne ()
Palmarès
Coupe du monde Phases finales : 0
Championnat d'Europe Phases finales : 0
Jeux olympiques 4e en 1912

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la compétition en cours, voir :
Ligue des nations 2018-2019

L'équipe de Finlande de football est constituée par une sélection des meilleurs joueurs finlandais sous l'égide de la Fédération de Finlande de football. L'équipe est surnommée Huuhkajat.

Les matchs à domicile des Huuhkajat sont joués au Stade olympique d'Helsinki depuis 1938.

Le meilleur joueur finlandais de l'histoire est Jari Litmanen, qui a disputé 137 matchs et inscrit 32 buts internationaux, records de la sélection finlandaise.

L'actuel sélectionneur est Markku Kanerva.

Sommaire

HistoireModifier

L'Association finlandaise de football est fondée en 1907 et devient membre de la FIFA en 1908. À l'époque, le pays fait encore partie de l'Empire russe.

L'équipe de Finlande de football dispute son premier match, le , à Helsinki, face à la Suède et s'incline sur le score de 2-5. L'année suivante, la Finlande s'illustre au tournoi de football des Jeux olympiques de 1912 à Stockholm en se hissant à la 4e place, soit sa meilleure performance à ce jour dans un tournoi olympique de football.

Les Finlandais disputent trois autres éditions du tournoi olympique de football en 1936, 1952 (en tant que pays organisateur) et 1980, où ils sont à chaque fois éliminés au 1er tour.

La Finlande participe pour la première fois à un tour préliminaire de Coupe du monde à l'occasion des Éliminatoires à la Coupe du monde 1938. Forfait lors des qualifications pour la Coupe du monde 1950, elle dispute toutes les phases éliminatoires au Mondial depuis 1954 sans jamais atteindre la phase finale. Elle n'a pas eu plus de réussite au Championnat d'Europe de football, en disputant toutes les phases de qualification depuis 1968 sans pouvoir non plus accéder à la phase finale.

Après-guerreModifier

Dans les années 50, 60 et 70, la Finlande fait partie avec des nations les plus faibles en Europe. Son seul fait d'arme est une victoire face à l'équipe d´Espagne, le 25 juin 1969, lors du tour préliminaire à la Coupe du monde 1970.

Une lente montée en puissanceModifier

À la fin des années 70, les résultats de l'équipe finlandaise s'améliore. Elle rate la qualification pour l'Euro 1980 d'un point et celle pour le mondial 1986 de deux points. Alors qu'elle est invitée à disputer les Jeux olympiques d'été de 1980, en raison du boycott de nombreuses nations occidentales, elle n'arrive pas sortir de son groupe.

Des qualifications proches pour les tournois internationauxModifier

À partir du milieu des années 90, les meilleurs joueurs finlandais s'exportent. Ils sont menés entre autres par la star de l'Ajax Amsterdam Jari Litmanen. En 1996, le Danois Richard Møller Nielsen, sélectionneur de l'équipe du Danemark vainqueur de l'Euro 1992, est engagé pour qualifier l'équipe pour son premier tournoi international. La campagne de qualification pour le mondial 1998 en France est mitigé. Elle fait match nul en Norvège et gagne en Suisse lors de l'avant-dernière journée, ce qui lui laisse son destin entre les mains. Elle reçoit alors la Hongrie deuxième au classement, avec un point d'avance. Les Finlandais ouvrent le score à l'heure de jeu, mais un but contre son camp de son gardien Teuvo Moilanen dans le temps additionnel met fin aux rêves finlandais. Lors des éliminatoires pour l'Euro 2000 elle réussit à battre la Turquie (3-1) sur ses terres, mais termine finalement troisième de son groupe.

Nielsen est remplacé par Antti Muurinen pour les qualifications pour la Coupe du monde 2002. La Finlande tombe sur l'Allemagne et d'Angleterre contre qui elle fait match nul à domicile (respectivement 2-2 et 0-0). Elle termine logiquement troisième de son groupe, devant le futur champion d'Europe grec.

Alors que ces résultats encourageants lui permettent d'accéder à la 30e place au classement FIFA[2] et de penser à une qualification, la Finlande se rate lors des éliminatoires pour l'Euro 2004 et le Mondial 2006. Muurinen est remplacé en juin 2005 par Jyrki Heliskoski, puis l'Anglais Roy Hodgson.

Les éliminatoires pour l'Euro 2008 commencent bien avec une victoire en Pologne (3-1). Les Finlandais restent invaincus cinq matchs avant de céder en Azerbaïdjan (1-0) et face à la Serbie (0-2). Ces deux défaites seront les seules de la sélection finlandaise, qui termine quatrième, à trois points du Portugal deuxième du groupe.

L'Écossais Stuart Baxter remplace Hodgson pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2010. La Finlande, avec une équipe rajeunie, termine une nouvelle fois proche de la qualification. Elle perd ses deux matchs contre la Russie tous deux sur le score de 3-0 et finit à quatre points de cette dernière, deuxième au classement.

Depuis 2010, une baisse de niveauModifier

Le 17 novembre 2010 marque le dernier match de Jari Litmanen en sélection face à Saint-Marin. Ce match, remporté 8-0, est la seconde plus large victoire de la sélection de son histoire et la plus importante en matches de qualification. Cette période consacre malgré tout la baisse de niveau de la sélection qui atteint, toujours en novembre, son plus bas classement dans le classement de la FIFA: 87e.[3].

La Finlande finit ses éliminatoires successifs pour l'Euro 2012, le Mondial 2014 dans le groupe de la France (0-1; 0-3), l'Euro 2016 puis le Mondial 2018 sans espoir de qualification.

L'UEFA place, en octobre 2017, la Finlande dans la Ligue C de la première Ligue des nations.

RésultatsModifier

Malgré quelques joueurs de réputation internationale comme Jari Litmanen et Sami Hyypiä, la Finlande n'est jamais parvenue à se qualifier pour une phase finale d'une compétition majeure de football.

Parcours en Coupe du mondeModifier

La Coupe du monde de football de 1938 est la première édition de Coupe du monde de football à laquelle est inscrite les représentants de la Finlande. La sélection dispute sa première rencontre de qualification à une Coupe du monde le face à ses voisins suédois dans une défaite de 4 à 0[4]. La sélection n'a pour l'instant jamais réussi à se qualifier pour une phase finale de la Coupe du monde.

Parcours en Coupe du monde
Année Position Année Position Année Position
  1930 Non inscrit   1970 Tour préliminaire     2002 Tour préliminaire
  1934 Non inscrit   1974 Tour préliminaire   2006 Tour préliminaire
  1938 Tour préliminaire   1978 Tour préliminaire   2010 Tour préliminaire
  1950 Tour préliminaire (Forfait)   1982 Tour préliminaire   2014 Tour préliminaire
  1954 Tour préliminaire   1986 Tour préliminaire   2018 Tour préliminaire
  1958 Tour préliminaire   1990 Tour préliminaire   2022
  1962 Tour préliminaire   1994 Tour préliminaire       2026
  1966 Tour préliminaire   1998 Tour préliminaire

Parcours en Championnat d'EuropeModifier

Le Championnat d'Europe de football 1968 est la première édition du Championnat d'Europe de football à laquelle est inscrite les représentants de la Finlande. La sélection dispute sa première rencontre de qualification à une Coupe du monde le face à la sélection de l'Autriche dans une nulle de 0 à 0[5]. La sélection n'a pour l'instant jamais réussi à se qualifier pour une phase finale de l'Euro.

Parcours en Championnat d'Europe
Année Position Année Position Année Position
  1960 Non inscrit   1984 Tour préliminaire     2008 Tour préliminaire
  1964 Non inscrit   1988 Tour préliminaire     2012 Tour préliminaire
  1968 Tour préliminaire   1992 Tour préliminaire   2016 Tour préliminaire
  1972 Tour préliminaire   1996 Tour préliminaire   2020
  1976 Tour préliminaire     2000 Tour préliminaire   2024
  1980 Tour préliminaire   2004 Tour préliminaire

Parcours en Ligue des nations de l'UEFAModifier

Parcours de l'équipe de Finlande en Ligue des Nations
Édition Ligue Phase de Groupe Phase finale
Class. M V N D bp bc Pays hôte Résultat M V N D bp bc
2018-2019   C 1/4 6 4 0 2 5 3   Portugal Inéligible
2020-2021   B /3 0 0 0 0 0 0   Inéligible
Total 6 4 0 2 5 3 0/0 0 0 0 0 0 0

Trophées divers (tournois amicaux)Modifier

L'équipe de Finlande, bien qu'elle n'ait jamais participé à des tournois majeurs, a remporté plusieurs compétitions amicales. Elle participe à plusieurs reprises au championnat nordique, où elle fait sa première apparition en 1929[6], lors de la deuxième édition du tournoi. Elle remporte la coupe à une reprise, en 2000-2001[7], termine troisième en 1963-1967[8] et onze fois à la quatrième place[6]. Elle participe pour la première fois à la coupe baltique de football en 2012, où elle termine deuxième. Elle finit troisième à l'édition suivante, en 2014, l'édition de 2013 étant annulé[9]. Les Huuhkajat remporte également le Tournoi international de Chypre en 2005[10], en plus d'arriver troisième du groupe A en 2006[11], ils remportent également la Coupe de Lahti en 1981[12] et la Coupe Baltique en 1993[13]. La sélection finlandaise est également invitée à participer à la Coupe du Premier Ministre de Bahreïn en janvier 2002, et en 2004, ils finirent respectivement vainqueur[14] et finaliste[15].

L'équipe olympique remporte également la Coupe Bach Viet en 2006[16].

Palmarès de l'équipe de Finlande en compétitions officielles
Championnat nordique de football
Coupe baltique de football
Tournoi international de Chypre
Coupe de Lahti
Coupe Baltique
Coupe du Premier Ministre de Bahreïn

StadesModifier

La plupart des matches à domicile sont joués au stade olympique d'Helsinki dans la capitale. Il demeure aujourd'hui le principal stade du pays depuis sa construction en 1938.

Par ailleurs, certains matches de qualification ou amicaux contre des équipes moins renommées sont disputés au stade Ratina à Tampere, le stade ayant été rénové en 2004. Le Finnair stadium d'Helsinki, qui possède un gazon artificiel, est également utilisé à l'occasion.

JoueursModifier

Effectif actuelModifier

Liste des joueurs convoqués pour disputer des matches du groupe I de qualification pour la coupe du monde 2018 en Russie.

Sélections et buts actualisés le 3 septembre 2017.

Pos Nom Date de naissance Sélections Buts Club
1 GB Lukáš Hrádecký (29 ans) 37 0   Eintracht Frankfurt
- GB Anssi Jaakkola (32 ans) 2 0   Reading FC
23 GB Jesse Joronen (26 ans) 2 0   AC Horsens
14 DF Thomas Lam (25 ans) 13 0   FC Twente
2 DF Paulus Arajuuri (31 ans) 23 2   Brøndby IF
18 DF Jere Uronen (24 ans) 24 0   KRC Genk
5 DF Joona Toivio (31 ans) 41 2   Molde FK
4 DF Juhani Ojala (30 ans) 19 1   BK Häcken
15 DF Sauli Väisänen (25 ans) 6 0   SPAL
6 DF Juha Pirinen (27 ans) 3 0   HJK Helsinki
13 DF Kari Arkivuo (35 ans) 50 1   BK Häcken
- DF Albin Granlund (29 ans) 2 0   IFK Mariehamn
- ML Glen Kamara (23 ans) 1 0   Dundee FC
8 ML Përparim Hetemaj (32 ans) 44 4   Chievo Vérone
6 ML Alexander Ring (28 ans) 43 2   New York City FC
14 ML Tim Sparv (32 ans) 52 1   FC Midtjylland
15 ML Markus Halsti (35 ans) 34 0   FC Midtjylland
17 ML Robin Lod (26 ans) 16 1  Panathinaïkos
19 ML Fredrik Jensen (21 ans) 3 1   FC Twente
21 ML Kasper Hämäläinen (32 ans) 57 9   Legia Varsovie
10 AT Teemu Pukki (29 ans) 56 9   Brøndby IF
24 AT Jasse Tuominen (23 ans) 1 0   BATE Borisov
9 AT Eero Markkanen (27 ans) 11 0   Dynamo Dresden
13 AT Simon Skrabb (24 ans) 2 0   IFK Norrköping

Joueurs emblématiquesModifier

   

Records individuelsModifier

Joueurs les plus capésModifier

# Joueur[19],[20] Période Sélections Buts
1. Jari Litmanen 1989–2011 137 32
2. Sami Hyypiä 1992–2011 105 5
= Jonatan Johansson 1996–2010 105 22
4. Ari Hjelm 1983–1996 100 20
5. Joonas Kolkka 1994–2010 98 11
6. Mikael Forssell 1999–2014 87 29
7. Erkka Petäjä 1983–1994 84 0
8. Arto Tolsa 1964–1981 77 9
9. Hannu Tihinen 1999–2009 76 5
= Petri Pasanen 2000– 76 1

Meilleurs buteursModifier

# Joueur[19],[20] Période Buts Sélections
1. Jari Litmanen 1989–2011 32 137
2. Mikael Forssell 1999–2014 29 87
3. Jonatan Johansson 1996–2010 22 105
4. Ari Hjelm 1983–1996 20 100
5. Mixu Paatelainen 1986–2000 18 70
6. Verner Eklöf 1919–1927 17 32
7. Gunnar Åström 1923–1937 16 43
= Aulis Koponen 1924–1935 16 38
9. Alexei Eremenko Jr 2003– 14 57
10. William Kanerva 1922–1939 13 50
= Jorma Vaihela 1947–1954 13 34
= Kai Pahlman 1954–1968 13 56

SélectionneursModifier

Les sélectionneurs en italique ont assuré l'intérim.

Mise à jour le 7 octobre 2017.

Sélectionneur[21] Période Matchs Gagnés Nuls Perdus %Gagnés
Aucun 1911-1921 17 6 2 9 35.3
  Jarl Öhman 1922 4 1 0 3 25.0
Aucun 1923-1935 76 22 11 43 28.9
  Ferdinand Fabra 1936-1937 8 1 1 6 12.5
Aucun 1937-1938 9 3 0 6 33.3
  Gábor Obitz 1939 6 1 0 5 16.7
Aucun 1939-1943 7 0 1 6 0.0
  Axel Mårtensson 1945 2 0 0 2 0.0
  Niilo Tammisalo 1946 3 0 0 3 0.0
  Aatos Lehtonen 1947-1955 51 7 9 35 13.7
  Kurt Weinreich 1955-1958 23 3 1 19 13.0
  Aatos Lehtonen 1959-1961 19 3 0 16 15.8
  Olavi Laaksonen 1962-1974 91 16 21 54 17.6
  Martti Kosma 1975 2 0 1 1 0.0
  Aulis Rytkönen 1975-1978 30 8 4 18 26.7
  Esko Malm 1979-1981 27 4 6 17 14.8
  Martti Kuusela 1982-1987 53 9 11 33 17.0
  Jukka Vakkila 1988-1992 49 7 21 21 14.3
  Tommy Lindholm 1993-1994 25 5 7 13 20.0
  Jukka Ikäläinen 1994-1996 21 7 4 10 33.3
  Richard Møller Nielsen 1996-1999 34 9 12 13 26.5
  Antti Muurinen 2000-2005 72 34 12 26 47.2
  Jyrki Heliskoski 2005 6 2 2 2 33.3
  Roy Hodgson 2006-2007 22 6 11 5 27.3
  Stuart Baxter 2008-2010 28 8 5 15 28.6
  Olli Huttunen 2010 1 1 0 0 100
  Markku Kanerva 2011 2 0 1 1 0.0
  Mixu Paatelainen 2011-2015 40 16 10 14 40.0
  Markku Kanerva[22] 2015 0 0 0 0 0.0
  Hans Backe[22] 2016 0 0 0 0 0
  Markku Kanerva déc. 2016- 0 0 0 0 0

Classement FIFAModifier

La Finlande atteint son meilleur classement FIFA en mars 2007 en atteignant la 33e place. La 96e place obtenue en septembre 2012 représente le classement le plus bas jamais atteint par la sélection[23].

Classement FIFA de l'Équipe de Finlande
Année 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Classement mondial[23] 45 38 44 79 60 55 56 59 46 43 40 43 46 52 36 55 55 83 86 83 64 70 43 94 66 58

Légende du classement mondial :

  • de 1 à 40
  • de 41 à 80
  • de 81 à 120
  • StatistiquesModifier

    Nations rencontréesModifier

    Au niveau mondialModifier

     
    Carte des équipes rencontrées par la Finlande[note 1].
    Nombre de matchs disputés contre l'équipe de Finlande de football :
    • Un seul match
    • De deux à quatre matchs
    • De cinq à neuf matchs
    • De dix à dix-neuf matchs
    • De vingt à vingt-neuf matchs
    • Plus de trente matchs

    Notes et référencesModifier

    NotesModifier

    1. Carte mise à jour le après le match contre la Hongrie

    RéférencesModifier

    1. « Classement mondial », sur fr.fifa.com, (consulté le 4 avril 2019).
    2. « World Football Elo Ratings: Finland », World Football Elo Ratings (consulté le 22 septembre 2011)
    3. Modèle:Verkkoviite
    4. (en) Karel Stokkermans et Sergio Henrique Jarreta, « World Cup 1938 Qualifying », sur rsssf.com, RSSSF, (consulté le 31 mars 2014).
    5. (en) Marcel Haisma et John van den Elsen, « European Championship 1968 (Details) », sur rsssf.com, RSSSF, (consulté le 24 avril 2014).
    6. a et b (en) Lars Aarhus, Heikki Pietarinen et Søren Elbech, « Nordic Championships - Overview », RSSSF, (consulté le 21 septembre 2014).
    7. a et b (en) Lars Aarhus, Heikki Pietarinen et Søren Elbech, « Nordic Championships 2000-01 », RSSSF, (consulté le 20 septembre 2014).
    8. a et b (en) Lars Aarhus, Heikki Pietarinen et Søren Elbech, « Nordic Championships 1964-67 », RSSSF, (consulté le 20 septembre 2014).
    9. (en) Bojan Jovanovic, Almantis Lauzadis, Arvids Stashans and Karel Stokkermans, « Baltic Cup - Overview », RSSSF, (consulté le 21 septembre 2014).
    10. a et b (en) Razvan Toma, « Cyprus International Tournament 2005 », RSSSF, (consulté le 20 septembre 2014).
    11. a et b (en) Ian King, « Cyprus International Tournament 2006 », RSSSF, (consulté le 20 septembre 2014).
    12. a et b (en) Neil Morrison, « 1981 Lahti Cup (Lahti, Finland) », RSSSF, (consulté le 20 septembre 2014).
    13. a et b (en) Josef Bobrowsky, « Baltic (Indoor) Cup 1993 », RSSSF, (consulté le 20 septembre 2014).
    14. a et b (en) Barrie Courtney, « Bahrain Shoot Soccer Tournament 2002 (Manama) », RSSSF, (consulté le 20 septembre 2014).
    15. a et b (en) Karel Stokkermans, « Prime Minister's Cup 2004 (Manama) », RSSSF, (consulté le 20 septembre 2014).
    16. (en) Neil Morrison, « Bach Viet Cup 2006 (Ho Chi Minh City) », RSSSF, (consulté le 20 septembre 2014).
    17. (en) Ian King, « Baltic Cup 2012 », RSSSF, (consulté le 20 septembre 2014).
    18. (en) Roberto Di Maggio, « Baltic Cup 2014 », RSSSF, (consulté le 20 septembre 2014).
    19. a et b Pelaajat Suomen Palloliitto. Consulté le 15 février 2009.
    20. a et b Finland – International Player Records RSSSF. Consulté le 15 février 2009.
    21. (en) Heikki Pietarinen, « Finland - National Team Coaches », sur rsssf.com, RSSSF (consulté le 5 avril 2014).
    22. a et b (en)« Finland go Backe to the future »
    23. a et b « Finlande: Classement mondial FIFA/Coca-Cola », sur fr.fifa.com, FIFA (consulté le 31 mars 2014)

    Liens externesModifier

    Sur les autres projets Wikimedia :