Championnat de Belgique féminin de football

Championnat de Football

Le championnat de Belgique féminin de football, également nommé Division 1 ou D1 féminine et officiellement Lotto Super League, en raison d'un parrainage, est une compétition de football féminin organisée par la Pro League. Elle réunit dix clubs en 2023.

Super League
Description de l'image Women's Super League.jpg.
Généralités
Sport FootballVoir et modifier les données sur Wikidata
Création 1971
Organisateur(s) Pro League
Catégorie Division 1
Lieu(x) Drapeau de la Belgique Belgique
Participants 8
Hiérarchie
Hiérarchie 1er niveau
Niveau inférieur Drapeau de la Belgique D2

Palmarès
Tenant du titre RSC Anderlecht
Plus titré(s) Standard de Liège (20)
Pour la compétition en cours voir :
Championnat de Belgique féminin de football 2023-2024

Histoire

modifier

Avant la Seconde Guerre mondiale (1924-1934)

modifier
Palmarès (1924-1934)
1924 : Union Sportive Innovation
1925 : Union Sportive Innovation
1926 : Brussels Fémina Club
1927 : Ghent Fémina Club
1928 : Atalante de Jette
1929 : William Elie Club
1930 : William Elie Club
1931 : Atalante de Jette
1932 : Atalante de Jette
1933 : Atalante de Jette
1934 : Atalante de Jette

C'est en 1921 que le premier club de football féminin a été fondé, le Brussels Femina Club. Toutefois, la fédération n'autorisait initialement pas les équipes dames, leur imposant même des sanctions. Un championnat national a ensuite été disputé entre 1924 et 1934 avant que la Seconde Guerre mondiale ne casse cette belle dynamique. La plupart des équipes tentant leur chance ne connaissent pas le niveau professionnel, à une époque où le football féminin n'en est seulement qu'à ses balbutiements.

Des formations comme l'Union Sportive Innovation, le Brussels Fémina Club, l'Atalante de Jette ou encore le William Elie Club découvrent cette compétition pour la première, et arrivent de même à remporter au moins un titre

Le championnat ne reprend ainsi qu'à partir de la saison saison 1971-1972, date partagée avec la décision de la plupart des autres pays européens, quant au fait de se doter d'une compétition féminine au plus haut niveau.

Redémarrage dans les années 1970 (1972-1990)

modifier
Palmarès (1972-1990)
1972 : Astrio Begijnendijk
1973 : Astrio Begijnendijk
1974 : St-Nicolas FC Liège ¹
1975 : Astrio Begijnendijk
1976 : Standard Fémina de Liège
1977 : Standard Fémina de Liège
1978 : Standard Fémina de Liège
1979 : Herk Sport
1980 : Sefa Sport Herentals ²
1981 : KSV Cercle Bruges
1982 : Standard Fémina de Liège
1983 : RWD Herentals
1984 : Standard Fémina de Liège
1985 : Standard Fémina de Liège
1986 : Standard Fémina de Liège
1987 : Brussel Dames 71 ³
1988 : RWD Herentals
1989 : Herk Sport
1990 : Standard Fémina de Liège

À partir de 1971, l'Union belge organise des compétitions officielles pour les femmes. La volonté est de mettre en place des oppositions pérennes entre les équipes, avec une perspective de professionnalisation progressive des rencontres.

1971-1972

modifier

Le championnat se dispute en trois séries provinciales. Les premières équipes de chaque série jouent un tour final avec un match à domicile et un autre en déplacement.

1972-1973

modifier

Le championnat se dispute en quatre séries provinciales. Les premières équipes de chaque série se rencontrent en demi-finales (aller-retour), puis les vainqueurs disputent la finale en une seule manche.

1973-1974

modifier

Pour la première fois, le championnat se dispute sous la forme d'une poule unique de Division 1, comprenant treize équipes.

1974-1975

modifier

Le championnat se dispute sous la forme d'une poule unique de Division 1 comprenant quatorze équipes, à l'exception des saisons 1975-1976 (douze équipes, forfait du FC Ans) et 1994-1995 (treize équipes, forfait du Astrio Begijnendijk).

1975-1976

modifier

1976-1977

modifier

1977-1978

modifier

1978-1979

modifier

1979-1980

modifier

1980-1981

modifier

1981-1982

modifier

1982-1983

modifier

1983-1984

modifier

1984-1985

modifier

1985-1986

modifier

1986-1987

modifier

1987-1988

modifier

1988-1989

modifier

1989-1890

modifier

Le Standard s'impose et les petits émergent (1990-2012)

modifier
 
Le bord de Meuse connaît à nouveau de nombreux titres, où le Standard Fémina de Liège brille près près de Sclessin. Ici, le stade en 2006.
Palmarès (1990-2012)
1991 : Astrio Begijnendijk
1992 : Standard Fémina de Liège
1993 : Herk Sport
1994 : Standard Fémina de Liège
1995 : RSC Anderlecht
1996 : KSC Eendracht Alost
1997 : RSC Anderlecht
1998 : RSC Anderlecht
1999 : KSC Eendracht Alost
2000 : KSC Eendracht Alost
2001 : KSC Eendracht Alost
2002 : KSC Eendracht Alost
2003 : SK Lebeke-Alost
2004 : KFC Rapide Wezemaal
2005 : KFC Rapide Wezemaal
2006 : KFC Rapide Wezemaal
2007 : KFC Rapide Wezemaal
2008 : KVK Tirlemont
2009 : Standard Fémina de Liège
2010 : Saint-Trond VV
2011 : Standard Fémina de Liège
2012 : Standard Fémina de Liège

1991-1992

modifier

À l'issue de la saison 1991-1992, les Liégeoises reprennent leur marche vers l'avant, avec un nouveau titre qui les fait briller pour la 9e fois, dans un championnat à poule unique et phase classique, comprenant alors 14 équipes.

On y retrouve également déjà les prémices du classico féminin, avec un duel entre les joueuses du Standard face à celles du Sporting.

Avec cette quantité d'équipes, le championnat reste fermé dans son ensemble.

1996-1997

modifier

2001-2002

modifier

À partir de 2001, le lauréat participe à la Coupe féminine de l'UEFA.

2006-2007

modifier

2011-2012

modifier

Le Standard de Liège continue de surprendre en allant chercher son 15e titre de champion national.

Il est également constaté que les play-off ne sont pas encore mis en place durant cette saison, contrairement à la compétition homologue masculine.

BeNe Ligue (2012-2015)

modifier
 
Le Standard de Liège veut poursuivre sa domination, et recrute pour y parvenir. Sur la photo, la future grande joueuse Wullaert est présentée.
Palmarès (2012-2015)
2013 : Standard de Liège
2014 : Standard de Liège
2015 : Standard de Liège

Les prémices d'un championnat belgo-néerlandais apparaissent avec la création en 2011 de la BeNe SuperCup, opposant le champion de Belgique à celui des Pays-Bas. L'Union belge marque son accord pour la création d'une BeNe Ligue le , puis la KNVB fait de même le 13 février suivant. L'Union des associations européennes de football (UEFA) donne son feu vert au projet pour la saison 2012-2013 lors du Comité exécutif du . Le club belge et le club néerlandais les mieux classés de la BeNe Ligue sont sacrés champions nationaux et se qualifient pour la Ligue des champions féminine de l'UEFA de la saison suivante.

2012-2013

modifier

Le 14 août 2012, un championnat de Belgique et des Pays-Bas voit donc le jour, organisé conjointement par les deux fédérations nationales précitées. Côté belge, les clubs qualifiés sont ceux qui se sont classés aux huit premières places lors de l'exercice précédent, pour autant qu'ils soient en ordre de licence et liés à un club masculin évoluant en D1 ou D2 (ce dernier critère disqualifiant les Sinaai Girls et le DVC Eva's Tirlemont). Participent donc à l'aventure le Standard de Liège, Anderlecht, le Lierse, Saint-Trond, Zulte Waregem, le Club de Bruges, Oud-Heverlee Louvain et le Beerschot.

Tout d'abord, championnats belge et néerlandais se déroulent séparément, avec huit clubs par pays. À l'issue de la première partie de la saison, les quatre meilleurs clubs des deux séries sont réunis dans une BeNe Ligue A ; les autres équipes jouent la BeNe Ligue B jusqu'à la fin de saison.

2013-2014

modifier

Huit clubs de chaque fédération sont réunis dans une seule BeNe Ligue, au sein de laquelle Zulte Waregem et le Beerschot cèdent leurs places au KAA Gand et au Royal Antwerp FC. Quelques jours avant le démarrage du championnat, Saint-Trond déclare forfait. En cours de saison, le FC Utrecht est quant à lui déclaré en faillite et ne poursuit pas la compétition.

2014-2015

modifier

Treize clubs (sept néerlandais et six belges - l'Antwerp a décidé de redescendre d'un échelon et ne sera pas remplacé) disputent cette troisième édition.

Le , l'Union belge et la Fédération royale néerlandaise de football avaient manifesté l'intention de poursuivre la BeNe Ligue trois années supplémentaires. Pourtant, le 22 décembre de la même année, il est décidé de mettre un terme au projet car les clubs bataves et leur fédération ne sont pas parvenus à un accord sur le plan financier.

Super League : Anderlecht veut s'y imposer (2015-2024)

modifier
 
Durant la saison 2017-2018, Gokhman et ses coéquipières permettent à Anderlecht de décrocher une fois de plus la première place.
Palmarès (2015-2024)
2016 : Standard de Liège
2017 : Standard de Liège
2018 : RSC Anderlecht
2019 : RSC Anderlecht
2020 : RSC Anderlecht
2021 : RSC Anderlecht
2022 : RSC Anderlecht
2023 : RSC Anderlecht
2024 : RSC Anderlecht

À la suite de la disparition de la BeNe Ligue, l'Union belge recrée une compétition strictement nationale : la Super League.

2015-2016

modifier

Le championnat est organisé en deux parties. Tout d'abord se tient une phase classique, avec huit clubs s’affrontant en matchs aller-retour. Des play-offs 1 et 2 ont ensuite lieu, avec des rencontres aller-retour entre les équipes classées aux quatre premières places d'une part et les équipes classées aux quatre dernières d'autre part[1].

2016-2017

modifier

Étant donné qu'il n'y a plus que sept clubs (le Lierse SK ayant cessé ses activités)[2], les play-offs sont supprimés. Le championnat se joue alors en un double tour, c'est-à-dire 24 matchs.

2017-2018

modifier

Six clubs prennent part à la compétition, le DVC Eva's Tirlemont ayant décidé de retourner en division 1 de sa propre initiative. Ils se rencontrent en un double tour (20 matchs) puis les quatre premiers disputent les play-offs 1 en aller-retour (six matchs), tandis que les deux derniers jouent des play-offs 2 en aller-retour.

2018-2019

modifier

La situation est similaire à la saison précédente.

2019-2020

modifier

Six clubs participent au championnat, avec un changement: le KSK Heist ayant renoncé, il est remplacé numériquement par le Club Bruges KV dont c'est le retour au plus haut niveau[3].
Il n'y a pas de play-offs, les six clubs jouent quatre tours soit vingt rencontres. Un cinquième tour est disputé selon le classement, donnant lieu à cinq matchs supplémentaires[4].

2020-2021

modifier

La compétition intègre quatre clubs et passe ainsi à dix équipes. Les heureux élus sont l'Eendracht Alost, le Fémina White Star Woluwé, Zulte Waregem et le Sporting Club Charleroi[5].

2022-2023

modifier

Le KV Malines rejoint le championnat qui passe ainsi à onze équipes[6].

2023-2024

modifier

L'Eendracht Alost se retire pour évoluer en division inférieure. La compétition repasse ainsi à dix équipes[7]. Le RSC Anderlecht finit par égaler le record de sept titres consécutifs, que leurs rivales du Standard de Liège redoutaient[8].

Passage de la Super League à 8 équipes (depuis 2024)

modifier
 
Malgré leur maintien sportif, Cellya Carette et ses coéquipières ne peuvent éviter la rigueur de la Pro League. Les Carolos sont reléguées administrativement, à l'issue de la saison 2023-2024.

2024-2025

modifier

Le Fémina White Star Woluwé décide de quitter la compétition, faute de pouvoir acquérir la licence permettant d'y participer. Le club féminin retrouve ainsi le deuxième échelon national[9]. Le KV Malines choisit également de descendre au même niveau, faute de moyens financiers pour évoluer en Super League[10]. Par la suite, le Sporting Club Charleroi annonce à son tour son départ de la compétition, n'étant pas en mesure de répondre aux exigences de la Pro League[11].

L'équipe féminine du KVC Westerlo intègre la compétition qui se joue ainsi à huit clubs au lieu de dix[12].

En raison de la diminution du nombre d'équipes, le format est modifié. Les équipes se rencontrent trois fois durant une première phase de compétition qui s'étend sur vingt-et-une journées. Celle-ci se divise en deux parties : une première partie comprenant des matchs aller-retour sur quatorze journées, ainsi qu'une deuxième partie au cours de laquelle les quatre équipes les mieux classées à l'issue de la saison précédente affrontent les quatre autres équipes à domicile à quatre reprises sur sept journées. A l'issue de cette phase, des play-offs sont organisés. Les quatre équipes les mieux classées s'affrontent en matchs aller-retour sur six journées pour les play-offs 1 qui déterminent le champion de Belgique. Les quatre autres équipes jouent sur le même principe, mais sans enjeu. La division des points à l'issue de la première phase de compétition est maintenue[13].

Épopées européennes

modifier

Qualifications

modifier
Classement du championnat belge au coefficient UEFA
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009
35 36 33 18 15 16 13
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
12 17 14 19 17 22 26
2019 2020 2021 2022 2023
22 25 24 22

Actuellement, aucune équipe belge ne s'est encore qualifiée pour une phase finale de Ligue des champions dans le format actuel, toutes les équipes se sont heurtées aux tours préliminaires. Les grandes formations du championnat n'ont donc pas encore pu s'essayer à la phase de groupe du tournoi.

Pour le moment, seule l'équipe championne peut participer aux tours préliminaires avec l'indice UEFA courant. La meilleure place occupée par la compétition est la 12e place en 2010 et 2011, époque où le Standard de Liège se retrouvait en 16e de finale du tournoi le plus prestigieux du foot féminin.

Palmarès continental

modifier

La compétition a connu plusieurs formules.

Lors de la saison 2007-2008, le KFC Rapide Wezemaal atteint les quarts de finale après avoir passé les deux phases de groupes.

Les phases de groupes sont remplacées par des seizièmes et des huitièmes de finale à partir de la saison 2009-2010. Seuls le Standard de Liège, Saint-Trond VV et le RSC Anderlecht atteignent au mieux les seizièmes de finale.

Le tournoi est à nouveau réformé et, à partir de la saison 2021-2022, une phase de finale de quatre groupes de quatre équipes est instaurée. Jusqu'à la saison 2023-2024, aucun club belge ne s'est qualifié pour cette phase[14].

Palmarès

modifier

Chronologique

modifier
Saison Champion Note
1924 Union Sportive Innovation (1)
1925 Union Sportive Innovation (2)
1926 Brussels Fémina Club (1)
1927 Ghent Fémina Club (1)
1928 Atalante de Jette (1)
1929 William Elie Club (1)
1930 William Elie Club (2)
1931 Atalante de Jette (2)
1932 Atalante de Jette (3)
1933 Atalante de Jette (4)
1934 Atalante de Jette (5)
1971-1972 Astrio Begijnendijk (1) Tour final entre St-Nicolas FC Liège, Gosselies Sport et Astrio Begijnendijk - qui demeure invaincu tout au long de la saison (série provinciale puis tour final).
1972-1973 Astrio Begijnendijk (2) Finale Astrio Begijnendijk - HO Merchtem : 0-0 (5-3 t.a.b.)
1973-1974 St-Nicolas FC Liège ¹ (1)
1974-1975 Astrio Begijnendijk (3) Astrio Begijnendijk termine invaincu.
1975-1976 Standard Fémina de Liège (2) Le Standard Fémina bat le record du plus petit nombre de buts encaissés (6) dans cette formule à quatorze équipes.
1976-1977 Standard Fémina de Liège (3) Le Standard Fémina termine invaincu.
1977-1978 Standard Fémina de Liège (4) Le Standard Fémina termine invaincu pour la seconde année consécutive et bat le record du plus grand nombre de points obtenus dans cette formule à quatorze équipes avec la victoire à deux points (50).
1978-1979 Herk Sport (1)
1979-1980 Sefa Sport Herentals ² (1)
1980-1981 KSV Cercle Bruges (1)
1981-1982 Standard Fémina de Liège (5) Le Standard Fémina termine invaincu.
1982-1983 RWD Herentals (2)
1983-1984 Standard Fémina de Liège (6)
1984-1985 Standard Fémina de Liège (7)
1985-1986 Standard Fémina de Liège (8)
1986-1987 Brussel Dames 71 ³ (1)
1987-1988 RWD Herentals (3)
1988-1989 Herk Sport (2) Herk égale le record de points du Standard Fémina (50) et bat le record du plus grand nombre de victoires dans cette formule à quatorze équipes (25, pour 26 matchs disputés).
1989-1990 Standard Fémina de Liège (9)
1990-1991 Standard Fémina de Liège (10)
1991-1992 Standard Fémina de Liège (11) Le Standard Fémina termine invaincu.
1992-1993 Herk Sport (3)
1993-1994 Standard Fémina de Liège (12)
1994-1995 RSC Anderlecht (2)
1995-1996 KSC Eendracht Alost (1) Premier championnat pour lequel une victoire vaut trois points.
1996-1997 RSC Anderlecht (3)
1997-1998 RSC Anderlecht (4)
1998-1999 KSC Eendracht Alost (2)
1999-2000 KSC Eendracht Alost (3)
2000-2001 KSC Eendracht Alost (4) Alost termine invaincu, égale le record du plus grand nombre de victoires dans cette formule à quatorze équipes (25, pour 26 matchs disputés) que détenait Herk et bat le record de points dans cette formule à quatorze équipes (76).
2001-2002 KSC Eendracht Alost (5) Alost termine invaincu pour la seconde année consécutive.
2002-2003 SK Lebeke-Alost (1)
2003-2004 KFC Rapide Wezemaal (1) Wezemaal termine invaincu et, dans cette formule à quatorze équipes, égale le record de points d'Alost (76) et celui du plus grand nombre de victoires dans cette formule à quatorze équipes (25, pour 26 matchs disputés) que codétenaient Herk et Alost, puis bat celui du plus grand nombre de buts marqués (161).
2004-2005 KFC Rapide Wezemaal (2)
2005-2006 KFC Rapide Wezemaal (3)
2006-2007 KFC Rapide Wezemaal (4)
2007-2008 KVK Tirlemont (1)
2008-2009 Standard Fémina de Liège (13)
2009-2010 Saint-Trond VV (1) À égalité de points et de victoires, Saint-Trond et le Standard Fémina se départagent lors d'un test-match sur terrain neutre (victoire de Saint-Trond 3-1).
2010-2011 Standard Fémina de Liège (14)
2011-2012 Standard Fémina de Liège ⁴ (15)
2012-2013 Standard de Liège (16) Le titre de champion de Belgique est attribué au club belge le mieux classé dans la BeNe Ligue.
2013-2014 Standard de Liège (17) Le titre de champion de Belgique est attribué au club belge le mieux classé dans la BeNe Ligue.
2014-2015 Standard de Liège (18) Le Standard remporte la BeNe Ligue.
2015-2016 Standard de Liège (19) Standard de Liège après play-offs ; RSC Anderlecht vainqueur compétition régulière.
2016-2017 Standard de Liège (20) Compétition régulière sans play-offs. Record de sept titres consécutifs pour le Standard.
2017-2018 RSC Anderlecht (5) RSC Anderlecht vainqueur compétition régulière et play-offs.
2018-2019 RSC Anderlecht (6) RSC Anderlecht vainqueur compétition régulière et play-offs.
2019-2020 RSC Anderlecht (7) Championnat arrêté durant la 17e journée en raison de la pandémie de Covid-19.
2020-2021 RSC Anderlecht (8) RSC Anderlecht vainqueur compétition régulière et play-offs.
2021-2022 RSC Anderlecht (9) RSC Anderlecht après play-offs ; Oud-Heverlee Louvain vainqueur compétition régulière.
2022-2023 RSC Anderlecht (10) RSC Anderlecht après play-offs ; Oud-Heverlee Louvain vainqueur compétition régulière.
2023-2024 RSC Anderlecht (11) RSC Anderlecht après play-offs ; Oud-Heverlee Louvain vainqueur compétition régulière. Record de sept titres consécutifs égalé.

Par club

modifier
Club Champion
Standard de Liège 20x
RSC Anderlecht 11x
Atalante de Jette et KSC Eendracht Alost 5x
KFC Rapide Wezemaal 4x
Astrio Begijnendijk, RWD Herentals et Herk Sport 3x
Union Sportive Innovation et William Elie Club 2x
Brussels Fémina Club, Ghent Fémina Club, KSV Cercle Bruges, SK Lebeke-Alost, KVK Tirlemont et Saint-Trond VV 1x

Statistiques

modifier

Voir aussi

modifier

Liens externes

modifier

Notes et références

modifier

Références

modifier