Ouvrir le menu principal
Cet article traite de l'épreuve féminine. Pour la compétition masculine, voir Championnat d'Europe de football.
Championnat d'Europe de football féminin
Description de l'image UEFA Women's Euro.png.
Généralités
Sport FootballVoir et modifier les données sur Wikidata
Création 1984
Organisateur(s) UEFA
Périodicité tous les 4 ans
Lieu(x) Europe
Participants 16 équipes qualifiées[1]
(pour 45 participants)
Statut des participants Professionnels et amateurs
Site web officiel Site officiel

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas
Plus titré(s) Drapeau : Allemagne Allemagne (8 titres)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la dernière compétition voir :
Championnat d'Europe de football féminin 2017

Le championnat d'Europe de football féminin est l'équivalent féminin du Championnat d'Europe de football masculin. Cette compétition réservée aux sélections nationales reconnues par l'UEFA est organisée par celle-ci depuis 1984[2].

La phase finale du tournoi rassemble désormais les douze meilleures sélections nationales depuis l'Euro 2009 qui a eu lieu en Finlande[3].

L'Allemagne est la nation la plus victorieuse avec huit titres au total sur douze éditions.

Sommaire

HistoriqueModifier

La volonté de mettre en place une compétition continentale en Europe entre les sélections nationales de football féminin date des années 1960 et 1970, en effet deux éditions en 1969[4] et en 1979[5] furent disputées, la première remportée par l'Italie, la seconde par le Danemark.

Dans les années 1980, l'UEFA, soucieuse de développer le football féminin sur le continent, décide de créer une compétition officielle, le premier tournoi débuta en 1982 pour s'achever en 1984 au terme d'une finale jouée en matchs aller-retour où la Suède s'impose contre l'Angleterre dans une séance de tirs aux buts[6]. La seconde édition a lieu trois années plus tard en 1987 où un tournoi final est mis en place à partir des demi-finales donc quatre nations sont qualifiées, c'est une autre nation scandinave la Norvège qui s'empare du trophée contre la tenante du titre la Suède[7].

La compétition se déroule alors tous les deux ans les années impaires, en 1989 lors de la troisième édition où le tournoi final a lieu en Allemagne de l'Ouest, le pays hôte la R.F.A. remporte la compétition contre la tenante du titre la Norvège donnant ainsi un troisième vainqueur en trois éditions disputées[8]. En 1991 au Danemark la compétition prend le nom de Championnat d'Europe, l'Allemagne (réunifiée) devient la première sélection à remporter pour la deuxième fois la compétition en conservant son titre contre la Norvège durant les prolongations[9]. En 1993, l'édition a lieu en Italie, la Norvège reprend son trophée en s'imposant 1-0 face à l'Italie, égalisant la performance de l'Allemagne avec deux titres acquis[10].

À partir de 1995 et lors des quatre suivantes éditions, l'Allemagne affirme sa suprématie sur le continent européen en remportant toutes les éditions, tout d'abord en 1995 où elle s'impose en finale contre la Suède 3-2 à Kaiserslautern[11], puis en 1997 en disposant de l'Italie 2-0[12], durant cette édition le nombre de participants à la phase finale passe de quatre nations à huit nations avec une phase de poules puis des demi-finales. À partir de 1997, l'UEFA décide d'organiser l'évènement tous les quatre ans, l'édition suivante a donc lieu en 2001 en Allemagne avec une nouvelle victoire du pays-hôte contre la Suède 1-0[13]. puis en 2005 en Angleterre, l'Allemagne la remporte pour la quatrième fois d'affilée en battant la Norvège 3-1 en finale[14], portant ainsi son nombre de titres à six.

En 2009, la phase finale est de nouveau remodelée pour passer de huit nations à douze nations[15], elle se déroule en Finlande et est à nouveau remportée par l'Allemagne. La suprématie allemande se poursuit quatre ans plus tard en Suède pour l'Euro 2013.

Un élargissement à 16 pays est prévu pour 2017[16].

OrganisationModifier

Le championnat d'Europe de football féminin est organisé tous les quatre ans sur une année impaire. L'UEFA supervise son organisation ; le choix du pays d'accueil s'effectue par le comité exécutif de l'UEFA quelques années avant le déroulement du tournoi final (pour l'euro 2009, le pays hôte la Finlande fut désigné le [17]).

Depuis sa création, dix phases finales sur onze se sont tenues dans un pays hôte (à l'exception de l'édition 1984, en 1995 seule la finale est considérée comme phase finale) : la Norvège (1987), l'Allemagne de l'Ouest (1989), le Danemark (1991), l'Italie (1993), l'Allemagne (1995), la Norvège et la Suède (1997), l'Allemagne (2001), l'Angleterre (2005), la Finlande (2009) et la Suède (2013).

Déroulement de la compétitionModifier

La compétition se déroule sur deux phases : une phase de qualification et un tournoi final (appelé phase finale), chaque fédération affiliée à l'UEFA peut présenter une sélection après l'accord de cette dernière

Phase qualificativeModifier

Pour l'édition 2013, toutes les nations doivent prendre part à la phase de qualification à l'exception du pays-hôte. Cette phase se dispute sur deux années.

Phase finaleModifier

Premier tourModifier

Points accordés dans le classement par poules de 2013
Victoire 3 points
Match nul 1 point
Défaite 0 point

Pendant le tournoi final en 2013, les sélections nationales sont regroupées en poules (trois poules de quatre équipes). Chaque équipe affronte une fois chacun des adversaires de sa poule. Les deux équipes les mieux placées sont qualifiées pour disputer les quarts de finale ainsi que les deux meilleurs troisièmes.

Second tourModifier

La suite de la compétition se déroule entre les meilleures équipes issues des poules et comporte trois tours à élimination directe : quarts de finale, demi-finales et finale. Il n'y a pas de match de classement pour la troisième place.

En cas d'égalité à la fin du temps réglementaire, une prolongation de 30 minutes a lieu, en cas de nouvelle égalité à la fin de ce temps, une séance de tirs aux buts départage les deux équipes.

ParticipationModifier

Nombre de nations participant au championnat d'Europe
Édition 1984 1987 1989 1991 1993 1995 1997 2001 2005 2009 2013 2017
Total 16 16 16 18 22 19 33 33 33 45 45 46
Phase finale - 4 4 4 4 2 8 8 8 12 12 16
Qualifiés d'office - 0 0 0 0 0 0 0 1 1 1 1
Qualifiés - 4 4 4 4 2 8 8 7 11 11 15

Le nombre de participants à la phase qualificative est passé de seize nations en 1984 à quarante-six nations pour le prochain Euro. Pour le tournoi final, quatre nations y prenaient part entre 1987 et 1993, seule une finale s'est disputée en 1995, puis un premier élargissement a eu lieu en 1997 avec huit nations qualifiées pour le tournoi final puis un deuxième élargissement en 2009 avec douze nations. L'édition 2017 comptera seize nations[16]. Enfin, à partir de 2005 il y a un qualifié d'office qui n'est qu'autre que le pays organisateur du tournoi final.

PalmarèsModifier

Les deux premières éditions de 1969 et 1979 n'étaient pas officielles et ne comptent pas dans le palmarès officiel des nations.

Année Pays hôte Vainqueur Score Finaliste
1969 (non-officiel)   Italie   Italie 3 – 1   Danemark
1979 (non-officiel)   Italie   Danemark 2 – 0   Italie
Année Pays Hôte Finale Petite finale
  Champion   Finaliste   Demi-finaliste   Demi-finaliste
1984 Finale réalisée en deux manches  
Suède
1 – 0
0 – 1
4 – 3 (t.a.b)
 
Angleterre
 
Danemark
 
Italie
1987  
Norvège
 
Norvège (1)
2 − 1  
Suède
 
Italie
2 − 1  
Angleterre
1989  
Allemagne de l'Ouest
 
Allemagne de l'Ouest
4 − 1  
Norvège
 
Suède
2 − 1  
Italie
1991  
Danemark
 
Allemagne (2)
3 − 1
(a.p)
 
Norvège
 
Danemark
2 − 1
(a.p)
 
Italie
1993  
Italie
 
Norvège (2)
1 − 0  
Italie
 
Danemark
3 – 1  
Allemagne
1995  
Allemagne
 
Allemagne (3)
3 − 2  
Suède
 
Angleterre
 
Norvège
1997    
Norvège & Suède
 
Allemagne (4)
2 − 0  
Italie
 
Espagne
 
Suède
2001  
Allemagne
 
Allemagne (5)
1 − 0
(a.p  )
 
Suède
 
Danemark
 
Norvège
2005  
Angleterre
 
Allemagne (6)
3 − 1  
Norvège
 
Finlande
 
Suède
2009  
Finlande
 
Allemagne (7)
6 − 2  
Angleterre
 
Pays-Bas
 
Norvège
2013  
Suède
 
Allemagne (8)
1 − 0  
Norvège
 
Danemark
 
Suède
2017  
Pays-Bas
 
Pays-Bas (1)
4 − 2  
Danemark
 
Autriche
 
Angleterre
2021  
Angleterre

Bilan par nationModifier

Équipes Titres Éditions remportées Finales perdues Troisième Demi-finales perdues Quatrième
  Allemagne 8 1989, 1991, 1995, 1997, 2001, 2005, 2009 et 2013 1993
  Norvège 2 1987, 1993 1989, 1991, 2005 et 2013 1995, 2001 et 2009
  Suède 1 1984 1987, 1995 et 2001 1989 1997, 2005 et 2013
  Pays-Bas 1 2017 2009
  Italie 1993 et 1997 1987 1984 1989 et 1991
  Angleterre 1984 et 2009 1995, 2017 1987
  Danemark 2017 1991 et 1993 1984, 2001 et 2013
  Espagne 1997
  Finlande 2005
  Autriche 2017

StatistiquesModifier

  • Victoire / défaite
    • Plus grand nombre de victoires pour une nation : 8   Allemagne
    • Plus grand nombre de participations pour une nation : 9   Allemagne
    • Plus grand nombre de finales perdues pour une nation : 4   Norvège
    • Plus grand nombre de victoires consécutives pour une nation : 6   Allemagne (de 1995 à 2013)
    • Plus grand nombre de défaites consécutives en finale pour une nation : 2   Norvège (1989 et 1991)
  • Finale
    • Nombre de finales qui se sont terminées en prolongation : 1 en 1991   Allemagne 1-0   Norvège en 1991
    • Nombre de finales qui se sont terminées aux tirs au but : 1   Suède 1-0, 0-1 (4-3 tab)   Angleterre en 1984
    • Nombre de finales opposant les deux mêmes nations : 4   Allemagne/  Norvège en 1989, 1991, 2005 et 2013

Couverture par les médias et spectateursModifier

Couverture télévisuelleModifier

Toute l'édition 2005 fut retransmise par la chaîne de télévision Eurosport en direct. La BBC a retransmis les trois matchs de poules de l'Angleterre et la finale du tournoi. Lors de la rencontre Angleterre-Suède disputée le samedi , 20 % de l'audience britannique a été atteint par la BBC[18] c'est-à-dire environ trois millions de téléspectateurs[19].

Présence dans les stadesModifier

 
Ewood Park, stade de la finale de l'Euro 2005.

L'édition de 2005 a attiré 117 384 spectateurs pour les 15 rencontres disputées dont 29 092 spectateurs pour le match d'ouverture entre l'Angleterre et la Finlande (record pour un match international féminin en Europe) et 21 100 spectateurs à Ewood Park à Blackburn pour la finale opposant l'Allemagne et la Norvège. En moyenne donc, les matchs ont été assistés par 7 825 spectateurs par match sur l'ensemble de l'édition 2005[18].

AnnexesModifier