Ouvrir le menu principal

Henri-René Lenormand

auteur dramatique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lenormand.
Henri-René Lenormand
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Œuvres principales
Le temps est un songe (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Henri-René Lenormand est un dramaturge et critique dramatique français, né et mort à Paris ( - ).

Sommaire

BiographieModifier

Fils du musicien René Lenormand, Henri-René Lenormand a épousé l'actrice Marie Kalff qui a créé la plupart de ses pièces à Paris.

Lenormand et la psychanalyseModifier

Il a été fortement influencé par la psychanalyse, l'ayant découverte en Suisse, entre 1916 et 1917, lors d'un séjour à Davos. Il avait été réformé pour tuberculose et c'est là qu'il a lu deux auteurs qui marqueront son œuvre : August Strindberg et Sigmund Freud. « Notre monde intérieur, celui des autres, les écrivains, les artistes, un geste, un rêve, un lapsus, nous passions tout au crible de la nouvelle doctrine[1]. » C’est particulièrement dans Le Mangeur de rêves (1919), représenté à Genève puis à Paris en 1922, qu’il se forge la réputation d’un freudien convaincu et qu’il assure la publicité de la psychanalyse, même au-delà de la francophonie. Dans un entretien accordé au journaliste A. Lang en 1921, il s’exprime ainsi : « En France on ne connaît pas Sigmund Freud. Il est traduit et discuté depuis 15 ans en Angleterre et en Amérique, mais en France on ne le connaît pas… Payot a publié une excellente traduction des ouvrages de Freud. On la lira ! Dans 10 ans, la psychopathologie actuelle, transformée par ce maître, sera lettre morte… J’ai la certitude que la pensée freudienne nous enrichira d’un moyen de mieux lire dans l’âme humaine et que c’est une véritable révolution qu’elle prépare[2]. »

PostéritéModifier

Aujourd'hui presque oublié, Lenormand fut un des auteurs les plus célèbres de l'entre-deux-guerres. Ses pièces furent montées par les plus grands metteurs en scène. Depuis sa mort, la plupart d'entre elles n'ont jamais été rééditées. Le journal d'Arthur Schnitzler permet de penser qu'il a influencé ce dernier pour écrire sa Nouvelle rêvée, dont Stanley Kubrick a fait une célèbre adaptation : Eyes Wide Shut.

ŒuvresModifier

ThéâtreModifier

  • 1906 : La folie blanche

RomansModifier

  • 1951 : Troubles
  • Une fille est une fille

PublicationsModifier

  • Les confessions d'un auteur dramatique, (en deux volumes) édité en 1949
  • Les confessions d'un auteur dramatique, édition critique avec introduction de Marie-Claude Hubert, Champion, 2016
  • Les Pitoëff, souvenirs, édité en 1943
  • Marguerite Jamois
  • Les Diables du Brabant (récits)
  • L'Armée secrète (récits)
  • A l'Écart, le Penseur et la crétine (récits)
  • Ciels de Hollande

AdaptationModifier

Dialogues de filmModifier

Notes et référencesModifier

  1. Henri Lenormand: Confession d'un auteur dramatique, édité en 1949, t. I, p. 241.
  2. Cité in Marcel Scheidhauer : Freud et ses visiteurs. Français et Suisses francophones (1920-1930), Editions ERES, Arcanes, 2010, (ISBN 2749212405)

BibliographieModifier

  • Serge Radine, Anouilh, Lenormand, Salacrou : 3 dramaturges à la recherche de leur vérité, Genève, Édition des Trois Collines, 1951 (OCLC 344224)
  • (en) Robert Emmet Jones, H. R. Lenormand, Boston, Twayne edition, 1984 (ISBN 0805765778)
  • Tomasz Kaczmarek, Henri-René Lenormand et l'expressionnisme dramatique, Łódź, Acta Universitatis Lodziensis. Folia Litteraria Romanica, 2008
  • Tomasz Kaczmarek, Le personnage dans le drame français du XXe siècle face à la tradition de l'expressionnisme européen, Łódź, Wydawnictwo Uniwersytetu Łódzkiego, 2010 (ISBN 9788375254648)

Liens externesModifier