Ouvrir le menu principal

BiographieModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

FormationModifier

Pierre Santini est le fils du peintre Pio Santini et de Yolande Croci. Son grand-père maternel, Pietro Croci, fut directeur du Corriere della Sera.[réf. souhaitée]

Élève de l'école Charles Dullin au sein du TNP de Jean Vilar, il est formé par Georges Wilson, Jean-Pierre Darras, Alain Cuny, Charles Charras et Jean Vilar lui-même, puis par Jacques Lecoq et Pierre Valde.[réf. souhaitée]

ComédienModifier

À partir de 1963, Pierre Santini interprète de nombreux rôles à la télévision où il acquiert une grande popularité dans des séries comme Rocambole, L'Homme du Picardie, Un juge, un flic et La vie des autres.[réf. souhaitée]

Mais c'est surtout au théâtre qu'il exprime avec passion son talent : il y interprète de nombreux rôles, parfois dans des mises en scène signées par lui-même. Il est Cyrano de Bergerac à deux reprises, en 1984 sous la direction de Jérôme Savary, et en 1997, sous celle du metteur en scène italien Pino Micol, et Figaro dans Le Mariage de Figaro, également à deux reprises sous la direction d'Arlette Téphany et Pierre Vielhescaze. Puis il tient le rôle-titre du Roi Lear en 1999 au Théâtre de Mézières, en Suisse.[réf. souhaitée]

Au cinéma, il tourne notamment avec Claude Chabrol, Joyce Bunuel, Nadine Trintignant, Claude Lelouch, Yves Boisset, Jacques Bral et Pierre Courrège.[réf. souhaitée]

Directeur de théâtreModifier

Dès 1958, Pierre Santini participe activement au développement du théâtre populaire et de la décentralisation.[réf. souhaitée]

En 1975, il fonde sa première compagnie, le Théâtre du Décaèdre, et monte Rashōmon d'après Akutagawa Ryunosuke.[réf. souhaitée]

En 1983, il crée le TBM, théâtre des Boucles de la Marne à Champigny-sur-Marne qu'il dirige pendant huit ans et où il produit notamment Andromaque, Gracchus Babeuf de Henri Bassis et Le Malade imaginaire.[réf. souhaitée]

Il fonde ensuite la Compagnie Pierre Santini où il produit, met en scène et interprète de nombreuses créations dramatiques (Fausse adresse, Page 27, Capitaine Bringuier).[réf. souhaitée]

De 2003 à 2012, il dirige le théâtre Mouffetard, théâtre municipal du 5e arrondissement de Paris.[réf. souhaitée]

Autres activitésModifier

Pierre Santini est successivement président du Centre français du théâtre et représentant français et vice-président de l'Institut international du théâtre (de 1996 à 2000), président de l'ADAMI (de 1999 à 2005).[réf. souhaitée]

Il préside aussi en 2004 et 2005 les Molières, et actuellement les associations Cultures du Cœur et AMTA (Accueil pour la mémoire et la transmission des arts).[réf. souhaitée]

En 1990, il signe l'Appel des 75 contre la guerre du Golfe.[réf. souhaitée]

Pierre Santini a oeuvré pour la création d'une chaîne télévisée du patrimoine dédiée aux oeuvres télévisuelles de l'ORTF. Le projet n'a pas abouti à ce jour.

Vie privéeModifier

Pierre Santini est père de quatre filles. Régine (1961), Chantal (1964), Patricia (1967), Maud (1968).[réf. nécessaire]

Son frère cadet Claude Santini (mort en 2009), fut Président de l’Académie nationale de pharmacie en 2008 et son frère benjamin Mario Santini fut aussi comédien, et comme lui, spécialisé dans le doublage[réf. souhaitée].

FilmographieModifier

CinémaModifier

Court métrageModifier

TélévisionModifier

Voix offModifier

DoublageModifier

 
Capitaine Zambelli, dans Il passatore en 1976.

CinémaModifier

TélévisionModifier

Jeux vidéoModifier

ThéâtreModifier

ComédienModifier

Metteur en scèneModifier

Activités en ItalieModifier

Festival de Spoleto :

Rai (télévision) :

DistinctionsModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier