Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Michel Vitold
Nom de naissance Vitold Sayanoff
Naissance
Kharkiv, Ukraine
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 79 ans)
Clamart, France
Profession Acteur
Films notables L'Aveu
Judex
Le Testament du docteur Cordelier

Michel Vitold, pseudonyme de Vitold Sayanoff[1], né le à Kharkiv en Ukraine et mort le à Clamart, est un acteur et metteur en scène français d'origine ukrainienne.

Sommaire

BiographieModifier

Né à Kharkiv, en Ukraine, le 15 septembre 1914, Michel Vitold Sayanoff est arrivé en France à l’âge de dix ans avec sa famille d'origine géorgienne[1] qui avait fui l'URSS. Il apprend le français dans un collège religieux, mais, à treize ans, abandonne ses études pour divers petits métiers : laveur de vitres, fabricant de pistolets pour enfants, porteur pour une maison de caviar... jusqu'à l'âge de 25 ans.

Après avoir échoué par deux fois au Conservatoire, il fait un bref apprentissage du métier de comédien auprès de Charles Dullin, principalement avec Raymond Rouleau et Julien Bertheau. Il sera aussi élève du Cours Simon et n'abandonnera jamais sa passion du théâtre.

Il interprète de nombreuses pièces de Jean Anouilh : Le Voyageur sans bagage en 1937, Le Bal des voleurs en 1938 ; de Jean-Paul Sartre : Huis clos en 1944, Morts sans sépulture en 1946, Nekrassov en 1955 ; ou de Jean Cocteau ...

Avec Jean Vilar, il est de la première aventure du Festival d'Avignon, jouant, en 1948, dans Schéhérazade de Jules Supervielle.

Il joue également au cinéma et l'on se souvient de son rôle de banquier dans Judex. Mais il joue aussi dans Le Testament du docteur Cordelier de Jean Renoir, donne la réplique à Yves Montand dans L'Aveu de Costa-Gavras et tourne avec nombre de réalisateurs prestigieux comme : Jean Delannoy, Édouard Molinaro, Michel Deville, Jacques Deray, Claude Autant-Lara et Alain Corneau.

Pour la télévision, il joue dans : Oncle Vania, La Mort du titan, Pierre de Coubertin, Madame le juge, Les Brigades du Tigre, Le Tourbillon des jours, Les Cinq Dernières Minutes, Corsaires et Flibustiers, ...

Il fait sa dernière apparition marquante sur scène, en 1987, au Théâtre du Lucernaire, à Paris, dans Contes bariolés, d'après Tchekhov.

Il a participé à la Compagnie des Quatre Saisons et a été pensionnaire de la Comédie-Française de 1983 à 1985.

Sa première épouse, Michèle Sayanoff Dufour, a publié ses mémoires sous le titre Les Sept vies de ma grand-mère (éditions Flammes d'âme). Il a ensuite été marié à la comédienne Christiane Lenier. Sa dernière épouse fut la comédienne Mireille Paparella qui poursuivit le travail théâtral qu'il avait entamé dans la compagnie qu'il avait fondée.

FilmographieModifier

Années 1930Modifier

Années 1940Modifier

Années 1950Modifier

Années 1960Modifier

Années 1970Modifier

Années 1980Modifier

Années 1990Modifier

ThéâtreModifier

ComédienModifier

Metteur en scèneModifier

Prix et récompensesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Chantal Meyer-Plantureux (dir.), « VITOLD Michel (Vitold Sayanoff) », dans Dictionnaire des étrangers qui ont fait la France, Robert Laffont, (lire en ligne) (en ukrainien : Витолд Саянов)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Yvan Foucart, Dictionnaire des comédiens français disparus, Mormoiron, éditions Cinéma, 2008, 1185 p. (ISBN 978-2-9531139-0-7)

Liens externesModifier