Christophe Malavoy

acteur et réalisateur français

Christophe Malavoy, né le à Reutlingen (Allemagne), est un acteur et réalisateur français.

Christophe Malavoy
ChristopheMalavoyLM2015.jpg
Christophe Malavoy en 2015.
Biographie
Naissance
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Site web
Distinction

BiographieModifier

Christophe Malavoy naît en Allemagne où son père, officier de l'armée française, était alors en poste. Élève à l'École de la rue Blanche à Paris, il échoue par la suite au concours d'entrée du Conservatoire national de Paris. Il débute au théâtre dans la compagnie KHI, dirigée par Stuart Seide, un jeune metteur en scène américain qui réactualise radicalement les pièces du théâtre élisabéthain.

Après un premier petit rôle au cinéma en 1975 dans un nanar de Michel Gérard, ce sont les films de Michel Deville qui, à partir de 1978, le révèlent véritablement. Pierre Schoendoerffer l'engage pour L'Honneur d'un capitaine en 1982, aux côtés de Jacques Perrin (dans les flashbacks), de Nicole Garcia, Charles Denner, Claude Jade et Georges Wilson en témoin au procès de la diffamation.

En 1983, il reçoit le César du meilleur espoir pour Family Rock de José Pinheiro. Dans les années 1980, il tient la vedette de Péril en la demeure de Michel Deville, encore avec Nicole Garcia, Bras de Fer avec Bernard Giraudeau, La Soule avec Richard Bohringer ou bien encore de De guerre lasse de Robert Enrico. On le remarque aussi bien dans la comédie de Claude Zidi, Association de malfaiteurs, que dans l'univers de Claude Chabrol (Le Cri du hibou).

En 1985, il reçoit le prix Jean-Gabin, puis est nommé au César du meilleur acteur pour La Femme de ma vie de Régis Wargnier.

Dans les années 1990, il se tourne vers la télévision. Il interprète le rôle-titre de L'Affaire Seznec dans le téléfilm d'Yves Boisset en 1993.

Il réalise pour la télévision La Ville dont le prince est un enfant adapté de Montherlant, Ceux qui aiment ne meurent jamais (d'après son roman Parmi tant d'autres), puis un long métrage Zone libre en 2007.

Il est parrain de l'association SOS Amitié[1].

En 2004, Christophe Malavoy réalise le film Ceux qui aiment ne meurent jamais, inspiré de l'histoire de son grand-père André Malavoy, mort en Champagne en 1915. En 2016, à Verdun, il parraine le rosier Garance, créé en souvenir des combattants de la Première Guerre mondiale[2],[3],[4].

Vie privéeModifier

Christophe et son épouse Isabelle, née en 1958, se rencontrent en 1980 sur le tournage du Cheval d'orgueil réalisé par Claude Chabrol. Christophe est simple visiteur, Isabelle fait de la figuration.

Ils se marient en 1983 et ont trois enfants : Camille (1984), attachée de presse ; Romain (1986), premier assistant chef opérateur ; Pauline (1992), écrivain.

FilmographieModifier

En tant qu'acteurModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

En tant que réalisateurModifier

ThéâtreModifier

ActeurModifier

Mise en scèneModifier

PublicationsModifier

  • 1993 : D'étoiles et d'exils, récit, Flammarion
  • 1996 : Parmi tant d'autres, roman, Flammarion - Prix du Livre de l'Eté - Metz 97
  • 1997 : J'étais enfant pendant la guerre de 14-18, Éditions du Sorbier
  • 1999 : La Brûlure du jour, Presses de la Renaissance
  • 2001 : À hauteur d'homme, récit, Flammarion
  • 2011 : Céline : même pas mort !, essai, Balland
  • 2012 : Madame Céline, route des Gardes, co-écrit avec Pierre Guillaume de Roux
  • 2012 : Montherlant aujourd'hui, Les Éditions de Paris, collectif
  • 2014 : La grande Guerre au cinéma de Josépha Laroche, L'Harmatthan (préface)
  • 2014 : Mon père, soldat de 14-18, illustré par Hubert Van Rie, La Martinière Jeunesse
  • 2015 : La cavale du Dr Destouches, adaptation de romans de Louis-Ferdinand Céline, mise en images par Gaëtan et Paul Brizzi, éditions Futuropolis
  • 2020 : Céline, Les Années Noires, roman graphique, illustration José Corréa, Éditions de L’Observatoire

DistinctionsModifier

DécorationModifier

PrixModifier

NominationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Christophe Malavoy s’engage pour S.O.S Amitié », SOS Amitié IDF.
  2. « Baptême du rosier Garance à Verdun », sur France 3 Grand Est (consulté le 29 juillet 2020).
  3. « Edition Verdun », L'Est républicain,‎ (lire en ligne, consulté le 29 juillet 2020).
  4. Frédéric PLANCARD, « Centenaire », Vosges Matin,‎ (lire en ligne, consulté le 29 juillet 2020).
  5. a et b « Christophe Malavoy : "Ce spectacle est une part de moi-même." - Artistikrezo », sur Artistikrezo, (consulté le 29 juillet 2020).
  6. Décret du 31/12/2015

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :