La 82e édition de Gand-Wevelgem in Flanders Field, une course cycliste masculine sur route, a lieu le [1], après avoir été reportée en raison de la pandémie de Covid-19. Le parcours est tracé principalement dans la province de Flandre-Occidentale, en Belgique.

Gand-Wevelgem 2020
Généralités
Course82e Gand-Wevelgem
CompétitionUCI World Tour 2020 1.UWT
Date11 octobre 2020
Distance238 km
PaysBEL Belgique
Lieu de départYpres
Lieu d'arrivéeWevelgem
Équipes25
Partants170
Arrivants95
Vitesse moyenne44,718 km/h
Site officielSite officiel
Résultats
VainqueurDEN Mads Pedersen (Trek-Segafredo)
DeuxièmeFRA Florian Sénéchal (Deceuninck-Quick Step)
TroisièmeITA Matteo Trentin (CCC Team)
◀20192021▶
Documentation

Présentation modifier

Gand-Wevelgem fait partie du calendrier UCI World Tour 2020 en catégorie 1.UWT. Elle est organisée par le vélo club Het Vliegend Wiel et fait partie du calendrier de l'UCI World Tour depuis 2006.

Équipes modifier

WorldTeams (19)ProTeams (6)

Parcours modifier

Le parcours diffère de celui des années précédentes. Le départ est donné non pas sur la Grand-Place d'Ypres mais à la Porte de Menin, où l’étroitesse de la route empêche tout public de se rassembler. et l'arrivée est jugée à Wevelgem, sur la Vanackerestraat, après 254 km. D'Ypres, le peloton se dirige vers l'est et passe par les communes de Zonnebeke, Moorslede, et Wevelgem avant de faire route vers l'ouest à partir de Gullegem. Les coureurs atteignent presque la côte et bifurquent à Furnes afin de longer la frontière franco-belge, qu'ils ne traversent pas comme il était prévu (COVID-19). Les coureurs empruntent le Baneberg (nl), suivi du mont Kemmel et du Monteberg (nl). La course passe ensuite par Messines, dans la province de Hainaut et ses « plugstreets », pour revenir vers le Baneberg et le mont Kemmel, franchi par un autre versant. Il reste alors 34 km à parcourir pour rejoindre Wevelgem sur un parcours plat[2].

Mont Nom Km Revêtement Longueur (m) Pente moyenne Pente maxi Km de l'arrivée
1 Mont des Cats 142,4 asphalte 500m 9 % 14 % 112,3
2 Vert Mont (nl) 146,6 asphalte 2,3km 3,6% 8% 108,1
3 Mont Noir - Côte du Ravel Put 148,8 asphalte 2,4km 4,4% 13,9% 105,9
4 Mont Noir - Côte de la Blanchisserie 154,1 asphalte 2,4km 4,1% 13,9% 100,6
5 Baneberg (nl) 171,8 asphalte 270m 9% 13% 82,9
6 Mont Kemmel - Belvedère 179,8 asphalte/pavé 3km 4% 22% 74,9
7 Monteberg (nl) 183,8 asphalte 1000m 7,3% 10% 70,9
8 Baneberg (nl) 215,8 asphalte 270m 9 % 13% 38,9
9 Mont Kemmel - Ossuaire 220,4 asphalte/pavé 500m 11,6% 22% 34,3

Favoris modifier

Longtemps considérée comme une classique idéale pour les sprinters, Gand-Wevelgem offre ces dernières années un profil plus compliqué, qui a tendance à éliminer les coureurs les plus rapides mais moins costauds du peloton. Il s’agit en effet d’avoir la meilleure pointe de vitesse, encore faut-il tenir plus de 200 kilomètres dans le vent, et franchir les quelques côtes pavées qui font monter le rythme cardiaque dans la zone rouge. Bonne nouvelle pour les coureurs : les passages transfrontaliers sont éliminés cette saison, permettant une course plus ramassée, sans grande chaussée pour laisser pénétrer le vent. Les sprinters ont donc plus de chance de tenir la distance, ou du moins de conserver des équipiers jusque dans les dernières lignes droites vers Wevelgem. Ainsi, il n’est pas étonnant de citer le vainqueur sortant Alexander Kristoff (UAE Team Emirates) comme favori de cette épreuve, moins rude sur le papier que l’an dernier, alors que ses rivaux du Tour de France ont également décidé de s’engager sur ces routes flandriennes, comme le champion d’Irlande Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step), qui peut profiter du repos pris après le Tour pour enchaîner les succès de prestige, Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe), qui veut étoffer son palmarès sur les classiques, ou Caleb Ewan (Lotto-Soudal), qui sera l’atout numéro 1 de la Loterie Nationale belge, bien épaulé par l’ancien vainqueur de l’épreuve et encore deuxième l’an dernier, John Degenkolb.Que les sprinters ne s’y trompent toutefois pas : il faudra se dépasser pour triompher sur cette première classique flandrienne de l’automne. Car les puncheurs ne manquent pas à l’appel. À commencer par le champion des Pays-Bas Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix), en grande forme depuis début septembre. Vainqueur du BinckBank Tour, sixième de Liège-Bastogne-Liège puis deuxième de la Flèche Brabançonne en une semaine, le coureur batave s’améliore au fil des classiques, et paraît donc à son pic pour cette campagne particulière de classiques. Il a en tout cas les armes pour briller sur de telles routes. Il fera notamment face à Wout van Aert (Jumbo-Visma), Le coureur du mois de cette deuxième partie de saison, qui avait décidé de prendre une pause après sa double médaille d’argent aux championnats du monde à Imola. Le coureur belge affirme être « fin prêt » pour cette semaine flandrienne, et a prouvé qu’il pouvait tant attaquer que gagner dans un sprint massif. Personne ne voudra de lui dans la roue…

Deuxième de l’ultime étape du BinckBank Tour à Grammont, Oliver Naesen (Ag2r-La Mondiale) a également confirmé voici une semaine sa grande condition malgré une frayeur au début du Tour du Bénélux, craignant pour son genou gauche. Finalement, l’ancien champion de Belgique a montré qu’il avait toujours l’explosivité, et peut profiter de cette saison particulière pour enfin lever les bras sur une classique flandrienne. Ce sera également le cas pour le Danois Mads Pedersen (Trek-Segafredo), en verve depuis le début du Tour de France, et désormais clair leader de sa formation après avoir joué les équipiers de luxe. Alors que le Suisse Stefan Küng (Groupama-FDJ) bénéficiera enfin d’un statut de leader au sein d’une jeune formation qui manque peut-être d’expérience sur ces routes. L’Italien Sonny Colbrelli (Bahrain-McLaren), en bonne place sur le BinckBank Tour (3e de la dernière étape) et sur la Flèche Brabançonne (4e), peut également jouer sa carte tant dans une échappée que dans un emballage massif, tout comme son compatriote Matteo Trentin (CCC), propulsé leader de sa formation à la suite du forfait de Greg Van Avermaet. Enfin, du côté d’EF Pro Cycling, on comptera sur les offensives de Sep Vanmarcke et d’Alberto Bettiol, tandis que Deceuninck-Quick Step peut aussi surprendre et jouer la carte offensive de Kasper Asgreen.

Déroulement de la course modifier

Après plusieurs attaques infructueuses, sept coureurs parviennent à s'échapper après 25 km de course : Alexis Gougeard (AG2R La Mondiale) est suivi par Mark Cavendish (Bahrain-McLaren), Alexander Konychev (Mitchelton-Scott), Leonardo Basso (Ineos-Grenadiers), Julien Morice (B&B Hotels-Vital Concept), Kenny Molly (Bingoal-Wallonie Bruxelles) et Gilles De Wilde (Sport Vlaanderen-Baloise). Les hommes de tête prennent jusqu'à huit minutes d'avance sur le peloton, contrôlé par l'équipe Deceuninck-Quick Step, rejointe ensuite par les Jumbo-Visma. L'avance du groupe de tête est encore de 7 minutes 30 à 145 km de l'arrivée. L'écart va chuter brutalement, 30 km plus loin il n'est plus que de 3 minutes 20.

Les échappées abordent la première ascension du Mont Kemmel avec 1 minute 25 d'avance sur Johan Jacobs (Movistar) et 2 minutes 45 sur le peloton. La formation Ineos-Grenadiers durcit la course durant la montée. Matteo Trentin (CCC Team) attaque à près de 80 km de l'arrivée, mais il est vite repris. Un fort vent latéral va couper le peloton en trois. A 73 km du but, Trentin accélère une nouvelle fois, puis Wout van Aert (Jumbo-Visma) fait de même deux fois, sans succès. Lors du premier plugstreet, le champion des Pays-Bas Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) prend les choses en main, puis Trentin place une nouvelle attaque. Van der Poel contre-attaque à quelques hectomètres du deuxième plugstreet, suivi par une poignée de coureurs, mais pas van Aert. Les Jumbo-Visma font l'effort pour recoller sur ce groupe. Après une nouvelle accélération du champion des Pays-Bas, puis de son rival belge, la première partie du peloton est composée de 19 unités à la sortie du secteur empierré.

Les échappés sont repris à 66 km de l'arrivée par ce premier peloton. Alors que le deuxième peloton accuse un retard d'une quarantaine de secondes, Gianni Vermeersch (Alpecin-Fenix) attaque à 62 km de la ligne. Il est rejoint quelques hectomètres plus loin par Matteo Trentin, Luke Rowe (Ineos-Grenadiers) et Alexis Gougeard, puis par Sep Vanmarcke (EF Pro Cycling), Stefan Küng (Groupama-FDJ), Mike Teunissen (Jumbo-Visma), Florian Vermeersch (Lotto-Soudal) et Mads Pedersen (Trek-Segafredo). A 58 km de l'arrivée, le groupe de poursuivants est repris par le deuxième peloton, avec 30 secondes de retard sur les neuf hommes de tête. C'est également le moment choisi par Jasper Philipsen (UAE Emirates) pour partir en contre-attaque. Le groupe de tête aborde la deuxième ascension du Mont Kemmel avec 55 secondes d'avance sur Philipsen et 1 minute 10 sur le peloton, mené par Tim Declercq (Deceuninck-Quick Step). Philipsen est repris dans la montée. Wout van Aert fait le forcing dans la côte, seuls Mathieu van der Poel, Alberto Bettiol (EF Pro Cycling) et Florian Sénéchal (Deceuninck-Quick Step) peuvent le suivre. John Degenkolb (Lotto-Soudal), Dylan Teuns (Bahrain-McLaren) et le champion du Danemark Kasper Asgreen (Deceuninck-Quick Step) parviennent à recoller à 51 km du but, puis Yves Lampaert (Deceuninck-Quick Step) fait de même 2 km plus loin. A 45 km de l'arrivée, le groupe de tête possède 23 secondes d'avance sur le groupe de chasse et une minute sur le peloton, mené par l'équipe UAE Emirates.

Alors que le groupe de tête n'a plus qu'une quinzaine de secondes d'avance, Küng et Trentin accélèrent dans le dernier passage sur le Mont Kemmel, décrochant ainsi Gougeard, tandis que van Aert et van der Poel font de même dans le groupe de chasse. Les deux hommes font vite la jonction sur la tête de course, tout comme Bettiol, Sénéchal et Degenkolb. Küng attaque à 33 km du but, puis Asgreen, Lampaert et Teuns rentrent sur groupe de poursuite. Gianni Vermeersch chute à 31 km de la ligne. Après avoir changé son vélo, il repart en compagnie d'Alexis Gougeard. Un kilomètre plus loin, le duo possède 35 secondes de retard sur l'homme de tête, tandis que le groupe de poursuite est pointé à 7 secondes du coureur suisse. Ce dernier est repris à 26 km de l'arrivée. Le peloton, qui a repris Vermeersch et Gougeard, possède 1 minute 14 de retard à 20 km de l'arrivée. Yves Lampaert attaque à 16 km de la ligne, contré par Alberto Bettiol. L'italien est vite rejoint par Lampaert, Küng, van der Poel, Degenkolb, Van Aert, Pedersen, Sénéchal et Trentin. Dylan Teuns tente de rentrer tout seul sur la tête de course, sans y parvenir.

Bettiol et Lampaert attaquent à 5,5 km de l'arrivée, sans succès. van Aert prend ensuite quelques longueurs d'avance, mais van der Poel fait l'effort et ramène le groupe, à 4 km du but. Küng contre, suivi par van Aert, Sénéchal et Bettiol. Le champion des Pays-Bas ramène une nouvelle fois tout le monde sur le quatuor quelques hectomètres plus loin. Stefan Küng tente une nouvelle fois sa chance, sans succès. Trentin attaque à 1,9 km de la ligne, suivi par Sénéchal et Bettiol. Pedersen rejoint le trio à la flamme rouge. Trentin lance le sprint, mais c'est Mads Pedersen qui remporte la course, juste devant Florian Sénéchal et Matteo Trentin. Trois secondes plus tard, Stefan Küng devance au sprint John Degenkolb et Yves Lampaert, quelques longueurs devant Wout van Aert et Mathieu van der Poel. Dylan Teuns franchit la ligne avec 1 minute 40 de retard. Les cinq autres membres du groupe des favoris, ainsi que Oliver Naesen (AG2R La Mondiale), Jean-Pierre Drucker (Bora-Hansgrohe) et Johan Jacobs, terminent à environ 2 minutes du vainqueur, tandis que le tenant du titre Alexander Kristoff (UAE Emirates) règle le sprint du peloton une minute plus tard.

Ce final aura surtout été marqué par la grosse rivalité entre Wout van Aert et Mathieu van der Poel, rivalité qui aura fait le bonheur de l'équipe Trek-Segafredo et du vainqueur danois Mads Pedersen.

Classements modifier

Classement final modifier

 Classement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erMads Pedersen   DanemarkTrek-Segafredo5 h 19 min 20 s
2eFlorian Sénéchal   FranceDeceuninck-Quick Step+ 0 s
3eMatteo Trentin   ItalieCCC Team+ 0 s
4eAlberto Bettiol   ItalieEF Pro Cycling+ 1 s
5eStefan Küng   SuisseGroupama-FDJ+ 3 s
6eJohn Degenkolb   AllemagneLotto-Soudal+ 4 s
7eYves Lampaert   BelgiqueDeceuninck-Quick Step+ 4 s
8eWout van Aert   BelgiqueJumbo-Visma+ 7 s
9eMathieu van der Poel   Pays-BasAlpecin-Fenix+ 8 s
10eDylan Teuns   BelgiqueBahrain McLaren+ 1 min 40 s
11eKasper Asgreen   DanemarkDeceuninck-Quick Step+ 1 min 56 s
12eLuke Rowe   Royaume-UniIneos Grenadiers+ 1 min 56 s
13eFlorian Vermeersch   BelgiqueLotto-Soudal+ 1 min 56 s
14eOliver Naesen   BelgiqueAG2R La Mondiale+ 2 min 04 s
15eJempy Drucker   LuxembourgBora-Hansgrohe+ 2 min 04 s
Source : ProCyclingStats


Classement UCI modifier

La course attribue des points au Classement mondial UCI 2020 selon le barème suivant[3] :

Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e 16e à 20e 21e à 30e 31e à 50e 51e à 55e 56e à 60e
Classement général 500 400 325 275 225 175 150 125 100 85 70 60 50 40 35 30 20 10 5 3

Liste des participants modifier

Légende
Num Dossard de départ porté par le coureur sur ce Gand-Wevelgem Pos Position à l'arrivée de la course
    Indique un maillot de champion national ou mondial, suivi de sa spécialité NP Indique un coureur qui n'a pas pris le départ de la course
AB Indique un coureur qui n'a pas terminé la course HD Indique un coureur qui a terminé la course hors des délais
  Liste des participants
UAE Team Emirates
UAD
NumCoureurPos
1  Alexander Kristoff (NOR) 19e
2  Tom Bohli (SUI) AB
3  Sven Erik Bystrøm (NOR) 42e
4  Vegard Stake Laengen (NOR) 89e
5  Marco Marcato (ITA) 95e
6  Rui Oliveira (POR) AB
7  Jasper Philipsen (BEL) 47e
Deceuninck-Quick Step
DQT
NumCoureurPos
11  Sam Bennett (IRL) AB
12  Kasper Asgreen (DEN)  (route) 11e
13  Tim Declercq (BEL) 71e
14  Yves Lampaert (BEL) 7e
15  Florian Sénéchal (FRA) 2e
16  Zdeněk Štybar (CZE) 41e
17  Bert Van Lerberghe (BEL) 72e
Lotto-Soudal
LTS
NumCoureurPos
21  Caleb Ewan (AUS) AB
22  Jasper De Buyst (BEL) 64e
23  John Degenkolb (GER) 6e
24  Frederik Frison (BEL) 26e
25  Roger Kluge (GER) AB
26  Brent Van Moer (BEL) 33e
27  Florian Vermeersch (BEL) 13e
AG2R La Mondiale
ALM
NumCoureurPos
31  Oliver Naesen (BEL) 14e
32  Silvan Dillier (SUI) 22e
33  Julien Duval (FRA) 50e
34  Dorian Godon (FRA) AB
35  Alexis Gougeard (FRA) 46e
36  Lawrence Naesen (BEL) 34e
37  Stijn Vandenbergh (BEL) AB
Astana
AST
NumCoureurPos
41  Daniil Fominykh (KAZ) AB
42  Laurens De Vreese (BEL) AB
43  Yevgeniy Gidich (KAZ) AB
44  Dmitriy Gruzdev (KAZ) AB
45  Hugo Houle (CAN) 36e
46  Davide Martinelli (ITA) AB
47  Nikita Stalnow (KAZ) AB
Bahrain McLaren
TBM
NumCoureurPos
51  Mark Cavendish (GBR) 74e
52  Dylan Teuns (BEL) 10e
53  Sonny Colbrelli (ITA) AB
54  Iván García Cortina (ESP) 51e
55  Marco Haller (AUT) AB
56  Marcel Sieberg (GER) AB
57  Fred Wright (GBR) 39e
Bora-Hansgrohe
BOH
NumCoureurPos
61  Pascal Ackermann (GER) AB
62  Marcus Burghardt (GER) 31e
63  Jempy Drucker (LUX) 15e
64  Daniel Oss (ITA) AB
65  Lukas Pöstlberger (AUT) AB
66  Andreas Schillinger (GER) 60e
67  Michael Schwarzmann (GER) AB
CCC Team
CCC
NumCoureurPos
71  Matteo Trentin (ITA) 3e
72  Jonas Koch (GER) AB
73  Michael Schär (SUI) 68e
74  Gijs Van Hoecke (BEL) 32e
75  Nathan Van Hooydonck (BEL) 53e
76  Guillaume Van Keirsbulck (BEL) 81e
77  Georg Zimmermann (GER) 66e
Cofidis
COF
NumCoureurPos
81  Christophe Laporte (FRA) AB
82  Dimitri Claeys (BEL) AB
83  Piet Allegaert (BEL) 55e
84  Cyril Lemoine (FRA) 25e
85  Damien Touzé (FRA) 40e
87  Julien Vermote (BEL) 58e
EF Pro Cycling
EF1
NumCoureurPos
91  Alberto Bettiol (ITA) 4e
92  Jens Keukeleire (BEL) 91e
93  Sebastian Langeveld (NED) AB
94  Jonas Rutsch (GER) AB
95  Thomas Scully (NZL) 44e
96  Julius van den Berg (NED) 94e
97  Sep Vanmarcke (BEL) 17e
Groupama-FDJ
GFC
NumCoureurPos
101  Stefan Küng (SUI) 5e
103  Kevin Geniets (LUX)  (route) NP
104  Fabian Lienhard (SUI) AB
105  Tobias Ludvigsson (SWE) NP
106  Mickaël Delage (FRA) AB
107  Jake Stewart (GBR) 35e
Israel Start-Up Nation
ISN
NumCoureurPos
111  Nils Politt (GER) 52e
112  Travis McCabe (USA) AB
113  Guillaume Boivin (CAN) AB
114  Itamar Einhorn (ISR) AB
115  André Greipel (GER) AB
116  Hugo Hofstetter (FRA) 24e
117  Tom Van Asbroeck (BEL) 48e
Jumbo-Visma
TJV
NumCoureurPos
121  Wout van Aert (BEL) 8e
122  Pascal Eenkhoorn (NED) 63e
123  Amund Grøndahl Jansen (NOR) 90e
124  Taco van der Hoorn (NED) 54e
125  Timo Roosen (NED) 59e
126  Mike Teunissen (NED) 18e
127  Maarten Wynants (BEL) AB
Mitchelton-Scott
MTS
NumCoureurPos
131  Jack Bauer (NZL) AB
132  Luke Durbridge (AUS) AB
133  Alexander Edmondson (AUS) AB
134  Kaden Groves (AUS) AB
135  Alexander Konychev (ITA) 80e
136  Luka Mezgec (SLO) 65e
137  Barnabás Peák (HUN) AB
Movistar Team
MOV
NumCoureurPos
141  Iñigo Elosegui (ESP) AB
142  Juri Hollmann (GER) 67e
143  Johan Jacobs (SUI) 16e
144  Sebastián Mora (ESP) AB
145  Eduard Prades (ESP) 70e
NTT Pro Cycling
NTT
NumCoureurPos
151  Edvald Boasson Hagen (NOR) 45e
152  Samuele Battistella (ITA) 61e
153  Michael Gogl (AUT) 92e
154  Michael Valgren (DEN) 93e
155  Reinardt Janse van Rensburg (RSA) 28e
156  Rasmus Tiller (NOR) 43e
157  Max Walscheid (GER) 57e
Ineos Grenadiers
IGD
NumCoureurPos
161  Michał Kwiatkowski (POL) AB
162  Leonardo Basso (ITA) 79e
163  Christian Knees (GER) AB
164  Christopher Lawless (GBR) 83e
165  Ethan Hayter (GBR) AB
166  Luke Rowe (GBR) 12e
167  Owain Doull (GBR) AB
Team Sunweb
SUN
NumCoureurPos
172  Nikias Arndt (GER) AB
173  Cees Bol (NED) 21e
174  Alberto Dainese (ITA) AB
175  Nils Eekhoff (NED) AB
176  Max Kanter (GER) AB
177  Mark Donovan (GBR) AB
Trek-Segafredo
TFS
NumCoureurPos
181  Mads Pedersen (DEN) 1er
182  Alex Kirsch (LUX) AB
183  Ryan Mullen (IRL) AB
184  Kiel Reijnen (USA) AB
185  Toms Skujiņš (LAT) 86e
186  Jasper Stuyven (BEL) 38e
187  Edward Theuns (BEL) 75e
Total Direct Énergie
TDE
NumCoureurPos
191  Niki Terpstra (NED) 73e
193  Mathieu Burgaudeau (FRA) 88e
194  Adrien Petit (FRA) AB
195  Geoffrey Soupe (FRA) AB
196  Anthony Turgis (FRA) 29e
197  Dries Van Gestel (BEL) 85e
198  Niccolò Bonifazio (ITA) AB
Alpecin-Fenix
AFC
NumCoureurPos
201  Mathieu van der Poel (NED)  (route) 9e
202  Senne Leysen (BEL) AB
203  Tim Merlier (BEL) 27e
204  Jonas Rickaert (BEL) 49e
205  Oscar Riesebeek (NED) 69e
206  Otto Vergaerde (BEL) 56e
207  Gianni Vermeersch (BEL) 30e
B&B Hotels-Vital Concept p/b KTM
BVC
NumCoureurPos
211  Jens Debusschere (BEL) 37e
212  Frederik Backaert (BEL) AB
213  Bert De Backer (BEL) 84e
214  Jérémy Lecroq (FRA) AB
215  Julien Morice (FRA) 87e
216  Luca Mozzato (ITA) AB
217  Jonas Van Genechten (BEL) AB
Bingoal-Wallonie Bruxelles
WVA
NumCoureurPos
221  Lionel Taminiaux (BEL) AB
222  Sean De Bie (BEL) AB
223  Jonas Castrique (BEL) AB
224  Kenny Molly (BEL) 82e
225  Aksel Nõmmela (EST) 77e
226  Ludovic Robeet (BEL) AB
227  Tom Wirtgen (LUX) AB
Circus-Wanty Gobert
CWG
NumCoureurPos
231  Ludwig De Winter (BEL) AB
232  Xandro Meurisse (BEL) 78e
233  Timothy Dupont (BEL) AB
234  Andrea Pasqualon (ITA) 20e
235  Boy van Poppel (NED) AB
236  Danny van Poppel (NED) AB
237  Pieter Vanspeybrouck (BEL) AB
Sport Vlaanderen-Baloise
SVB
NumCoureurPos
241  Cédric Beullens (BEL) AB
242  Amaury Capiot (BEL) 23e
243  Gilles De Wilde (BEL) AB
244  Thomas Sprengers (BEL) 76e
245  Kenneth Van Rooy (BEL) AB
246  Aaron Van Poucke (BEL) 62e
247  Sasha Weemaes (BEL) AB

Notes et références modifier

Liens externes modifier