Grand Prix automobile du 70e anniversaire

Grand Prix du 70e anniversaire
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 52
Longueur du circuit 5,891 km
Distance de course 306,332 km
Conditions de course
Affluence huis clos
Résultats
Vainqueur Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen,
Red Bull-Honda,
h 19 min 41 s 993
(vitesse moyenne : 230,614 km/h)
Pole position Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas,
Mercedes,
min 25 s 154
(vitesse moyenne : 249,050 km/h)
Record du tour en course Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton,
Mercedes,
min 28 s 451
(vitesse moyenne : 239,767 km/h)

Le Grand Prix automobile du 70e anniversaire (Emirates Formula 1 70th Anniversary Grand Prix 2020) disputé le sur le circuit de Silverstone, est la 1023e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit d'une édition unique comptant pour le championnat du monde de Formule 1, et de la cinquième manche du championnat 2020.

La pandémie de Covid-19 ayant provoqué les reports ou annulations des dix premières courses inscrites au programme, le calendrier 2020 s'est trouvé totalement chamboulé, donnant lieu à des Grands Prix à l'appellation inédite. Ainsi, le Red Bull Ring à Spielberg accueille, en ouverture de la saison, deux courses en une semaine, le Grand Prix d'Autriche le 5 juillet puis le Grand Prix de Styrie le 12.

Il en va de même pour Silverstone qui, une semaine après le Grand Prix de Grande-Bretagne, est le théâtre d'une course du championnat de Formule 1 baptisée en raison du soixante-dixième anniversaire de la première d'entre-elles disputée le 13 mai 1950 sur le même circuit. Les deux épreuves ont lieu à huis clos.

En qualifications, la hiérarchie bouge par rapport à la semaine précédente et les monoplaces se montrent moins rapides sur le tour de 5,891 km ; rien ne change toutefois quant à la domination implacable des Mercedes W11 sur le reste du plateau. Lors des dernières tentatives des dix pilotes en lice en Q3, Valtteri Bottas parvient, en 1 min 25 s 154, à battre son coéquipier Lewis Hamilton de 63 millièmes de seconde pour obtenir la treizième pole position de sa carrière, sa deuxième de la saison. Son temps est à huit dixièmes de seconde de celui réalisé en qualifications par Hamilton sept jours plus tôt. Le seul pilote à tout juste moins d'une seconde des Flèches d'Argent est Nico Hülkenberg, remplaçant au pied levé de Sergio Pérez au volant de la Racing Point RP20, qui devance Max Verstappen sur la deuxième ligne. Daniel Ricciardo, qui place sa Renault R.S.20 en troisième ligne avec le cinquième temps, est accompagné par Lance Stroll. Sur la quatrième ligne, Pierre Gasly devance Charles Leclerc qui concède une seconde et demie à Bottas, et dont le coéquipier Sebastian Vettel part douzième sans avoir réussi à s'extraire de la Q2. La cinquième ligne est composée d'Alexander Albon et Lando Norris.

Grâce à une stratégie impeccable et en évitant de faire surchauffer ses pneus comme les pilotes Mercedes, Max Verstappen met un terme à leur hégémonie dans ce championnat en remportant la neuvième victoire de sa carrière. Ayant réussi à s'extraire de la Q2 en pneus durs, il s'installe au troisième rang en déposant Nico Hülkenberg dès l'extinction des feux rouges, puis profite de ses gommes blanches pour prendre la tête de la course au quinzième tour, après les arrêts au stand de Bottas et Hamilton. Non seulement il continue en piste mais il se montre plus rapide que ses rivaux chaussés de neuf mais dont les pneus se mettent rapidement à cloquer, et creuse un écart conséquent. Au vingt-sixième tour, il s'arrête enfin ; il ressort juste derrière Bottas, le dépasse immédiatement et conserve la tête de la course. Après seulement huit tours, le Néerlandais retourne au stand pour se débarrasser de ses pneus medium et reprendre des gommes dures, repartant derrière Hamilton qui ne peut aller au bout de la course avec un seul arrêt et doit à nouveau changer ses pneus au quarante-et-unième tour. Dès lors, Verstappen contrôle facilement les débats et s'envole vers la victoire tandis qu'Hamilton, ressorti en quatrième position, dépasse Leclerc puis son coéquipier pour prendre la deuxième place agrémentée du meilleur tour en course. Par ailleurs, le sextuple champion du monde obtient son 155e podium, atteignant le total record de Michael Schumacher. Bottas, contraint de suivre la stratégie de Verstappen sur un deuxième arrêt au trente-deuxième tour, termine troisième.

En indiquant « Plan C, plan C ! » à ses ingénieurs, Charles Leclerc les convainc d'effectuer une course à un seul arrêt, bouclant les trente-quatre derniers tours avec le même train de pneus durs. Cela lui vaut de rouler en troisième position à dix tours de l'arrivée et même de se rapprocher de Bottas. Il ne peut néanmoins rien faire face au retour d'Hamilton dans les dernières boucles et finit en quatrième position. Nico Hülkenberg effectue un troisième arrêt en fin de course et laisse la cinquième place à Alexander Albon, auteur d'une belle remontée, et la sixième à Lance Stroll. Parti de loin, Esteban Ocon se fraye un chemin vers la huitième place en n'effectuant lui aussi qu'un seul arrêt ; il passe la ligne d'arrivée devant Lando Norris et Daniil Kvyat. Toujours en délicatesse avec sa SF1000, Sebastian Vettel part en tête-à-queue dans le premier tour et achève l'épreuve au douzième rang.

Au championnat du monde, Lewis Hamilton mène toujours largement les débats avec 107 points tandis que Max Verstappen, à 30 unités (77 points), subtilise la deuxième place à Valtteri Bottas (73 points). Charles Leclerc (45 points) remonte au quatrième rang, dépassant Lando Norris (38 points) talonné par Alexander Albon (36 points), alors que Lance Stroll s'installe à la septième place (28 points) devant son coéquipier absent Sergio Pérez (22 points) ; son remplaçant Nico Hülkenberg marque 6 points et occupe la 14e place du classement. Chez les constructeurs, Mercedes totalise désormais 180 points et devance Red Bull (113 points), Ferrari (55 points), McLaren (53 points), Racing Point (41 points) et Renault, sixième avec 36 points. Williams reste la seule écurie à ne pas avoir marqué.

Contexte avant le Grand PrixModifier

 
La Racing Point RP20 déclarée illégale lors de trois Grands Prix de la saison 2020.

Les Racing Point RP20, surnommées les « Mercedes roses » en raison de leur forte ressemblance avec la Mercedes W10 championne du monde en 2019, ont provoqué une réclamation de l'écurie Renault, portant spécifiquement sur les écopes de freins qui, selon le règlement technique, doivent être conçues et usinées par le constructeur qui engage la voiture dans le championnat. En marge de ce Grand Prix, le 7 août, les commissaires de la FIA acceptent la réclamation de Renault, estimant que Mercedes est bien le concepteur initial de ces écopes et que Racing Point était en violation des règles de conception de la Formule 1 pour la saison 2020[1],[2].

En conséquence, ils retirent quinze points à l'écurie de Lawrence Stroll (Racing Point en avait marqué 14 au Grand Prix de Styrie) et lui infligent une amende de 400 000 euros (200 000 euros par voiture non-conforme au Grand Prix de Styrie). Pour les courses en Hongrie et en Grande-Bretagne, pour lesquelles une protestation a également été faite (Racing Point ayant continué à utiliser ces écopes), l'équipe ne reçoit qu'une réprimande[3].

Racing Point, tout comme Renault, pouvait faire appel de ce jugement jusqu'au 8 août 10 h 30[1],[2].

Cyril Abiteboul, le directeur de Renault, s'insurge que la sanction n'empêche pas Racing Point d’utiliser la RP20 dans sa configuration actuelle et explique vouloir faire appel : « Je peux confirmer que nous réfléchissons à faire appel. Dans ce cas particulier, compte-tenu de la complexité, nous avons 24 heures pour le faire et 96 heures pour le confirmer. Donc compte-tenu de la complexité, nous devons balancer prudemment les intérêts du sport et aussi la logique de la sanction et nous verrons ensuite si nous faisons appel ou non, ce n’est pas évident selon la décision. Il y a une discussion très spécifique et ciblée et les réclamations sont en relation avec une partie de la voiture, ses écopes de freins avant et arrière. Nous sommes satisfaits que les commissaires de la FIA aient confirmé que certaines pièces étaient en infraction avec le règlement sportif[4]. »

Pneus disponiblesModifier

Pneus disponibles à Silverstone[5]
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
Durs (Type C2) Médiums (Type C3) Tendres (Type C4)      
Intermédiaires
    
      Pluie

Contrairement aux Grands Prix d'Autriche et de Styrie sur le circuit de Spielberg, la composition des pneus diffère pour ce second Grand Prix consécutif sur le circuit de Silverstone avec une composition plus tendre (de C2 à C4).

Essais libresModifier

Première séance, le vendredi de 10 h à 11 h 30Modifier

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[6]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 26 s 166
2   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 26 s 304 + 0 s 138
3   Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 26 s 893 + 0 s 727
4   Nico Hülkenberg Racing Point-BWT Mercedes 1 min 26 s 942 + 0 s 776
5   Charles Leclerc Ferrari 1 min 27 s 062 + 0 s 896
6   Alexander Albon Red Bull-Honda 1 min 27 s 280 + 1 s 114

Deuxième séance, le vendredi de 14 h à 15 h 30Modifier

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[9]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 25 s 606
2   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 25 s 782 + 0 s 176
3   Daniel Ricciardo Renault 1 min 26 s 421 + 0 s 815
4   Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 26 s 437 + 0 s 831
5   Lance Stroll Racing Point-BWT Mercedes 1 min 26 s 501 + 0 s 895
6   Nico Hülkenberg Racing Point-BWT Mercedes 1 min 26 s 746 + 1 s 140

Troisième séance, le samedi de 11 h à 12 hModifier

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[10]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 26 s 621
2   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 26 s 784 + 0 s 163
3   Lando Norris McLaren-Renault 1 min 27 s 202 + 0 s 581
4   Nico Hülkenberg Racing Point-BWT Mercedes 1 min 27 s 256 + 0 s 635
5   Lance Stroll Racing Point-BWT Mercedes 1 min 27 s 263 + 0 s 642
6   Charles Leclerc Ferrari 1 min 27 s 328 + 0 s 707

Séance de qualificationsModifier

Résultats des qualificationsModifier

Résultats des qualifications[11]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 26 s 738 1 min 25 s 785 1 min 25 s 154
2   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 26 s 818 1 min 26 s 266 1 min 25 s 217
3   Nico Hülkenberg Racing Point-BWT Mercedes 1 min 27 s 279 1 min 26 s 261 1 min 26 s 082
4   Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 27 s 154 1 min 26 s 779 1 min 26 s 176
5   Daniel Ricciardo Renault 1 min 27 s 442 1 min 26 s 636 1 min 26 s 297
6   Lance Stroll Racing Point-BWT Mercedes 1 min 27 s 187 1 min 26 s 674 1 min 26 s 428
7   Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 1 min 27 s 154 1 min 26 s 523 1 min 26 s 534
8   Charles Leclerc Ferrari 1 min 27 s 427 1 min 26 s 709 1 min 26 s 614
9   Alexander Albon Red Bull-Honda 1 min 27 s 153 1 min 26 s 642 1 min 26 s 669
10   Lando Norris McLaren-Renault 1 min 27 s 217 1 min 26 s 885 1 min 26 s 778
11   Esteban Ocon Renault 1 min 27 s 278 1 min 27 s 011
12   Sebastian Vettel Ferrari 1 min 27 s 612 1 min 27 s 078
13   Carlos Sainz Jr. McLaren-Renault 1 min 27 s 450 1 min 27 s 083
14   Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 27 s 519 1 min 27 s 254
15   George Russell Williams-Mercedes 1 min 27 s 757 1 min 27 s 455
16   Daniil Kvyat AlphaTauri-Honda 1 min 27 s 882
17   Kevin Magnussen Haas-Ferrari 1 min 28 s 236
18   Nicholas Latifi Williams-Mercedes 1 min 28 s 430
19   Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 1 min 28 s 433
20   Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 1 min 28 s 493
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 32 s 810 (107 % de 1 min 26 s 738)

Grille de départModifier

La grille de qualification du Grand Prix du 70e anniversaire
La grille de départ du Grand Prix du 70e anniversaire

CourseModifier

Classement de la courseModifier

Classement de la course[13]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 33   Max Verstappen Red Bull-Honda 52 1 h 19 min 41 s 993 (230,614 km/h) 4 25
2 44   Lewis Hamilton Mercedes 52 + 11 s 326 2 18 + 1
3 77   Valtteri Bottas Mercedes 52 + 19 s 231 1 15
4 16   Charles Leclerc Ferrari 52 + 29 s 289 8 12
5 23   Alexander Albon Red Bull-Honda 52 + 39 s 146 9 10
6 18   Lance Stroll Racing Point-BWT Mercedes 52 + 42 s 538 6 8
7 27   Nico Hülkenberg Racing Point-BWT Mercedes 52 + 55 s 951 3 6
8 31   Esteban Ocon Renault 52 + 1 min 04 s 773 14 4
9 4   Lando Norris McLaren-Renault 52 + 1 min 05 s 544 10 2
10 26   Daniil Kvyat AlphaTauri-Honda 52 + 1 min 09 s 669 16 1
11 10   Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 52 + 1 min 10 s 642 7
12 5   Sebastian Vettel Ferrari 52 + 1 min 13 s 370 11
13 55   Carlos Sainz Jr. McLaren-Renault 52 + 1 min 14 s 070 12
14 3   Daniel Ricciardo Renault 51 + 1 tour 5
15 7   Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 51 + 1 tour 20
16 8   Romain Grosjean Haas-Ferrari 51 + 1 tour 13
17 99   Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 51 + 1 tour 19
18 63   George Russell Williams-Mercedes 51 + 1 tour 15
19 6   Nicholas Latifi Williams-Mercedes 51 + 1 tour 18
Abd. 20   Kevin Magnussen Haas-Ferrari 43 Vibrations dues aux pneumatiques
(+ pénalité de 5 secondes non effectuée)
17

Pole position et record du tourModifier

Tours en têteModifier

Classements généraux à l'issue de la courseModifier

Pilotes[17]
Pos. Pilote Écurie Points
1   Lewis Hamilton Mercedes 107
2   Max Verstappen Red Bull-Honda 77
3   Valtteri Bottas Mercedes 73
4   Charles Leclerc Ferrari 45
5   Lando Norris McLaren-Renault 38
6   Alexander Albon Red Bull-Honda 36
7   Lance Stroll Racing Point-BWT Mercedes 28
8   Sergio Pérez Racing Point-BWT Mercedes 22
9   Daniel Ricciardo Renault 20
10   Esteban Ocon Renault 16
11   Carlos Sainz Jr. McLaren-Renault 15
12   Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 12
13   Sebastian Vettel Ferrari 10
14   Nico Hülkenberg Racing Point-BWT Mercedes 6
15   Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 2
16   Daniil Kvyat AlphaTauri-Honda 2
17   Kevin Magnussen Haas-Ferrari 1
Constructeurs[18]
Pos. Écurie Points
1   Mercedes 180
2   Red Bull-Honda 113
3   Ferrari 55
4   McLaren-Renault 53
5   Racing Point-BWT Mercedes 41[N 1]
6   Renault 36
7   AlphaTauri-Honda 14
8   Alfa Romeo-Ferrari 2
9   Haas-Ferrari 1

StatistiquesModifier

Le Grand Prix du 70e anniversaire représente :

Au cours de ce Grand Prix :

  • En obtenant son 155e podium, Lewis Hamilton égale le record de Michael Schumacher[24] ;
  • Avec 16 845 tours en course, Kimi Räikkönen devient le pilote ayant parcouru le plus de tours en Formule 1 ; il bat le record de Michael Schumacher qui était de 16 825 tours[25] ;
  • Max Verstappen est élu « Pilote du jour » à l'issue d'un vote organisé sur le site officiel de la Formule 1[26] ;
  • Alors que Max Verstappen suit Bottas et Hamilton de près dans les premiers tours, il reçoit un message du stand : « Max, je crois que tu les colles d'un peu trop près pour tes pneus à ce stade de la course, tu devrais t'écarter ! », ce qui appelle cette réponse : « Mec, c'est ma seule chance d'être proche des Mercedes, je ne vais pas rester assis là comme une grand-mère ! ». La suite de la course lui donne raison[27]. Puis, à un tour de l'arrivée, victoire en poche, il dit à ses ingénieurs : « vous êtes vous bien hydratés durant la course ? vous devez avoir les mains moites, alors n'oubliez pas de les désinfecter ! »[28].
  • Vitantonio Liuzzi (80 départs en Grands Prix entre 2005 et 2011, 26 points inscrits) est nommé conseiller par la FIA pour aider dans leurs jugements le groupe des commissaires de course[29].

NoteModifier

  1. Le 7 août, la FIA annonce que Racing Point écope d’une amende de 400 000 euros et perd 15 points au championnat du monde des constructeurs en raison d'écopes de freins illégales car conçues par Mercedes. Cette sanction s'applique uniquement en rapport avec le Grand Prix de Styrie et ne concerne pas les résultats des pilotes.[19]

RéférencesModifier

  1. a et b Rémy Georges, « Amende-monstre et retrait de points pour Racing Point ! », sur f1i.auto-moto.com, (consulté le )
  2. a et b Olivier Ferret, « Officiel : Racing Point perd 15 points et prend 400.000 euros d'amende dans l’affaire des écopes de freins. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  3. Gaël Angleviel, « La Racing Point est illégale, forte amende pour l'écurie », sur franceracing.fr, (consulté le )
  4. Emmanuel Touzot, « Renault F1 réfléchit à faire appel contre Racing Point. La réflexion se fait autour de la complexité de l'affaire. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  5. (en) « 2020 Austrian Grand Prix - Preview », sur press.pirelli.com, (consulté le )
  6. (en) Formula One Management, « EMIRATES FORMULA 1 70TH ANNIVERSARY GRAND PRIX 2020 - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le )
  7. Fabien Gaillard, « Robert Kubica de nouveau dans l'Alfa Romeo lors des EL1. », sur ch-fr.motorsport.com, (consulté le )
  8. Fabien Gaillard et Benjamin Vinel, « Hülkenberg remplace Pérez pour le GP du 70e Anniversaire », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  9. (en) Formula One Management, « EMIRATES FORMULA 1 70TH ANNIVERSARY GRAND PRIX 2020 - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le )
  10. (en) Formula One Management, « EMIRATES FORMULA 1 70TH ANNIVERSARY GRAND PRIX 2020 - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le )
  11. (en) Formula One Management, « EMIRATES FORMULA 1 70TH ANNIVERSARY GRAND PRIX 2020 - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le )
  12. Rémy Georges, « Ocon écope d'une pénalité de grille. », sur f1i.auto-moto.com, (consulté le )
  13. (en) Formula One Management, « EMIRATES FORMULA 1 70TH ANNIVERSARY GRAND PRIX 2020 - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le )
  14. « 70e anniversaire 2020 - Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le )
  15. « 70e anniversaire - Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le )
  16. « 70e anniversaire - Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le )
  17. « 70e anniversaire - Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le )
  18. « 70e anniversaire - Championnat constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le )
  19. (en) FIA, « F1 - RENAULT PROTEST DECISION », sur fia.com, (consulté le )
  20. « Valtteri Bottas Pole positions », sur statsf1.com, (consulté le )
  21. « Max Verstappen Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  22. « Red Bull Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  23. « Moteur Honda - Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  24. « Statistiques pilotes - podiums par nombre », sur statsf1.com, (consulté le )
  25. « Statistiques pilotes - Grands Prix Tours parcourus », sur statsf1.com, (consulté le )
  26. Fabien Gaillard, « Max Verstappen élu "Pilote du Jour" du GP du 70e anniversaire 2020 », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  27. « ‘His grandma must drive quickly!' – Horner hails 'amazing' Verstappen after Silverstone win », sur formula1.com, (consulté le )
  28. « ‘Say What? The best team radio from 70th Anniversary Grand Prix 2020 », sur formula1.com, (consulté le )
  29. Shinji, « GP 70ÈME ANNIVERSAIRE : HAPPY PNEUDAY TO YOU ? », sur franceracing.fr, (consulté le )

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :