Grand Prix automobile de Monaco 2021

Grand Prix de Monaco 2021
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 78
Longueur du circuit 3,337 km
Distance de course 260,286 km
Conditions de course
Affluence 7500 spectateurs[1]
Résultats
Vainqueur Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen,
Red Bull-Honda,
h 38 min 56 s 820
(vitesse moyenne : 157,833 km/h)
Pole position Drapeau de Monaco Charles Leclerc,
Ferrari,
min 10 s 346
(vitesse moyenne : 170,773 km/h)
Record du tour en course Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton,
Mercedes,
min 12 s 909
(vitesse moyenne : 164,770 km/h)

Le Grand Prix automobile de Monaco 2021 (Formula 1 Grand Prix de Monaco 2021) disputé le 23 mai 2021 sur le circuit de Monaco, est la 1040e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la soixante-septième édition du Grand Prix de Monaco comptant pour le championnat du monde de Formule 1 et la cinquième manche du championnat 2021.

Pour la première fois en 65 ans, le Grand Prix n'avait pas été organisé en 2020 dans le contexte de la crise sanitaire provoquée par la pandémie de Covid-19. L'Automobile Club de Monaco a confirmé dès janvier 2021 la tenue du 78e Grand Prix de Monaco[2] et annonce accepter, uniquement en tribunes, 7 500 spectateurs par jour, sous réserve qu'ils soient testés négatifs à la Covid-19.

Sur un circuit où la puissance du moteur n'est pas primordiale, Charles Leclerc bénéficie de l'agilité de sa SF21 et établit le meilleur temps dans la troisième phase des qualifications dès sa première tentative, avec des records dans les deuxième et troisièmes secteurs. Il obtient donc la huitième pole position de sa carrière, sa première depuis le Grand Prix du Mexique 2019 et sa première également dans les rues où il a grandi, performance que seul Louis Chiron avait réussie en 1936, avant la création du championnat du monde de Formule 1. Toutefois, le Monégasque fracasse sa monoplace à la Piscine lors de sa deuxième tentative, à dix-huit secondes du terme. Cet accident interrompt net, d'une part, les tours rapides de Max Verstappen et de son coéquipier Carlos Sainz Jr. qui chassaient eux aussi la pole position et, d'autre part, crée une incertitude car l'éventuelle casse de sa boîte de vitesses dans le crash occasionnerait un recul de cinq places sur la grille en cas de changement. Son écurie annonce finalement que la boîte étant intacte, le régional de l'étape doit partir de la position de tête, accompagné en première ligne par Max Verstappen, devancé de 230 millièmes de seconde. Valtteri Bottas tire le meilleur parti des Mercedes W12, en difficulté sur ce tracé, avec le troisième temps et un départ en deuxième ligne devant Carlos Sainz Jr.. Lando Norris précède Pierre Gasly sur la troisième ligne tandis que Lewis Hamilton ne réalise que le septième temps, devant Sebastian Vettel qui obtient sa meilleure qualification avec Aston Martin. La cinquième ligne est composée de Sergio Pérez et d'Antonio Giovinazzi qui a hissé son Alfa Romeo en Q3. Mais, à moins d'une heure du départ, lors de son tour de mise en grille à la sortie du tunnel, Leclerc s'exclame « Non ! Non ! », avant de revenir dans son box et d'abandonner après la casse du moyeu de transmission coté gauche (directement imputable à son crash du samedi), laissant vide l'emplacement de la pole position.

Sous le drapeau à damier brandi par Serena Williams, Max Verstappen remporte la douzième victoire de sa carrière, sa deuxième de la saison, son succès inaugural à Monaco ; pour la première fois, il prend la tête du championnat du monde, délogeant Lewis Hamilton. Il mène l'intégralité des soixante-dix-huit tours, repoussant, au premier virage, un assaut de Valtteri Bottas, qui n'avait personne devant lui à la suite de l'abandon prématuré de Leclerc, avant de contrôler la course. Deuxième derrière le Néerlandais, Bottas connaît une terrible mésaventure lors de son arrêt au stand, au trentième tour, lorsque ses mécaniciens ne parviennent pas à desserrer l'écrou de sa roue avant droite, y compris en changeant de pistolet, ce qui le contraint à l'abandon. Du coup, Carlos Sainz roule derrière Verstappen jusqu'au bout, tout comme Lando Norris, troisième, résistant sur la fin au retour de Sergio Pérez qui a gagné trois places en s'arrêtant tardivement, au trente-cinquième tour, pour terminer au pied du podium. Ce cinquième podium de Verstappen en cinq courses est inédit ; c'est aussi le premier de la saison pour Sainz et Ferrari et le deuxième de Norris. Sebastian Vettel, élu « pilote du jour », marque ses premiers points de la saison et met fin à une série de sept Grands Prix sans marquer, en réalisant un overcut sur Lewis Hamilton et en prenant le meilleur sur Pierre Gasly à sa sortie des stands au trente-deuxième passage, dans la montée de Beau Rivage pour se classer cinquième. Hamilton, aux premières loges pour assister à ce dépassement, subit un autre overcut, de la part de Sergio Pérez, parti derrière lui, et ne masque pas son mécontentement à la radio, fustigeant la stratégie de son équipe qui l'a rappelé au stand dès le vingt-neuvième tour. Gasly termine sixième, dans les échappements de Vettel, sans que le septuple champion du monde britannique n'ait été en mesure de le menacer. Ce dernier chausse des pneus tendres en fin de course pour réaliser le meilleur tour en course et limiter sa perte de points sur Verstappen avec une unité supplémentaire s'ajoutant aux six de sa septième place. Pour le gain du huitième rang, Lance Stroll prend le meilleur sur Esteban Ocon et Antonio Giovinazzi marque le premier point d'Alfa Romeo dans ce championnat.

Max Verstappen est dans une position qu'il n'a jamais connue depuis ses débuts, en 2015 : aux commandes du championnat du monde, avec 105 points devant Lewis Hamilton (101 points). Lando Norris (56 points) subtilise la troisième place à Valtteri Bottas (47 points) et Sergio Pérez (44 points) déloge Charles Leclerc (40 points) de la cinquième place. Carlos Sainz (38 points) remonte au septième rang devant Daniel Ricciardo (24 points), Pierre Gasly (16 points), Esteban Ocon, dixième avec 12 points ; Sebastian Vettel qui entre au classement avec 10 points. Pour la première fois depuis 2014, Red Bull Racing prend la tête du championnat des constructeurs (149 points), une unité devant Mercedes Grand Prix (148 points). McLaren Racing reste troisième (80 points) mais Ferrari (78 points) se rapproche. Suivent, groupés, Aston Martin (19 points), AlphaTauri (18 points) et Alpine (17 points). Alors qu'Alfa Romeo marque son premier point, Haas et Williams attendent encore de marquer.

Pneus disponiblesModifier

Pneus disponibles à Monaco[3]
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
Durs (Type C3) Médiums (Type C4) Tendres (Type C5)      
Intermédiaires
    
      Pluie

Essais libresModifier

Première séance, le jeudi de 11 h 30 à 12 h 30Modifier

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[4]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Sergio Pérez Red Bull-Honda 1 min 12 s 487
2   Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 12 s 606 + 0 s 119
3   Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 12 s 648 + 0 s 161
4   Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 1 min 12 s 929 + 0 s 442
5   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 12 s 995 + 0 s 508
6   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 13 s 131 + 0 s 644
  • Sergio Pérez réalise le meilleur temps d'une session d'essais libres pour la première fois de sa carrière.

Deuxième séance, le jeudi de 15 h à 16 hModifier

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[5]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Charles Leclerc Ferrari 1 min 11 s 684
2   Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 11 s 796 + 0 s 112
3   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 12 s 074 + 0 s 390
4   Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 12 s 081 + 0 s 397
5   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 12 s 107 + 0 s 423
6   Lando Norris McLaren-Mercedes 1 min 12 s 379 + 0 s 695
  • À dix minutes du terme, Mick Schumacher tape le rail à l'entrée de Massenet, dans la montée du Casino ; il tente de ramener sa Haas VF-21 au stand mais une crevaison le contraint à se ranger dans l'échappatoire de la nouvelle chicane face à la sortie du tunnel. Le drapeau jaune est, dans un premier temps, déployé, puis la séance est interrompue au drapeau rouge afin de permettre le nettoyage de la piste, Schumacher ayant arraché des morceaux de banderole lors de son accident[6],[7].
  • Charles Leclerc, dernier de la précédente séance, stoppé par un problème de boîte de vitesse qui doit être changée, réalise le meilleur temps d'une session d'essais libres pour la première fois de la saison. La présence des deux Ferrari en haut de la feuille des temps est inédite depuis 2019.

Troisième séance, le samedi de 12 h à 13 hModifier

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[8]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 11 s 294
2   Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 11 s 341 + 0 s 047
3   Charles Leclerc Ferrari 1 min 11 s 552 + 0 s 258
4   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 11 s 765 + 0 s 471
5   Sergio Pérez Red Bull-Honda 1 min 11 s 817 + 0 s 523
6   Lando Norris McLaren-Mercedes 1 min 11 s 988 + 0 s 664
  • Cette séance est interrompue au drapeau rouge à deux reprises. À douze minutes du terme, Nicholas Latifi tape le rail dans le secteur de la piscine et détruit le train avant de sa Williams. À deux minutes du drapeau à damier, la session est définitivement close après un accident de Mick Schumacher qui détruit sa Haas au virage du Casino[9].

Séance de qualificationsModifier

Résultats des qualificationsModifier

Résultats des qualifications[10]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1   Charles Leclerc Ferrari 1 min 11 s 113 1 min 10 s 597 1 min 10 s 346
2   Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 11 s 124 1 min 10 s 650 1 min 10 s 576
3   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 10 s 938 1 min 10 s 695 1 min 10 s 601
4   Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 11 s 324 1 min 10 s 806 1 min 10 s 611
5   Lando Norris McLaren-Mercedes 1 min 11 s 321 1 min 11 s 031 1 min 10 s 620
6   Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 1 min 11 s 560 1 min 11 s 179 1 min 10 s 900
7   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 11 s 622 1 min 11 s 116 1 min 11 s 095
8   Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 1 min 12 s 078 1 min 11 s 309 1 min 11 s 419
9   Sergio Pérez Red Bull-Honda 1 min 11 s 644 1 min 11 s 019 1 min 11 s 573
10   Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 1 min 11 s 658 1 min 11 s 409 1 min 11 s 779
11   Esteban Ocon Alpine-Renault 1 min 11 s 740 1 min 11 s 486
12   Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 1 min 11 s 747 1 min 11 s 598
13   Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 1 min 11 s 979 1 min 11 s 600
14   Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 1 min 11 s 899 1 min 11 s 642
15   George Russell Williams-Mercedes 1 min 12 s 016 1 min 11 s 830
16   Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 1 min 12 s 096
17   Fernando Alonso Alpine-Renault 1 min 12 s 205
18   Nicholas Latifi Williams-Mercedes 1 min 12 s 366
19   Nikita Mazepin Haas-Ferrari 1 min 12 s 958
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 15 s 903 (107 % de 1 min 10 s 938)
Nq.   Mick Schumacher Haas-Ferrari Pas de temps

Grille de départModifier

  • La pole position de Charles Leclerc, qui a réalisé le meilleur temps lors de son premier tour rapide, se retrouve en suspens après son accident dans les esses de la Piscine lors de sa deuxième tentative en Q3. Un accident assez classique, le même que Verstappen en 2018 et que Latifi lors des essais libres : il touche le rail à l'avant droit en sortie du esse, plie sa suspension, continue tout droit en escaladant le vibreur et écrase sa monoplace dans les barrières. Le pilote et son équipe craignent un temps de devoir changer la boîte de vitesses et, ainsi, de perdre la pole position, une pénalité de cinq places étant dès lors infligée. À midi, le jour de la course, Ferrari annonce que la boîte est intacte, et que par conséquent, le Monégasque s'élancera en tête avec une SF21 réparée[11],[12]. Toutefois, lors du tour de mise en grille, Leclerc, qui rencontre un problème de transmission, rentre au box pour abandonner, laissant l'emplacement de la pole position vide[13]. Après analyse, la Scuderia confirme que c'est le moyeu de transmission coté gauche, fissuré lors de son crash, qui a cédé[14].
  • Mick Schumacher, ayant endommagé sa monoplace lors de la troisième séance d'essais libres, n'a enregistré aucun temps et ne se qualifie pas pour la course. Repêché par les commissaires, il est autorisé à prendre le départ depuis la vingtième et dernière place de la grille ; il reçoit une pénalité d'un recul de cinq positions sur la grille pour changement de boîte de vitesse, sans conséquence[15].

CourseModifier

Classement de la courseModifier

Classement de la course[16]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 33   Max Verstappen Red Bull-Honda 78 1 h 38 min 56 s 820 (157,833 km/h) 2 25
2 55   Carlos Sainz Jr. Ferrari 78 + 8 s 968 4 18
3 4   Lando Norris McLaren-Mercedes 78 + 19 s 427 5 15
4 11   Sergio Pérez Red Bull-Honda 78 + 20 s 490 9 12
5 5   Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 78 + 52 s 591 8 10
6 10   Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 78 + 53 s 896 6 8
7 44   Lewis Hamilton Mercedes 78 + 1 min 08 s 231 7 6 + 1
8 18   Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 77 + 1 tour 13 4
9 31   Esteban Ocon Alpine-Renault 77 + 1 tour 11 2
10 99   Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 77 + 1 tour 10 1
11 7   Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 77 + 1 tour 14
12 3   Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 77 + 1 tour 12
13 14   Fernando Alonso Alpine-Renault 77 + 1 tour 17
14 63   George Russell Williams-Mercedes 77 + 1 tour 15
15 6   Nicholas Latifi Williams-Mercedes 77 + 1 tour 18
16 22   Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 77 + 1 tour 16
17 9   Nikita Mazepin Haas-Ferrari 75 + 3 tours 19
18 47   Mick Schumacher Haas-Ferrari 75 + 3 tours 20
Abd. 77   Valtteri Bottas Mercedes 29 Écrou de roue 3
Np. 16   Charles Leclerc Ferrari 0 Transmission (1)

Pole position et record du tourModifier

Tours en têteModifier

Classements généraux à l'issue de la courseModifier

Pilotes[20]
Pos. Pilote Écurie Points
1   Max Verstappen Red Bull-Honda 105
2   Lewis Hamilton Mercedes 101
3   Lando Norris McLaren-Mercedes 56
4   Valtteri Bottas Mercedes 47
5   Sergio Pérez Red Bull-Honda 44
6   Charles Leclerc Ferrari 40
7   Carlos Sainz Jr. Ferrari 38
8   Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 24
9   Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 16
10   Esteban Ocon Alpine-Renault 12
11   Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 10
12   Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 9
13   Fernando Alonso Alpine-Renault 5
14   Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 2
15   Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 1
Constructeurs[21]
Pos. Écurie Points
1   Red Bull-Honda 149
2   Mercedes 148
3   McLaren-Mercedes 80
4   Ferrari 78
5   Aston Martin-Mercedes 19
6   AlphaTauri-Honda 18
7   Alpine-Renault 17
8   Alfa Romeo-Ferrari 1

StatistiquesModifier

Le Grand Prix de Monaco 2021 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :


Notes et référencesModifier

  1. Martin Businaro, « Barcelone accepte 1000 spectateurs, Monaco 7500 par jour », sur f1i.auto-moto.com, (consulté le )
  2. le premier Grand Prix de Monaco a eu lieu en 1929
  3. (en) « Pirelli reveal compounds for 2021 season, including nominations for new Dutch and Saudi Arabian GPs », sur formula1.com, (consulté le )
  4. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAND PRIX DE MONACO 2021 - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le )
  5. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAND PRIX DE MONACO 2021 - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le )
  6. Emmanuel Touzot, « Monaco, EL2 : Leclerc emmène un étonnant doublé Ferrari », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  7. Fabien Gaillard, « EL2 - Leclerc et Ferrari brillent, Schumacher dans le rail », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  8. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAND PRIX DE MONACO 2021 - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le )
  9. Vincent Lalanne-Sicaud, « EL3 - Verstappen en tête, Schumacher sort encore violemment. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  10. (en) Formula One Management, « Formula 1 Grand Prix de Monaco 2021 - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le )
  11. (en) Scuderia Ferrari, « Following further in depth checks this morning, no apparent defects were found on @Charles_Leclerc's gearbox, therefore the Monegasque driver will start today's race from pole position, as per the qualifying result », sur twitter.com, (consulté le )
  12. Emmanuel Touzot, « Leclerc signe la pole à domicile mais termine dans le rail. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  13. Erik Bielderman, « GP de Monaco : Charles Leclerc, les raisons d'un abandon. », sur lequipe.fr, (consulté le )
  14. « L'accident des qualifications est bien à l'origine de l'abandon de Charles Leclerc au GP de Monaco », sur lequipe.fr, (consulté le )
  15. « Monaco 2021 - Grille de départ », sur statsf1.com, (consulté le )
  16. (en) Formula One Management, « Formula 1 Grand Prix de Monaco 2021 - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le )
  17. « Monaco 2021 - Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le )
  18. « Monaco 2021 - Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le )
  19. « Monaco 2021 - Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le )
  20. « Monaco 2021 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le )
  21. « Monaco 2021 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le )
  22. « Charles Leclerc pole positions », sur statsf1.com, (consulté le )
  23. « Max Verstappen Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  24. « Max Verstappen - En tête de bout en bout », sur statsf1.com, (consulté le )
  25. « Red Bull Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  26. « Moteur Honda - Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  27. « Pole positions par GP national », sur statsf1.com, (consulté le )
  28. Formula One Management, « 6 Winners and 5 Losers from Monaco – Who had a day to remember in the Principality? », sur formula1.com, (consulté le )
  29. Benjamin Vinel, « Championnat - Verstappen leader pour la première fois. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  30. Frédéric Ferret, « Victoire et première place au général, Max Verstappen a tout raflé au Grand Prix de Monaco. », sur lequipe.fr, (consulté le )
  31. « Lando Norris points », sur statsf1.com, (consulté le )
  32. « Lando Norris points », sur statsf1.com, (consulté le )
  33. (en) Formula One Management, « DRIVER OF THE DAY: Vettel gets your vote with impressive P5 for Aston Martin », sur formula1.com, (consulté le )
  34. Fabien Gaillard, « McLaren dévoile une livrée Gulf spéciale pour le GP de Monaco », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  35. Rémy Georges, « Six pilotes avec un casque spécial à Monaco. », sur f1i.autojournal.fr, (consulté le )
  36. Cesare Ingrassia, « De nombreux pilotes avec un nouveau casque à Monaco ce week-end. », sur f1only.fr, (consulté le )
  37. Guillaume Alvarez, « F1 – TOUS LES CASQUES « SPÉCIAL MONACO » DES PILOTES. », sur sportauto.fr, (consulté le )
  38. (en) « 2021 Monaco Grand Prix Preview - Race Stewards Biographies », sur fia.com, (consulté le )
  39. (en) ATP staff, « Medvedev, Serena Enjoy Monaco Grand Prix », sur atptour.com, (consulté le )