Tiffany Cromwell

coureuse cycliste australienne

Tiffany Cromwell, née le à Adélaïde, est une coureuse cycliste australienne, membre de l'équipe Velocio-SRAM.

Tiffany Cromwell
Image dans Infobox.
Podium du circuit Het Nieuwsblad ( à droite)
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipe non-UCI
Équipes UCI

BiographieModifier

DébutsModifier

Tiffany Cromwell commence le cyclisme à l'âge de treize ans[1]. Elle étudie la mode[2].

2008-2009Modifier

En 2008 et 2009, elle est membre de l'équipe américaine Colavita-Sutter Home. En 2008, elle est septième de la Geelong World Cup, manche de la Coupe du monde et remporte la Sea Otter Classic. En 2009, elle est septième de la Coupe du monde cycliste féminine de Montréal et remporte des étapes de la Route de France et du Tour féminin en Limousin. En septembre, elle dispute le championnat du monde sur route, dont elle prend la 52e place.

2010Modifier

Tiffany Cromwell est recrutée pour la saison 2010 par l'équipe allemande Skyter, prolongement de l'équipe Nürnberger Versicherung, dont l'effectif comprend notamment la championne olympique Nicole Cooke, l'ancienne championne du monde du contre-la-montre Amber Neben, et Trixi Worrack[3]. L'entreprise Skyter décide cependant en de ne pas s'engager, avançant des raisons financières[4],[5]. Faute de sponsor, l'équipe court en 2010 sous le nom de Noris avec un effectif réduit, sans Cromwell[6],[7].

Sans contrat durant les premiers mois de l'année, elle court avec une équipe de l'Australian Institute of Sport, avec laquelle elle est notamment troisième du Tour de Nouvelle-Zélande[8], et avec l'équipe nationale australienne, avec laquelle elle se classe onzième du Tour de Drenthe[9]. En , elle rejoint l'équipe belge Lotto Ladies[10]. Elle participe en fin de saison au championnat du monde sur route.

2011Modifier

Au sein de l'équipe Lotto-Honda, elle connaît un début d'année 2011 décevant. Elle court peu et songe à arrêter sa carrière, puis rejoint en juin l'équipe norvégienne Hitec Products UCK[11].

2012Modifier

En 2012, Tiffany Cromwell est une des recrues de la nouvelle équipe australienne Greenedge-AIS. Vice-championne d'Australie en début d'année, elle gagne la cinquième étape du Tour d'Italie en juillet avec plus de huit minutes d'avance[12]. Elle marque des points lors de six des huit courses de la Coupe du monde. Au Grand Prix de Plouay, elle est la seule avec Elisa Longo Borghini à parvenir à suivre Marianne Vos. Elle y termine deuxième[13]. Elle est également septième de l'Open de Suède Vårgårda, les deux dernières manches. Elle termine ainsi à la neuvième place du classement individuel, et Orica-AIS est deuxième du classement par équipes. En septembre, aux championnats du monde sur route dans le Limbourg néerlandais, elle ne fait pas partie de l'équipe Orica-AIS qui se classe deuxième du contre-la-montre par équipes. Elle est en revanche de l'équipe nationale qui dispute le championnat du monde sur route. Elle en prend la 31e place, tandis que sa coéquipière Rachel Neylan est médaillée d'argent.

2013Modifier

En début d'année 2013, elle remporte le Circuit Het Nieuwsblad. Elle se classe ensuite neuvième du Tour de Drenthe et de la Flèche wallonne, deux manches de la Coupe du monde.

2014Modifier

En 2014, elle rejoint l'équipe Specialized-Lululemon[14]. Elle commence sa saison au Tour du Qatar, qu'elle termine à la neuvième place[15]. Elle est douzième du Tour de Drenthe[16]. Puis fin mars, elle prend la deuxième place du GP Cornaredo au sprint[17],[18]. Elle est également neuvième au Tour des Flandres après avoir tenté sa chance en échappée[19]. Début, elle termine quatrième des Jeux du Commonwealth, battue dans un sprint à deux par Ashleigh Moolman[20]. Au Grand Prix de Plouay, Tiffany Cromwell se montre très active et attaque de nombreuses fois avec la vainqueur Lucinda Brand, elle finit dixième et dernière du groupe de tête[21]. Elle participe au championnat du monde et termine cinquième du sprint pour la victoire[22].

2015Modifier

En 2015, au Tour de Drenthe, elle part dans une échappée de quatre à dix kilomètres de l'arrivée, qui de par sa composition semble destinée à aller au bout. Le manque de coopération dans le groupe provoque un regroupement général dans le final. Elle est ensuite sixième du sprint[23]. À l'Energiewacht Tour, elle remporte avec ses coéquipières le contre-la-montre par équipes[24].

2016Modifier

Au circuit Het Nieuwsblad, Tiffany Cromwell se classe deuxième du sprint du peloton derrière Chantal Blaak. Lizzie Armitstead s'imposant en solitaire, elle est donc troisième[25].

Au Tour d'Italie, Tiffany Cromwell finit sixième du prologue[26]. La victoire de la quatrième étape se dispute au sprint. L'équipe emmène parfaitement l'Australienne qui remporte l'étape[27],[28].

2017Modifier

Au Tour de Thuringe, sur la première étape, alors qu'un sprint semble inévitable, Tiffany Cromwell part seule dans le dernier virage et s'impose[29],[30].

2018Modifier

2019Modifier

PalmarèsModifier

Palmarès par annéesModifier

Classements mondiauxModifier

  Année2008200920102011201220132014201520162017201820192020
Classement UCI149e93e47e186e40e20e25e24e46e76e195e351e237e
Coupe du monde nc 37e76e nc 9e17e30e21e
UCI World Tour32e62e90e114e95e
Légende : nc = non classéSource : UCI

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Giro d’Italia Femminile: Tiffany Cromwell », sur bicycles.net.au, (consulté le )
  2. (en) « Interview: Tiffany Cromwell », sur daily peloton (consulté le )
  3. (en) « Skyter World Team confirm 2010 roster », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  4. (en) « Skyter backs out of plan to take over Equipe Nürnberger Versicherung », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  5. (en) « Cromwell has options if Skyter can’t be replaced », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  6. (en) « Team Noris looking forward despite lack of sponsor », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  7. (en) « Team Cycling Noris replaces Equipe Nürnberger Versicherung », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  8. (en) « Evans takes final stage, overall classification », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  9. (en) « Gunnewijk sprints to women's win », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  10. (en) « Lotto Ladies welcome Tiffany Cromwell », sur bicycles.net.au, (consulté le )
  11. (en) « Cromwell's season of uncertainty ends with move to Hitec Products-UCK », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  12. (en) « Cromwell solos to huge margin of victory », sur cycling news (consulté le )
  13. Alfred North, Tour le cyclisme féminin performances 2012, , p. 245
  14. (en) « Our 2014 team announced », sur velocio sports (consulté le )
  15. (en) « Ladies Tour of Qatar 2014 », sur cycling news (consulté le )
  16. (en) « Lizzie Armitstead wins the 2014 Ronde van Drenthe », sur podium cafe (consulté le )
  17. (en) « GP Comune di Cornaredo », sur pez cycling news (consulté le )
  18. (en) « Binda world cup preview Trofeo Alfredo Binda », sur velocio sports (consulté le )
  19. (en) « Ellen van Dijk wins Tour of Flanders World Cup », sur cycling news (consulté le )
  20. (en) « Commonwealth Games: Cromwell frustrated after missing out on medal », sur cycling news (consulté le )
  21. (en) « Brand secures win at GP de Plouay-Bretagne », sur cycling news (consulté le )
  22. (en) « September 27, Women's Elite Road Race: Ponferrada - Ponferrada 127.4km Worlds: Ferrand-Prevot secures the gold medal », sur cycling news (consulté le )
  23. (en) « D'Hoore wins Boels Rentals Ronde van Drenthe », sur cycling news (consulté le )
  24. (en) « Van der Breggen tops Energiewacht Tour prologue », sur cycling news (consulté le )
  25. « World champion Armitstead wins Omloop Het Nieuwsblad Elite Women », sur cycling news (consulté le )
  26. (en) « Giro Rosa: Kirchmann claims prologue victory », sur cycling news (consulté le )
  27. (en) « Giro Rosa: Cromwell wins stage 4 in Lovere », sur cycling news (consulté le )
  28. (it) « Giro Rosa, 4ª tappa: Cromwell batte Confalonieri. E ora arriva il Mortirolo », sur Gazzetta (consulté le )
  29. « Tour de Thuringe — Cromwell résiste », sur vélo 101 (consulté le )
  30. (de) « Cromwell probiert es in der letzten Kurve und kommt durch », sur Radsport-news (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :