Grand Prix automobile de São Paulo 2021

48e édition du Grand Prix brésilien de Formule 1
Grand Prix de São Paulo 2021
Grand Prix du Brésil 2021
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 71
Longueur du circuit 4,309 km
Distance de course 305,909 km
Conditions de course
Affluence 60 000 spectateurs[1]
Résultats
Vainqueur Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton,
Mercedes,
h 32 min 22 s 851
(vitesse moyenne : 198,663 km/h)
Pole position Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas,
Mercedes,
29 min 5 s 559
(vitesse moyenne : 216,671 km/h)
Record du tour en course Drapeau du Mexique Sergio Pérez,
Red Bull-Honda,
min 11 s 010
(vitesse moyenne : 218,453 km/h)

Le Grand Prix automobile de São Paulo 2021 (Formula 1 Heineken Grande Prêmio De São Paulo 2021) disputé le 14 novembre 2021 sur l'Autodromo José Carlos Pace, est la 1054e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la 48e édition du Grand Prix brésilien comptant pour le championnat du monde de Formule 1, de la trente-neuvième courue sur la piste d'Interlagos et de la dix-neuvième manche du championnat 2021. La course, annulée en 2020 pour cause de pandémie de Covid-19, change de dénomination : il s'agit désormais du Grand Prix de la ville São Paulo où est situé le circuit. La course fait partie d'un triple header, se disputant une semaine après le Grand Prix de Mexico et une semaine avant celui du Qatar.

Cette épreuve est la troisième de la saison à tester la formule « qualification sprint » mise en œuvre lors des Grands Prix de Grande-Bretagne et d'Italie. Lewis Hamilton qui a dominé les trois phases des qualifications, devait s'élancer de la première place de cette course de 24 tours mais, disqualifié en raison de la non-conformité de son aileron arrière mobile, il part de la dernière place. Par ailleurs, compte-tenu du changement de son moteur thermique, et quelle que soit sa position à l'arrivée, il est pénalisé d'un recul de cinq places sur la grille de départ du Grand Prix dominical. Par conséquent, Max Verstappen s'élance en tête du sprint devant Valtteri Bottas. Sergio Pérez est en deuxième ligne avec Pierre Gasly, devant les pilotes Ferrari Carlos Sainz Jr. et Charles Leclerc. Par ailleurs, Verstappen, qui a touché la pièce incriminée de la W12 de son rival sous le régime de parc fermé, reçoit une amende de 50 000 euros.

Valtteri Bottas, en pneus tendres, prend un meilleur départ que Max Verstappen en pneus medium et mène, sans être inquiété, l'intégralité du sprint pour obtenir sa quatrième pole position de la saison, la vingtième de sa carrière, qui lui rapporte 3 points. Le Néerlandais doit s'employer à dépasser Carlos Sainz Jr., qui l'a débordé dans les premiers virages, et les deux pilotes marquent 2 et 1 point. Cette course du samedi est animée par Lewis Hamilton qui dépasse quinze voitures pour terminer cinquième, ce qui lui vaut une dixième place sur la grille de départ du Grand Prix. Derrière Bottas et Verstappen, la deuxième ligne est composée de Sainz et Sergio Pérez, la troisième de Lando Norris et Charles Leclerc qui partent devant Pierre Gasly et Esteban Ocon. Sur la cinquième ligne, Sebastian Vettel et Lewis Hamilton cumulent onze titres mondiaux.

À la radio, après la cent-unième victoire de sa carrière, sa sixième de la saison, Lewis Hamilton fait les comptes : « vingt-cinq places de gagnées ! », ce qui correspond à sa disqualification en qualifications l'obligeant à partir dernier du sprint et aux cinq places de pénalité dues au changement de son bloc thermique. L'installation d'un moteur neuf confère à sa W12 un avantage de puissance sur la concurrence et en particulier sur Max Verstappen qu'il exploite au mieux. Le quadruple tenant du titre, qui tourne littéralement autour de ses adversaires, profite également de la sortie de la voiture de sécurité et de plusieurs tours sous virtual safety car en début de course pour réduire rapidement l'écart sur les Red Bull.

Hamilton se retrouve deuxième et menaçant derrière Verstappen, après seulement dix-neuf tours. Les stratégies des deux écuries et les tentatives d'undercut lors des deux passages aux stands de chacun ne modifient pas leurs positions. C'est sur la piste que le pilote Mercedes va chercher la victoire. Il porte une première attaque au quarante-huitième tour, aileron arrière mobile ouvert dans la ligne droite opposée ; le Néerlandais se défend en l'emmenant hors de la piste dans le virage Descida do lago. Cet incident est noté par les commissaires qui le considèrent comme un simple fait de course, ce qui provoque la fureur de Toto Wolff. Verstappen avertit son stand qu'il ne pourra pas tenir jusqu'au bout ; effectivement, dans la cinquante-neuvième boucle, Hamilton l'attaque à la sortie des esses de Senna : sa vitesse supérieure lui permet de le dépasser de façon imparable sous les vivats de la foule. Il franchit la ligne d'arrivée avec plus de dix secondes d'avance sur son rival puis effectue son tour d'honneur drapeau brésilien en main. Sergio Pérez s'arrête à un tour de l'arrivée et, chaussé en pneus tendres, lui subtilise le point bonus en réalisant le meilleur tour en course. Valtteri Bottas, troisième, permet à Mercedes de reprendre un peu d'air au classement des constructeurs.

Au départ, Max Verstappen prend les commandes au premier virage puis son coéquipier dépasse Bottas ; les deux Red Bull roulent en tête durant dix-huit tours. Bottas laisse ensuite Hamilton, remonté à toute vitesse, le doubler pour qu'il puisse fondre sur Pérez, qui résiste à une première attaque avant de céder devant la puissance de la W12. À cinquante tours de l'arrivée, l'explication entre les deux rivaux pour le titre mondial peut commencer ; si Verstappen reprend du temps dans le deuxième secteur, sinueux, Hamilton se rapproche dans les lignes droites, jusqu'à ce que l'usure des pneus de sa RB16B ne permette plus au Néerlandais de se détacher dans cette partie du circuit. Pérez perd sa troisième place en raison d'une voiture de sécurité virtuelle qui permet à Bottas de profiter d'un « arrêt gratuit » au trentième tour. Ce dernier a pourtant mis en cause la stratégie de son équipe en lâchant à la radio : « On aurait dû réaliser un doublé facilement ! » Les Ferrari de Leclerc et de Sainz, dernières voitures dans le tour du vainqueur, prennent les cinquième et sixième places, augmentant ainsi l'avance de leur écurie sur McLaren pour le podium du championnat constructeurs. À un tour, après de belles bagarres, Pierre Gasly se classe septième devant les deux Alpine, Esteban Ocon dépassant son coéquipier Fernando Alonso dans le dernier tour ; comme la semaine précédente, à Mexico, Lando Norris prend le dernier point en jeu.

Au classement du championnat, l'avance de Verstappen (332,5 points) sur Hamilton (318,5 points), passée à 21 points après le sprint, se réduit à 14 unités. Bottas (203 points) augmente singulièrement ses chances de finir sur le podium face à Pérez (178 points). Si Norris reste cinquième (151 points), il continue à perdre du terrain sur Leclerc (148 points) et Sainz (139,5 points). Huitième, Daniel Ricciardo (105 points) voit revenir Gasly (92 points) alors qu'Alonso est toujours dixième, avec 62 points. Mercedes Grand Prix (521,5 points) reprend un peu d'avance sur Red Bull Racing (510,5 points) au championnat des constructeurs. Pour le podium, Ferrari (287,5 points) augmente la sienne sur McLaren (256 points). À la cinquième place, Alpine et AlphaTauri comptent encore autant de points (112) ; suivent Aston Martin (68 points), Williams (23 points), Alfa Romeo (11 points) et enfin Haas qui ferme la marche sans avoir marqué le moindre point.

Contexte avant le Grand PrixModifier

Alors que la lutte pour le titre mondial entre Lewis Hamilton et Max Verstappen bat son plein à quatre courses du terme, ce Grand Prix est le troisième de l'année à tester la « qualification sprint », une course sur 100 km et/ou de maximum 30 minutes le samedi (soit 24 tours du circuit pauliste) qui détermine la grille de départ et attribue des points aux trois premiers. Il revêt à ce titre une importance capitale puisqu'il s'agit du dernier test et qu'une évaluation sera ensuite effectuée par les parties prenantes de l'organisation du championnat sur la pertinence de la formule actuelle et sur les améliorations ou changements à apporter, dans la mesure où six Grands Prix seront concernés par la qualification sprint en 2022[2],[3],[4].

 
Le logo dévoilé à Interlagos.

Par ailleurs, à ce stade de la saison, seuls Max Verstappen et Lewis Hamilton restent en lice pour le titre de champion du monde, il en va de même pour leurs écuries respectives, Red Bull Racing et Mercedes Grand Prix[5]. Enfin, la Formule 1 déploie un nouveau logo à Interlagos pour insister sur son éco-responsabilité : le sigle F1 stylisé apparaît désormais sur fond vert avec en dessous, écrit Powered by Hybrid since 2014 (propulsé par l'hybride depuis 2014) et, au-dessus, The world's most efficient engine (le moteur le plus efficient au monde) puisque la Formule 1 affirme que ces unités de puissance consomment le moins d'essence par rapport aux chevaux qu’elles délivrent « et par conséquent, moins de CO2 que toute autre voiture »[6].

Au plein cœur des trois semaines chargées du triple header, Mexico - São Paulo - Qatar, deux des sept Boeing 747 utilisés par la Formule 1 pour organiser le transit du matériel ont été retenus à Miami et à Mexico en raison des conditions météorologiques. Ces avions acheminent normalement, sur les journées du mardi ou mercredi, du matériel essentiel pour l'ensemble des écuries pour monter le paddock et les stands, afin qu'elles puissent travailler sur leurs monoplaces pour les mettre à disposition le jeudi. À cause de ces retards, l'intégralité du matériel n'est arrivé que le jeudi matin[7],[8],[9]. Si la situation a été « sans impact sur le week-end de course » selon un porte-parole de la Formule 1, la FIA a levé le couvre-feu pour la nuit de jeudi à vendredi pour permettre aux écuries de mettre en place leur matériel et leurs monoplaces[10].

Pneus disponiblesModifier

Pneus disponibles à Interlagos [11]
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
Durs
(Type C2)
Medium
(Type C3)
Tendres
(Type C4)
     
Intermédiaires
    
      Pluie

Essais libres et qualificationsModifier

Première séance d'essais libres, le vendredi de 12 h 30 à 13 h 30Modifier

 
Kimi Räikkönen et João Doria, gouverneur de São Paulo.
Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[12]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 09 s 050
2   Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 09 s 417 + 0 s 367
3   Sergio Pérez Red Bull-Honda 1 min 09 s 492 + 0 s 442
4   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 09 s 567 + 0 s 517
5   Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 1 min 09 s 880 + 0 s 830
6   Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 10 s 124 + 1 s 074

Séance de qualifications, le vendredi de 16 h à 17 hModifier

Qualifications pour la Qualification Sprint[13]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
Dsq.   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 08 s 733 1 min 08 s 068 1 min 07 s 934
1   Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 09 s 329 1 min 08 s 499 1 min 08 s 372
2   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 09 s 040 1 min 08 s 426 1 min 08 s 469
3   Sergio Pérez Red Bull-Honda 1 min 09 s 172 1 min 08 s 973 1 min 08 s 483
4   Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 1 min 09 s 347 1 min 08 s 903 1 min 08 s 777
5   Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 09 s 046 1 min 09 s 091 1 min 08 s 826
6   Charles Leclerc Ferrari 1 min 09 s 155 1 min 08 s 859 1 min 08 s 960
7   Lando Norris McLaren-Mercedes 1 min 09 s 365 1 min 09 s 030 1 min 08 s 980
8   Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 1 min 09 s 374 1 min 09 s 093 1 min 09 s 039
9   Fernando Alonso Alpine-Renault 1 min 09 s 391 1 min 09 s 137 1 min 09 s 113
10   Esteban Ocon Alpine-Renault 1 min 09 s 430 1 min 09 s 189
11   Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 1 min 09 s 451 1 min 09 s 399
12   Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 1 min 09 s 350 1 min 09 s 483
13   Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 1 min 09 s 598 1 min 09 s 503
14   Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 1 min 09 s 342 1 min 10 s 227
15   Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 1 min 09 s 663
16   Nicholas Latifi Williams-Mercedes 1 min 09 s 897
17   George Russell Williams-Mercedes 1 min 09 s 953
18   Mick Schumacher Haas-Ferrari 1 min 10 s 329
19   Nikita Mazepin Haas-Ferrari 1 min 10 s 589
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 13 s 544 (107 % de 1 min 08 s 733)
  • Après les qualifications, Mercedes est convoqué chez les commissaires à la suite d'un rapport du délégué technique concernant la monoplace no 44 de Lewis Hamilton dont l'aileron arrière mobile a échoué à respecter les exigences maximales en terme d'ouverture qui ne doivent pas dépasser 85 mm (« Les positions de l'élément ajustable supérieur de l'aileron arrière ont été vérifiées pour qu'ils soient en accord avec l'article 3.6.3 du règlement technique. Les besoins en distance minimale ont été respectés mais la distance maximale de 85 mm lorsque le DRS est déployé et testé en accord avec la directive technique TD/011-19 n’était pas respectée. »)[14],[15]. Les commissaires décident de prononcer la disqualification de Lewis Hamilton de la séance de qualifications ; le Britannique perd le crédit de son meilleur temps, réalisé au volant d'une voiture jugée non conforme. Il s'élance donc de la dernière place sur la grille de départ[16],[17],[18].
  • Max Verstappen, qui a touché l'aileron arrière de la W12 de son rival sous le régime de parc fermé, ce qui n'est pas autorisé, est convoqué chez les commissaires et menacé d'une sanction pour non respect de l'article 2.5.1 du code sportif de la FIA[19],[20]. Les commissaires indiquent après l'entretien : « Une vidéo claire, haute définition de la caméra située sur l'arceau de la voiture 44 et dirigée vers l'arrière montre qu'il n'y a absolument aucun mouvement de tout élément de l'aileron sur la voiture 44 quand Verstappen touche l'arrière de l'aileron […] Il est clair pour les commissaires qu'il est devenu habituel pour les pilotes de toucher les voitures après les qualifications et les courses. C'est aussi l'explication donnée par Verstappen, qu'il est simplement habitué à toucher cette zone de la voiture, qui est devenue un sujet de spéculation entre les deux équipes lors des courses récentes. Cette tendance générale était vue jusqu'à présent comme globalement inoffensive et n'a donc pas été uniformément régie. Cependant, c'est une infraction de la réglementation du parc fermé et cela peut très potentiellement causer des dégâts. » En conséquence, il reçoit une amende de 50 000 euros[21],[22],[23].

Deuxième séance d'essais libres, le samedi de 12 h à 13 hModifier

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[24]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Fernando Alonso Alpine-Renault 1 min 11 s 238
2   Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 12 s 102 + 0 s 864
3   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 12 s 355 + 1 s 117
4   Esteban Ocon Alpine-Renault 1 min 12 s 407 + 1 s 169
5   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 12 s 741 + 1 s 503
6   Sergio Pérez Red Bull-Honda 1 min 12 s 903 + 1 s 665

Qualification SprintModifier

Résultats de la Qualification Sprint, le samedi de 16 h 30 à 17 hModifier

Résultats de la Qualification Sprint[25]
Pos. Pilote Voiture Tours Temps/Abandon Grille Points
1   Valtteri Bottas Mercedes 24 29 min 09 s 559 2 3
2   Max Verstappen Red Bull-Honda 24 + 1 s 170 1 2
3   Carlos Sainz Jr. Ferrari 24 + 18 s 723 5 1
4   Sergio Pérez Red Bull-Honda 24 + 19 s 787 3
5   Lewis Hamilton Mercedes 24 + 20 s 872 20
6   Lando Norris McLaren-Mercedes 24 + 22 s 558 7
7   Charles Leclerc Ferrari 24 + 25 s 056 6
8   Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 24 + 34 s 158 4
9   Esteban Ocon Alpine-Renault 24 + 34 s 632 10
10   Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 24 + 34 s 867 11
11   Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 24 + 35 s 869 8
12   Fernando Alonso Alpine-Renault 24 + 36 s 578 9
13   Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 24 + 41 s 880 14
14   Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 24 + 44 s 037 15
15   Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 24 + 46 s 150 12
16   Nicholas Latifi Williams-Mercedes 24 + 46 s 760 16
17   George Russell Williams-Mercedes 24 + 47 s 739 17
18   Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 24 + 50 s 014 13
19   Mick Schumacher Haas-Ferrari 24 + 1 min 01 s 680 18
20   Nikita Mazepin Haas-Ferrari 24 + 1 min 07 s 474 19

Grille de départModifier

  • Lewis Hamilton, cinquième de la Qualification Sprint, est pénalisé d'un recul de cinq places sur la grille de départ à la suite de l'installation d'un cinquième moteur à combustion interne (ICE) ; il s'élance dixième[27],[28],[29] ;
  • Kimi Räikkönen, dix-huitième de la Qualification Sprint, s'élance de la voie des stands à la suite de l'installation, sous le régime de parc fermé, d'un aileron arrière d'une nouvelle spécification pour la course[30].

CourseModifier

Classement de la courseModifier

Classement de la course[31]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 44   Lewis Hamilton Mercedes 71 1 h 32 min 22 s 851 (198,663 km/h) 10 25
2 33   Max Verstappen Red Bull-Honda 71 + 10 s 496 2 18
3 77   Valtteri Bottas Mercedes 71 + 13 s 576 1 15
4 11   Sergio Pérez Red Bull-Honda 71 + 39 s 940 4 12 + 1
5 16   Charles Leclerc Ferrari 71 + 49 s 517 6 10
6 55   Carlos Sainz Jr. Ferrari 71 + 51 s 820 3 8
7 10   Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 70 + 1 tour 7 6
8 31   Esteban Ocon Alpine-Renault 70 + 1 tour 8 4
9 14   Fernando Alonso Alpine-Renault 70 + 1 tour 12 2
10 4   Lando Norris McLaren-Mercedes 70 + 1 tour 5 1
11 5   Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 70 + 1 tour 9
12 7   Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 70 + 1 tour 20
13 63   George Russell Williams-Mercedes 70 + 1 tour 17
14 99   Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 70 + 1 tour 13
15 22   Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 70 + 1 tour (dont 10 s de pénalité purgées en course) 15
16 6   Nicholas Latifi Williams-Mercedes 70 + 1 tour 16
17 9   Nikita Mazepin Haas-Ferrari 69 + 2 tours 19
18 47   Mick Schumacher Haas-Ferrari 69 + 2 tours 18
Abd. 3   Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 49 Moteur 11
Abd. 18   Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 47 Dégats 14
  • La voiture de sécurité mène le peloton du sixième au neuvième tour et le fait passer deux fois par la voie des stands à la suite d'un accrochage entre Lance Stroll et Yuki Tsunoda qui a laissé beaucoup de débris sur la piste. Tsunoda écope de dix secondes de pénalité. Les pilotes roulent sous régime de voiture de sécurité virtuelle du douzième au quatorzième tour après que Mick Schumacher a laissé son aileron avant sur la piste en percutant Kimi Raïkkönen. Une nouvelle procédure de voiture de sécurité virtuelle est enclenchée au trentième tour pour enlever les débris laissés par Stroll dans la ligne droite des stands[32].
  • Selon Helmut Marko, qui s'inquiète pour les chances de Max Verstappen de gagner le titre mondial, le nouveau moteur à combustion interne monté sur la W12 de Lewis Hamilton est une fusée : « Nous n'avons pas vu un tel moteur chez Mercedes ces dernières années, c'est incroyable. Ils ont réussi à concevoir une fusée à un stade crucial de la saison ! Nous avons pu limiter les dégâts au Brésil, mais si cela continue comme ça, je vois un avenir sombre pour nos chances dans le championnat du monde[33]. »
  • Furieux que les commissaires aient décidé de ne pas lancer d'enquête et, par conséquent, d'éventuellement sanctionner Max Verstappen pour l'incident du quarante-huitième tour quand il a emmené Lewis Hamilton hors piste au freinage du virage no 4, Toto Wolff décide, le 16 novembre, d'exercer son droit de révision auprès de la FIA (article 14.1.1) « sur la base de nouvelles preuves indisponibles pour les commissaires au moment de leur décision » afin qu'une enquête soit relancée et, dans ses souhaits, aboutisse à une sanction pour le pilote Red Bul[34]. Le vendredi suivant, après la première séance d'essais libres du Grand Prix du Qatar, la FIA rejette le recours[35].

Pole position et record du tourModifier

Tours en têteModifier

Classements généraux à l'issue de la courseModifier

Pilotes[40]
Pos. Pilote Écurie Points
1   Max Verstappen Red Bull-Honda 332,5
2   Lewis Hamilton Mercedes 318,5
3   Valtteri Bottas Mercedes 203
4   Sergio Pérez Red Bull-Honda 178
5   Lando Norris McLaren-Mercedes 151
6   Charles Leclerc Ferrari 148
7   Carlos Sainz Jr. Ferrari 139,5
8   Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 105
9   Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 92
10   Fernando Alonso Alpine-Renault 62
11   Esteban Ocon Alpine-Renault 50
12   Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 42
13   Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 26
14   Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 20
15   George Russell Williams-Mercedes 16
16   Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 10
17   Nicholas Latifi Williams-Mercedes 7
18   Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 1
Constructeurs[41]
Pos. Écurie Points
1   Mercedes 521,5
2   Red Bull-Honda 510,5
3   Ferrari 287,5
4   McLaren-Mercedes 256
5   Alpine-Renault 112
6   AlphaTauri-Honda 112
7   Aston Martin-Mercedes 68
8   Williams-Mercedes 23
9   Alfa Romeo-Ferrari 11

StatistiquesModifier

Le Grand Prix de São Paulo 2021 représente :

  • la 20e pole position de Valtteri Bottas, sa quatrième de la saison[42] ;
  • la 101e victoire de Lewis Hamilton, sa sixième de la saison[43] ;
  • la 122e victoire de Mercedes en tant que constructeur[44] ;
  • la 209e victoire de Mercedes en tant que motoriste[45] ;
  • le 6e meilleur tour en course de Sergio Pérez[46].

Au cours de ce Grand Prix :

Notes et référencesModifier

  1. AFP, « Près de 60.000 spectateurs attendus à Interlagos », sur eurosport.fr (consulté le )
  2. (en) « F1 = FIA commission - 13 october », sur fia.com, (consulté le )
  3. Julien Pereira, « Formule 1 - saison plus dense, plus courte, avec sept ou huit "courses sprint" : Domenicali Confime », sur eurosport.fr, (consulté le )
  4. Franck Drui, « Calendrier 2022 : 23 courses en huit mois et sept à huit F1 Sprints », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le ).
  5. « 2021 - Classement du championnat du monde », sur statsf1.com (consulté le )
  6. (en) Formula One Adiministration, « F1 unveils new Hybrid graphic as part of 100% sustainably-fuelled engine push », sur formula1.com, (consulté le )
  7. Frédéric Ferret, « Le matériel des écuries est enfin arrivé à Interlagos avant le GP du Brésil. », sur lequipe.fr, (consulté le )
  8. Julien Billiotte, « Casse-tête logistique au Brésil pour les écuries F1. », sur autohebdo.fr, (consulté le )
  9. Le Figaro avec l'AFP, « Formule 1 : retard dans l'acheminement du fret au Brésil, pas d'impact sur le GP. », sur lefigaro.fr, (consulté le )
  10. Cesare Ingrassia, « Le couvre-feu levé par la FIA en raison d'un retard dans le frêt. », sur f1only.fr, (consulté le )
  11. « Pirelli reveal compounds for 2021 season, including nominations for new Dutch and Saudi Arabian GPs », sur formula1.com, (consulté le )
  12. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 HEINEKEN GRANDE PRÊMIO DE SÃO PAULO 2021 - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le )
  13. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 HEINEKEN GRANDE PRÊMIO DE SÃO PAULO 2021 - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le )
  14. Basile Davoine, « Hamilton et Mercedes sous enquête et menacés de disqualification. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  15. Emmanuel Touzot, « Hamilton risque la disqualification pour un problème de DRS. Il s'ouvrait plus que le maximum autorisé en qualifications. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  16. Basile Davoine, « Hamilton exclu des qualifications à Interlagos. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  17. Rémy Georges, « Hamilton exclu des qualifications ! », sur f1i.autojournal.fr, (consulté le )
  18. (en) Formula One Management, « Hamilton disqualified from Brazil qualifying after DRS infringement. », sur formula1.com, (consulté le )
  19. Rémy Georges, « Verstappen également dans la tourmente… », sur f1i.autojournal.fr, (consulté le )
  20. Emmanuel Touzot, « Officiel : Verstappen est aussi convoqué chez les commissaires. Un nouveau rebondissement à Interlagos après les qualifs. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  21. Aurélien Attard et Benjamin Vinel, « Parc fermé : Verstappen écope d'une amende. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  22. Rémy Georges, « Lourde amende pour Verstappen ! », sur f1i.autojournal.fr, (consulté le )
  23. (en) Formula One Management, « BREAKING: Verstappen fined €50,000 for examining Hamilton's rear wing in Parc Ferme. », sur formula1.com, (consulté le )
  24. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 HEINEKEN GRANDE PRÊMIO DE SÃO PAULO 2021 - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le )
  25. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 HEINEKEN GRANDE PRÊMIO DE SÃO PAULO 2021 - SPRINT », sur formula1.com, (consulté le )
  26. Pierre Van Vliet, « Après le Sprint : tout reste à faire. », sur f1i.autojournal.fr, (consulté le )
  27. Fabien Gaillard, « Lewis Hamilton va être pénalisé sur la grille à São Paulo. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  28. Olivier Ferret, « Officiel : Hamilton prend un nouveau V6 et 5 places de pénalité. La rumeur s'est concrétisée à Sao Paulo. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  29. Nicolas Carpentiers, « Pénalité moteur pour Hamilton ! », sur f1i.autojournal.fr, (consulté le )
  30. Aurélien Attard, « Räikkönen prendra le départ du GP de São Paulo depuis les stands. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  31. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 HEINEKEN GRANDE PRÊMIO DE SÃO PAULO 2021 - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le )
  32. Emmanuel Touzot, « Hamilton vient à bout de Verstappen pour gagner au Brésil », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  33. Rémy Georges, « Marko s'inquiète : « Mercedes a construit une fusée ! » », sur f1i.autoujournal.fr, (consulté le )
  34. Stéphane Vrignaud, « Grand Prix du Brésil - l'affaire Verstappen - Hamilton n'est pas terminée : Mercedes fait appel. », sur eurosport.fr, (consulté le )
  35. Olivier Ferret, « Officiel : Verstappen évite la pénalité, la FIA rejette la demande de révision. », sur mortorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  36. « Formule 1 2021 GP de São Paulo - Q3 », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  37. « Formule 1 2021 GP de São Paulo - QR », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  38. « São Paulo 2021 - Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le )
  39. « São Paulo 2021 - Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le )
  40. « São Paulo 2021 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le )
  41. « São Paulo 2021 Championnat Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le )
  42. « Valtteri Bottas Pole positions », sur statsf1.com, (consulté le )
  43. « Lewis Hamilton Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  44. « Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  45. « Moteur Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  46. « Sergio Pérez - Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le )
  47. « Valtteri Bottas points », sur statsf1.com, (consulté le )
  48. a b c et d Fabien Gaillard et Benjamin Vinel, « Stats São Paulo 2021 - Hamilton aussi fort que le Brésil ! », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  49. « Podiums - Trio le plus souvent ensemble », sur statsf1.com, (consulté le )
  50. Benjamin Vinel, « Lewis Hamilton élu "Pilote du Jour" du GP de São Paulo. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  51. Alexandre Combralier, « Les statistiques après le Grand Prix du Brésil. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  52. « Héroïque, stoïque et adoubé sur les terres de Senna, Lewis Hamilton a écrit une page d'histoire à Sao Paulo », sur eurosport.fr, (consulté le )
  53. « Une amende de 5 000€ pour Lewis Hamilton, sanctionné pour avoir disputé le tour d'honneur du GP de Sao Paulo sans son harnais de sécurité. », sur lequipe.fr, (consulté le )
  54. Michael Delaney, « Les chiffres d'Interlagos », sur f1i.autojournal.fr, (consulté le )
  55. (en) « 2021 Brazilian Grand Prix Preview - Race Stewards Biographies », sur fia.com, (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :