Ouvrir le menu principal

Grand Prix automobile du Mexique 2018

Grand Prix du Mexique 2018
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 71
Longueur du circuit 4,304 km
Distance de course 305,354 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau : Pays-Bas Max Verstappen,
Red Bull-TAG Heuer,
h 38 min 28 s 851
(vitesse moyenne : 186,039 km/h)
Pole position Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo,
Red Bull-TAG Heuer,
min 14 s 759
(vitesse moyenne : 207,258 km/h)
Record du tour en course Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas,
Mercedes,
min 18 s 741
(vitesse moyenne : 196,777 km/h)

Le Grand Prix automobile du Mexique 2018 (Formula 1 Gran Premio de México 2018) disputé le 28 octobre 2018 sur l'Autódromo Hermanos Rodríguez, est la 995e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la 19e édition du Grand Prix du Mexique comptant pour le championnat du monde de Formule 1 courue sur le même circuit et de la dix-neuvième manche du championnat 2018.

L'Autódromo Hermanos Rodríguez a accueilli le Grand Prix du Mexique de Formule 1 de 1963 à 1970 puis de 1986 à 1992. Il revient au calendrier en 2015 vingt-trois ans après la dernière édition, sur un circuit réaménagé et mis aux normes sous la houlette de l'architecte Hermann Tilke.

Pour la première fois à l'ère des moteurs turbocompressées à double système de récupération d'énergie (depuis la saison 2014), les monoplaces de Red Bull Racing monopolisent la première ligne de la grille de départ. Alors que Max Verstappen domine les trois séances d'essais libres et se montre le plus rapide de la deuxième phase qualificative, prêt à devenir, à 21 ans et 28 jours, le plus jeune poleman de la discipline, son coéquipier Daniel Ricciardo lui brûle la politesse, pour 26 millièmes de seconde, lors de son dernier tour en Q3. De rage, le pilote néerlandais percute le panneau "P2" quand il revient garer sa RB14 sur la grille de départ pour la présentation des trois premiers des qualifications au public mexicain. Ricciardo obtient ainsi la troisième pole position de sa carrière, après être parti deux fois en tête à Monaco. Sur la deuxième ligne, Lewis Hamilton s'élance devant Sebastian Vettel ; leurs coéquipiers Valtteri Bottas et Kimi Räikkönen suivent en troisième ligne, devant les Renault de Nico Hülkenberg et Carlos Sainz Jr. en quatrième ligne et les Sauber de Charles Leclerc et Marcus Ericsson en cinquième ligne.

Lewis Hamilton, en délicatesse avec ses différents types de pneumatiques victimes de dégradation excessive sur la piste mexicaine et devancé sur ce point par les Ferrari, et battu en performance pure par les Red Bull, n'en termine pas moins aisément quatrième de l'épreuve en évitant de se faire prendre un tour en fin de course par le vainqueur Max Verstappen, comme en 2017. Sur le lieu de son précédent sacre, il remporte un nouveau titre mondial, à deux courses du terme de la compétition. En effet, alors que 50 points restent à prendre pour le vainqueur des deux dernières courses de la saison, le Britannique en a 64 d'avance sur Sebastian Vettel. Il rejoint ainsi Juan Manuel Fangio avec cinq titres mondiaux (2008, 2014, 2015, 2017 et 2018) à deux couronnes du record de Michael Schumacher, concluant une campagne qui a basculé en sa faveur après la pause estivale, notamment grâce à une série de quatre victoires consécutives en Italie, à Singapour, en Russie et au Japon, son classement à Mexico mettant toutefois fin à une autre série : dix podiums à la suite.

Comme en 2017, Max Verstappen gagne sur le circuit des frères Rodriguez, obtenant ainsi la cinquième victoire de sa carrière et sa deuxième de la saison après le Grand Prix d'Autriche. Il prend la tête dès le départ alors que son coéquipier Daniel Ricciardo en pole position, reste scotché sur la grille et aborde le premier virage au troisième rang, également devancé par Hamilton. Avec deux arrêts au stand, le jeune pilote néerlandais ne cède les commandes à Sebastian Vettel que durant quatre tours, lors de son premier changement de pneumatiques. Après son second, son avance est telle qu'il ressort devant et s'envole vers la victoire, néanmoins inquiet de la solidité de son groupe propulseur, après avoir vu son coéquipier abandonner sur casse d'embrayage au bout de soixante-et-un tours. Ainsi, les Red Bull ne réalisent pas le doublé qui leur semblait promis après quarante-huit boucles. Vettel, beaucoup plus prudent au premier virage qu'à de nombreuses autres reprises cette année, dépasse Hamilton au 38e tour puis bénéficie de l'abandon de Ricciardo pour terminer deuxième. Auteur d'un seul arrêt au stand, contrairement à ses rivaux, Kimi Räikkönen monte sur la troisième marche du podium. Hamilton, qui aperçoit Verstappen dans ses rétroviseurs, se classe quatrième devant son coéquipier Valtteri Bottas qui termine à un tour après avoir procédé à trois arrêts. Tous les autres pilotes achèvent la course à deux tours du vainqueur ; Nico Hülkenberg est sixième, suivi par Charles Leclerc et Stoffel Vandoorne dont la huitième place est son meilleur résultat de la saison. Marcus Ericsson et Pierre Gasly, parti de la dernière place sur la grille, prennent les derniers points mis en jeu. « Je n'ai jamais eu la pression derrière moi, j'ai pu conduire comme je voulais », note Max Verstappen qui en reste à 100% de courses remportées sans être parti de la pole position.

Avec 358 points, Lewis Hamilton remporte le titre de champion du monde 2018 devant Sebastian Vettel (294 points) qui ne peut plus le rejoindre alors que deux courses restent à disputer. Kimi Räikkönen (236 points) creuse un peu plus l'écart sur Valtteri Bottas (2Z7 points) tandis qu'au quatrième rang, Max Verstappen (216 points) peut encore viser mieux, ce qui n'est plus le cas de Daniel Ricciardo (146 points). Nico Hülkenberg reste le « meilleur des autres » avec 69 points. Au classement des constructeurs, Mercedes Grand Prix (585 points) n'est plus qu'à quelques encablures d'une cinquième couronne consécutive, totalisant 55 points d'avance sur Ferrari (530 points) ; suivent Red Bull Racing (362 points), Renault (114 points), Haas (84 points), McLaren (62 points), Racing Points Force India (47 points), Sauber (36 points) qui passe devant Toro Rosso (33 points), tandis que Williams (7 points) ferme la marche.

ContexteModifier

Lewis Hamilton, qui avait déjà la possibilité d'être sacré champion du monde dès le Grand Prix précédent, aborde le weekend avec 70 points d'avance sur son rival ; dans le cas où Vettel marque 75 points en gagnant les trois épreuves restant au calendrier, il n'a que cinq points à marquer dans cette course ou lors des deux derniers Grand Prix pour enlever son cinquième titre.

Sur la piste mexicaine, une septième place lui suffit donc, si Vettel s'impose, car il sera sacré dans tous les cas si son rival allemand ne gagne pas la course[1],[2].

Pneus disponiblesModifier

Pneus disponibles à Mexico[3]
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
     
Hyper tendres
    
Ultra tendres
      
Super tendres
     
Intermédiaires
 
   Pluie

Essais libresModifier

Première séance, le vendredi de 10 h à 11 h 30Modifier

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[4]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 16 s 656
2   Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 17 s 139 + 0 s 483
3   Carlos Sainz Jr. Renault 1 min 17 s 926 + 1 s 270
4   Nico Hülkenberg Renault 1 min 18 s 028 + 1 s 372
5   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 18 s 075 + 1 s 419
6   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 18 s 322 + 1 s 666

Deuxième séance, le vendredi de 14 h à 15 h 30Modifier

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[8]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 16 s 720
2   Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 16 s 873 + 0 s 153
3   Carlos Sainz Jr. Renault 1 min 17 s 953 + 1 s 233
4   Sebastian Vettel Ferrari 1 min 17 s 954 + 1 s 234
5   Nico Hülkenberg Renault 1 min 18 s 046 + 1 s 326
6   Brendon Hartley Toro Rosso-Honda 1 min 18 s 061 + 1 s 341

Troisième séance, le samedi de 10 h à 11 hModifier

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[9]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 16 s 284
2   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 16 s 538 + 0 s 254
3   Sebastian Vettel Ferrari 1 min 16 s 566 + 0 s 282
4   Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 17 s 028 + 0 s 744
5   Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 17 s 045 + 0 s 761
6   Charles Leclerc Sauber-Ferrari 1 min 17 s 059 + 0 s 775

Séance de qualificationsModifier

Résultats des qualificationsModifier

Résultats des qualifications[10]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1   Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 15 s 866 1 min 15 s 845 1 min 14 s 759
2   Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 15 s 756 1 min 15 s 640 1 min 14 s 785
3   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 15 s 673 1 min 15 s 644 1 min 14 s 894
4   Sebastian Vettel Ferrari 1 min 16 s 089 1 min 15 s 715 1 min 14 s 970
5   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 15 s 580 1 min 15 s 923 1 min 15 s 160
6   Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 16 s 446 1 min 15 s 996 1 min 15 s 330
7   Nico Hülkenberg Renault 1 min 16 s 498 1 min 16 s 126 1 min 15 s 827
8   Carlos Sainz Jr. Renault 1 min 16 s 813 1 min 16 s 188 1 min 16 s 084
9   Charles Leclerc Sauber-Ferrari 1 min 16 s 862 1 min 16 s 320 1 min 16 s 189
10   Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 1 min 16 s 701 1 min 16 s 633 1 min 16 s 513
11   Esteban Ocon Racing Point Force India-Mercedes 1 min 16 s 252 1 min 16 s 844
12   Fernando Alonso McLaren-Renault 1 min 16 s 857 1 min 16 s 871
13   Sergio Pérez Racing Point Force India-Mercedes 1 min 16 s 242 1 min 17 s 167
14   Brendon Hartley Toro Rosso-Honda 1 min 16 s 682 1 min 17 s 184
15   Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 1 min 16 s 828 Pas de temps
16   Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 16 s 911
17   Stoffel Vandoorne McLaren-Renault 1 min 16 s 966
18   Kevin Magnussen Haas-Ferrari 1 min 17 s 599
19   Lance Stroll Williams-Mercedes 1 min 17 s 689
20   Sergey Sirotkin Williams-Mercedes 1 min 17 s 886
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 20 s 870 (107 % de 1 min 34 s 130)

Grille de départModifier

  • Pierre Gasly, auteur du quinzième temps des qualifications, est pénalisé d'un recul de quinze places après l'installation de ses huitièmes moteur, turbocompresseur et MGU-H, limités à trois pour la saison ; il est ensuite pénalisé d'un recul de cinq places après le changement de sa boîte de vitesses et s'élance de la vingtième et dernière place[11],[12] ;
  • Romain Grosjean, auteur du seizième temps des qualifications, est pénalisé d'un recul de trois places après son accrochage avec Charles Leclerc lors du Grand Prix des États-Unis ; il s'élance de la dix-huitième place[13].
La grille de qualification du Grand Prix du Mexique 2018.
La grille de départ du Grand Prix du Mexique 2018.

CourseModifier

Classement de la courseModifier

Classement de la course[14]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 33   Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 71 1 h 38 min 28 s 851 (186,039 km/h) 2 25
2 5   Sebastian Vettel Ferrari 71 + 17 s 316 4 18
3 7   Kimi Räikkönen Ferrari 71 + 49 s 914 6 15
4 44   Lewis Hamilton Mercedes 71 + 1 min 18 s 738 3 12
5 77   Valtteri Bottas Mercedes 70 + 1 tour 5 10
6 27   Nico Hülkenberg Renault 69 + 2 tours 7 8
7 16   Charles Leclerc Sauber-Ferrari 69 + 2 tours 9 6
8 2   Stoffel Vandoorne McLaren-Renault 69 + 2 tours 15 4
9 9   Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 69 + 2 tours 10 2
10 10   Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 69 + 2 tours 20 1
11 31   Esteban Ocon Racing Point Force India-Mercedes 69 + 2 tours 11
12 18   Lance Stroll Williams-Mercedes 69 + 2 tours 17
13 35   Sergey Sirotkin Williams-Mercedes 69 + 2 tours 19
14 28   Brendon Hartley Toro Rosso-Honda 69 + 2 tours (dont 5 s de pénalité) 14
15 20   Kevin Magnussen Haas-Ferrari 69 + 2 tours 16
16 8   Romain Grosjean Haas-Ferrari 68 + 3 tours 18
Abd. 3   Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 61 Embrayage 1
Abd. 11   Sergio Pérez Racing Point Force India-Mercedes 38 Freins 13
Abd. 55   Carlos Sainz Jr. Renault 28 Batterie 8
Abd. 14   Fernando Alonso McLaren-Renault 3 Surchauffe 12

Pole position et record du tourModifier

Tours en têteModifier

Classements généraux à l'issue de la courseModifier

StatistiquesModifier

Le Grand Prix du Mexique 2018 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

Notes et référencesModifier

  1. Grégory Demoen, « Hamilton champion du monde à Mexico si... », sur f1i.auto-moto.com, (consulté le 25 octobre 2018)
  2. Olivier Ferret, « F1 - Hamilton, 5 fois champion du monde ce soir si... Lewis devrait y arriver cette fois. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le 28 octobre 2018)
  3. « Pirelli announces compound choices and mandatory sets for the 2018 Mexico Grand Prix », sur https://news.pirelli.com, (consulté le 26 août 2018)
  4. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAN PREMIO DE MÉXICO 2018 - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le 26 octobre 2018)
  5. Olivier Ferret, « Latifi va rouler encore lors de trois Libres 1. Lors des trois prochaines courses. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le 15 octobre 2018)
  6. « Norris aux essais du GP du Mexique. », sur autohebdo.fr, (consulté le 27 octobre 2018)
  7. Cesare Ingrassia, « Latifi, Giovinazzi et Norris en piste pour les EL1 à Mexico. », sur f1only.fr, (consulté le 27 octobre 2018)
  8. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAN PREMIO DE MÉXICO 2018 - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le 27 octobre 2018)
  9. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAN PREMIO DE MÉXICO 2018 - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le 27 octobre 2018)
  10. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAN PREMIO DE MÉXICO 2018 - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le 27 octobre 2018)
  11. Vincent Lalanne-Sicaud, « F1 - GASLY À NOUVEAU PÉNALISÉ À MEXICO. », sur news.sportauto.fr, (consulté le 27 octobre 2018)
  12. AFP, « Formule 1. GP du Mexique : Gasly pénalisé de cinq places supplémentaires sur la grille. », sur ouest-france.fr, (consulté le 27 octobre 2018)
  13. Michael Balcaen, « Grosjean sera pénalisé au Mexique. », sur sports.fr, (consulté le 27 octobre 2018)
  14. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAN PREMIO DE MÉXICO 2018 - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le 28 octobre 2018)
  15. « Mexique 2018 Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le 27 octobre 2018)
  16. « Mexique 2018 Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le 28 octobre 2018)
  17. « Mexique 2018 Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le 28 octobre 2018)
  18. « Mexique 2018 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le 28 octobre 2018)
  19. « Mexique 2018 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le 28 octobre 2018)
  20. « Daniel Ricciardo Pole positions », sur statsf1.com, (consulté le 27 octobre 2018)
  21. « Constructeurs Pole positions par nombre », sur statsf1.com en ligne le=28 octobre 2018 (consulté le 31 octobre 2018)
  22. « Max Verstappen Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 28 octobre 2018)
  23. « Red Bull Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 28 octobre 2018)
  24. « Tag Heuer Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 28 octobre 2018)
  25. « Podiums par nombre », sur statsf1.com, (consulté le 31 octobre 2018)
  26. « Statistiques pilotes. Titres de champion du monde par nombre », sur statsf1.com, (consulté le 28 octobre 2018)
  27. « Kimi Räikkönen points », sur statsf1.com, (consulté le 28 octobre 2018)
  28. Fabien Gaillard, « Max Verstappen élu "Pilote du Jour" du GP du Mexique 2018 », sur motorsport.com, (consulté le 28 octobre 2018)
  29. Grégory Demoen, « Le record dont Verstappen se serait bien passé. », sur f1i.auto-moto.com, (consulté le 11 novembre 2018)
  30. Grégory Demoen, « L'insolite statistique de Max Verstappen. », sur f1i.auto-moto.com, (consulté le 11 novembre 2018)
  31. Gaël Angleviel, « Grand Prix du Mexique 2018 : Présentation et Horaires », sur franceracing.fr, (consulté le 25 octobre 2018)

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :