Ouvrir le menu principal

Grand Prix automobile d'Australie 2018

Grand Prix d'Australie 2018
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 58
Longueur du circuit 5,303 km
Distance de course 307,574 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Ferrari,
h 29 min 33 s 283
(vitesse moyenne : 206,069 km/h)
Pole position Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton,
Mercedes,
min 21 s 164
(vitesse moyenne : 235,213 km/h)
Record du tour en course Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo,
Red Bull-TAG Heuer,
min 25 s 945
(vitesse moyenne : 222,128 km/h)

Le Grand Prix automobile d'Australie 2018 (Formula 1 2018 Rolex Australia Grand Prix), disputé le sur le circuit d'Albert Park, est la 977e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la 33e édition du Grand Prix d'Australie comptant pour le championnat du monde de Formule 1 et de la première manche du championnat 2018.

Comme lors de l'édition précédente, et pour la septième fois sur le circuit de l'Albert Park, Lewis Hamilton part en pole position. Pour obtenir son 73e départ depuis la tête, il réalise, selon ses propres dires, « un tour proche de la perfection » en fin de Q3 pour battre le record du circuit et devancer les deux Ferrari de plus de six dixièmes de seconde ; Kimi Räikkönen l'accompagne ainsi en première ligne tandis que Sebastian Vettel occupe la deuxième ligne, avec Max Verstappen dont le coéquipier Daniel Ricciardo, auteur du cinquième temps, est pénalisé d'un recul de trois places sur la grille pour ne pas avoir respecté un drapeau rouge en essais libres. Les deux Haas-Ferrari obtiennent le meilleur résultat en qualifications de leur jeune histoire, Kevin Magnussen précédant Romain Grosjean en troisième ligne. Nico Hülkenberg part en quatrième ligne, devant Ricciardo. Le coéquipier de Lewis Hamilton Valtteri Bottas est victime d'un gros accident dès le début de son tour rapide qui provoque une interruption au drapeau rouge, et il doit partir de loin compte tenu de la reconstruction de sa monoplace.

Avec un peu de chance, Sebastian Vettel s'impose au terme des cinquante-huit tours de l'épreuve d'ouverture, obtenant sa quarante-huitième victoire et le centième podium de sa carrière. Comme en 2017, il gagne à la faveur des arrêts au stand, sur un coup stratégique de son écurie et, cette fois, un évènement inattendu. Son coéquipier Kimi Räikkönen, en deuxième position, rentre le premier aux stands, dès le 18e tour. Mercedes, en réaction, procède au changement des pneumatiques du leader Hamilton dès le tour suivant alors que Vettel continue en piste. Au 24e tour, Romain Grosjean, relâché de la voie des stands avec un écrou mal serré, s'arrête au bord du circuit et provoque le déclenchement de la procédure de voiture de sécurité virtuelle. Vettel profite de l'occasion pour changer ses pneus et ressort juste devant Hamilton qui, lui, a été contraint de ralentir. À partir de là, qu'il soit à moins d'une seconde avec la possibilité d'utiliser son aileron arrière mobile ou repoussé plus loin, le Britannique n'est jamais en mesure de dépasser son rival. Les deux pilotes Haas F1 Team renvoyés en piste avec un écrou mal serré à cause d'un pistolet pneumatique défectueux, sont tous deux contraints à l'abandon à un tour d'écart, alors qu'ils roulaient l'un après l'autre en quatrième position ; une lourde amende est infligée à l'équipe américaine. Räikkönen, en résistant jusqu'au bout à Daniel Ricciardo (auteur du meilleur tour dans sa 54e boucle), prend la troisième place alors que Fernando Alonso, cinquième, égale son meilleur résultat chez McLaren et est élu pilote du jour. Il précède Max Verstappen, parti en tête à queue au dixième tour et Nico Hülkenberg, septième devant Valtteri Bottas qui a navigué toute la course loin des hommes de tête. Stoffel Vandoorne en terminant neuvième, permet à McLaren de placer ses deux monoplaces dans les points, tout comme Carlos Sainz Jr. qui prend le point restant pour Renault.

Vettel occupe donc la tête du championnats des pilotes avec 25 points, devant Hamilton (18 points) et Räikkönen (15 points). Au classement des constructeurs, Ferrari possède 40 points et devance Mercedes (22 points), Red Bull Racing (20 points), McLaren (12 points) et Renault (7 points).

Pneus disponiblesModifier

Pneus disponibles à Melbourne[1]
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
     
Ultra tendres
     
Super tendres
 
Tendres
     
Intermédiaires
 
   Pluie

Essais libresModifier

Première séance, le vendredi de 12 h à 13 h 30Modifier

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[2]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 24 s 026
2   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 24 s 577 + 0 s 551
3   Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 24 s 771 + 0 s 745
4   Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 24 s 875 + 0 s 849
5   Sebastian Vettel Ferrari 1 min 24 s 995 + 0 s 969
6   Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 25 s 063 + 1 s 037

Deuxième séance, le vendredi de 16 h à 17 h 30Modifier

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[3]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 23 s 931
2   Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 24 s 058 + 0 s 127
3   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 24 s 159 + 0 s 228
4   Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 24 s 214 + 0 s 283
5   Sebastian Vettel Ferrari 1 min 24 s 451 + 0 s 520
6   Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 24 s 648 + 0 s 717

Troisième séance, le samedi de 14 h à 15 hModifier

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[4]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Sebastian Vettel Ferrari 1 min 26 s 067
2   Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 28 s 499 + 2 s 432
3   Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 1 min 28 s 890 + 2 s 823
4   Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 31 s 680 + 5 s 613
5   Carlos Sainz Jr. Renault 1 min 33 s 172 + 7 s 105
6   Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 34 s 043 + 7 s 976

Séance de qualificationsModifier

Résultats des qualificationsModifier

Résultats des qualifications[5]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 22 s 824 1 min 22 s 051 1 min 21 s 164
2   Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 23 s 096 1 min 22 s 507 1 min 21 s 828
3   Sebastian Vettel Ferrari 1 min 23 s 348 1 min 21 s 944 1 min 21 s 838
4   Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 23 s 483 1 min 22 s 416 1 min 21 s 879
5   Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 23 s 494 1 min 22 s 897 1 min 22 s 152
6   Kevin Magnussen Haas-Ferrari 1 min 23 s 909 1 min 23 s 300 1 min 23 s 187
7   Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 23 s 671 1 min 23 s 468 1 min 23 s 339
8   Nico Hülkenberg Renault 1 min 23 s 782 1 min 23 s 544 1 min 23 s 532
9   Carlos Sainz Jr. Renault 1 min 23 s 529 1 min 23 s 061 1 min 23 s 577
10   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 23 s 686 1 min 22 s 089 Pas de temps
11   Fernando Alonso McLaren-Renault 1 min 23 s 597 1 min 23 s 692
12   Stoffel Vandoorne McLaren-Renault 1 min 24 s 073 1 min 23 s 853
13   Sergio Pérez Force India-Mercedes 1 min 24 s 344 1 min 24 s 005
14   Lance Stroll Williams-Mercedes 1 min 24 s 464 1 min 24 s 230
15   Esteban Ocon Force India-Mercedes 1 min 24 s 503 1 min 24 s 786
16   Brendon Hartley Toro Rosso-Honda 1 min 24 s 532
17   Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 1 min 24 s 556
18   Charles Leclerc Sauber-Ferrari 1 min 24 s 636
19   Sergey Sirotkin Williams-Mercedes 1 min 24 s 922
20   Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 1 min 25 s 295
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 28 s 622 (107 % de 1 min 22 s 824)

Grille de départModifier

  • Daniel Ricciardo, auteur du cinquième temps, reçoit trois places de pénalité pour ne pas avoir suffisamment ralenti lorsqu'un drapeau rouge a été brandi lors de la deuxième session des essais libres. Les commissaires de course de la FIA expliquent que la sanction aurait pu être plus sévère encore si Ricciardo n'avait pas ralenti davantage ; il s'élance de la huitième place[6] ;
  • Valtteri Bottas, auteur du dixième temps, écope d'une pénalité d'un recul de cinq places sur la grille de départ après le changement de sa boîte de vitesses consécutif à son accident lors de la troisième phase des qualifications. Bottas entamait son premier tour chronométré lorsqu'il a perdu le contrôle de sa monoplace et l'a écrasée contre le mur de pneus du virage no 2 ; il s'élance de la quinzième place[7],[8].
La grille de qualification du Grand Prix d'Australie 2018
La grille de départ du Grand Prix d'Australie 2018

CourseModifier

Classement de la courseModifier

Classement de la course[9]
Pos. No  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 5   Sebastian Vettel Ferrari 58 1 h 29 min 33 s 283 (206,069 km/h) 3 25
2 44   Lewis Hamilton Mercedes 58 + 5 s 036 1 18
3 7   Kimi Räikkönen Ferrari 58 + 6 s 309 2 15
4 3   Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 58 + 7 s 069 8 12
5 14   Fernando Alonso McLaren-Renault 58 + 27 s 886 10 10
6 33   Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 58 + 28 s 945 4 8
7 27   Nico Hülkenberg Renault 58 + 32 s 671 7 6
8 77   Valtteri Bottas Mercedes 58 + 34 s 339 15 4
9 2   Stoffel Vandoorne McLaren-Renault 58 + 34 s 921 11 2
10 55   Carlos Sainz Jr. Renault 58 + 45 s 722 9 1
11 11   Sergio Pérez Force India-Mercedes 58 + 46 s 817 12
12 31   Esteban Ocon Force India-Mercedes 58 + 1 min 0 s 278 14
13 16   Charles Leclerc Sauber-Ferrari 58 + 1 min 15 s 759 18
14 18   Lance Stroll Williams-Mercedes 58 + 1 min 18 s 288 13
15 28   Brendon Hartley Toro Rosso-Honda 57 + 1 tour 16
Abd. 8   Romain Grosjean Haas-Ferrari 24 Écrou de roue mal serré 6
Abd. 20   Kevin Magnussen Haas-Ferrari 22 Écrou de roue mal serré 5
Abd. 10   Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 13 Moteur 20
Abd. 9   Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 5 Direction 17
Abd. 35   Sergey Sirotkin Williams-Mercedes 4 Freins 19

Pole position et record du tourModifier

Tours en têteModifier

Classements généraux à l'issue de la courseModifier

StatistiquesModifier

Le Grand Prix d'Australie 2018 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

  • Sebastian Vettel passe la barre des 3 000 tours en tête d'un Grand Prix (3 030 tours en tête)[22] ;
  • Haas F1 Team, en plaçant ses deux pilotes en troisième ligne (Kevin Magnussen et Romain Grosjean s'élançant cinquième et sixième), obtient son meilleur résultat en qualifications depuis ses débuts dans la discipline[23] ;
  • Fernando Alonso est élu « Pilote du jour » lors d'un vote organisé sur le site officiel de la Formule 1[24] ;
  • Emanuele Pirro (37 départs en Grands Prix de Formule 1, 3 points inscrits entre 1989 et 1991 et quintuple vainqueur des 24 Heures du Mans en 2000, 2001, 2002, 2006 et 2007) est nommé conseiller auprès des commissaires de course par la FIA pour les aider dans leurs jugements[25].

Notes et référencesModifier

  1. Vincent Lalanne-Sicaud, « ACTUALITÉ F1 - GP D'AUSTRALIE: LES SÉLECTIONS DE PNEUS », sur news.sportauto.fr, (consulté le 23 mars 2018)
  2. (en) Formula One Management, « 2018 FORMULA 1 ROLEX AUSTRALIAN GRAND PRIX PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le 23 mars 2018)
  3. (en) Formula One Management, « 2018 FORMULA 1 ROLEX AUSTRALIAN GRAND PRIX PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le 23 mars 2018)
  4. (en) Formula One Management, « 2018 FORMULA 1 ROLEX AUSTRALIAN GRAND PRIX PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le 24 mars 2018)
  5. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 2018 ROLEX AUSTRALIAN GRAND PRIX - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le 24 mars 2018)
  6. Olivier Ferret, « Ricciardo : Cette pénalité, c'est de la merde ! », sur nextgen-auto.com, (consulté le 24 mars 2018)
  7. Martin Businaro, « Bottas pénalisé ! », sur f1i.fr, (consulté le 24 mars 2018)
  8. Jacques-Armand Dupuis, « Bottas pénalisé après son crash à Melbourne », sur autohebdo.fr, (consulté le 24 mars 2018)
  9. (en) Formula One Management, « 2018 FORMULA 1 ROLEX AUSTRALIAN GRAND PRIX - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le 25 mars 2018)
  10. « Australie 2018 Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le 24 mars 2018)
  11. « Australie 2018 - meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le 24 mars 2018)
  12. « Australie 2018 Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le 25 mars 2018)
  13. « Australie 2018 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le 25 mars 2018)
  14. « Australie 2018 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le 25 mars 2018)
  15. « Lewis Hamilton Pole Positions », sur statsf1.com, (consulté le 24 mars 2018)
  16. « Sebastian Vettel Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 25 mars 2018)
  17. « Ferrari Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 25 mars 2018)
  18. « Ferrari Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 25 mars 2018)
  19. « Sebastian Vettel Podiums », sur statsf1.com, (consulté le 25 mars 2018)
  20. « Charles Leclerc Grands prix disputés », sur statsf1.com, (consulté le 25 mars 2018)
  21. « Sergey Sirotkin Grands prix disputés », sur statsf1.com, (consulté le 25 mars 2018)
  22. « Sebastian Vettel en tête », sur statsf1.com, (consulté le 25 mars 2018)
  23. Emmanuel Touzot, « Haas signe le meilleur résultat de son histoire en qualifications. Magnussen et Grosjean partiront en troisième ligne. », sur nextgen-auto.com, (consulté le 24 mars 2018)
  24. Fabien Gaillard,, « Fernando Alonso élu "Pilote du Jour" du Grand Prix d'Australie 2018 », sur motorsport.com, (consulté le 25 mars 2018)
  25. Gaël Angleviel, « Grand Prix d'Australie 2018 : Présentation et Horaires. », sur franceracing.fr, (consulté le 23 mars 2018)

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :