Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Grand Prix automobile d'Allemagne 2016

Grand Prix d'Allemagne 2016
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 67
Longueur du circuit 4,574 km
Distance de course 306,458 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton,
Mercedes,
h 30 min 44 s 200
(vitesse moyenne : 202,647 km/h)
Pole position Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg,
Mercedes,
min 14 s 363
(vitesse moyenne : 221,433 km/h)
Record du tour en course Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo,
Red Bull-TAG Heuer,
min 18 s 442
(vitesse moyenne : 209,918 km/h)

Le Grand Prix automobile d'Allemagne 2016 (2016 Großer Preis von Deutschland), disputé le sur le circuit d'Hockenheim, est la 947e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la soixante-deuxième édition du Grand Prix d'Allemagne comptant pour le championnat du monde de Formule 1 et de la douzième manche du championnat 2016. Le Grand Prix d'Allemagne revient au calendrier après avoir été annulé en 2015 et se dispute pour la trente-cinquième fois à Hockenheim où les Formule 1 ont couru en alternance avec le Nürburgring depuis 1970.

Nico Rosberg domine toutes les séances d'essais et, bien que Lewis Hamilton l'ait devancé en Q1 puis en Q2, l'Allemand, qui évolue devant son public, a le dernier mot lors de sa dernière tentative dans la troisième phase des qualifications. À 221,443 km/h de moyenne, il devance son coéquipier de 107 millièmes de seconde. Pour la septième fois de la saison, les Mercedes s'installent en première ligne. Rosberg obtient la vingt-septième pole position de sa carrière, sa cinquième de l'année. Comme à Budapest une semaine plus tôt, les Red Bull de Daniel Ricciardo qui précède encore Max Verstappen occupent la deuxième ligne. Sur la troisième ligne, Kimi Räikkönen s'est montré plus rapide que son coéquipier Sebastian Vettel. La quatrième ligne est occupée par Nico Hülkenberg et Valtteri Bottas.

Lewis Hamilton aborde la trêve estivale de la Formule 1 en position de force en remportant à Hockenheim sa sixième victoire en sept courses, sa quatrième consécutive et la quarante-neuvième de sa carrière, à désormais deux succès du total atteint par Alain Prost au deuxième rang du palmarès des vainqueurs de Grand Prix. Le Britannique passe les soixante-sept tours de l'épreuve en tête sans jamais être inquiété, ressortant devant à chacun de ses deux arrêts au stand, grâce à un départ parfait qui lui a permis de prendre les devants à l'extinction des feux rouges. Également débordé par les Red Bull RB12 au départ, Nico Rosberg finit derrière elles à l'arrivée, Daniel Ricciardo précédant Max Verstappen sur le podium. L'Allemand termine quatrième en raison d'une pénalité de cinq secondes pour avoir poussé Verstappen hors de la piste alors qu'il tentait de remonter. La pénalité s'est par ailleurs transformée en huit secondes d'immobilisation au stand à cause d'une erreur de chronométrage de Mercedes. Si Sebastian Vettel dépasse Kimi Räikkönen au départ, les Ferrari sont incapables de rivaliser avec les voitures qui les précèdent et passent sous le drapeau à damiers cinquième et sixième. Nico Hülkenberg se classe septième ; Jenson Button, Valtteri Bottas et Sergio Pérez finissent dans les points à un tour du vainqueur.

Au championnat du monde, Hamilton (217 points) possède désormais 19 points d'avance sur Rosberg (198 points). Ricciardo consolide sa troisième place (133 points) devant Räikkönen (122 points). Vettel (120 points) reste cinquième devant Max Verstappen (115 points) ; suivent Bottas (58 points), Pérez (48 points) et Massa (38 points). Mercedes mène le championnat constructeurs avec 415 points tandis que Red Bull Racing ravit la deuxième place (256 points) à Ferrari (242 points) ; suivent Williams (96 points) et Force India (81 points) qui précèdent Scuderia Toro Rosso (45 points), McLaren (41 points), Haas (28 points), Renault (6 points) et Manor (1 point).

Sommaire

Contexte avant le Grand PrixModifier

Libération des communications radioModifier

Les membres du groupe stratégique de la Formule 1, réunis à Genève le 28 juillet 2016, sont revenus sur les restrictions mises en pratique cette saison concernant ce que le stand est autorisé à signaler à son pilote durant la course. La situation antérieure est rétablie et les communications radio sont désormais totalement libérées à l'exception du tour de formation[1].

Lors du tour de formation, les pilotes ne peuvent pas recevoir de recommandations de leur ingénieur de piste, notamment sur la façon de régler leur embrayage pour le départ[1] De son côté, la Formula One Administration a désormais un accès illimité aux communications radio des écuries et pourra diffuser en direct tout message à tout moment, des essais libres à la course[1].

Pas de changement de pneus sous drapeau rougeModifier

Lors de la même réunion, le groupe stratégique instaure une nouvelle règle qui interdit les changements de pneus lorsque la course est interrompue sous drapeau rouge. Les pilotes ne peuvent ainsi plus ainsi bénéficier d'un arrêt au stand « gratuit »[2].

Départs arrêtés sous la pluieModifier

Le groupe stratégique de la Formule 1 instaure une nouvelle procédure lors des départs sur piste détrempée. Un premier départ est donné derrière la voiture de sécurité pour un nombre de tours nécessaires à l'assèchement de la trajectoire. Dès que la piste est estimée praticable, les pilotes se rangent sur la grille de départ sans changer de pneus et un second départ, arrêté, est donné ; c'est la fin des courses lancées après plusieurs tours derrière la voiture de sécurité en cas de pluie [3].

Fin des pénalités pour dépassement des limites de la pisteModifier

Le groupe stratégique de la Formule 1 adopte une règle, non appliquée à Hockenheim afin que la FIA puisse juger des conséquences, concernant le franchissement des limites de la piste. Désormais, les pilotes peuvent désormais sortir à plusieurs reprises des limites de la piste sans être pénalisés. Avant l'application de cette décision, une sortie totale des limites provoquait un avertissement et le pilote était pénalisé après avoir reçu trois avertissements[4].

Pneus disponiblesModifier

Pneus disponibles à Hockenheim
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
     
Super tendres
 
Tendres
 
Medium
     
Intermédiaires
 
   Pluie

Essais libresModifier

Première séance, le vendredi de 10 h à 11 h 30Modifier

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[5]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Nico Rosberg Mercedes 1 min 15 s 517
2   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 15 s 843 + 0 s 326
3   Sebastian Vettel Ferrari 1 min 16 s 667 + 1 s 150
4   Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 16 s 852 + 1 s 335
5   Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 16 s 927 + 1 s 410
6   Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 17 s 089 + 1 s 572

Deuxième séance, le vendredi de 14 h à 15 h 30Modifier

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[6]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Nico Rosberg Mercedes 1 min 15 s 614
2   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 16 s 008 + 0 s 394
3   Sebastian Vettel Ferrari 1 min 16 s 208 + 0 s 594
4   Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 16 s 456 + 0 s 842
5   Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 16 s 490 + 0 s 876
6   Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 16 s 512 + 0 s 898

Troisième séance, le samedi de 10 h à 11 hModifier

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[7]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Nico Rosberg Mercedes 1 min 15 s 738
2   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 15 s 795 + 0 s 057
3   Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 15 s 837 + 0 s 099
4   Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 15 s 902 + 0 s 164
5   Sebastian Vettel Ferrari 1 min 16 s 104 + 0 s 366
6   Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 16 s 182 + 0 s 444

Séance de qualificationsModifier

Résultats des qualificationsModifier

Résultats des qualifications[8]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1   Nico Rosberg Mercedes 1 min 15 s 485 1 min 14 s 839 1 min 14 s 363
2   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 15 s 243 1 min 14 s 748 1 min 14 s 470
3   Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 15 s 591 1 min 15 s 545 1 min 14 s 726
4   Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 15 s 875 1 min 15 s 124 1 min 14 s 834
5   Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 15 s 752 1 min 15 s 242 1 min 15 s 142
6   Sebastian Vettel Ferrari 1 min 15 s 927 1 min 15 s 630 1 min 15 s 315
7   Nico Hülkenberg Force India-Mercedes 1 min 16 s 301 1 min 15 s 623 1 min 15 s 510
8   Valtteri Bottas Williams-Mercedes 1 min 15 s 952 1 min 15 s 490 1 min 15 s 530
9   Sergio Pérez Force India-Mercedes 1 min 16 s 169 1 min 15 s 699 1 min 15 s 537
10   Felipe Massa Williams-Mercedes 1 min 16 s 503 1 min 15 s 699 1 min 15 s 615
11   Esteban Gutiérrez Haas-Ferrari 1 min 15 s 987 1 min 15 s 883
12   Jenson Button McLaren-Honda 1 min 16 s 172 1 min 15 s 909
13   Carlos Sainz Jr. Toro Rosso-Ferrari 1 min 16 s 317 1 min 15 s 989
14   Fernando Alonso McLaren-Honda 1 min 16 s 338 1 min 16 s 041
15   Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 16 s 328 1 min 16 s 086
16   Jolyon Palmer Renault 1 min 16 s 636 1 min 16 s 665
17   Kevin Magnussen Renault 1 min 16 s 716
18   Pascal Wehrlein Manor-Mercedes 1 min 16 s 717
19   Daniil Kvyat Toro Rosso-Ferrari 1 min 16 s 876
20   Rio Haryanto Manor-Mercedes 1 min 16 s 977
21   Felipe Nasr Sauber-Ferrari 1 min 17 s 123
22   Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 1 min 17 s 238
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 20 s 510 (107 % de 1 min 15 s 243)

Grille de départ du Grand PrixModifier

  • Romain Grosjean, auteur du quinzième temps, est pénalisé d'un recul de cinq places sur la grille de départ à cause d'un changement de sa boîte de vitesses après les essais libres. Il s'élance vingtième[9] ;
  • Carlos Sainz Jr., auteur du treizième temps, recule de trois places pour avoir gêné Felipe Massa lors de la Q2. Il part du quinzième rang[9] ;
  • Nico Hülkenberg, auteur du septième temps, est rétrogradé d'une place pour avoir utilisé un train de pneus non autorisé lors de la phase Q1[9].
La grille de qualification du Grand Prix d'Allemagne 2016
La grille de départ du Grand Prix d'Allemagne 2016

CourseModifier

Déroulement de l'épreuveModifier

Classement de la courseModifier

Classement de la course[10]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 44   Lewis Hamilton Mercedes 67 1 heure 30 min 44 s 200 (202,647 km/h) 2 25
2 3   Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 67 + 6 s 996 3 18
3 33   Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 67 + 13 s 413 4 15
4 6   Nico Rosberg Mercedes 67 + 15 s 845 (dont 5 secondes de pénalité) 1 12
5 5   Sebastian Vettel Ferrari 67 + 32 s 570 6 10
6 7   Kimi Räikkönen Ferrari 67 + 37 s 023 5 8
7 27   Nico Hülkenberg Force India-Mercedes 67 + 1 min 10 s 049 8 6
8 22   Jenson Button McLaren-Honda 66 + 1 tour 12 4
9 77   Valtteri Bottas Williams-Mercedes 66 + 1 tour 7 2
10 11   Sergio Pérez Force India-Mercedes 66 + 1 tour 9 1
11 21   Esteban Gutiérrez Haas-Ferrari 66 + 1 tour 11
12 14   Fernando Alonso McLaren-Honda 66 + 1 tour 13
13 8   Romain Grosjean Haas-Ferrari 66 + 1 tour 20
14 55   Carlos Sainz Jr. Toro Rosso-Ferrari 66 + 1 tour 15
15 26   Daniil Kvyat Toro Rosso-Ferrari 66 + 1 tour 18
16 20   Kevin Magnussen Renault 66 + 1 tour 16
17 94   Pascal Wehrlein Manor-Mercedes 65 + 2 tours 17
18 9   Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 65 + 2 tours 22
19 30   Jolyon Palmer Renault 65 + 2 tours 14
20 88   Rio Haryanto Manor-Mercedes 65 + 2 tours 19
Abd. 12   Felipe Nasr Sauber-Ferrari 57 Perte de puissance 21
Abd. 19   Felipe Massa Williams-Mercedes 36 Suspension 10

Pole position et record du tourModifier

Tours en têteModifier

Classements généraux à l'issue de la courseModifier

StatistiquesModifier

Le Grand Prix d'Allemagne 2016 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

  • Emerson Fittipaldi (144 Grands Prix entre 1970 et 1980, champion du monde en 1972 et en 1974, 14 victoires, 6 pole positions, 6 meilleurs tours et 35 podiums, vainqueur de l'Indianapolis 500 en 1989 et 1993 et champion de CART en 1989) est nommé assistant des commissaires de course pour ce Grand Prix[22].
  • Nico Rosberg passe la barre des 1400 points inscrits en Formule 1 (1407,5 points)[23] ;
  • Daniel Ricciardo est élu « Pilote du jour » lors d'un vote organisé sur le site officiel de la Formule 1[24] ;

Notes et référencesModifier

  1. a, b et c Grégory Demoen, « Les messages radio de nouveau autorisés », sur f1i.com, (consulté le 29 juillet 2016)
  2. Grégory Demoen, « Une nouveauté en cas de drapeau rouge », sur f1i.com, (consulté le 29 juillet 2016)
  3. Grégory Demoen, « Des départs arrêtés en cas de pluie », sur f1i.com, (consulté le 29 juillet 2016)
  4. Grégory Demoen, « Les pilotes vont pouvoir faire du hors-piste ! », sur f1i.com, (consulté le 29 juillet 2016)
  5. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GROSSER PREIS VON DEUTSCHLAND 2016 - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le 29 juillet 2016)
  6. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GROSSER PREIS VON DEUTSCHLAND 2016 - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le 29 juillet 2016)
  7. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GROSSER PREIS VON DEUTSCHLAND 2016 - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le 30 juillet 2016)
  8. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GROSSER PREIS VON DEUTSCHLAND 2016 - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le 30 juillet 2016)
  9. a, b et c « Allemagne 2016 - Grille de départ », sur statsf1.com, (consulté le 4 août 2016)
  10. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GROSSER PREIS VON DEUTSCHLAND 2016 - RACE RESULTS », sur formula1.com, (consulté le 31 juillet 2016)
  11. « Allemagne 2016 Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le 31 juillet 2016)
  12. « Allemagne 2016 Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le 31 juillet 2016)
  13. « Allemagne 2016 Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le 31 juillet 2016)
  14. « Allemagne 2016 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le 31 juillet 2016)
  15. « Allemagne 2016 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le 31 juillet 2016)
  16. « Nico Rosberg Pole positions », sur statsf1.com, (consulté le 30 juillet 2016)
  17. « Mercedes Pole positions », sur statsf1.com, (consulté le 30 juillet 2016)
  18. « Lewis Hamilton Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 31 juillet 2016)
  19. « Mercedes victoires », sur statsf1.com, (consulté le 31 juillet 2016)
  20. « Moteur Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 31 juillet 2016)
  21. « Daniel Ricciardo - Grand Prix disputés », sur statsf1.com, (consulté le 31 juillet 2016)
  22. Gaël Angleviel, « Grand Prix d'Allemagne : Présentation et Horaires », sur francef1.fr, (consulté le 3 août 2016)
  23. « Nico Rosberg Points », sur statsf1.com, (consulté le 31 juillet 2016)
  24. « Daniel Ricciardo élu "Pilote du Jour" à Hockenheim », sur motorsport.com, (consulté le 3 août 2016)

Lien externeModifier