Ouvrir le menu principal
Grand Prix du Canada 2018
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 68 (course prévue pour 70 tours mais classement établi au 68e, le drapeau à damier ayant été présenté un tour trop tôt.)[1]
Longueur du circuit 4,361 km
Distance de course 296,548 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Ferrari,
h 28 min 31 s 377
(vitesse moyenne : 200,997 km/h)
Pole position Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Ferrari,
min 10 s 764
(vitesse moyenne : 221,859 km/h)
Record du tour en course Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen,
Red Bull-TAG Heuer,
1 min 13 s 864
(vitesse moyenne : 212,547 km/h)

Le Grand Prix automobile du Canada 2018 (Formula 1 Grand Prix Heineken du Canada 2018) disputé le 10 juin 2018 sur le Circuit Gilles-Villeneuve, est la 983e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la 49e édition du Grand Prix du Canada comptant pour le championnat du monde de Formule 1, la trente-neuvième disputée sur le circuit temporaire de l'Île Notre-Dame de Montréal et la septième manche du championnat 2018.

Alors que la Scuderia Ferrari n'avait pas obtenu la pole position sur le circuit de l'île Notre-Dame depuis Michael Schumacher en 2001, Sebastian Vettel se montre deux fois le plus rapide lors de la troisième phase des qualifications, bat le record du tracé à 221,859 km/h de moyenne et part en tête pour la quatrième fois de la saison, pour la cinquante-quatrième fois de sa carrière et pour la quatrième fois à Montréal depuis 2011. Sur la première ligne, il devance Valtteri Bottas de 93 millièmes de seconde. Lewis Hamilton commet trop d'erreurs lors de ses deux tentatives et doit se contenter d'un départ en deuxième ligne, derrière Max Verstappen. De la même façon, Kimi Räikkönen mord le gazon au premier virage de son dernier tour rapide ; auteur du cinquième temps, il part en troisième ligne devant Daniel Ricciardo. Les meilleurs pilotes derrière ceux des trois écuries de pointe sont Nico Hülkenberg et Esteban Ocon sur la quatrième ligne.

Sebastian Vettel mène l'épreuve du premier au dernier tour et permet à Ferrari de gagner à Montréal après quatorze ans d'attente. Le pilote allemand s'impose pour la troisième fois de la saison et remporte la cinquantième victoire de sa carrière. Un spectaculaire accrochage au virage no 6, provoqué par Lance Stroll qui percute Brendon Hartley, conduit à la sortie de la voiture de sécurité lors des quatre premiers tours. Vettel gère parfaitement la relance et n'est jamais inquiété par Valtteri Bottas qui roule en deuxième position tout du long, tout comme Max Verstappen qui évolue derrière le Finlandais et termine dans ses échappements en réalisant le meilleur tour en course dans sa 65e boucle. Daniel Ricciardo prend le meilleur sur Kimi Räikkönen au départ puis sur Lewis Hamilton dans les stands pour finir quatrième. En difficulté durant tout le weekend, le quadruple champion du monde britannique parvient à se classer cinquième, devant Räikkönen. L'écart entre les écuries de pointe et le reste du plateau est matérialisé par le fait que les six premiers se tiennent en 27 secondes tandis que tous les autres sont relégués à un tour, voire plus, à commencer par les Renault de Nico Hülkenberg et Carlos Sainz Jr. qui se classent septième et huitième. Esteban Ocon a roulé devant elles en prenant un bon départ mais un arrêt au stand trop long le repousse au quatorzième rang ; il remonte jusqu'au neuvième rang, sans avoir atteint son objectif de battre les Renault. Enfin, treizième sur la grille et à la lutte avec Fernando Alonso durant une bonne partie de la course, Charles Leclerc profite de l'abandon de son rival pour prendre le dernier point en jeu.

Sebastian Vettel, avec 121 points, reprend la tête du championnat après sept manches, un point devant Lewis Hamilton (120 points). Valtteri Bottas (86 points) repasse devant Daniel Ricciardo (84 points) qui précède Kimi Räikkönen (68 points) et Max Verstappen (50 points). Mercedes (206 points) reste en tête du championnat du monde des constructeurs devant Ferrari (189 points) et Red Bull Racing (134 points) ; suivent Renault (56 points), McLaren (40 points), Force India (28 points), Haas (19 points) et Scuderia Toro Rosso (19 points) puis Sauber (12 points) et Williams (4 points).

Sommaire

Pneus disponiblesModifier

Pneus disponibles à Montréal
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
     
Hyper tendres
    
Ultra tendres
     
Super tendres
     
Intermédiaires
 
   Pluie

Essais libresModifier

Première séance, le vendredi de 10 h à 11 h 30Modifier

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[2]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 13 s 302
2   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 13 s 390 + 0 s 088
3   Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 13 s 518 + 0 s 216
4   Sebastian Vettel Ferrari 1 min 13 s 574 + 0 s 272
5   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 13 s 617 + 0 s 315
6   Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 13 s 727 + 0 s 425
  • Nicholas Latifi, pilote-essayeur chez Force India, remplace Sergio Pérez lors de cette séance d'essais ; il réalise le dix-neuvième temps en 1 min 17 s 145[2]. C'est la première fois depuis le début de la saison qu'un pilote-essayeur est envoyé en piste lors d'une session de préparation d'un Grand Prix.

Deuxième séance, le vendredi de 14 h à 15 h 30Modifier

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[3]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 12 s 198
2   Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 12 s 328 + 0 s 130
3   Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 12 s 603 + 0 s 405
4   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 12 s 777 + 0 s 579
5   Sebastian Vettel Ferrari 1 min 12 s 985 + 0 s 787
6   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 13 s 061 + 0 s 863

Troisième séance, le samedi de 11 h à 12 hModifier

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[4]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 11 s 599
2   Sebastian Vettel Ferrari 1 min 11 s 648 + 0 s 049
3   Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 11 s 650 + 0 s 051
4   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 11 s 706 + 0 s 107
5   Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 12 s 153 + 0 s 554
6   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 12 s 255 + 0 s 656

Séance de qualificationsModifier

Résultats des qualificationsModifier

Résultats des qualifications[5]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1   Sebastian Vettel Ferrari 1 min 11 s 710 1 min 11 s 524 1 min 10 s 764
2   Valtteri Bottas Mercedes 1 min 11 s 950 1 min 11 s 514 1 min 10 s 857
3   Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 12 s 008 1 min 11 s 472 1 min 10 s 937
4   Lewis Hamilton Mercedes 1 min 11 s 835 1 min 11 s 740 1 min 10 s 996
5   Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 11 s 725 1 min 11 s 620 1 min 11 s 095
6   Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 12 s 459 1 min 11 s 434 1 min 11 s 116
7   Nico Hülkenberg Renault 1 min 12 s 795 1 min 11 s 916 1 min 11 s 973
8   Esteban Ocon Force India-Mercedes 1 min 12 s 577 1 min 12 s 141 1 min 12 s 084
9   Carlos Sainz Jr. Renault 1 min 12 s 689 1 min 12 s 097 1 min 12 s 168
10   Sergio Pérez Force India-Mercedes 1 min 12 s 702 1 min 12 s 395 1 min 12 s 671
11   Kevin Magnussen Haas-Ferrari 1 min 12 s 680 1 min 12 s 606
12   Brendon Hartley Toro Rosso-Honda 1 min 12 s 587 1 min 12 s 635
13   Charles Leclerc Sauber-Ferrari 1 min 12 s 945 1 min 12 s 661
14   Fernando Alonso McLaren-Renault 1 min 12 s 979 1 min 12 s 856
15   Stoffel Vandoorne McLaren-Renault 1 min 12 s 998 1 min 12 s 865
16   Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 1 min 13 s 047
17   Lance Stroll Williams-Mercedes 1 min 13 s 590
18   Sergey Sirotkin Williams-Mercedes 1 min 13 s 643
19   Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 1 min 14 s 593
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 16 s 729 (107 % de 1 min 11 s 710)
Nq.   Romain Grosjean Haas-Ferrari Pas de temps

Grille de départModifier

  • Victime d'une casse du moteur Ferrari de sa Haas VF-18, dès le début de la première phase qualificative, Romain Grosjean ne peut pas réaliser de temps ; les commissaires l'autorisent à prendre le départ sur le dernier emplacement de la grille[6].
  • Pierre Gasly, auteur du seizième temps, est pénalisé d'un recul de dix places après le changement de l'ensemble de son groupe propulseur ; à la suite du repêchage de Grosjean, il part de la dix-neuvième place[7].
La grille de qualification du Grand Prix du Canada 2018
La grille de départ du Grand Prix du Canada 2018

CourseModifier

Classement de la courseModifier

Classement de la course[8]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 5   Sebastian Vettel Ferrari 68 1 h 28 min 31 s 877 (200,977 km/h) 1 25
2 77   Valtteri Bottas Mercedes 68 + 7 s 376 2 18
3 33   Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 68 + 8 s 360 3 15
4 3   Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 68 + 20 s 892 6 12
5 44   Lewis Hamilton Mercedes 68 + 21 s 559 4 10
6 7   Kimi Räikkönen Ferrari 68 + 27 s 184 5 8
7 27   Nico Hülkenberg Renault 67 + 1 tour 7 6
8 55   Carlos Sainz Jr. Renault 67 + 1 tour 9 4
9 31   Esteban Ocon Force India-Mercedes 67 + 1 tour 8 2
10 16   Charles Leclerc Sauber-Ferrari 67 + 1 tour 13 1
11 10   Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 67 + 1 tour 19
12 8   Romain Grosjean Haas-Ferrari 67 + 1 tour 20
13 20   Kevin Magnussen Haas-Ferrari 67 + 1 tour 11
14 11   Sergio Pérez Force India-Mercedes 67 + 1 tour 10
15 9   Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 66 + 2 tours 18
16 2   Stoffel Vandoorne McLaren-Renault 66 + 2 tours 15
17 35   Sergey Sirotkin Williams-Mercedes 66 + 2 tours 17
Abd. 14   Fernando Alonso McLaren-Renault 40 Échappement 14
Abd. 18   Lance Stroll Williams-Mercedes 0 Accrochage avec Hartley 16
Abd. 28   Brendon Hartley Toro Rosso-Honda 0 Accrochage avec Stroll 12

Pole position et record du tourModifier

Tours en têteModifier

Classements généraux à l'issue de la courseModifier

StatistiquesModifier

Le Grand Prix du Canada 2018 représente :

  • la 54e pole position de Sebastian Vettel, sa quatrième de la saison et sa quatrième au Grand Prix du Canada[14] ;
  • la 50e victoire de sa carrière pour Sebastian Vettel[15] ;
  • le 14e Grand Prix mené de bout en bout par Sebastian Vettel[16] ;
  • la 232e victoire pour Ferrari en tant que constructeur[17] ;
  • la 233e victoire pour Ferrari en tant que motoriste[18].

Au cours de ce Grand Prix :

  • le classement est établi au 68e des 70 tours prévus en raison d'une erreur de communication entre la plate-forme de départ, où la top model Winnie Harlow tient le drapeau à damier, et la personne chargée du départ et de l'arrivée. Winnie Harlow l'agite trop tôt sous le nez de Sebastian Vettel, averti de la méprise par son stand, qui continue toutefois sa course par sécurité[1] ;
  • Daniel Ricciardo atteint la barre des 900 points inscrits en Formule 1[19] ;
  • Valtteri Bottas passe la barre des 800 points inscrits en Formule 1 (802 points inscrits)[20] ;
  • Sebastian Vettel est élu « Pilote du jour » lors d'un vote organisé sur le site officiel de la Formule 1[21] ;
  • Emanuele Pirro (37 départs en Grands Prix de Formule 1, 3 points inscrits entre 1989 et 1991 et quintuple vainqueur des 24 Heures du Mans en 2000, 2001, 2002, 2006 et 2007) est nommé conseiller auprès des commissaires de course par la FIA pour les aider dans leurs jugements[22] ;
  • Au lendemain du Grand Prix, toute la zone des stands est détruite pour faire place à des installations modernes sur trois étages dont bénéficieront les acteurs de la course de Formule 1 à partir de 2019[23].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Emmanuel Touzot, « La FIA explique son erreur au sujet du drapeau à damier », sur nextgen-auto.com, (consulté le 11 juin 2018)
  2. a et b (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAND PRIX HEINEKEN DU CANADA 2018 - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le 8 juin 2018)
  3. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAND PRIX HEINEKEN DU CANADA 2018 - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le 8 juin 2018)
  4. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAND PRIX HEINEKEN DU CANADA 2018 - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le 9 juin 2018)
  5. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAND PRIX HEINEKEN DU CANADA 2018 - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le 9 juin 2018)
  6. Vincent Lalanne-Sicaud, « F1 - GP du Canada : La grille de départ », sur news.sportauto.fr, (consulté le 10 juin 2018)
  7. Vincent Lalanne-Sicaud, « PIERRE GASLY PÉNALISÉ SUR LA GRILLE. », sur news.sportauto.fr, (consulté le 10 juin 2018)
  8. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAND PRIX HEINEKEN DU CANADA 2018 - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le 10 juin 2018)
  9. « Canada 2018 Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le 9 juin 2018)
  10. « Canada 2018 - meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le 10 juin 2018)
  11. « Canada 2018 Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le 11 juin 2018)
  12. « Canada 2018 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le 10 juin 2018)
  13. « Canada 2018 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le 10 juin 2018)
  14. « Sebastian Vettel Pole positions », sur statsf1.com, (consulté le 9 juin 2018)
  15. « Sebastian Vettel Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 10 juin 2018)
  16. « En tête de bout en bout », sur statsf1.com, (consulté le 10 juin 2018)
  17. « Ferrari Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 10 juin 2018)
  18. « Ferrari Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 10 juin 2018)
  19. « Daniel Ricciardo points », sur statsf1.com, (consulté le 11 juin 2018)
  20. « Valtteri Bottas points », sur statsf1.com, (consulté le 11 juin 2018)
  21. Fabien Gaillard, « Sebastian Vettel élu "Pilote du Jour" du GP du Canada 2018 », sur motorsport.com, (consulté le 11 juin 2018)
  22. Gaël Angleviel, « Grand Prix du Canada 2018 : Présentation et Horaires. », sur franceracing.fr, (consulté le 8 juin 2018)
  23. « Réfection des paddocks au circuit Gilles-Villeneuve », sur parcjeandrapeau.com, (consulté le 1er septembre 2018)

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :