Ouvrir le menu principal

Tiesj Benoot

coureur cycliste belge
Tiesj Benoot
Putte (Woensdrecht) & Putte-Kapellen (Kapellen) - Nationale Sluitingsprijs, 14 oktober 2014 (E37).JPG
Tiesj Benoot lors du Prix national de clôture 2014.
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (25 ans)
GandVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialités
Équipes amateurs
2012Avia Fuji Youth
2013-2014Lotto-Belisol U23
Équipes professionnelles
08.2014-12.2014Lotto-Belisol (stagiaire)
2015-2019Lotto-Soudal
2020-Sunweb
Principales victoires

Tiesj Benoot [tiʃ.bəˈnot][1], né le à Gand, est un coureur cycliste belge, membre de l'équipe Lotto-Soudal. Professionnel depuis 2015, il a notamment remporté les Strade Bianche en 2018.

BiographieModifier

Jeunesse et carrière amateurModifier

Tiesj Benoot naît le 11 mars 1994 à Gand. Il doit son prénom à la chanteuse Tish Hinojosa (en), appréciée par ses parents[2]. Durant son enfance, il pratique d'abord le football, au KVE Drongen puis à Destelbergen. Il évolue au poste de gardien de but et est repéré par le KAA La Gantoise, qui souhaite lui faire effectuer des tests. C'est cependant à cette époque, à onze ans, qu'il se tourne vers le cyclisme[3], passion qu'il partage avec son père[2]. Il fait ses débuts dans l'équipe Morel en Zoon, à De Pinte, en catégorie minimes. Durant sa troisième année en catégorie aspirants, il rejoint le Wielerploeg De Genste Wielersport, où court son ami Otto Vergaerde. Il suit encore ce dernier lorsqu'il part au Cyclingteam Menen en 2009. Il y obtient sa première victoire, durant sa deuxième année en catégorie débutants. Il effectue sa première année en junior à Menin, puis rejoint l'équipe Avia en deuxième année. Vainqueur d'étape au Tour d'Autriche juniors et au Keizer der Juniores, troisième du championnat de Belgique contre-la-montre de la catégorie, il est sélectionné en équipe de Belgique pour le championnat du monde, à Fauquemont, où il prend la douzième place de la course sur route junior[4].

Passant en catégorie espoir (moins de 23 ans) en 2013, Tiesj Benoot intègre l'équipe Lotto-Belisol U23, réserve de l'équipe professionnelle Lotto-Belisol. Durant cette saison, il est notamment vainqueur d'une étape du Tour de la communauté de Madrid et du classement général du Tour de Moselle, et se classe quatrième du Circuit des Ardennes et huitième du Liège-Bastogne-Liège espoirs[5].

En avril 2014, Benoot prend la deuxième place du Triptyque des Monts et Châteaux, la troisième du Tour des Flandres espoirs, la cinquième du Liège-Bastogne-Liège espoirs. Le mois suivant, il s'illustre sur la Ronde de l'Isard d'Ariège. Il effectue un travail important pour aider son coéquipier Louis Vervaeke à s'imposer au classement général, notamment durant la dernière étape, où il roule une centaine de kilomètres en tête du peloton pour empêcher les attaques de ses adversaires. Il prend en outre la troisième place du classement général[6],[7]. Cinquième de la Flèche ardennaise, sixième du championnat d'Europe espoirs, il intègre l'équipe Lotto-Belisol en tant que stagiaire en août[8]. Il débute avec elle au Tour du Danemark, dont il prend la dixième place. Il dispute ensuite le Tour de l'Avenir avec l'équipe de Belgique espoirs, à nouveau en tant qu'équipier de Louis Vervaeke[9],[6]. Affaibli par une chute et malade, il ne parvient cependant pas au terme de la course[9]. Leader de l'équipe belge au championnat du monde espoirs à Ponferrada, il en prend la quatrième place[10]. Entretemps, il signe un contrat avec Lotto-Belisol, qui l'engage pour deux ans.

Carrière professionnelleModifier

Tiesj Benoot fait des débuts remarqués parmi les professionnels, prenant notamment la cinquième place du Tour des Flandres pour sa première participation. Il s'est auparavant classé troisième de la Handzame Classic, quatrième du Samyn, sixième d'À travers les Flandres et du Ronde van Zeeland Seaports. En mai, après avoir pris la sixième place de la World Ports Classic, il termine deuxième de la dernière étape du Tour de Belgique, finissant par la même occasion deuxième du classement général final de l'épreuve. Durant l'été, il prend la huitième place de l'Eneco Tour, puis la sixième place de la Course des raisins, et la cinquième place du Grand Prix cycliste de Montréal. Benoot est sélectionné pour la course en ligne des championnats du monde de Richmond. Les chefs de file belges sont Tom Boonen, Philippe Gilbert et Greg Van Avermaet[11]. Il termine 88e de ce championnat. En fin de saison, il est quatrième de Paris-Tours.

Tiesj Benoot commence sa saison 2016 en Espagne, au Challenge de Majorque, où il est quatrième du Trofeo Pollença et troisième du Trofeo Serra de Tramuntana. Il est ensuite meilleur jeune du Tour d'Algarve. Il aborde les classiques avec une troisième place au Circuit Het Nieuwsblad et une huitième place aux Strade Bianche. Fin mars, il est septième du Grand Prix E3 et quinzième de Gand-Wevelgem. Une chute lors du Tour des Flandres met cependant fin à ses ambitions pour les classiques suivantes[12]. En juillet, il termine septième du Tour de Pologne, remporté par son coéquipier Tim Wellens. En septembre, il est septième de la Brussels Cycling Classic,dix-huitième du Grand Prix de Québec, treizième du Grand Prix de Montréal, sixième du Grand Prix de Wallonie. Sélectionné en équipe de Belgique pour le championnat d'Europe sur route, il en prend la 42e place. En fin d'année, le contrat qui le lie à Lotto-Soudal est prolongé jusqu'à 2019[12].

En mars 2018, il remporte sa première victoire professionnelle sur les Strade Bianche, dans des conditions climatiques particulièrement difficiles. Benoot s'impose après avoir attaqué depuis un groupe de poursuivants pour rejoindre les leaders Romain Bardet et Wout van Aert, avant de les lâcher dans le dernier secteur de chemin de terre[13].

Palmarès sur routeModifier

 
Podium de l'édition 2015 de la Handzame Classic : Antoine Demoitié (2e), Gianni Meersman (1er) et Tiesj Benoot (3e).
 
Podium de l'édition 2016 du Circuit Het Nieuwsblad : Peter Sagan (2e), Greg Van Avermaet (1er) et Tiesj Benoot (3e).

Palmarès amateurModifier

Palmarès professionnelModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

3 participations

Tour d'EspagneModifier

1 participation

Classements mondiauxModifier

Année 2013 2014 2015 2016 2017
UCI World Tour 47e[15] 61e[16] 76e[17]
UCI Europe Tour 478e[18] 43e[19] 41e[20] 33e[21]

Palmarès sur pisteModifier

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. (nl) Tiesj Benoot - VRT-Taalnet
  2. a et b « Tiesj Benoot », Koers, no 1,‎ (lire en ligne)
  3. (nl) « Tiesj Benoot als Buffalo-fan mee naar Spanje: “We gaan vieren, sowieso" », sur nieuwsblad.be, (consulté le 6 mars 2018)
  4. « Bio », sur supporterstiesjbenoot.be (consulté le 6 mars 2018)
  5. « Tiesj Benoot professionnel chez Lotto-Soudal », sur directvelo.com, (consulté le 8 février 2015)
  6. a et b « Benoot, ange-gardien de Vervaeke », sur directvelo.com, (consulté le 8 février 2015)
  7. « Tiesj Benoot, retrolaser en action », sur directvelo.com, (consulté le 8 février 2015)
  8. « Cyclisme : Tiesj Benoot, Xandro Meurisse et Oliver Naesen stagiaires chez Lotto-Belisol », sur http://www.sudinfo.be/,
  9. a et b « Tiesj Benoot contraint au repos », sur directvelo.com, (consulté le 8 février 2015)
  10. « Mondial : Tiesj Benoot prêt à se sacrifier », sur directvelo.com, (consulté le 8 février 2015)
  11. Belga, « Bomans dévoile sa sélection pour le Mondial de cyclisme », sur rtbf.be,
  12. a et b (en) « Benoot extends contract with Lotto Soudal through 2019 », sur cyclingnews.com, (consulté le 22 décembre 2016)
  13. Tiesj Benoot remporte les Strade Bianche devant Romain Bardet - L'Équipe, 3 mars 2018.
  14. « Fiche de Tiesj Benoot », sur http://www.siteducyclisme.net/
  15. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  16. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  17. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)
  18. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  19. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  20. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  21. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :