Ouvrir le menu principal

Paris-Nice 2016

édition 2016 de Paris-Nice, course cycliste française
Paris-Nice 2016 Cycling (road) pictogram.svg
Geraint Thomas jaune Madone d'Utelle 2016.JPG
Geraint Thomas est le vainqueur de cette édition
Généralités
Course74e Paris-Nice
CompétitionUCI World Tour 2016 2.UWT
Étapes8
Dates6 – 13 mars 2016
Distance1 122,1 km
PaysFRA France
Lieu de départConflans-Sainte-Honorine
Lieu d'arrivéeNice
Équipes22
Partants175
Arrivants131
Vitesse moyenne40,886 km/h
Résultats
VainqueurGBR Geraint Thomas (Sky)
DeuxièmeESP Alberto Contador (Tinkoff)
TroisièmeAUS Richie Porte (BMC Racing)
Classement par pointsAUS Michael Matthews (Orica-GreenEDGE)
Meilleur grimpeurCAN Antoine Duchesne (Direct Énergie)
Meilleure équipeESP Movistar
Paris-Nice 2016 overview.png
◀ 20152017 ▶
Documentation Wikidata-logo S.svg

La 74e édition de Paris-Nice a eu lieu du 6 au . C'est la deuxième épreuve de l'UCI World Tour 2016.

L'épreuve a été remportée par le Britannique Geraint Thomas (Sky) qui s'impose respectivement de quatre et douze secondes devant l'Espagnol Alberto Contador (Tinkoff) et l'Australien Richie Porte (BMC Racing)[1].

Un autre Australien Michael Matthews (Orica-GreenEDGE), vainqueur du prologue[2] et de la deuxième étape[3] s'adjuge le classement par points[4] tandis que le Canadien Antoine Duchesne (Direct Énergie) remporte celui de la montagne[5] et que la formation espagnole Movistar triomphe dans celui par équipes[6].

Sommaire

PrésentationModifier

ParcoursModifier

Comme depuis l'édition 2010, la Course au soleil débutera des Yvelines, par un prologue de 6,1 km dans les rues de Conflans-Sainte-Honorine. Le lendemain, le final sera marqué par 4,2 km de chemins de terre, « un vrai point d'interrogation pour les équipes et les coureurs » selon le directeur de course François Lemarchand[7], tandis que l'étape suivante est favorable aux sprinteurs. Ces deux étapes sont également propices aux bordures. La troisième étape est vallonnée et arrive au sommet du Mont Brouilly. Après une étape vallonnée, le point culminant de l'épreuve sera atteint lors de la première partie de la cinquième étape, avec le Chalet Reynard sur les pentes du Mont Ventoux. La suite de l'étape comprendra notamment un enchaînement de deux ascensions de deuxième catégorie à environ 40 km de l'arrivée. Le week-end final sera favorable aux grimpeurs. Le samedi, les coureurs graviront pas moins de sept montées répertoriées, dont trois dans les 40 derniers kilomètres. La journée se termine par la longue montée vers la Madone d'Utelle. Le dimanche, une étape autour de Nice est programmée, riche en ascensions et conclue par le Col d'Èze et la descente vers Nice[7],[8],[9]. François Lemarchand décrit ce parcours comme « beaucoup plus dur que celui de l'an [précédent] »[7].

ÉquipesModifier

En tant qu'épreuve World Tour, les dix-huit WorldTeams participent à la course. L'organisateur Amaury Sport Organisation a communiqué la liste des trois équipes invitées le . Il s'agit des quatre équipes continentales professionnelles françaises Cofidis, Delko-Marseille Provence-KTM, Direct Énergie et Fortuneo-Vital Concept[10].

Vingt-deux équipes participent à ce Paris-Nice - dix-huit WorldTeams et quatre équipes continentales professionnelles :

Équipes continentales professionnelles
Nom de l'équipe Pays Code
Cofidis   France COF
Delko-Marseille Provence-KTM   France DMP
Direct Énergie   France DEN
Fortuneo-Vital Concept   France FVC

FavorisModifier

ÉtapesModifier

Déroulement de la courseModifier

PrologueModifier

La course débute par un prologue plat de 6,1 km, disputé dans les rues de Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines.

Classement de l'étape[2]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Michael Matthews   Australie Orica-GreenEDGE en min 39 s
2e Tom Dumoulin   Pays-Bas Giant-Alpecin + s
3e Patrick Bevin   Nouvelle-Zélande Cannondale + s
4e Jesús Herrada   Espagne Movistar + s
5e Ion Izagirre   Espagne Movistar + s
6e Lieuwe Westra   Pays-Bas Astana + s
7e Geraint Thomas   Royaume-Uni Sky + s
8e Dries Devenyns   Belgique IAM + s
9e Sylvain Chavanel   France Direct Énergie + s
10e Jérôme Coppel   France IAM + s

1re étapeModifier

Après quelques kilomètres en direction du sud-ouest, le parcours vire à angle droit vers le sud-est. Une fois une quarantaine de kilomètres parcourus, la route réalise une longue traversée des plaines de la Beauce globalement vers le sud-ouest, avec notamment le premier sprint intermédiaire au km 104. Après une courte séquence vers le sud-est, les coureurs entrent sur le circuit final au km 173,5. 1,5 km plus loin, est programmé un chemin de terre long de 1 350 m, le chemin de le Tourteline. La côte du chemin du Tertre de la Motte (1 km à 3,7 %), classé en troisième catégorie et dont le sommet est au km 180,5, animera la fin du circuit. Un chemin de terre long de 750 m occupe la fin de la montée et déborde un peu de celle-ci. Un sprint intermédiaire est disputé lors du premier passage sur la ligne d'arrivée au km 184. Les coureurs effectuent alors un second tour de circuit. L'arrivée est jugée à Vendôme, après 198 km de course depuis Condé-sur-Vesgre, à travers les Yvelines, l'Eure-et-Loir et le Loir-et-Cher.

Classement général[14]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Michael Matthews      Australie Orica-GreenEDGE en h 37 min 30 s
2e Tom Dumoulin   Pays-Bas Giant-Alpecin + s
3e Patrick Bevin   Nouvelle-Zélande Cannondale + s
4e Ion Izagirre     Espagne Movistar + s
5e Geraint Thomas   Royaume-Uni Sky + s
6e Lieuwe Westra   Pays-Bas Astana + s
7e Dries Devenyns   Belgique IAM + 10 s
8e Richie Porte   Australie BMC Racing + 12 s
9e Arnaud Démare   France FDJ + 14 s
10e Wilco Kelderman   Pays-Bas Lotto NL-Jumbo + 15 s

2e étapeModifier

Les 150 premiers kilomètres de l'étape sont légèrement vallonnés et en direction du sud-est, en passant par le premier sprint intermédiaire au km 25. Le sommet de la côte d'Estivareilles (1,7 km à 6,2 %), classée en troisième catégorie, est placé au km 164, la montée se prolonge un peu. La suite est assez plate. Le second sprint intermédiaire est disputé lors du premier passage sur la ligne d'arrivée. La boucle finale débute par une montée non-répertoriée. L'arrivée est jugée à Commentry, après 213,5 km de course depuis Contres, à travers le Loir-et-Cher, l'Indre, le Cher et l'Allier.

D'abord vainqueur de l'étape, le Français Nacer Bouhanni (Cofidis) a ensuite été déclassé par les commissaires de course à la dernière place de son groupe pour avoir bousculé l'Australien Michael Matthews (Orica-GreenEDGE) dans le sprint final. Ce dernier devient le lauréat de l'étape et garde logiquement sa place de leader du classement général.

Classement de l'étape[3]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Michael Matthews      Australie Orica-GreenEDGE en h 4 min 26 s
2e Niccolò Bonifazio   Italie Trek-Segafredo + s
3e Nacer Bouhanni   France Cofidis + s
4e Alexander Kristoff   Norvège Katusha + s
5e Arnaud Démare   France FDJ + s
6e Ben Swift   Royaume-Uni Sky + s
7e André Greipel   Allemagne Lotto-Fix ALL + s
8e Wouter Wippert   Pays-Bas Cannondale + s
9e Adrien Petit   France Direct Énergie + s
10e Jonas Van Genechten   Belgique IAM + s
Classement général[15]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Michael Matthews      Australie Orica-GreenEDGE en h 41 min 46 s
2e Tom Dumoulin   Pays-Bas Giant-Alpecin + 14 s
3e Patrick Bevin   Nouvelle-Zélande Cannondale + 19 s
4e Ion Izagirre     Espagne Movistar + 19 s
5e Geraint Thomas   Royaume-Uni Sky + 19 s
6e Lieuwe Westra   Pays-Bas Astana + 24 s
7e Dries Devenyns   Belgique IAM + 25 s
8e Arnaud Démare   France FDJ + 25 s
9e Rafał Majka   Pologne Tinkoff + 27 s
10e Richie Porte   Australie BMC Racing + 27 s

3e étapeModifier

 
Les cyclistes peu après le départ de la troisième étape.

La première partie du parcours est vallonnée, avec notamment deux ascensions de troisième catégorie, en l'occurrence la côte de Vernay (2,3 km à 4,6 %) et la côte de Châteauneuf (2,4 km à 5 %), dont les sommets sont situés respectivement aux kilomètres 59,5 et 79,5. Après le premier sprint intermédiaire au km 84, la route emprunte le col des Écharmeaux (9,5 km à 3,1 %), classé en troisième catégorie et dont le sommet au km 96,5. Au vu des conditions climatiques, la neige rendant les routes trop glissantes, la course est neutralisée, en prévoyant de faire repartir les coureurs en bas de la descente du col du Fût d'Avenas à Villié-Morgon, à 42 kilomètres de l'arrivée. Faute de moyens logistiques pour transporter les coureurs, les cars des équipes étant partis vers l'arrivée, l'étape est finalement annulée[16]. Les coureurs finissent l'étape dans les voitures d'équipes. Après la traversée de la zone de ravitaillement, le parcours prévu devait descendre, puis enchaîner deux nouvelles montées de troisième catégorie : la côte des Rochettes (3,1 km à 4,5 %), dont le sommet est placé au km 112, et le col du Fût d'Avenas (2,8 km à 3,7 %). Le sommet devait être franchi au km 117, les coureurs descendant vers le début du circuit final, 5 km plus loin. Devait s'ensuivre une boucle de 32 km, qui comprenait notamment l'ascension du Mont Brouilly (3 km à 7,7 %), classée en deuxième catégorie et dont le sommet est au km 136, le second sprint intermédiaire de Quincié-en-Beaujolais au km 142,5, avant fermer la boucle via la montée non-répertoriée du col du Truges. Le final de l'étape correspondait à la première partie de la boucle. L'arrivée devait se juger au sommet du Mont Brouilly, après 168 km de course depuis Cusset, à travers l'Allier, la Loire, la Saône-et-Loire et le Rhône.

4e étapeModifier

Classement général[18]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Michael Matthews      Australie Orica-GreenEDGE en 14 h 24 min 15 s
2e Tom Dumoulin   Pays-Bas Giant-Alpecin + 14 s
3e Patrick Bevin   Nouvelle-Zélande Cannondale + 19 s
4e Ion Izagirre   Espagne Movistar + 19 s
5e Geraint Thomas   Royaume-Uni Sky + 19 s
6e Lieuwe Westra   Pays-Bas Astana + 24 s
7e Dries Devenyns   Belgique IAM + 25 s
8e Rafał Majka   Pologne Tinkoff + 27 s
9e Richie Porte   Australie BMC Racing + 27 s
10e Tim Wellens   Belgique Lotto-Fix ALL + 28 s

5e étapeModifier

 
l'échappée à la sortie de Malaucène, dans le Vaucluse.

Le début de l'étape est légèrement vallonné, avec notamment le premier sprint intermédiaire au km 23,5 et le col de la Madeleine (1,6 km à 4,1 %), classé en troisième catégorie et dont le sommet est situé au km 49,5. Le point culminant de la Course au soleil sera atteint au km 71,5 à hauteur du Chalet Reynard (1 435 m d'altitude), sur les pentes du Mont Ventoux, au terme d'une ascension de première catégorie (9,5 km à 9,3 %). S'ensuivra une descente de près de 20 km, une montée non-répertoriée et une nouvelle longue descente. La route emprunte ensuite le col du Pointu (5,9 km à 4,1 %), classé en deuxième catégorie et dont le sommet est au km 131, la descente et une zone de plat, en passant par le second sprint intermédiaire au km 141. L'enchaînement de deux ascensions de deuxième catégorie sera alors programmé : la côte de la Roque d'Anthéron (4,2 km à 5,5 %) et le col de Sèze (1,7 km à 7,2 %), dont les sommets sont respectivement placés aux kilomètres 162 et 169,5. Le final de l'étape est plat, les tout derniers kilomètres sont en faux-plat descendant. L'arrivée est jugée à Salon-de-Provence, après 198 km de course depuis Saint-Paul-Trois-Châteaux, à travers la Drôme, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône.

L'arrivée est marquée par la victoire en solitaire du Kazakh Alexey Lutsenko (Astana)[19], mais aussi par l'abandon de l'Allemand André Greipel (Lotto-Fix ALL), abandonnant dans l'ascension du mont Ventoux[20], alors qu'il avait terminé troisième lors de l'étape précédente.

Classement général[22]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Michael Matthews      Australie Orica-GreenEDGE en 19 h 24 min 58 s
2e Alexey Lutsenko   Kazakhstan Astana + s
3e Tom Dumoulin   Pays-Bas Giant-Alpecin + 18 s
4e Patrick Bevin   Nouvelle-Zélande Cannondale + 23 s
5e Ion Izagirre   Espagne Movistar + 23 s
6e Geraint Thomas   Royaume-Uni Sky + 23 s
7e Lieuwe Westra   Pays-Bas Astana + 28 s
8e Dries Devenyns   Belgique IAM + 29 s
9e Rafał Majka   Pologne Tinkoff + 31 s
10e Richie Porte   Australie BMC Racing + 31 s

6e étapeModifier

Le début de parcours est assez vallonné, avec notamment la côte de Gattières (4,5 km à 4,8 %), classé en deuxième catégorie et dont le sommet est au km 10. À partir du km 33, la route s'élève, passe au km 50 au sommet de la côte de Coursegoules (11,5 km à 4,4 %), classée en deuxième catégorie, et se hisse jusqu'au premier sprint intermédiaire au km 52,5. Une descente de plus de 10 km est ensuite programmée, avant quelques kilomètres légèrement vallonnés et une plongée vers La Roque-en-Provence, au km 83. Les coureurs sont alors au pied de la côte de Sigale (7,3 km à 4,9 %), classée en deuxième catégorie, ils passent ensuite par une courte descente, un peu de plat et la côte d'Ascros (8,5 km à 5,4 %), classée en première catégorie et dont le sommet est situé au km 106,5. Après une longue descente dont la seconde partie est plus pentue, trois ascensions vont s'enchaîner dans les 40 derniers kilomètres. Ainsi, sont escaladés la côte de Levens (6,2 km à 5,5 %), classée en deuxième catégorie et dont le sommet est placé au km 145, la montée étant prolongée jusqu'au sprint intermédiaire au km 148,5, la côte de Duranus (1,6 km à 8,4 %), classée en deuxième catégorie et dont le sommet est au km 157, et l'ascension vers la Madone d'Utelle (15,3 km à 5,7 %), en haut de laquelle sera jugée l'arrivée, après 177 km de course depuis Nice, à travers les Alpes-Maritimes.

Classement de l'étape[23]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Ilnur Zakarin   Russie Katusha en h 45 min 11 s
2e Geraint Thomas   Royaume-Uni Sky + s
3e Alberto Contador   Espagne Tinkoff + s
4e Richie Porte   Australie BMC Racing + s
5e Sergio Henao   Colombie Sky + 10 s
6e Non attribuée[n 1] - - -
7e Rui Costa   Portugal Lampre-Merida + 31 s
8e Romain Bardet   France AG2R La Mondiale + 31 s
9e Ion Izagirre   Espagne Movistar + 31 s
10e Tony Gallopin   France Lotto-Fix ALL + 31 s
Classement général[25]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Geraint Thomas     Royaume-Uni Sky en 24 h 10 min 26 s
2e Alberto Contador   Espagne Tinkoff + 15 s
3e Ilnur Zakarin   Russie Katusha + 20 s
4e Richie Porte   Australie BMC Racing + 21 s
5e Tom Dumoulin   Pays-Bas Giant-Alpecin + 32 s
6e Ion Izagirre   Espagne Movistar + 37 s
7e Sergio Henao   Colombie Sky + 39 s
8e Non attribuée[n 1] - - -
9e Tony Gallopin   France Lotto-Fix ALL + 51 s
10e Romain Bardet   France AG2R La Mondiale + min 0 s

7e étapeModifier

Après un parcours en faux plat montant jusqu'au premier sprint intermédiaire au km 19, l'étape est vallonnée, avec notamment deux montées de troisième catégorie, à savoir la côte de Duranus (3,9 km à 4,3 %) et l'irrégulière côte de Levens (5,3 km à 3,1 %), dont les sommets sont respectivement situés aux kilomètres 33 et 41. Les coureurs enchaînent ensuite la côte de Châteauneuf (5,4 km à 4,4 %) et le col de Calaïson (6,3 km à 4,4 %), classés en deuxième catégorie et dont les sommets respectifs sont aux kilomètres 55,5 et 69,5. Puis, la route emprunte la descente et la côte de Peille (6,6 km à 6,8 %), classée en première catégorie. Une fois le sommet franchit au km 86,5, l'ascension se prolonge légèrement, puis les coureurs se dirigent vers le second sprint intermédiaire à La Turbie au km 97,5 et empruntent une bosse non-répertoriée, avant de plonger en direction du premier passage sur la ligne d'arrivée, au km 115. Le final est composé du col d'Èze (7,7 km à 5,7 %) et la descente jusqu'à l'arrivée, jugée sur la Promenade des Anglais à Nice, après 134 km de course depuis Nice, à travers les Alpes-Maritimes.

Classement de l'étape[26]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Tim Wellens   Belgique Lotto-Fix ALL en h 16 min 9 s
2e Alberto Contador   Espagne Tinkoff + s
3e Richie Porte   Australie BMC Racing + s
4e Tony Gallopin   France Lotto-Fix ALL + s
5e Non attribuée[n 1] - - -
6e Arnold Jeannesson   France Cofidis + s
7e Rui Costa   Portugal Lampre-Merida + s
8e Jesús Herrada   Espagne Movistar + s
9e Romain Bardet   France AG2R La Mondiale + s
10e Ion Izagirre   Espagne Movistar + s

Classements finalsModifier

Classement général finalModifier

Classement général final[1]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Geraint Thomas     Royaume-Uni Sky en 27 h 26 min 40 s
2e Alberto Contador   Espagne Tinkoff + s
3e Richie Porte   Australie BMC Racing + 12 s
4e Ilnur Zakarin   Russie Katusha + 20 s
5e Ion Izagirre   Espagne Movistar + 37 s
6e Sergio Henao   Colombie Sky + 44 s
7e Non attribuée[n 1] - - -
8e Tony Gallopin   France Lotto-Fix ALL + 51 s
9e Romain Bardet   France AG2R La Mondiale + min 0 s
10e Rui Costa   Portugal Lampre-Merida + min 7 s

Classements annexesModifier

Classement par pointsModifier

Classement par points[4]
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Michael Matthews     Australie Orica-GreenEDGE 53 points
2e Alberto Contador   Espagne Tinkoff 23 pts
3e Ben Swift   Royaume-Uni Sky 22 pts

Classement de la montagneModifier

Classement de la montagne[5]
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Antoine Duchesne     Canada Direct Énergie 78 points
2e Jesús Herrada   Espagne Movistar 51 pts
3e Thomas De Gendt   Belgique Lotto-Fix ALL 49 pts

Classement par équipesModifier

Classement par équipes[6]
  Équipe Pays Temps
1re Movistar   Espagne en 82 h 30 min 40 s
2e Astana   Kazakhstan + 41 s
3e Sky   Royaume-Uni + min 1 s

UCI World TourModifier

Ce Paris-Nice attribue des points pour l'UCI World Tour 2016, par équipes uniquement aux équipes ayant un label WorldTeam, individuellement uniquement aux coureurs des équipes ayant un label WorldTeam.

Position[27] 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e
Classement général 100 80 70 60 50 40 30 20 10 4
Par étape 6 4 2 1 1
Classement individuel de l'épreuve
Rang Coureur Équipe Points
1   Geraint Thomas Sky 104
2   Alberto Contador Tinkoff 86
3   Richie Porte BMC Racing 73
4   Ilnur Zakarin Katusha 66
5   Ion Izagirre Movistar 51
6   Sergio Henao Sky 41
7   Tony Gallopin Lotto-Fix ALL 21
8   Michael Matthews Orica-GreenEDGE 16
9   Romain Bardet AG2R La Mondiale 10
10   Arnaud Démare FDJ 7
11   Alexander Kristoff Katusha 6
  Alexey Lutsenko Astana 6
  Tim Wellens Lotto-Fix ALL 6
14   Niccolò Bonifazio Trek-Segafredo 4
  Rui Costa Lampre-Merida 4
  Tom Dumoulin Giant-Alpecin 4
  Ben Swift Sky 4
  Edward Theuns Trek-Segafredo 4
19   Patrick Bevin Cannondale 2
  André Greipel Lotto-Fix ALL 2
21   Davide Cimolai Lampre-Merida 1
  Jesús Herrada Movistar 1
  Sep Vanmarcke Lotto NL-Jumbo 1

Le Britannique Simon Yates (Orica-GreenEDGE) avait initialement remporté 31 points avant l'annulation des résultats[n 1].

Classement individuelModifier

Ci-dessous, le classement individuel de l'UCI World Tour à l'issue de la course[28].

Classement individuel à l'issue de la course
Rang Coureur Équipe Points
1   Richie Porte BMC Racing 159
2   Sergio Henao Sky 115
3   Simon Gerrans Orica-GreenEDGE 112
4   Geraint Thomas Sky 104
5   Alberto Contador Tinkoff 86
6   Jay McCarthy Tinkoff 68
7   Ilnur Zakarin Katusha 66
8   Michael Woods Cannondale 54
9   Ion Izagirre Movistar 51
10   Rubén Fernández Andújar Movistar 40

Classement par paysModifier

Ci-dessous, le classement par pays de l'UCI World Tour à l'issue de la course ainsi que le classement actualisé[29] à la suite de l'annulation des résultats du Britannique Simon Yates (Orica-GreenEDGE)[n 1].

Classement par pays à l'issue de la course
Rang Pays Points
1   Australie 367
2   Espagne 199
3   Royaume-Uni 145
4   Colombie 115
5   Russie 67
6   Canada 54
7   Italie 44
8   France 38
9   Suisse 12
10   Belgique 11
Classement par pays à la suite du déclassement de Simon Yates
Rang Pays Points
1   Australie 367
2   Espagne 199
3   Colombie 115
4   Royaume-Uni 114
5   Russie 67
6   Canada 54
7   Italie 44
8   France 38
9   Suisse 12
10   Belgique 11

Classement par équipesModifier

Ci-dessous, le classement par équipes de l'UCI World Tour à l'issue de la course ainsi que le classement actualisé[30] à la suite de l'annulation des résultats du Britannique Simon Yates (Orica-GreenEDGE)[n 1].

Classement par équipes à l'issue de la course
Rang Équipe Points
1   Sky 227
2   Orica-GreenEDGE 171
3   BMC Racing 166
4   Tinkoff 156
5   Movistar 92
6   Katusha 73
7   Cannondale 62
8   Lotto-Soudal 50
9   AG2R La Mondiale 40
10   FDJ 18
Classement par équipes à la suite du déclassement de Simon Yates
Rang Équipe Points
1   Sky 227
2   BMC Racing 166
3   Tinkoff 156
4   Orica-GreenEDGE 140
5   Movistar 92
6   Katusha 73
7   Cannondale 62
8   Lotto-Soudal 50
9   AG2R La Mondiale 40
10   FDJ 18

Évolution des classementsModifier

Le classement général, dont le leader porte le maillot jaune, s'établit en additionnant les temps réalisés à chaque étape, puis en ôtant d'éventuelles bonifications (10, 6 et 4 s à l'arrivée des 6 étapes en ligne et 3, 2 et 1 s à chaque sprint intermédiaire).

Le classement par points, dont le leader porte le maillot vert, est l'addition des points attribués à l'arrivée des étapes (25, 22, 20, 18 et 16 points, puis en ôtant 1 pt par place perdue jusqu'au 20e, qui reçoit donc 1 pt) et aux sprints intermédiaires (3, 2 et 1 points). En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de victoires d'étape, de sprints intermédiaires, classement général.

Le classement du meilleur grimpeur, dont le leader porte le maillot à pois, consiste en l'addition des points obtenus au sommet des ascensions de 1re (10, 8, 6, 4, 3, 2 et 1 pts), 2e (7, 5, 3, 2 et 1 pts) et 3e (4, 2 et 1 pts) catégorie. En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans les ascensions de 1re, puis de 2e, enfin de 3e catégorie, classement général.

Le classement par équipes de l'étape est l'addition des trois meilleurs temps individuels de chaque équipe. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : addition des places des 3 premiers coureurs des équipes concernées, place du meilleur coureur sur l'étape. Calculer le classement par équipes revient à additionner les classement par équipes de chaque étape. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans le classement par équipes du jour, nombre de deuxièmes places dans le classement par équipes du jour, etc., place au classement général du meilleur coureur des équipes concernées.

Tableau récapitulatif de l'évolution des différents classements de la compétition
Étape Vainqueur Classement général Classement par points Classement de la montagne Classement par équipes
P Michael Matthews[2] Michael Matthews Michael Matthews Non décerné Movistar
1 Arnaud Démare[13] Ion Izagirre
2 Michael Matthews[3]
3 Étape annulée
4 Nacer Bouhanni[17] Evaldas Šiškevičius
5 Alexey Lutsenko[21] Jesús Herrada Astana
6 Ilnur Zakarin[23] Geraint Thomas Antoine Duchesne Sky
7 Tim Wellens[26] Movistar
Classements finals Geraint Thomas Michael Matthews Antoine Duchesne Movistar

Liste des participantsModifier


Légende
Num Dossard de départ porté par le coureur sur ce Paris-Nice Pos Position finale au classement général
    Indique le vainqueur du classement général     Indique le vainqueur du classement par points
    Indique le vainqueur du classement de la montagne     Indique un maillot de champion national ou mondial, suivi de
sa spécialité
# Indique la meilleure équipe NP Indique un coureur qui n'a pas pris le départ d'une étape,
suivi du numéro de l'étape où il s'est retiré
AB Indique un coureur qui n'a pas terminé une étape, suivi
du numéro de l'étape où il s'est retiré
HD Indique un coureur qui a terminé une étape hors des délais,
suivi du numéro de l'étape
DSQ Indique un coureur qui a été disqualifié de la course,
suivi du numéro de l'étape
BMC Racing
BMC
Num Coureur Pos
1   Richie Porte (AUS) 3e
2   Marcus Burghardt (GER) 64e
3   Philippe Gilbert (BEL) NP-3
4   Ben Hermans (BEL) 59e
5   Amaël Moinard (FRA) 55e
6   Michael Schär (SUI) 73e
7   Peter Velits (SVK) 75e
8   Danilo Wyss (SUI)   (Route) 46e
Directeurs sportifs : Fabio Baldato, Yvon Ledanois
Katusha
KAT
Num Coureur Pos
11   Simon Špilak (SLO) 31e
12   Sven Erik Bystrøm (NOR) AB-6
13   Jacopo Guarnieri (ITA) AB-7
14   Pavel Kochetkov (RUS) 56e
15   Alexander Kristoff (NOR) NP-7
16   Sergueï Lagoutine (RUS) 61e
17   Michael Mørkøv (DEN) AB-7
18   Ilnur Zakarin (RUS) 4e
Directeurs sportifs : Dimitri Konyshev, Xavier Florencio
Lampre-Merida
LAM
Num Coureur Pos
21   Rui Costa (POR)   (Route) 10e
22   Mário Costa (POR) 118e
23   Matteo Bono (ITA) 86e
24   Davide Cimolai (ITA) NP-7
25   Tsgabu Grmay (ETH)   (Route/Clm) 79e
26   Marko Kump (SLO) AB-5
27   Louis Meintjes (RSA) 22e
28   Luka Pibernik (SLO)   (Route) 104e
Directeurs sportifs : Philippe Mauduit, Mario Scirea
Sky
SKY
Num Coureur Pos
31   Geraint Thomas (GBR)   1er
32   Ian Boswell (USA) 70e
33   Sergio Henao (COL) 6e
34   Mikel Nieve (ESP) 28e
35   Nicolas Roche (IRL) 52e
36   Luke Rowe (GBR) 92e
37   Ian Stannard (GBR) 60e
38   Ben Swift (GBR) 34e
Directeurs sportifs : Nicolas Portal, Gabriel Rasch
Lotto-Fix ALL
LTS
Num Coureur Pos
41   Tony Gallopin (FRA) 8e
42   Lars Bak (DEN) 121e
43   Thomas De Gendt (BEL) 72e
44   André Greipel (GER) AB-5
45   Adam Hansen (AUS) 116e
46   Jelle Vanendert (BEL) 88e
47   Tim Wellens (BEL) 14e
48
Directeurs sportifs : Herman Frison, Marc Wauters
AG2R La Mondiale
ALM
Num Coureur Pos
51   Romain Bardet (FRA) 9e
52   Mikaël Cherel (FRA) 27e
53   Axel Domont (FRA) 66e
54   Ben Gastauer (LUX) 78e
55   Cyril Gautier (FRA) 39e
56   Alexis Gougeard (FRA) AB-5
57   Pierre Latour (FRA) 76e
58   Alexis Vuillermoz (FRA) AB-3
Directeurs sportifs : Julien Jurdie, Stéphane Goubert
Orica-GreenEDGE
OGE
Num Coureur Pos
61   Michael Matthews (AUS)   53e
62   Michael Albasini (SUI) 102e
63   Sam Bewley (NZL) 130e
64   Mitchell Docker (AUS) 128e
65   Daryl Impey (RSA)   (Clm) 51e
66   Magnus Cort Nielsen (DEN) 112e
67   Amets Txurruka (ESP) 101e
68   Simon Yates (GBR) DSQ-6[n 1]
Directeurs sportifs : David McPartland, Laurenzo Lapage
Tinkoff
TNK
Num Coureur Pos
71   Alberto Contador (ESP) 2e
72   Robert Kišerlovski (CRO) 58e
73   Rafał Majka (POL) 21e
74   Sérgio Paulinho (POR) NP-5
75   Paweł Poljański (POL) 43e
76   Matteo Tosatto (ITA) AB-7
77   Yury Trofimov (RUS)   (Route) 49e
78   Michael Valgren (DEN) 99e
Directeurs sportifs : Ivan Basso, Steven de Jongh
Etixx-Quick Step
EQS
Num Coureur Pos
81   Tom Boonen (BEL) AB-7
82   David de la Cruz (ESP) 20e
83   Marcel Kittel (GER) AB-7
84   Nikolas Maes (BEL) AB-7
85   Fabio Sabatini (ITA) 119e
86   Pieter Serry (BEL) 25e
87   Niki Terpstra (NED)   (Route) 80e
88   Stijn Vandenbergh (BEL) AB-7
Directeurs sportifs : Jan Schaffrath, Tom Steels
FDJ
FDJ
Num Coureur Pos
91   Arthur Vichot (FRA) AB-3
92   Arnaud Courteille (FRA) 103e
93   Mickaël Delage (FRA) 111e
94   Arnaud Démare (FRA) AB-4
95   Odd Christian Eiking (NOR) 83e
96   Daniel Hoelgaard (NOR) 97e
97   Ignatas Konovalovas (LTU) 94e
98   Kévin Réza (FRA) 81e
Directeurs sportifs : Thierry Bricaud, Franck Pineau
Movistar #
MOV
Num Coureur Pos
101   Ion Izagirre (ESP) 5e
102   Imanol Erviti (ESP) 69e
103   Rubén Fernández Andújar (ESP) 30e
104   Jesús Herrada (ESP) 41e
105   José Herrada (ESP) 37e
106   Gorka Izagirre (ESP) 19e
107   Juan José Lobato (ESP) AB-2
108   José Joaquín Rojas (ESP) AB-5
Directeurs sportifs : José Luis Arrieta, José Luis Laguía
Astana
AST
Num Coureur Pos
111   Luis León Sánchez (ESP) 17e
112   Lars Boom (NED) AB-6
113   Daniil Fominykh (KAZ) AB-7
114   Dmitriy Gruzdev (KAZ) 85e
115   Tanel Kangert (EST) 26e
116   Alexey Lutsenko (KAZ)   (Clm) 71e
117   Diego Rosa (ITA) 36e
118   Lieuwe Westra (NED) 15e
Directeurs sportifs : Dmitriy Fofonov, Giuseppe Martinelli
Giant-Alpecin
TGA
Num Coureur Pos
121   Tom Dumoulin (NED) 12e
122   Roy Curvers (NED) 100e
123   Koen de Kort (NED) AB-7
124   Simon Geschke (GER) 23e
125   Ji Cheng (CHN) AB-6
126   Tobias Ludvigsson (SWE) 84e
127   Georg Preidler (AUT)   (Clm) 63e
128   Laurens ten Dam (NED) 122e
Directeurs sportifs : Arthur van Dongen, Aike Visbeek
Cofidis
COF
Num Coureur Pos
131   Nacer Bouhanni (FRA) AB-6
132   Jérôme Cousin (FRA) AB-7
133   Arnold Jeannesson (FRA) 11e
134   Christophe Laporte (FRA) AB-6
135   Cyril Lemoine (FRA) AB-7
136   Luis Ángel Maté (ESP) 54e
137   Julien Simon (FRA) 109e
138   Geoffrey Soupe (FRA) AB-7
Directeurs sportifs : Didier Rous, Jean-Luc Jonrond
Cannondale
CPT
Num Coureur Pos
141   Pierre Rolland (FRA) 18e
142   Patrick Bevin (NZL)   (Clm) NP-7
143   Matti Breschel (DEN) 89e
144   Lawson Craddock (USA) 16e
145   Tom-Jelte Slagter (NED) 33e
146   Andrew Talansky (USA)   (Clm) AB-6
147   Dylan van Baarle (NED) 57e
148   Wouter Wippert (NED) AB-6
Directeurs sportifs : Charles Wegelius, Andreas Klier
Trek-Segafredo
TFS
Num Coureur Pos
151   Fränk Schleck (LUX) AB-5
152   Fumiyuki Beppu (JPN) 120e
153   Niccolò Bonifazio (ITA) 95e
154   Laurent Didier (LUX) 82e
155   Fabio Felline (ITA) 44e
156   Grégory Rast (SUI) 91e
157   Edward Theuns (BEL) 106e
158   Boy van Poppel (NED) AB-5
Directeurs sportifs : Kim Andersen, Alain Gallopin
Direct Énergie
DEN
Num Coureur Pos
161   Sylvain Chavanel (FRA) 32e
162   Lilian Calmejane (FRA) 24e
163   Antoine Duchesne (CAN)   50e
164   Adrien Petit (FRA) 117e
165   Alexandre Pichot (FRA) 115e
166   Perrig Quéméneur (FRA) 93e
167   Angélo Tulik (FRA) 74e
168   Thomas Voeckler (FRA) 67e
Directeurs sportifs : Benoît Génauzeau, Lylian Lebreton
Dimension Data
DDD
Num Coureur Pos
171   Serge Pauwels (BEL) 48e
172   Matthew Brammeier (IRL) 129e
173   Tyler Farrar (USA) 126e
174   Nathan Haas (AUS) AB-4
175   Jacques Janse van Rensburg (RSA) NP-7
176   Youcef Reguigui (ALG) AB-6
177   Daniel Teklehaimanot (ERI)   (Clm) AB-3
178   Jay Robert Thomson (RSA) 125e
Directeurs sportifs : Alex Sans Vega, Jean-Pierre Heynderickx
Lotto NL-Jumbo
TLJ
Num Coureur Pos
181   Wilco Kelderman (NED)   (Clm) 13e
182   George Bennett (NZL) 45e
183   Victor Campenaerts (BEL) 113e
184   Steven Kruijswijk (NED) 38e
185   Paul Martens (GER) 107e
186   Bram Tankink (NED) 77e
187   Jos van Emden (NED) 110e
188   Sep Vanmarcke (BEL) 96e
Directeurs sportifs : Frans Maassen, Addy Engels
IAM
IAM
Num Coureur Pos
191   Jérôme Coppel (FRA)   (Clm) NP-2
192   Matthias Brändle (AUT) 131e
193   Stefan Denifl (AUT) AB-5
194   Dries Devenyns (BEL) 40e
195   Vegard Stake Laengen (NOR) AB-6
196   Oliver Naesen (BEL) 42e
197   Vicente Reynés (ESP) 65e
198   Jonas Van Genechten (BEL) 127e
Directeurs sportifs : Lionel Marie, Eddy Seigneur
Fortuneo-Vital Concept
FVC
Num Coureur Pos
201   Chris Anker Sørensen (DEN)   (Route) 35e
202   Anthony Delaplace (FRA) 98e
203   Pierrick Fédrigo (FRA) NP-3
204   Julien Loubet (FRA) 87e
205   Daniel McLay (GBR) AB-6
206   Pierre-Luc Périchon (FRA) AB-2
207   Steven Tronet (FRA) 123e
208   Florian Vachon (FRA) 62e
Directeurs sportifs : Sébastien Hinault, Denis Leproux
Delko-Marseille Provence-KTM
DMP
Num Coureur Pos
211   Rémy Di Grégorio (FRA) 90e
212   Romain Combaud (FRA) 105e
213   Daniel Díaz (ARG) 124e
214   Leonardo Duque (COL) 68e
215   Delio Fernández (ESP) 29e
216   Thierry Hupond (FRA) 108e
217   Quentin Pacher (FRA) 47e
218   Evaldas Šiškevičius (LTU) 114e
Directeurs sportifs : Frédéric Rostaing, Gilles Pauchard

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. a b c d e f g et h Le Britannique Simon Yates (Orica-GreenEDGE), initialement classé, a été déclassé par l'UCI à la suite d'un contrôle positif à la terbutaline et ses places initiales restants vacantes[24].

RéférencesModifier

  1. a et b « Paris - Nice (FRA/UWT) - 06 Mar-13 Mar 2016 - General classification: Conflans-Saint-Honoré - Nice - General », sur http://www.uci.infostradasports.com/
  2. a b et c « Paris - Nice (FRA) - 06 Mar 2016 - Prologue (ITT): Conflans-Saint-Honoré - Conflans-Saint-Honoré - Result », sur http://www.uci.infostradasports.com/
  3. a b et c « Paris - Nice (FRA) - 08 Mar 2016 - Stage 2: Contres - Commentry - Result », sur http://www.uci.infostradasports.com/
  4. a et b « Paris - Nice (FRA/UWT) - 06 Mar-13 Mar 2016 - General classification: Conflans-Saint-Honoré - Nice - Points », sur http://www.uci.infostradasports.com/
  5. a et b « Paris - Nice (FRA/UWT) - 06 Mar-13 Mar 2016 - General classification: Conflans-Saint-Honoré - Nice - Mountain », sur http://www.uci.infostradasports.com/
  6. a et b « Paris - Nice (FRA/UWT) - 06 Mar-13 Mar 2016 - General classification: Conflans-Saint-Honoré - Nice - Team time », sur http://www.uci.infostradasports.com/
  7. a b et c « Saison 2016 : Le parcours de Paris-Nice 2016 durci, mais sans grande étape alpestre », sur eurosport.fr,
  8. (es) « París-Niza: El recorrido, al detalle con 31 altos (Perfiles) », sur biciciclismo.com,
  9. (en) « 2016 Paris-Nice to visit the Ventoux and includes dirt roads », sur cyclingnews.com,
  10. « Cyclisme : Les quatre équipes françaises de 2e division invitées à Paris-Nice », sur eurosport.fr,
  11. L'équipe Lotto-Soudal est rebaptisée Lotto-Fix ALL exceptionnellement durant ce Paris-Nice
  12. « Paris - Nice (FRA) - 06 Mar 2016 - Prologue (ITT): Conflans-Saint-Honoré - Conflans-Saint-Honoré - General », sur http://www.uci.infostradasports.com/
  13. a et b « Paris - Nice (FRA) - 07 Mar 2016 - Stage 1: Condé-sur-Vesgre - Vendôme - Result », sur http://www.uci.infostradasports.com/
  14. « Paris - Nice (FRA) - 07 Mar 2016 - Stage 1: Condé-sur-Vesgre - Vendôme - General », sur http://www.uci.infostradasports.com/
  15. « Paris - Nice (FRA) - 08 Mar 2016 - Stage 2: Contres - Commentry - General », sur http://www.uci.infostradasports.com/
  16. « Paris-Nice : La 3e étape annulée en raison des conditions météo », sur L'Équipe, (consulté le 9 mars 2016).
  17. a et b « Paris - Nice (FRA) - 10 Mar 2016 - Stage 4: Juliénas - Romans-sur-Isère - Result », sur http://www.uci.infostradasports.com/
  18. « Paris - Nice (FRA) - 10 Mar 2016 - Stage 4: Juliénas - Romans-sur-Isère - General », sur http://www.uci.infostradasports.com/
  19. « Alexey Lutsenko s'impose en solitaire à Salon-de-Provence », sur L'Équipe, (consulté le 11 mars 2016).
  20. « Paris-Nice : André Greipel abandonne », sur L'Équipe, (consulté le 11 mars 2016).
  21. a et b « Paris - Nice (FRA) - 11 Mar 2016 - Stage 5: Saint-Paul-Trois-Châteaux - Salon-de-Provence - Result », sur http://www.uci.infostradasports.com/
  22. « Paris - Nice (FRA) - 11 Mar 2016 - Stage 5: Saint-Paul-Trois-Châteaux - Salon-de-Provence - General », sur http://www.uci.infostradasports.com/
  23. a et b « Paris - Nice (FRA) - 12 Mar 2016 - Stage 6: Nice - La Madone d’Utelle - Result », sur http://www.uci.infostradasports.com/
  24. (en) « Simon Yates handed four-month 'non-intentional' doping ban », sur http://www.cyclingnews.com/,
  25. « Paris - Nice (FRA) - 12 Mar 2016 - Stage 6: Nice - La Madone d’Utelle - General », sur http://www.uci.infostradasports.com/
  26. a et b « Paris - Nice (FRA) - 13 Mar 2016 - Stage 7: Nice - Nice - Result », sur http://www.uci.infostradasports.com/
  27. « Règlement UCI du sport cycliste - Titre II, épreuves sur route - Chapitre X, classement UCI - Article 2.10.008, Barème des points applicables - version au 1er janvier 2016 » [PDF], sur uci.ch (consulté le 26 février 2018)
  28. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2016 - Individual », sur uci.com, Union cycliste internationale (consulté le 4 juillet 2016)
  29. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2016 - Nation », sur uci.com, Union cycliste internationale (consulté le 4 juillet 2016)
  30. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2016 - Team », sur uci.com, Union cycliste internationale (consulté le 4 juillet 2016)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :