Arnaud Courteille

coureur cycliste français

Arnaud Courteille, né le à Saint-Hilaire-du-Harcouët (Manche), est un coureur cycliste français, professionnel entre 2011 et 2020.

Arnaud Courteille
Image dans Infobox.
Arnaud Courteille lors du départ du Grand Prix de l'Escaut 2015 à Anvers.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipes amateurs
2007VC Saint-Hilaire-du-Harcouët
2008-2010UC Nantes Atlantique
Équipes professionnelles
08.2009-12.2009[n 1]La Française des jeux (stagiaire)
2011FDJ
2012FDJ-BigMat
01.2013-06.2013[n 2]FDJ
06.2013-12.2014[n 3]FDJ.fr
2015-2017FDJ
2018Vital Concept
2019Vital Concept-B&B Hotels
2020B&B Hotels-Vital Concept

BiographieModifier

Jeunesse et carrière amateurModifier

 
Arnaud Courteille au Tour de l'Ain 2010 avec l'équipe de France espoirs

Arnaud Courteille pratique le cyclisme à partir de l'âge de sept ans, à la Roue d’Or Teilleulaise. En catégories minimes et cadets, il obtient trois titres de champion de Normandie. En cadet, il participe au Festival olympique de la jeunesse européenne avec l'équipe de France. Il rejoint le Vélo club de Saint-Hilaire-du-Harcouët en deuxième année junior[1]. En 2007, il remporte l'étape chronométrée ainsi que le classement général de la Ronde des Vallées[2].

Il rejoint en 2008 l'UC Nantes Atlantique[2]. Fin août, il remporte le titre de champion de France espoirs sur route en solitaire à Cusset. Il doit arrêter sa saison le mois suivant à cause d'une fracture au poignet[3]. Il intègre en fin d'année la Fondation de la Française des Jeux[4].

Toujours membre de l'UC Nantes Atlantique en 2009, il court régulièrement avec l'équipe de France espoirs[5],[6]. En fin de saison, il est stagiaire au sein de l'équipe ProTour La Française des jeux[7]. Avec l'équipe de France des moins de 23 ans, il participe aux championnats du monde sur route à Mendrisio en Suisse. Il se classe 16e de la course en ligne remportée par Romain Sicard[8]. En 2010, il remporte une étape du Grand Prix du Portugal et termine quatrième de la Coupe des nations Ville Saguenay.

Carrière professionnelleModifier

Française des jeuxModifier

Arnaud Courteille rejoint en 2011 l'équipe professionnelle FDJ, qui l'engage pour deux ans[9]. Il se fracture une clavicule durant sa première course : la Tropicale Amissa Bongo[10].

En 2012, il termine meilleur grimpeur du Circuit de la Sarthe. Au mois d'août, il dispute et termine son premier grand tour, le Tour d'Espagne.

En 2013, lors de la deuxième étape du Tour Down Under, première course de la saison, Arnaud Courteille chute et est victime d'une fracture à une clavicule[10] et d'une fissure à un genou[11].

Il subit à nouveau une fracture de la clavicule en 2015, cette fois au cours de l'Étoile de Bessèges[12]. Au mois d'août, il prolonge d'un an son contrat avec l'équipe FDJ[13]. Il dispute deux grands tours durant cette saison : le Tour d'Italie, où il est équipier d'Alexandre Geniez, et le Tour d'Espagne. Il est contraint d'abandonner cette dernière à l'avant-veille de l'arrivée à cause d'une chute qui lui cause une nouvelle fracture de la clavicule[14].

Au premier semestre 2017, il participe une nouvelle fois au Tour d'Italie. Son rôle consiste à aider son leader Thibaut Pinot. Au moins de septembre, Arnaud Courteille annonce son arrivée dans l'équipe créée par Jérôme Pineau : Vital Concept.

Vital ConceptModifier

Cantonné à un rôle de coéquipier lors de la première partie de saison, notamment auprès de Quentin Pacher et Yoann Bagot, il ne se distingue à titre personnel que fin juin sur le Tour de Savoie Mont-Blanc, 2e de la deuxième étape puis de la dernière, remportée par Quentin Pacher. Il est également placé au classement général (9e), par points (4e) et de la montagne (2e). Une embellie de courte durée, victime d'une chute sur le Tour de Wallonie le 1er août et gêné par des soucis familiaux[15]. Il décroche tout de même une place fin septembre sur le Tour du Gévaudan (18e).

Opéré fin novembre 2018 de l'artère iliaque, il ne commence sa saison 2019 qu'en mars à l'occasion de la Route Adélie de Vitré. Quelques semaines après son retour à la compétition, il est aligné sur l'Amstel Gold Race (abandon) puis Liège-Bastogne-Liège (99e). Échappé lors de la première étape du Tour de Yorkshire, il endosse le maillot de meilleur grimpeur, qu'il conserve jusqu'au terme de l'épreuve[16].

En septembre 2020, il chute lors de Paris-Camembert et doit arrêter sa saison en raison d'une fracture de la clavicule, la cinquième de sa carrière. À 31 ans, il décide de mettre un terme à sa carrière à l'issue de cette saison et annonce reprendre des études dans le domaine du sport[17].

PalmarèsModifier

Par annéesModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour d'ItalieModifier

3 participations

Tour d'EspagneModifier

4 participations

Classements mondiauxModifier

En 2005, l'UCI ProTour et les circuits continentaux sont créés, ayant chacun leur classement. En 2009, un « classement mondial UCI » remplace le classement ProTour. Il prend en compte les points inscrits lors des courses ProTour et des courses qui n'en font plus partie, regroupées dans un « calendrier historique », soit au total 26 courses en 2010. L'UCI ProTour devient l'UCI World Tour et comprend 27 courses en 2011 et son classement ne concerne que les coureurs membres des 18 équipes ProTeam, dont FDJ ne fait plus partie. L'année suivante, FDJ-BigMat retrouve un statut de ProTeam, ce qui fait que Courteille peut être classé au World Tour.


Année 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Calendrier mondial UCI nc[18]
UCI World Tour nc[19] nc[20] nc[21] nc[22] nc[23]
UCI Europe Tour nc[24] nc[25]
Légende : nc = non classé

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Du 1er août 2009 au 31 décembre 2009
  2. Du 1er janvier 2013 au 28 juin 2013
  3. Du 29 juin 2013 au 31 décembre 2014

RéférencesModifier

  1. « Arnaud Courteille, portait d'un champion de France », sur uc.nantes.atlantique.free.fr (consulté le )
  2. a et b « Arnaud Courteille au Team U Nantes Atlantique », sur cyclismag.com (consulté le )
  3. « Courteille met un terme à sa saison », sur directvelo.com, (consulté le )
  4. « Arnaud Courteille à la fondation FDJ », sur directvelo.com, (consulté le )
  5. « La folle semaine d'Arnaud Courteille », sur directvelo.com, (consulté le )
  6. « Arnaud Courteille aura beaucoup appris », sur directvelo.com, 2 septembre 2009consulté le=16 mai 2013
  7. « Courteille stagiaire à la Française des Jeux », sur directvelo.com (consulté le )
  8. (en) « Sicard wins world Under 23 road title », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  9. « Arnaud Courteille néo-pro à la FDJ », sur directvelo.com, (consulté le )
  10. a et b « Courteille : clavicule fracturée », sur eurosport.fr,
  11. « Encore la guigne pour Arnaud Courteille », sur ouest-france.fr (consulté le )
  12. « Fracture d'une clavicule pour Courteille », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  13. Cyprien Bricout, « Route - FDJ recrute Konovalovas et prolonge cinq coureurs », sur cyclismactu.net, (consulté le )
  14. « Tour d'Espagne — L'actu de la Vuelta # 20 », sur velo101.com, (consulté le )
  15. « Fin de saison imminente pour Courteille et Mottier », Ouest-France,‎
  16. « Le Mayennais Arnaud Courteille s'illustre sur le Tour du Yorkshire », sur francebleu.fr,
  17. Après dix années dans le peloton professionnel, le Mayennais Arnaud Courteille tourne la page
  18. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  19. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  20. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  21. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  22. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  23. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  24. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  25. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :