Col des Écharmeaux

col français

Col des Écharmeaux
Image illustrative de l’article Col des Écharmeaux
La statue de Napoléon au col des Écharmeaux.
Altitude 712 m
Massif Beaujolais (Massif central)
Coordonnées 46° 10′ 04″ nord, 4° 26′ 28″ est
PaysDrapeau de la France France
ValléeVallée du Botoret
(nord-ouest)
Haute vallée d'Azergues
(sud-est)
Ascension depuisChauffailles Lamure-sur-Azergues
AccèsRoute Buissonnière (RD 385) Route Buissonnière (RD 385)
Géolocalisation sur la carte : Rhône
(Voir situation sur carte : Rhône)
Col des Écharmeaux
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Col des Écharmeaux

Le col des Écharmeaux est situé sur la route Buissonnière (RD 385) à 712 m d'altitude, sur le territoire de la commune de Poule-les-Écharmeaux, à l'extrême nord-ouest du département du Rhône.

GéographieModifier

Le col des Écharmeaux est un point de passage d’une des deux voies de communication naturelles du Beaujolais[1] permettant de relier Beaujeu à la Loire, à Pouilly-sous-Charlieu[2]. Le col des Écharmeaux offre un panorama ouvert sur la haute vallée d’Azergues. Il est situé sur la ligne de partage des eaux entre l'Atlantique et la Méditerranée.

Le col relie Lyon à Charolles (Saône-et-Loire) par la vallée de l'Azergues. C'est l'un des trois accès au mont Saint-Rigaud (1 009 mètres).

Le sentier de grande randonnée 7 passe par le col[3].

HistoireModifier

Le col des Écharmeaux est utilisé depuis fort longtemps pour aller de la Saône à la Loire « car la traversée s'effectue ici le plus aisément à dos d'âne, les cols sont bas : et facilement atteints par. des vallées conduisant aux deux fleuves (Ardière ; Bottoret-Sornin)[4]. » Mais il faut attendre le milieu du XVIIe siècle avec l'ouverture du canal de Briare pour que soit établie une circulation régulière, par mulets et charrettes, de la Saône à la Loire (de Belleville à Pouilly par Beaujeu, les Écharmeaux, Chauffailles, et Charlieu[4].

Dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, la décadence est importante. Lyon préfère ouvrir une vraie route Villefranche-Roanne par Thizy[4].

La sculpture de Napoléon IerModifier

La statue de Napoléon Ier est l’œuvre d’un homme du pays, Jean Molette (1819-1889). Sabotier de profession et sculpteur il réalise cette statue sous le Second Empire alors qu’il habite aux Écharmeaux.

Texte des vers inscrits sur le socle :

O ! toi puissant héros que l’Univers admire
O ! toi qui nous donnas la gloire avec l’Empire
Supporte que ma main en ses loisirs retrace
Et tes nombreux exploits et ton auguste face

Notes et référencesModifier

  1. L’autre étant, par Tarare, le col des Sauvages.
  2. J.-G. Ebersolt, André Cholley, « Notes de géographie beaujolaise », Les Études rhodaniennes, vol. 6, no 1, 1930, pages 110-112 [lire en ligne]
  3. Col des Écharmeaux, echarmeaux.fr
  4. a b et c L. Blin (d'après Champier Laurent), « La route beaujolaise de Saône-et-Loire au XVIIe siècle. Ses affinités mâconnaises », Les Études rhodaniennes, vol. 23, no 1-2, 1948, pages 86-88 [lire en ligne]

Voir aussiModifier

Lien externeModifier