Tom Steels

coureur cycliste belge

Tom Steels, né le à Saint-Gilles-Waes, est un coureur cycliste belge, reconverti en directeur sportif chez Deceuninck-Quick Step. Durant sa carrière, il est considéré comme un des meilleurs sprinteurs du monde. Ses principales victoires : 4 fois champion de Belgique sur route (1997, 1998, 2002, 2004), 2 fois vainqueur de Gand-Wevelgem (1996 et 1999), vainqueur de 9 étapes du Tour de France (4 en 1998, 3 en 1999, 2 en 2000), vainqueur de 2 étapes du Tour d'Espagne (1996). Il a aussi été lauréat du Vélo de cristal et du Sprint d'or en 1998.

Tom Steels
Tom Steels.jpg
Tom Steels lors des Quatre Jours de Dunkerque 2008
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Deceuninck-Quick Step (directeur sportif)
Spécialité
Équipes professionnelles
Équipes dirigées
Principales victoires
4 championnats
MaillotBélgica.svg Champion de Belgique sur route 1997, 1998, 2002 et 2004
2 classiques
Gand-Wevelgem 1996 et 1999
11 étapes sur les grands tours
Tour de France (9 étapes)
Tour d'Espagne (2 étapes)

BiographieModifier

C'est sur la piste que Tom Steels a réalisé ses premiers coups d'éclat. En 1991 et 1992, il est champion de Belgique de la course à l'américaine avec Gino Primo, ce qui lui vaut de participer aux Jeux olympiques de Barcelone.

En 1994, il devient professionnel dans l'équipe Vlaanderen 2002. En 1996, il est recruté par l'équipe Mapei avec laquelle il participe une seconde fois aux Jeux olympiques à Atlanta.

En 1997, il est exclu du Tour de France pour avoir jeté un bidon en direction de Frédéric Moncassin lors de l'arrivée de la sixième étape à Marennes (Charente-Maritime), reprochant à ce coureur de lui avoir donné un coup de coude[1].

Il est le recordman des victoires au championnat de Belgique avec quatre succès.

Depuis 2006, il est conseiller communal de Saint-Nicolas (Flandre orientale) pour le Parti Socialiste Flamand[2].

En juin 2008, il participe à sa dernière course officielle, la course en ligne du championnat de Belgique à Knokke[3]. Le , il met fin à sa carrière après un critérium à Nieuwkerken-Waas. Il a l'intention de devenir entraîneur pour jeunes coureurs[4]. Son neveu Stijn est également coureur professionnel et membre de l'équipe de Belgique sur piste.

En , il est annoncé qu'il a commencé à travailler comme entraîneur et directeur sportif chez Quick Step[5].

Palmarès sur routeModifier

Palmarès amateurModifier

Palmarès professionnelModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

6 participations

Tour d'ItalieModifier

1 participation

  • 2005 : abandon (3e étape)

Tour d'EspagneModifier

2 participations

  • 1996 : 86e, vainqueur des 4e et 22e étapes
  • 2005 : abandon (13e étape)

Palmarès sur pisteModifier

 
Tom Steels lors du Paris-Tours 1998

Championnats du mondeModifier

Championnats du monde juniorsModifier

  • 1989
    •   Médaillé d'argent du kilomètre

Championnats de BelgiqueModifier

  • 1989
    •   Champion de Belgique de vitesse juniors
    •   Champion de Belgique de l'omnium juniors
    •   Champion de Belgique du kilomètre juniors
  • 1991
    •   Champion de Belgique de l'américaine amateurs (avec Gino Primo)
  • 1992
    •   Champion de Belgique du kilomètre amateurs

Six JoursModifier

RécompensesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Dopage et sprint musclé, panique sur le Tour. Abdoujaparov positif, Zabel déclassé, un vendredi théâtral. », sur liberation.fr, (consulté le 17 octobre 2010)
  2. « Les ex-sportifs ont marqué des points aux communales », La Dernière Heure, 9 octobre 2006.
  3. « La dernière de Tom Steels », sur La Dernière Heure/Les Sports, (consulté le 26 août 2008)
  4. « Cyclisme: Tom Steels fait ses adieux vendredi à Nieuwkerken », sur rtbf.be, (consulté le 26 août 2008)
  5. Steels gaat aan de slag bij QuickStep

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :