Ouvrir le menu principal

Chalet Reynard
Illustration du refuge.
Le pied de la station de ski.
Altitude 1 417 m
Massif Monts de Vaucluse (Alpes)
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Vaucluse
Inauguration 1927
Capacité
Coordonnées géographiques 44° 09′ 09″ nord, 5° 19′ 09″ est

Géolocalisation sur la carte : Vaucluse

(Voir situation sur carte : Vaucluse)
Chalet Reynard

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Chalet Reynard
Refuge de montagne

Le chalet Reynard est un ancien refuge reconverti en restaurant au pied d'une station de sports d'hiver, en face sud du mont Ventoux, à 1 417 mètres d'altitude. La station est créée en février 1927 par Pierre de Champeville[1].

Sommaire

AccèsModifier

 
Carrefour du chalet Reynard.

La station du chalet Reynard est située au carrefour des routes départementales RD 974, reliant Bédoin au sommet du mont Ventoux, et RD 164 rejoignant Sault. Les routes depuis Sault ou depuis Bédoin sont accessibles tout au long de l'année. En revanche, la route montant au sommet du mont Ventoux est fermée à la circulation en période hivernale, du 15 novembre au 15 mars, pour raisons météorologiques.

La station de sports d'hiverModifier

 
Cyclisme au chalet Reynard

En saison hivernale, la station fonctionne avec 2 téléskis, pour rejoindre 6 pistes, bleues et rouges, pour un total de 7 km[2]. Une piste pour la pratique de la randonnée en raquettes est balisée pour se rendre au sommet du Mont Ventoux. En bas des pistes, un chalet, du nom à la station, propose services, restauration, boutique, ouverts toute l'année.

CyclismeModifier

Depuis 2011, en saison estivale, un Bike Park est accessible aux pratiquants de VTT, pour utiliser 3 pistes balisées, ainsi que une Pumtrack (boucle construite à plat et constituée d’une multitude de bosses, de compressions et de virages relevés) ou un skill center, pour l'initiation à la discipline.

La pratique sportive de cette station connait d'autres activités, surtout depuis le début du XXe siècle : hormis le passage du Tour de France, depuis 1951, qui voit le cyclisme comme sport le plus largement pratiqué, même si la route depuis Bédoin est considérée comme la plus difficile[3], le chalet Reynard a été également le lieu de passage de courses de côte automobiles, dès 1902. Deux sentiers de grande randonnée, le GR 4, le GR 9, passent également par le Chalet Reynard[4].

En 2016, du fait des conditions météorologiques au sommet du Mont Ventoux où le Mistral soufflait à plus de 100 km/h[5], l'arrivée de la 12e étape du Tour de France, initialement prévue au sommet, a été jugée au Chalet Reynard[6].

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • Guy Barruol, Nerte Dautier, Bernard Mondon (coord.), Le mont Ventoux. Encyclopédie d'une montagne provençale, Alpes de Lumières, (ISBN 978-2-906162-92-1)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :