Ouvrir le menu principal

Pierre-Luc Périchon

coureur cycliste français
Pierre-Luc Périchon
Pierre-Luc Périchon (2018).JPG
Pierre-Luc Périchon lors du Critérium du Dauphiné 2018.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Baroudeur
Équipes amateurs
-2006VC Ambérieu
2007-2008Vulbas CC
2009-2011SCO Dijon
Équipes professionnelles

Pierre-Luc Périchon, né le à Bourg-en-Bresse, est un coureur cycliste français. Professionnel depuis 2012, il est membre de l'équipe continentale professionnelle Cofidis.

Sommaire

BiographieModifier

Jeunesse et carrière amateurModifier

Originaire de Saint-Jean-de-Niost[1], Pierre-Luc Périchon commence à pratiquer le cyclisme à l'âge de cinq ans au Vélo Club d'Ambérieu-en-Bugey[2], où son père est entraîneur[3]. Il est notamment champion de France de l'américaine en catégorie cadet en 2003 et en catégorie junior en 2004, avec Guillaume Perrot.

Après quatorze années au VC Ambérieu, il rejoint le Saint-Vulbas Vélo Sport (SVVS), club de Division nationale 2[2].

Après deux années dans ce club, il est engagé par le SCO Dijon en 2009[2]. Durant sa première saison dans ce club, il gagne six titres de champion de Bourgogne sur piste[4] puis, sur route, le Tour du Pays de Gex et le Grand Prix de Blangy, manche de la Coupe de France DN1, où il réalise un doublé avec son coéquipier Alexis Coulon.

En 2010, il gagne le Grand Prix de Beuvry-la-Forêt, une étape du Tour de Franche-Comté, termine cinquième du Rhône-Alpes Isère Tour et est pendant trois jours leader du Tour Alsace[2].

En 2011, il gagne une étape du Tour du Loir-et-Cher, course figurant au calendrier de l'UCI Europe Tour. Il termine deuxième du classement général de cette course. Il s'illustre en Coupe de France en étant le coureur ayant marqué le plus de points[5] et en gagnant deux des huit manches : la Boucle de l'Artois en avril et le Grand Prix de Blangy en septembre, pour sa dernière course en tant qu'amateur[6]. Approché par l'équipe continentale La Pomme Marseille, il y devient en effet professionnel en 2012.

Carrière professionnelleModifier

En 2012, Pierre-Luc Périchon fait ses débuts parmi les professionnels lors de l'Étoile de Bessèges[7], dont il prend la neuvième place. En avril, il obtient sa première victoire en gagnant Paris-Camembert[8]. Il se distingue également en terminant neuvième des Boucles de la Mayenne, après s'y être classé troisième de la dernière étape. Au mois d'août, il prend la douzième place du difficile Tour de l'Ain.

 
Pierre-Luc Périchon échappé durant la cinquième étape du Tour de France 2015.

En 2013, il rejoint l'équipe Bretagne-Séché Environnement. Il gagne cette année-là une étape du Tour de Bretagne.

Non retenu pour participer au Tour de France en 2014 avec l'équipe bretonne, il convainc tout de même sa formation de le prolonger pour la saison 2015, à la suite notamment de sa bonne fin de saison[9]. Il est notamment troisième du Tour du Doubs et huitième de Paris-Tours.

Saison 2015Modifier

En 2015, il prend la quatrième place du Tour de Langkawi, la cinquième place du Tro Bro Leon, la troisième place des Boucles de la Mayenne, la neuvième place du Tour des Pays de Savoie, la onzième place du championnat de France. En juillet, il dispute son premier grand tour, le Tour de France. Lors de la cinquième étape, entre Arras et Amiens, il est échappé seul pendant 90 kilomètres.

Saison 2016Modifier

Le 8 mars 2016, il se fracture la clavicule sur la troisième étape de Paris-Nice après qu'une vague dans le peloton l'a poussé hors de la route[10]. Il reprend la compétition fin avril sur le Tour de Bretagne. Deux mois plus tard, il enlève la troisième étape du Tour de Savoie Mont Blanc. À la suite de ses performances sur cette course, il est retenu pour participer à son second Tour de France. Son rôle, comme en 2015, est de s'y glisser dans les échappées qui ont des chances d'aller au bout[11]. Avant la Grande Boucle, il se montre à son avantage lors des championnats de France, y prenant la 6e place après 230 kilomètres en tête de course[12].

Saison 2017Modifier

Au premier semestre 2017, il s'adjuge la dernière étape et le classement des grimpeurs du Tour de Savoie Mont-Blanc[13]. Une semaine plus tard, il se présente au départ des championnats de France, organisés à Saint-Omer (Pas-de-Calais). Il se classe huitième de l'épreuve contre-la-montre, puis quatrième de la course en ligne, au terme d'un sprint en petit comité remporté par Arnaud Démare. Durant l'été, il participe une nouvelle fois au Tour de France. Il s'y montre à plusieurs reprises dans des échappées, et termine huitième de la dernière étape arrivant sur l'avenue des Champs-Élysées. Il conclut l'épreuve à la 42e place, son meilleur classement final pour sa troisième participation. En octobre, il remporte le Duo normand, associé avec son coéquipier Anthony Delaplace[14].

Saison 2018Modifier

Pour sa sixième saison au sein de la structure bretonne, il connait ses premiers résultats en mars, 25e de la Classic Loire-Atlantique puis 13e de Cholet-Pays de la Loire le lendemain. En juin, il participe au championnat de France de contre-la-montre, duquel il prend la 12e place. Il est sélectionné par Cyrille Guimard en juillet pour représenter la France aux championnats d'Europe de cyclisme sur route le mois suivant[15]. Il y fait partie de l'échappée finale mais craque dans les dix derniers kilomètres, terminant 8e. Une semaine auparavant, il remportait la Polynormande devant Pierre Gouault. En septembre, on le retrouve 9e du Tour du Doubs. Le 16 septembre est annoncé son départ pour Cofidis, séduit par le projet présenté par Cédric Vasseur, s'y voyant jouer autant « le rôle de dynamiteur de course, de preneur d’initiatives que de capitaine de route auprès des espoirs en devenir. »[16].

Palmarès sur routeModifier

Palmarès amateurModifier

Palmarès professionnelModifier

 
Pierre-Luc Périchon (à droite) sur le podium du Tour du Doubs 2014.

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

4 participations

Classements mondiauxModifier

Année 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
UCI Europe Tour 878e[17] 529e[18] 419e[19] 153e[20] 504e[21] 170e[22] 299e[23] 586e[24]
UCI Asia Tour 119e[25]

Palmarès sur pisteModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Pierre-Luc Périchon au départ du Tour de France ! », sur bugey-cotiere.fr, .
  2. a b c et d « Périchon passe professionnel « l'objectif est atteint » », sur dijon-sportnews.fr, (consulté le 9 juillet 2015).
  3. Nicolas Gachet, « Tour de France : Sur les traces de Pierre-Luc Périchon », sur directvelo.com, (consulté le 5 juillet 2017)
  4. « Périchon et Coulon vus par leur coach », sur directvelo.com, (consulté le 9 juillet 2015).
  5. « CDF DN1 : Pierre-Luc Périchon meilleur scoreur », sur directvelo.com, (consulté le 9 juillet 2015).
  6. « Pierre-Luc Périchon : « Finir là-dessus, c'est génial » », sur directvelo.com, (consulté le 9 juillet 2015).
  7. « Néo-pros : Le point avec Pierre-Luc Périchon », sur directvelo.com, (consulté le 9 juillet 2015).
  8. « Paris-Camembert cycliste: le voyage de Pierre-Luc Périchon », sur 20minutes.fr,
  9. « Pierre-Luc Périchon et Christophe Laborie: un an de plus chez BSE », sur bretagne-seche-environnement.fr, .
  10. « Fracture d'une clavicule pour Pierre-Luc Périchon (Fortuneo) », sur L'Equipe.fr (consulté le 6 avril 2016)
  11. « Pierre-Luc Périchon et Vegard Breen au départ du Tour de France - Fortuneo-Vital Concept », (consulté le 7 juillet 2016)
  12. « La France du vélo a vibré derrière PLP - Fortuneo-Vital Concept », (consulté le 7 juillet 2016)
  13. Frédéric Gachet, « Tour de Savoie Mont-Blanc - Et. 5 : Classements », sur directvelo.com, (consulté le 19 juin 2017)
  14. Maëlle Grossetête, « Duo Normand 2017 — Anthony Delaplace et Pierre Luc Périchon (Fortuneo-Oscaro) l'emportent », sur velo101.com,
  15. « Championnat d'Europe - Elite H. : La sélection française », sur directvelo.com, (consulté le 30 juillet 2018)
  16. « L'actu du cyclisme du 16 septembre », sur velo101.com,
  17. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017).
  18. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017).
  19. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017).
  20. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017).
  21. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017).
  22. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017).
  23. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017).
  24. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017).
  25. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :